Résistance : un fonds de 44 millions d’euros pour soutenir les associations et les petites entreprises

Afin de soutenir la trésorerie des associations, entrepreneurs, micro entrepreneurs et petites entreprises fragilisée par la crise sanitaire, la Région Grand Est et la Banque des Territoires, en partenariat avec les Conseils départementaux et les EPCI du Grand Est créent le fonds « Résistance ».

44 millions d’euros mobilisés

Un fonds de 44 millions d’euros est ainsi mobilisé. Il se composera :

  • d’un soutien socle de la Région Grand Est et de la Banque de Territoires : 2 € / habitant chacun (11 M € pour la Région Grand Est et autant pour la Banque des Territoires) soit 22 M €
  • d’une contribution de 2 € / habitant pour chaque collectivité participante (10 départements et 149 EPCI)

Ce mécanisme offrira ainsi, au travers de cet effort collectif, un effet de levier multiplié par 4 : là où le partenaire met 2 €, ce sont en fait 8 € qui sont injectés sur son territoire.

Un dispositif simple, proche des entreprises et des associations

Ces avances de trésorerie, remboursables dans un délai d’un an voire plus en cas de difficulté, vont permettre d’octroyer des aides :

  • de 2 000 à 20 000 € aux entreprises qui comptent jusqu’à 20 salariés,
  • ce soutien peut monter à 30 000€ pour les associations et les acteurs du secteur non-marchand,
  • une « prime d’activité » forfaitaire pouvant aller jusqu’à 5000 €  peut s’ajouter pour aider les entreprises en fonctionnement dans un secteur d’activité jugé essentiel (chaîne agricole et agro-alimentaire + produits de santé / protection, incluant fournisseurs et sous-traitants, transport et logistique). Forfait par salarié en activité à 500 €.

Ce fonds de soutien s’ajoute aux autres dispositifs déjà mis en place par l’État, au fonds de solidarité déployé par l’État et les Régions et en complément du prêt rebond déployé par la Région.

Une instruction des dossiers à l’échelle des territoires

Inédit en France, un tel dispositif doit permettre aux plus petites entreprises mais aussi au secteur associatif ou non-marchand de passer le cap de cette crise, et l’instruction des dossiers, simplifiés, sera effectuée à l’échelle de chaque territoire de manière souple et agile, par un comité associant les trois niveaux de collectivités (au niveau des EPCI, des Départements ou des agences de développement économique et de leurs partenaires) pour répondre efficacement aux besoins identifiés localement.

Par ce dispositif et par la mobilisation générale des acteurs publics, il s’agit, d’ores et déjà, d’encourager et de préparer le monde économique et associatif à l’après-crise.

En savoir plus sur ce dispositif

Covid-19 : aide exceptionnelle aux élèves infirmiers et élèves aides-soignants mobilisés

Face à la situation d’urgence sanitaire dans le Grand Est, la Région Grand Est et l’Agence Régionale de Santé Grand Est ont décidé d’apporter une aide exceptionnelle aux élèves infirmiers et élèves aides-soignants mobilisés aux côtés des professionnels de santé. En accord avec le Ministère du Travail, 11 millions d’euros sont débloqués à partir du 26 mars 2020 via des fonds du plan d’investissements dans les compétences (PIC).

L’aide est mise en place à partir du 26 mars 2020* jusqu’à la fin de la période de crise sanitaire. Les périodes de stage qui se sont déroulées avant le 26 mars* ne sont pas prises en compte.
*19 mars pour le Haut Rhin

Tenant compte des indemnités de stages et d’une modulation en fonction de l’année d’études, le montant de l’aide exceptionnelle pour l’étudiant en soins infirmiers sera de :

  • 1ère année : 1 312 € par mois (dont 112 € d’indemnités de stage)
  • 2ème année : 1 352 € par mois (dont 152 € d’indemnités de stage)
  • 3ème année : 1 500 € par mois (dont 200 € d’indemnités de stage)

Si le renfort en stage a duré moins d’un mois, l’aide sera calculée au prorata par semaine complète soit 35 h de travail.

Le montant total de l’aide exceptionnelle pour l’élève aide-soignant sera de 1 000 € par mois.
Si le renfort en stage a duré moins d’un mois, l’aide sera calculée à raison de 250 € par semaine complète soit 35 h de travail.

* Seule la convention de stage validée fera foi pour la valorisation de l’indemnisation.

