Emploi : le numérique, un outil au quotidien

Afin de favoriser l’accès au numérique pour les chercheurs d’emploi, la Région Grand Est lance l’Appel à manifestation d’intérêt « Le numérique au quotidien ». En mobilisant 300 000 euros, l’objectif de la Région est de solliciter une trentaine de structures du Grand Est afin d’accompagner et de faciliter l’orientation et l’insertion professionnelle.

Aussi dès février 2019, seront mis en place des ateliers généralistes et thématiques sur les bonnes pratiques dans le domaine du numérique (prise en main des outils connectés, découvertes des métiers du numérique, etc.). L’occasion notamment, de découvrir et de s’approprier les outils Jeun’Est et Lorfolio développés par la Région.

Ce dispositif, en cohérence avec la politique régionale de déploiement de la fibre sur l’ensemble du Grand Est vise à :

  • offrir des services de qualité au plus près des usagers,
  • améliorer la capacité des personnes à faire leurs propres choix,
  • informer sur les métiers du numérique et favoriser leur meilleure connaissance,
  • faciliter l’usage du numérique dans les pratiques d’orientation,
  • favoriser l’insertion numérique,
  • permettre à l’ensemble de la population d’acquérir progressivement une autonomie numérique,
  • communiquer sur l’offre de formation du territoire

Les personnes bénéficiant de ce dispositif auront le statut de stagiaire de la formation professionnelle et pourront y être inscrits via les réseaux d’accompagnement des demandeurs d’emploi (Pôle Emploi, les Missions Locales, etc.).

Les lycéens du Grand Est « Journalistes d’un Jour »

La Région Grand Est soutient, depuis plusieurs années, l’opération « Journaliste d’un Jour », pilotée par le journal L’Alsace, et qui permet aux lycéens et aux apprentis du Grand Est de découvrir l’univers professionnel de la presse. La 24e édition a été lancée, le lundi 8 octobre 2018, à la Maison de la Région, à Strasbourg.

Permettre aux jeunes de découvrir les métiers de la presse

L’opération « Journaliste d’un Jour » permet à près de 50 lycées de réunir, sur le terrain, le monde pédagogique et l’univers professionnel de la presse. Cette édition est placée sous le signe du « devoir de mémoire », thème transversal aux sujets et articles qui seront rédigés par les jeunes. Ainsi, le Centre Mondial de la Paix de Verdun a accueilli, durant trois jours, près de 730 lycéens, de 23 établissements du Grand Est, sélectionnés par le Rectorat, pour des journées de travail avec les rédactions des différents titres. Chaque lycée a réalisé trois papiers qui paraîtront dans les différents journaux en version papier et numérique, entre le 8 et le 12 octobre 2018.

Pendant l’opération il est également demandé aux lycéens :

  • de réaliser un reportage photo qui sera mis en ligne sur les sites internet de L’Est Républicain, du Républicain Lorrain et de Vosges Matin,
  • de produire une vidéo d’une minute sur leur expérience au Centre Mondial de la Paix,
  • d’alimenter, durant ces trois jours, le #J1J2018 sur leurs différents réseaux sociaux : Twitter, Instagram, Facebook et Snapchat

L’objectif est d’amener les jeunes à appréhender les métiers de la presse et de l’édition, de mener des interviews, d’apprendre à maîtriser les langages, de lire et de diffuser l’information. Les jeunes journalistes se saisissent ainsi de sujets relatifs à l’action régionale pour les faire connaître au grand public avec leur propre regard.

Depuis 2016, le journal L’Alsace a étendu cette initiative à l’échelle du Grand Est vers de nouveaux lycées et de nouvelles équipes éditoriales, en y associant les DNA, le Républicain Lorrain, l’Est Républicain et Vosges Matin.

La Région Grand Est poursuit son engagement en faveur de la liberté d’expression et de la liberté de la presse. Cette initiative, à laquelle ont participé plus de 30 000 lycéens et apprentis depuis 1994, s’inscrit dans la politique régionale de soutien à l’animation de la vie lycéenne et apprentie. Une concertation active est menée avec les Rectorats pour encourager la participation de nouveaux lycées sur tout le territoire.

 

 

Restructuration et travaux dans les établissements scolaires de Flavigny-sur-Moselle et Tomblaine

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et Florence Robine, Rectrice de la région académique Grand Est, Rectrice de l’académie Nancy-Metz, ont inauguré les bâtiments restructurés de l’Etablissement Régional d’Enseignement Adapté (EREA) François-Richard Joubert de Flavigny-sur-Moselle, puis le nouveau Pôle de Biologie et de Microbiologie du lycée Varoquaux à Tomblaine le 5 octobre 2018.

Des locaux mieux adaptés pour l’EREA de Flavigny-sur-Moselle

salle de classe EREA Flavigny - Jean Rottner, Florence Robine, Atissar Hibour, Véronique GuillotinL’EREA François-Richard Joubert de Flavigny-sur-Moselle est l’un des cinq établissements de France à accompagner des jeunes en situation de handicap physique et moteur. 200 élèves y sont accueillis pour un suivi à la fois scolaire et thérapeutique, dans des classes de collège, lycée et lycée professionnel.

