27
Jan 22
Sommaire

    La Région Grand Est a adopté à l’occasion de la Séance plénière du 27 janvier 2022, son budget primitif 2022 de près de 3,5 milliards d’euros. Véritable fil rouge de cette année 2022, une démarche d’évaluation « Climat » guidera cette année toutes les actions de la Région, pour faire du Grand Est une collectivité exemplaire face aux défis climatiques et environnementaux. Objectif : devenir un territoire à la pointe des grandes transitions industrielle, écologique, énergétique et numérique.

    Les objectifs de la démarche d’évaluation « Climat » :

    • Améliorer la transparence de ses dépenses quant à leurs effets sur les émissions carbone
    • Tendre à la réduction de ces dernières si c’est nécessaire pour l’environnement et la neutralité carbone
    • Produire des indicateurs pour améliorer l’impact climatique de certaines politiques.

    La méthode d’évaluation retenue est élaborée par l’Institut I4CE (Institut for Climate Economics). Elle propose un classement suivant une palette de 5 couleurs. L’effet de la dépense en émissions de gaz à effet de serre (positif ou négatif) prévaut sur son intention.

    Un outil visant à la neutralité carbone à l’horizon 2050

    L’impact sur le climat irrigue l’ensemble des politiques de la Région qui ambitionne d’améliorer d’année en année l’impact de ses dépenses sur le climat :

    • En veillant à ce que la part des dépenses favorables
      augmente
    • Et en réduisant les dépenses ayant un impact négatif
      sur le climat

    Sur un budget de 3,534 Milliards d’euros en 2022, 81% des dépenses de la Région entrent dans le périmètre d’analyse soit 2,861 Milliards d’euros (seules sont analysées les « dépenses réelles », ne sont pas pris en compte ni la dette ni les fonds européens). En 2022, 60% des dépenses sont neutres, favorables ou très favorables.

    Un budget durable pour guider toutes les actions régionales

    Face aux grandes mutations de notre ère, 2022 est une année charnière pour le Grand Est. La démarche d’évaluation « Climat » permet à la Région de renforcer son soutien aux territoires et aux habitants et favorise leur appropriation de la transition environnementale : mobilité, santé, jeunesse, formation, tourisme, agriculture, attractivité, etc., tous les secteurs sont concernés. Sans oublier l’accompagnement aux acteurs économiques dans leurs transformations numériques et industrielles, indispensables pour leur avenir.

    La relance économique par la croissance verte

    Tout l’enjeu du Business Act #2 Grand Est réside dans l’accompagnement et l’anticipation des mutations économiques, écologiques, numériques et sociétales porteuses d’un potentiel fort de transformation et d’accélération des innovations. Un budget de 400 millions d’euros est prévu grâce à la mobilisation record des fonds européens (90 millions d’euros d’investissement).

    Développer durablement les territoires

    La proximité et le principe de territorialisation favorisent le bien-être des populations au quotidien. Aussi, la Région engage 320 millions d’euros (dont près de 64 millions de fonds européens) pour mener de grands chantiers dans les domaines de la santé, du numérique et de l’environnement.

    La mobilité, indispensable vecteur de cohésion sociale et territorial

    Des transports plus durables grâce à une enveloppe d’1 milliard d’euros consacrée à une mobilité ferroviaire innovante et pour tous.

    Favoriser l’insertion professionnelle et conforter la cohésion sociale

    Avec 1,1 milliard d’euros, l’ambition est de donner à chacun – surtout aux jeunes – l’opportunité de réussir son insertion professionnelle. Le Grand Est investit dans les innovations qui touchent à la formation et lève les freins de mobilité et de logement.

     

     

     

    Télécharger la présentation du budget 2022