24
Nov 22
Sommaire

    Face aux difficultés rencontrées par les hôpitaux et pour y apporter des réponses cohérentes et coordonnées, la Préfecture de région, la Région Grand Est et l’Agence régionale de santé (ARS) ont initié le programme « Hôpital du futur« .

    Orchestré par le GET santé, issu des travaux du Business Act #2 et mis en œuvre par le Pôle de compétitivité BioValley France, ce programme répond à la fois aux besoins actuels et à ceux de demain. Avec « Hôpital du Futur », les acteurs institutionnels enclenchent une dynamique d’innovations et de pratiques durables, au service de la santé de tous.

    Une dynamique d’innovation au sein des hôpitaux

    Pour apporter des réponses efficientes aux besoins des professionnels de l’hôpital, le programme « Hôpital du Futur » a lancé, à l’été 2022, un Appel à projet à destination des établissements de santé publics.

    Parmi les 25 candidatures reçues, le comité d’experts de la Préfecture de Région, de l’ARS et du Conseil Régional, réuni par BioValley France, a retenu les projets de 7 hôpitaux qui seront déployés d’ici la fin de l’année 2023.

    • Centre Hospitalier Intercommunal Nord-Ardennes (08) : IRM – Intelligence Artificielle et Vers un Hôpital Vélo-cité
    • Hôpitaux Champagne-Sud (10) : Géolocalisation des biens matériels et Prétraitement par désinfection des déchets d’activité à risque infectieux (DASRI)
    • Centre hospitalier universitaire de Reims (51) : Logistique optimisée intelligente
    • CHRU Nancy (54) : Programme d’amélioration de la Gestion des flux d’activité non programmés (PAGES)
    • Centre Hospitalier Emile Durkheim (88) : Automatisation de la Pharmacie à Usage Interne (PUI)
    • Groupe hospitalier de Mulhouse et Sud Alsace (68) : Optimisation du parcours patient : création d’un dispositif de gestion des flux patients
    • Hôpitaux universitaires de Strasbourg (67) : Numérisation de la lecture des lames d’anapathologie

    Au-delà des aspects techniques et technologiques, le programme « Hôpital du Futur » entend remettre l’humain au cœur du dispositif de santé. Les métiers du soin connaissent une baisse d’attractivité notamment liée aux conditions de travail.

    Ce programme, à travers les innovations déployées, a vocation à redonner de la qualité aux organisations hospitalières en automatisant certaines tâches, en optimisant les flux, voire en les anticipant. Il a également vocation à accompagner la transition écologique via les mobilités douces ou la gestion des déchets d’activités de soin.

    Avec un premier investissement de 9 millions d’euros, la Région Grand Est réaffirme la santé comme une priorité, et expérimente des pratiques innovantes répondant aux besoins des territoires et des usagers, en phase avec les réalités du terrain.

    Télécharger la plaquette de présentation