La Région a financé une vaste opération de restructuration des bâtiments de l’EREA, pour un montant total de 13 millions d’euros. Le chantier a permis de restructurer les internats, l’infirmerie, l’administration et les logements de fonction. D’importants travaux de mise en accessibilité (PMR, mal-voyants et mal-entendants, etc.) ont également été entrepris afin de faciliter les déplacements et d’améliorer les conditions de vie et d’études des jeunes en situation de handicap.

Un nouveau Pôle de Biologie et Microbiologie au lycée Varoquaux à Tomblaine

salle de biologieLe lycée Varoquaux de Tomblaine est un établissement à forte vocation scientifique avec de nombreuses formations dans le domaine de la biologie et de la chimie (Bac Sciences et Technologies de Laboratoire, BTS Analyses de Biologie Médicale, etc.) qui accueillent environ 1 470 élèves.

Afin d’adapter les locaux aux besoins pédagogiques actuels et futurs et de répondre notamment aux exigences de la norme NSB2 (Niveau de Sûreté Bactériologique 2), la Région a engagé depuis 2012 la construction d’un nouveau Pôle de Biologie et Microbiologie, pour un coût total de 12,2 millions d’euros. Les travaux ont d’abord consisté en la démolition de l’ancienne demi-pension du lycée (au profit d’une demi-pension commune aux lycées Varoquaux et Marvingt et au collège Jean Moulin, déjà en service). Puis, le chantier a porté, de 2016 à mars 2018, sur la construction d’un nouveau bâtiment accueillant désormais le Pôle de Biologie et de Microbiologie. Ces nouveaux locaux, de près de 3 800 m² sur deux niveaux, sont une véritable vitrine pour le lycée.

Un nouvel avenir pour le territoire de Fessenheim

Le Comité de pilotage du « Pacte Fessenheim » s’est réuni le 4 octobre 2018, en présence de Sébastien Lecornu, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la transition écologique et solidaire et de Jean Rottner. Ce Comité de pilotage, a permis de faire un point sur les projets et les actions qui seront mis en oeuvre dès 2019 sur le territoire de Fessenheim, suite à la fermeture de la centrale nucléaire.

Faire du Haut-Rhin un territoire européen de référence en matière de transition énergétique

La Région Grand Est a pour ambition d’être une région à énergie positive et bas carbone et souhaite faire du Haut-Rhin un territoire pilote à faible empreinte écologique. Une nouvelle économie qui devra reposer sur des filières d’excellence et d’innovation, créatrices d’emplois. Pour y parvenir la Région va investir avec l’Etat et l’ensemble des acteurs du territoire, dans des domaines d’avenir en matière d’énergie : la géothermie profonde, le photovoltaïque, la méthanisation ou encore l’hydrogène.

« Nous allons, dès maintenant, poser les premières pierres d’une filière hydrogène d’avant-garde*, créer un Campus des Métiers d’ici à 2020 qui regroupera les acteurs universitaires et économiques du territoire, concevoir une plateforme d’innovation 4.0 pour rendre l’usine du futur accessible à tous les industriels de la Région, mais aussi développer une cité du numérique au service de l’industrie alliant recherche, emploi et formation. » Jean Rottner

*Création d’un marché local de l’hydrogène comprenant la création de plus de 3 600 emplois d’ici à 2028.

ROMEO, accélérateur d’innovation !

En se dotant d’un nouveau supercalculateur (ordinateur conçu pour atteindre les plus hautes performances possibles, en particulier la vitesse de calcul ) baptisé ROMEO, l’université de Reims Champagne-Ardenne se propulse parmi les acteurs académiques majeurs des Sciences du numérique et de l’ingénieur, et plus généralement de l’intelligence artificielle. En effet, ROMEO se classe parmi les tous premiers calculateurs mondiaux : 249ème au Top 500 et 20ème au GREEN500, deux classements prestigieux connus des spécialistes !

Aussi, en associant recherche universitaire et industrie, le centre de calcul régional contribue pleinement au développement économique de notre territoire. Industrie 4.0, bioraffinerie et bioéconomie, agriculture et viticulture 4.0, énergie et climat, santé, matériaux, etc. sont autant de « terrains de jeu » pour ROMEO qui, grâce à sa puissance de calcul, va contribuer à façonner le monde de demain.

Ce tout nouvel outil financé à hauteur de 1 000 000€ par la Région Grand Est (avec également une participation à hauteur de 2 633 333 € des fonds européens FEDER) a été inauguré le lundi 1er octobre 2018, en présence notamment de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est et du célèbre mathématicien Cédric Villani. Un soutien régional que la collectivité se félicite d’apporter, tant ce projet va contribuer au rayonnement de la recherche en Grand Est. Il permettra, entre-autres, aux étudiants du tout nouveau Master CHPS (Calcul Haute Performance et Simulation) de cette rentrée 2018-2019, de se former durant deux ans au meilleur niveau international.

En accompagnant les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, la Région Grand Est place l’innovation et la R&D au cœur de la compétitivité économique. Avec ROMEO, elle franchit un nouveau cap dans la constitution du futur data center régional, qui devrait s’articuler avec les sites universitaires de Nancy et Strasbourg.

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile