Climaxion, un programme en faveur de la transition énergétique

PUBLIÉ LE 7 février 2017

La Région Grand Est et l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) renforcent leur collaboration dans le cadre du programme Climaxion. Une démarche ambitieuse autour de quatre axes stratégiques – efficacité énergétique, énergies renouvelables, économie circulaire, territoires durables – qui place le Grand Est et ses territoires au cœur du défi de la transition énergétique et de l’économie circulaire.

La transition énergétique, un enjeu pour les territoires

Crédit photo : Stadler / Région Grand Est

La lutte contre le changement climatique et pour la transition écologique et énergétique, inscrite dans une ambition nationale, concerne les régions et les territoires. La Région Grand Est accompagne ainsi les territoires dans la mise en oeuvre de solutions concrètes. L’ensemble des acteurs régionaux s’accorde sur l’objectif de porter à 23 % à l’horizon 2020 la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie finale. Cette dynamique collective s’appuie sur une collaboration approfondie et ambitieuse entre la Région Grand Est et l’ADEME.

Climaxion est le fruit d’une démarche de consultation qui associe les équipes de la Région et l’ADEME mais aussi et surtout les acteurs et les ambassadeurs du nouveau programme, qu’il s’agisse des animateurs de plateformes Oktave, des conseillers des Espaces Info Énergie du Grand Est ou des animateurs des Plans Climat …

Climaxion, un programme qui s’articule autour de 4 axes

Les actions menées par Climaxion sont articulées autour de quatre volets prioritaires, et tous complémentaires :

  • Efficacité énergétique et qualité environnementale des bâtiments
    Les objectifs de Climaxion dans le domaine de l’efficacité énergétique et de la qualité environnementale des bâtiments sont multiples : sensibiliser les acteurs aux enjeux de la maîtrise de l’énergie et de la rénovation BBC des bâtiments, accompagner les maîtres d’ouvrage vers la prise de décision, appuyer la réalisation de bâtiments à haute performance énergétique et à haute valeur environnementale, favoriser l’émergence d’actions innovantes, soutenir la montée en compétence des professionnels du bâtiment, améliorer la connaissance de l’état des lieux et de son évolution en lien avec l’observatoire régional, viser l’atteinte de ces objectifs sans oublier de faire reculer la précarité énergétique.
  • Energies renouvables
    Le programme Climaxion a notamment pour but d’encourager le développement des énergies renouvelables comme le bois énergie, la biomasse agricole, la géothermie, le solaire thermique et photovoltaïque ainsi que l’hydroélectricité. Climaxion a aussi vocation à mobiliser les acteurs du territoire et susciter l’émergence de projets ou encore structurer les filières comme le bois énergie, la méthanisation et la géothermie.
  • Economie circulaire et économie des ressources
    Climaxion a également pour objectif de développer une stratégie régionale autour de l’économie circulaire, de favoriser l’utilisation modérée et la plus efficace possible des ressources non renouvelables et une exploitation optimale des ressources renouvelables, d’orienter les entreprises vers la conception durable des biens et services et une production sobre et propre, et de donner la priorité à la prévention de la production de déchets.
  • Territoires durables
    Climaxion a aussi pour but de sensibiliser, informer et accompagner les acteurs : animation des réseaux, formation des partenaires et des décideurs, communication.Climaxion a enfin vocation à soutenir l’ingénierie territoriale, la requalification de friches industrielles potentiellement polluées pour une approche durable de l’urbanisme ou encore promouvoir les démarches territoriales de transport et de mobilité durables.
Pour chacun des 4 volets du Programme, un ensemble de dispositifs de soutien a été élaboré et validé dans les instances de chacun des deux partenaires. Ces dispositifs sont destinés aux collectivités et associations (incluant les communes et EPCI), aux bailleurs sociaux, aux copropriétés et aux entreprises. Pour chacun de ces publics, une fiche synthétique a été élaborée afin de présenter l’ensemble des démarches et projets qui peuvent bénéficier d’un soutien financier de l’ADEME ou de la Région et donner une estimation la plus précise possible du montant potentiel de cette aide.

À chaque territoire ses initiatives

 

Exemple en Alsace
La médiathèque, bâtiment durable 

C’est en décembre 2011 que la Communauté de Communes de la Vallée de Villé a décidé d’agrandir et de rénover la bibliothèque construite en 1975. Le projet s’est rapidement inscrit dans un objectif de performances énergétiques BBC soutenu par la Région. Le chantier a été engagé en 2014.
Conçu par le cabinet d’architectes Antonelli & Herry, le bâtiment rénové comprend près de 900 m2 répartis en un rez-de-chaussée ouvert au public et un rez-de-jardin semi-enterré, où sont regroupés les locaux du personnel. L’ensemble est isolé par l’extérieur. La ventilation est assurée par une centrale de récupération de chaleur et le chauffage par le réseau de chaleur du site. Celui-ci est alimenté par une chaufferie bois installée dans les années 2000 avec l’aide de la Région et de l’ADEME. Le bâtiment est équipé de compteurs d’énergie qui permettent de suivre ses performances énergétiques réelles.
Coût de l’investissement : 2 130 000 euros HT. La Communauté de Communes de la Vallée de Villé, maître d’ouvrage, a bénéficié d’aides régionales : 6 000 euros au titre des études thermiques et 89 300 euros pour les travaux de rénovation énergétique.
La nouvelle médiathèque intercommunale, implantée à Villé, est aujourd’hui l’un des bâtiments emblématiques du territoire. « Nous avons voulu en faire un bâtiment exemplaire sur les questions de l’énergie » résume Jean-Marc Riebel, Président de la Communauté de Communes.

Exemple en Champagne-Ardenne

TI Automotive, investissement gagnant

L’usine TI Automotive de Châlons-en-Champagne développe, produit et commercialise des systèmes d’alimentation en carburant et en additif pour la dépollution des véhicules. Depuis plus de dix ans, elle est engagée dans une démarche d’économies d’énergie de grande ampleur.
« Le mouvement s’est accéléré avec notre participation au dispositif « Entreprises économes en énergie » organisé par la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie de Champagne-Ardenne et l’ADEME », confirme Frédérick Gouaille, responsable technique. Impulsé par son dirigeant Joël André, le management de l’énergie fait aujourd’hui partie de la charte de l’entreprise et conduit TI Automotive à concrétiser son engagement. Pour preuve, l’investissement réalisé en 2013 portant sur la modification du système de refroidissement des compresseurs d’air. « Jusqu’à présent, les process de fabrication étaient refroidis par une « glacée » (refroidissement avec une eau à près de 10°C) produite par une centrale spécifique, décrit Frédérick Gouaille.

Résultats significatifs
Ce processus de production d’eau glacée était gourmand en énergie. Au terme d’un diagnostic énergétique élaboré avec l’ADEME, nous avons adopté un nouveau principe : refroidir les compresseurs avec une eau dite tempérée (entrée refroidissement à 40°C pour une température de sortie voisine de 60°C). Le système récupère cette eau à 60°C issue des compresseurs et la ramène à 40°C. On parle de « boucle compresseur ». Pour y parvenir, nous avons équipé les compresseurs d’une nouvelle génération d’échangeurs internes de refroidissement associés à une huile de lubrification adaptée aux températures plus élevées. »
Les résultats sont significatifs. La consommation électrique de TI Automotive a été réduite de 400 MWh/an. Le dispositif d’échangeurs thermiques performants a également permis d’implanter un système de récupération de chaleur pour une économie annuelle de 500 MWh PCS. « Nous exploitons ces calories pour chauffer à moindre coût une partie des ateliers. » Un investissement gagnant sur toute la ligne pour TI Automotive.

Exemple en Lorraine

Salveco : l’atout géothermie
Implantée à Saint-Dié-des-Vosges, la société Salveco est spécialisée dans la fabrication de produits de nettoyage issus de la chimie végétale. Ses marchés sont la restauration, la santé, l’hébergement et l’industrie. Pour la mise au point de ses produits, l’entreprise a besoin d’une eau de process tempérée toute l’année.
Engagée dans une démarche environnementale très aboutie, l’entreprise s’est naturellement tournée vers les énergies renouvelables pour produire cette eau tiède. Au terme d’études de faisabilité, Salveco a fait le choix de la géothermie. Validées par un test de réponse thermique, douze sondes géothermiques ont été installées. Elles alimentent une pompe à chaleur électrique qui restitue l’eau destinée au process. À la clé, un rendement exceptionnel de 7 : pour 1 kWh consommé, le dispositif en restitue 7 dans le process de préparation d’eau chaude. Un avantage majeur qui a
conditionné l’investissement de l’entreprise et qui s’ajoute à la fiabilité de cette source d’énergie disponible de surcroît 24 h sur 24. Des compteurs assurent le suivi de la performance de l’installation.
Ce projet exemplaire a été soutenu par la Région Grand Est et l’ADEME dans le cadre de la politique de soutien aux énergies renouvelables. L’investissement de Salveco, qui se chiffre à plus de 136 000 euros, a bénéficié de l’appui des deux partenaires. Le coût des études a ainsi été subventionné à hauteur de 70 %, l’investissement à plus de 52 %. L’exemplarité du dossier a déterminé le niveau d’intervention de la Région et de l’ADEME. L’objectif est de contribuer à la réussite d’un projet novateur et de créer des références dans la région dans le domaine de la géothermie appliquée aux process industriels.

 

[+] En savoir plus sur Climaxion

[+] Consultez le dossier de presse

Votre région proche de vous

Maison de la Région
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 8h15 à 18h

Tél. +33 (0)3 88 15 67 68

Localiser sur un plan

Maison de la Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 8h15 à 18h

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Localiser sur un plan

Maison de la Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 8h15 à 18h

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Localiser sur un plan

Agences territoriales
12 agences

En savoir plus

Nous contacter

Recherche