Validation de stage

  • Les apprenants qui sont déjà en stage validé par leur Institut de formation et l’ARS n’ont pas de démarche à faire.
  • Les apprenants qui ne sont pas encore en stage sont invités à se porter volontaire sur la plateforme de volontariat suivante pour valider la mise en stage.

Plateforme de volontariat

 

FAQ – les réponses à vos questions

Pour toute information complémentaire : et

Opération Masques : le Grand Est a besoin de vous !

Dans le contexte inédit actuel qui touche la France depuis plusieurs semaines et notamment le Grand Est, Jean Rottner appelle à une solidarité collective et massive et lance l’opération « masques ».

Merci à la mobilisation collective

Jean Rottner remercie toutes les personnes qui ont déjà commencé à se mobiliser sur les réseaux sociaux pour collecter des masques. A ce jour 350 000 masques FFP2 ont pu être trouvés. Ils seront disponibles via les réseaux de pharmacies et destinés aux professionnels de santé des territoires prioritaires (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Vosges et Meurthe-et-Moselle).

Produire 500 000 masques en Grand Est

Toutefois, il manque encore des masques. Avec l’aide des entreprises du Grand Est, des partenaires économiques et de la filière textile, nous allons lancer la production de masques localement, en Alsace, en Moselle, dans les Vosges et dans l’Aube. L’objectif est de produire 500 000 masques par semaine.

Une commande de 5 Millions de masques en Asie

Enfin, la Région Grand Est passe commande de plus de 5 millions de masques auprès de chaînes de productions étrangères, à destination de tous les professionnels exposés, les personnels soignants, ceux qui s’occupent des personnes âgées, des policiers, des pompiers …

Aujourd’hui, « nous sommes en guerre ». Une guerre qu’il nous faut gagner ensemble, avec combattivité, solidarité et surtout #RestezChezVous. », s’est exprimé Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

 

 

Covid-19 : la Région Grand Est apporte des solutions concrètes pour les entreprises

« Parce que la santé économique des entreprises du Grand Est est au cœur des préoccupations de la Région, nous avons décidé de mettre en place des dispositifs d’accompagnement qui leur permettront de faire face à la crise actuelle et de construire l’avenir », s’est exprimé Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

Depuis janvier 2020, une épidémie de Coronavirus COVID-19 s’est propagée depuis la Chine. Les pouvoirs publics se mobilisent pour accompagner les entreprisesde toute taille et les travailleurs indépendants.

 

Besoin de financer votre trésorerie ?
Besoin de financer l’inactivité de vos salariés ?
Besoin de reporter vos paiements pour vos impôts et cotisations sociales ?

Présentation des mesures exceptionnelles pour les entreprises


Covid 19 : maintien des bourses aux étudiants du secteur sanitaire et social

En dépit des fermetures d’établissements liées au coronavirus Covid-19, la Région tient à rassurer les nombreux étudiants en formation sanitaire et sociale qui comptent sur le soutien financier de la Région pour subvenir à leurs besoins quotidiens.
Pour les quelque 5 000 étudiants concernés, l’aide régionale s’élève à 1,3 million d’euros par mois soit
environ 14 millions d’euros par an.

Les étudiants du secteur sanitaire et social sont invités à respecter et faire respecter de la manière la plus stricte, les préconisations du gouvernement pour enrayer la propagation du virus.

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, invite ces futurs professionnels de santé et du social à participer à l’effort collectif de soutien aux personnels soignants et accompagnants. Dans un esprit de solidarité au monde médical, il les encourage à proposer leurs services lorsque cela est possible.

Délégation d’éditeurs du Grand Est à la Foire du Livre de Bruxelles

En 2020, la Région Grand Est a confirmé sa présence à la Foire du Livre de Bruxelles en accompagnant une délégation d’éditeurs régionaux du 5 au 8 mars.

Avec près de 70 000 visiteurs chaque année, cet événement est le lieu d’échange privilégié de l’édition francophone transfrontalière sans toutefois négliger une forte ouverture à l’international. La foire s’inscrit dans une stratégie globale de promotion permettant aux éditeurs d’investir de nouveaux marchés et d’intensifier leurs ventes en librairies.

