Les projets de Télésanté soutenus par la Région Grand Est - Région Grand Est
Région Grand Est

Les projets de Télésanté soutenus par la Région Grand Est

Depuis 2008, le Conseil Régional a soutenu 5 projets structurants, portés par Télésanté Lorraine :

Le projet T-lor

T-Lor est un service permettant l’échange et le partage de données d’imagerie médicale entre sites distants.
Plus de 38 000 actes de téléradiologie ont été réalisés depuis le début du projet en 2009, via T-Lor, avec une moyenne de 1 400 actes par mois environ ces derniers temps.

Le projet Ligo

Véritable système d’information collaboratif et pluri-thématique, Ligo vise à assurer la continuité et la qualité de la prise en charge tout au long du parcours de vie du patient. Pour cela, ce service collaboratif permet le partage et l’échange de données entre professionnels de la prise en charge.

Le Projet de développement des téléconsultations « Odys »

Odys est le service régional de téléconsultation de haute qualité. Disponible sur tout le territoire lorrain, il permet à un médecin de voir, d’interroger et d’examiner son patient à distance au moyen d’équipements spécifiques : caméras HD, double-écran, chariot de télémédecine, dermatoscope, etc. En s’adaptant aux besoins de chaque professionnel, il est applicable à de nombreuses disciplines médicales. Odys a déjà fait ses preuves dans le domaine de la prise en charge des Accidents Vasculaires Cérébraux en phase aiguë, de l’insuffisance rénale, en milieu pénitentiaire, en EHPAD ou encore en établissement psychiatrique. Odys permet d’assurer 180 téléconsultations chaque mois.

Le projet Médiale

Médiale offre aux professionnels de l’imagerie un bouquet de services permettant de couvrir tous les besoins en systèmes d’information d’une structure d’imagerie, en établissement de soins ou en pratique libérale.

Médiale comporte trois objectifs :

  • Permettre l’accès par tout professionnel de santé à l’imagerie des patients dont il a la prise en charge (cliniciens, médecine de ville, spécialistes, …), quel que soit le lieu de sa production,
  • Proposer une offre mutualisée de type stockage-archivage,
  • Fournir une offre logicielle de type PACS (Picture Archiving and Communication System).

Médiale rend ainsi possible la consultation d’images antérieures réalisées sur plusieurs sites, permettant de suivre l’évolution d’une pathologie d’un patient, d’éviter la redondance d’examens, et de réduire ainsi son irradiation. Selon l’établissement, le cout de l’acte pourrait passer de 2,5 / 7 € à moins d’1 € avec la solution Médiale.

Le projet MPI

Le Master Patient Index (MPI) est un corrélateur d’identité multi-établissements qui permet aux structures hospitalières d’améliorer leur politique d’identito-vigilance pour leurs patients. A titre d’exemple, il permet notamment de détecter les doublons, et améliore ainsi la sécurité de la prise en charge des patients. Tous ces projets ont également bénéficié d’une aide au titre du FEDER.

Il faut également noter que les projets structurants les plus récents ont déjà été pensés pour être déployés sur le territoire Grand Est (exemple : Médiale en ex- territoire lorrain et son équivalent SIMRAL en ex-territoire alsacien, dont les socles communs sont mutualisables et interopérables, ainsi que le projet MPI).

Le projet de « dépistage précoce de la rétinopathie diabétique »

Sur le territoire alsacien, le Conseil Régional a également accompagné un projet porté par la FEMALSACE (Fédération des Maisons et des Pôles de Santé d’Alsace), qui consiste à diagnostiquer précocement la rétinopathie diabétique. Ce projet réunit un comité de pilotage composé de l’Agence Régionale de Santé (ARS), de l’Assurance Maladie (CPAM 67 et 68), des médecins généralistes, des ophtalmologues et des paramédicaux (infirmiers, orthoptistes).

Les patients diabétiques pouvant bénéficier du dépistage sont repérés par leur médecin traitant et orientés vers le dispositif. Sous la coordination de la FEMALSACE, des infirmiers ou des orthoptistes exerçant dans les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP) du territoire alsacien réalisent les examens (4 clichés). Les données sont ensuite transmises de manière sécurisée soit à un ophtalmologue libéral, soit au service d’ophtalmologie des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, pour une lecture différée. Si l’examen le révèle nécessaire, un protocole de prise en charge du patient est alors mis en place.

Dans un premier temps, le dispositif se développe à partir des MSP, mais il a vocation à s’étendre à d’autres structures (établissements de santé, réseaux de santé…).

Nous contacter

Région Grand Est
Maison de la Région
1 Place Adrien Zeller – BP 91006
67070 STRASBOURG Cedex
+33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
5 rue de Jéricho – CS70441
51037 CHALONS-EN-CHAMPAGNE Cedex
+33 (0)3 26 70 31 31

Hôtel de Région
Place Gabriel Hocquard – CS 81004
57036 METZ Cedex 01
+33 (0)3 87 33 60 00

par courriel :

contact@grandest.fr

Abonnez-vous à notre lettre d’information

Accepter
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus.
X