Dans ce cadre, la Région a mis à disposition des éditeurs un stand sur lequel chaque professionnel du Grand Est a pu présenter son catalogue et se faire connaître. A cette visibilité renforcée, s’est ajoutée l’organisation de rendez-vous B to B à destination des libraires bruxellois afin d’activer ou d’amplifier les collaborations. Une soirée de mise en réseau franco-belge, en partenariat avec le Pilen et l’Ambassade de France, s’est tenue le 5 mars pour faciliter la prise de contact, rassemblant plus de 50 professionnels. Enfin, une rencontre professionnelle intitulée « Maroc, France, Belgique : regards croisés sur le livre à l’ère numérique » a permis de faire écho au pays invité par la Foire et de mettre en lumière les savoirs faire régionaux en la matière.

Table ronde « Entre Ecoles supérieures de formations artistiques et monde professionnel »

Le 28 février 2020 à Bruxelles, la Région Grand Est et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont organisé la table ronde professionnelle « Entre Ecoles supérieures de formations artistiques et monde professionnel : synergies, complémentarités et enjeux des mécanismes d’insertion ». Elle s’adressait aux acteurs culturels du spectacle vivant et des arts visuels des deux territoires. Ils étaient quarante a être présents pour l’occasion.

Cette table ronde a été suivie d’une réception, organisée par la Région Grand Est, et du spectacle du centre national des arts du cirques (CNAC) « On n’est pas là pour sucer des glaces ».

Pour cette deuxième partie, des représentants des institutions européennes, du corps consulaire et des bureaux régionaux français et des régions voisines du Grand Est ont également été invités.

PROGRAMME

15h30 : Table ronde professionnelle –  Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

« Entre Ecoles supérieures de formations artistiques et monde professionnel : synergies, complémentarités et enjeux des mécanismes d’insertion »

Quels dispositifs, quelles pratiques, quelles expériences développent les écoles supérieures de formations artistiques pour œuvrer à l’intégration de leurs élèves dans les réseaux professionnels ? De leur côté, comment les acteurs professionnels accompagnent ces artistes émergents dans leur processus d’insertion ? Et quels enseignements en tirent les principaux concernés ?

Des responsables d’écoles supérieures de formations artistiques, des professionnels impliqués dans l’insertion professionnelle et des anciens étudiants de Belgique et de France sont venus échanger et partager leurs expériences.

18h : Cocktail –  Halles de Schaerbeek

20h : Spectacle du Centre National des Arts du Cirque (CNAC) : « On n’est pas là pour sucer des glaces » – Halles de Schaerbeek

Spectacle de fin d’études de la 31ème promotion – Mise en piste Galapiat Cirque

Internationale Kulturbörse Freiburg : Table ronde Cirque

En coopération avec l’Internationale Kulturbörse Freiburg (IKF), plateforme allemande du spectacle vivant, la Région Grand Est a proposé une table ronde « Pourquoi ce cirque (contemporain) ? Du potentiel d’un art en cours d’expansion au 21ème siècle », le 27 janvier 2020.

Franziska TRAPP, Sémioticienne et chercheuse en arts du cirque, post-doctorante à l’université de Münster (Allemagne), a interrogé les raisons du succès du cirque contemporain dans la société du 21ème siècle et les possibilités de soutien en Allemagne à cette forme artistique déjà établie en France depuis des décennies. Ce discours d’ouverture a été poursuivi par une table ronde avec des représentants du réseau français Grand Ciel et de l’association fédérale allemande du cirque contemporain (BUZZ).

La table ronde a été suivie d’une rencontre, animée par l’Agence culturelle Grand Est, ouverte à la quarantaine de professionnels circassiens français, allemands et suisses présents.

 

Atelier ERASMUS+ : les « partenariats stratégiques »

Les « partenariats stratégiques » du programme européen Erasmus+ permettent de coopérer, développer des approches innovantes et partager des expériences et bonnes pratiques avec d’autres acteurs de l’éducation, de la formation et de la jeunesse en Europe. Ces projets de petite à grande échelle sont ouverts à tous les secteurs du programme (scolaire, enseignement supérieur, formation professionnelle, éducation des adultes et jeunesse).

Le  vendredi 24 janvier 2020 a été organisée à Metz une réunion sur l’action « partenariats stratégiques » du programme Erasmus+ pour permettre de mieux comprendre les différents types de projets, les spécificités et les priorités pour chaque secteur et préparer de futurs projets.

Cette réunion s’inscrivait dans le programme de travail du Comité régional de la mobilité transfrontalière, européenne et internationale des jeunes (COREMOB) Grand Est et a été animée conjointement par plusieurs développeurs Erasmus+.

Plus de 40 porteurs de projet ont participé à cet atelier.

Délégation d’artistes Grand Est à l’Internationale Kulturbörse Freiburg (IKF)

La Région Grand Est a accompagné une délégation d’artistes régionaux à l’Internationale Kulturbörse Freiburg (IKF) qui s’est déroulée du 26 au 29 janvier 2020.

IKF est un des plus importants marchés rassemblant les professionnels du spectacle vivant en Allemagne. Il propose à des organisateurs et des acheteurs de spectacles des domaines de la musique, du théâtre, de la danse et des arts de la rue (collectivités, programmateurs, producteurs et agents, comités d’entreprise…) de découvrir, en un seul lieu, des offres culturelles très variées.

IKF prend la forme d’une bourse culturelle organisée autour de stands et rythmée par des Live-Show. Cette foire réunit près de 5 000 visiteurs, essentiellement des programmateurs, et se déploie sur 7 500 m² avec 400 exposants de 37 nationalités.

Présents sur le stand régional, les artistes ont pu facilement échanger avec d’éventuels acheteurs, développer leur réseau et se confronter aux codes et aux exigences du marché allemand. Sélectionnés par les organisateurs d’IKF, ils se sont produits en showcase devant le public de professionnels, augmentant de fait leur visibilité et leurs chances de s’exporter outre-Rhin. Préparés en amont lors d’un séminaire organisé par la Région Grand Est et l’Agence culturelle Grand Est, les participants avaient ainsi tous les atouts pour faire de ces rencontres de véritables tremplins pour leur activité. Chaque participant est reparti avec une liste de contacts et pour certains plusieurs contrats déjà envisagés.

PERSPECTIVE PUBLIC PAMINA : Forum transfrontalier pour les acteurs culturels de l’Eurodistrict

En coopération avec la Région Grand Est, la DRAC Grand Est, le Département du Bas-Rhin, la Communauté d’agglomération de Haguenau, les Landkreise de Rastatt et de la Südliche Weinstraße, la KulturRegion Karlsruhe ainsi que les villes de Karlsruhe, Rastatt et Landau, le GECT Eurodistrict PAMINA a organisé le mercredi 5 février 2020 son troisième forum transfrontalier dans le cadre du projet INTERREG V « Société civile dans le Rhin supérieur » au Landratsamt Rastatt. L’objectif du forum était de mettre en réseau les acteurs culturels de l’eurodistrict PAMINA et de favoriser ainsi l’émergence de projets transfrontaliers dans ce domaine.

Avec sujet principal PERSPECTIVE PUBLIC PAMINA, trois ateliers ont été consacrés à différents aspects de la politique des publics et ont donné l’occasion de discuter des défis actuels et notamment de bénéficier mutuellement des expériences des autres – et tout cela dans un cadre transfrontalier. Des informations utiles et des outils pratiques, tels que vous en trouvez sur ce site, ont été présentés sur des financements pour de nouveaux projets transfrontaliers.

Le forum culture s’adressait aux acteurs culturels et notamment aux organisateurs de manifestations culturelles (telles que des représentations ou expositions) dans l’espace PAMINA, qui souhaitent coopérer avec leurs collègues du pays voisin. Ils étaient plus de 100 à participer à cette journée.

Plus d’info ici

Délégation d’artistes Grand Est au Rencontres Trans Musicales de Rennes

Pour la deuxième année consécutive, la Région Grand Est a accompagné une délégation d’artistes régionaux au Rencontres Trans Musicales de Rennes qui se sont déroulées du 4 au 8 décembre 2019.

Ce festival et son off, les Bars en Trans, attirant les programmateurs de spectacles à la recherche d’artistes émergents, sont des temps fédérateurs reconnus pour leur qualité artistique et fréquentés par les professionnels nationaux et internationaux.

Pour assurer la promotion de ses artistes, la Région Grand Est, en association avec les acteurs musiques actuelles du territoire, ont disposé d’un stand «Grand Est Music» au village professionnel des Trans Musicales et ont organisé un show case le vendredi 6 décembre inscrit dans la programmation des Bars en Trans. 86 professionnels étaient présents pour ce show case. Cette présence professionnelle a été complétée par une bonne fréquentation publique avec une salle remplie.

 

Dégage  –  © Laurent Guizard

 

Caesaria  –  © Laurent Guizard

 

Doxx  –  © Laurent Guizard

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile