Philippe Richert quitte la présidence de la Région Grand Est

Philippe Richert a annoncé ce samedi 30 septembre à 15h, au cours d’une conférence d’une presse,  à la Maison de la Région à Strasbourg, qu’il cessait ses fonctions à la présidence de la Région Grand Est.

Jean-Luc Bohl, 1er Vice-Président, assurera l’intérim de la présidence jusqu’à la tenue d’élections qui auront lieu lors d’une prochaine assemblée plénière dans un délai d’un mois.

La Région investit dans les infrastructures de transport

La Commission permanente du Conseil régional du Grand Est du 22 septembre 2017 consacre plus de 19,6 M€ afin d’améliorer l’attractivité des gares régionales, de moderniser les infrastructures ferroviaires et de déployer sa politique multimodale en matière de transports au sein du Grand Est.

Remise à niveau de la ligne ferroviaire TER Charleville-Mézières – Givet

Avec plus de 657 000 voyageurs en 2015, la ligne Charleville-Mézières – Givet, axe ferroviaire ardennais majeur, est l’une des plus fréquentées en Champagne-Ardenne. Néanmoins, certaines portions en mauvais état imposent des limitations de vitesse allant de 10 km/h à 60 km/h, augmentant particulièrement le temps de trajet. C’est dans ce contexte que la Région mobilise des moyens considérables afin de garantir un meilleur confort pour les usagers et de rétablir la performance des services ferroviaires régionaux. Lors de la revoyure du CPER 2015-2020, la Région a accepté d’augmenter sa participation à hauteur de 16 M€, passant ainsi de 5 M€ à 21 M€ pour permettre d’accélérer le rythme de réalisation des travaux sur la ligne.

Financement de l’Etablissement Public de gestion de l’Aéroport de Vatry

Le Département de la Marne assure la gestion de la plateforme aéroportuaire de Vatry en régie via un établissement public « l’Etablissement Public de gestion de l’aéroport de Vatry ». Afin d’accompagner la reprise de gestion de cette plateforme d’intérêt régional, la Région Grand Est s’est engagée à financer le déficit d’exploitation de l’Aéroport dans un cadre pluriannuel visant l’équilibre financier à terme. La participation régionale pour 2017 s’élève à 1,2 M€ et correspond à une baisse de 20% du besoin de financement de cet établissement public.

Mise en accessibilité de la gare de Chaumont

Avec près de 400 000 voyageurs par an, la gare de Chaumont est la 7ème gare la plus fréquentée de Champagne-Ardenne. En cohérence avec les lois promulguées en faveur de l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, la Région Grand Est s’est engagée à mettre en accessibilité les matériels roulants ainsi que les gares du territoire. Ainsi, le Conseil régional s’engage pour la réalisation de travaux complémentaires pour la gare de Chaumont et mobilise 648 242 € supplémentaires, afin de finaliser la mise en accessibilité de la gare ainsi que de son bâtiment « voyageurs ».

Création d’un pôle d’échanges multimodal de la gare de Romilly-sur-Seine

La Ville de Romilly-sur-Seine et la Communauté de Communes des Portes de Romilly ont initié la réflexion sur un projet de Pôle d’Échanges Multimodal (PEM), auquel la Région Grand Est s’est associée en 2016-2017. 10ème gare la plus fréquentée en Champagne-Ardenne avec près de 300 000 voyageurs par an, la gare de Romilly-sur-Seine bénéficie d’un potentiel incontestable puisqu’elle se situe sur la ligne 4 Paris-Troyes-Belfort-Mulhouse. La gare sera modernisée afin de l’adapter aux nouveaux enjeux de mobilité et à l’ambition du territoire de concrétiser sa politique volontariste de développement social et urbain. Pour ce faire, la Région participe à hauteur de 660 000 € pour la création d’un parking (239 places) et la mise en œuvre d’un parvis piétonnier.

Financement des études pour la mise à 2×2 voies de la RN4 entre Gogney et Saint-Georges

La Région finance 225 000 € pour la réalisation d’études relatives à la mise à 2×2 voies de la RN4 entre Gogney et Saint-Georges. L’aménagement de la RN4 entre Saint-Georges et Héming, qui est en cours de réalisation, représente une opération d’un montant de 34 M€ dont 10,2 M€ de participation régionale. Afin de poursuivre les travaux déjà entamés, les partenaires ont souhaité engager des études préalables sur la section Gogney – Saint-Georges dans la perspective d’une inscription de la réalisation des travaux au titre du prochain contrat de plan État-Région.

Aménagement des abords de la gare de Blainville – Damelevières

La gare de Blainville – Damelevières, fréquentée par près de 500 voyageurs par jour et desservie par 32 allers –retours/jour vers Nancy, disposera fin 2017/début 2018 de nouvelles places de stationnement ainsi que d’un cheminement piétonnier sécurisé permettant l’accès à la gare depuis le parking. La Région finance 14 833 € pour la création de 10 places de stationnement supplémentaires (la gare dispose actuellement d’un parking de 120 places) réservées aux usagers du TER afin de renforcer l’attractivité de l’offre de transport régional et de fluidifier le stationnement.

 

 

La Région Grand Est soutient le sport

La Commission permanente du Conseil régional du Grand Est, du vendredi 22 septembre 2017, a attribué une aide totale de plus de 5,5 M€ pour soutenir 43 clubs sportifs de haut-niveau ainsi que l’organisation de 19 manifestations sportives dans les territoires.

Soutien aux clubs de haut niveau

Pour la saison 2017-2018, la Région a  décidé d’attribuer plus de 5,4 M€ en faveur de 43 clubs sportifs évoluant parmi l’élite nationale de leur discipline, répartis de la manière suivante :

  • Près de 1,8 M€ en faveur de 8 clubs professionnels alsaciens,
  • Près de 1,6 M€ pour 6 clubs professionnels et 5 clubs amateurs champardennais,
  • Plus de 2 M€ pour 14 clubs professionnels et 10 clubs amateurs lorrains.

Ces aides sont destinées à soutenir le fonctionnement des centres de formations, la formation des jeunes et le suivi socio-professionnel des joueurs seniors, ainsi qu’à accompagner des missions d’intérêt général en faveur de publics ciblés telles que la sensibilisation à la pratique sportive, l’animation du territoire ou le développement de l’offre de pratique. Ces aides sont dédiées tant aux sports individuels qu’aux sports collectifs.

Ce premier programme de soutien aux clubs de haut niveau sera complété lors des prochaines Commissions permanentes, avec l’attribution de nouvelles aides en faveur d’au total quelques centaines de clubs amateurs et identifiés d’intérêt territorial, évoluant à un niveau national et véhiculant la dynamique régionale dans tout l’hexagone. L’enveloppe budgétaire régionale dédiée aux clubs de haut niveau atteint les 8,4 M€ pour cette saison sportive 2017-2018.

Soutien aux manifestations sportives

La Région encourage l’organisation sur son territoire de compétitions sportives officielles, de niveau national voire international, inscrites au calendrier fédéral de la discipline. Lors de la Commission permanente, 19 projets ont ainsi été accompagnés par une aide régionale de près de 139 000 €. Comme par exemple :basket

  • la Coupe de France de BMX Freestyle Park et la Winter Roula 3, compétitions internationales de BMX, qui se dérouleront les 30 septembre et 1er octobre 2017 à Strasbourg (67), ainsi que du 29 au 30 décembre 2017 à Saint-Julien les Villas (10),
  • l’International Junior des Trois Frontières, compétition européenne de badminton organisée du 29 septembre au 1er octobre 2017 à Saint-Louis (68),
  • la Semaine fédérale internationale de cyclotourisme qui se tiendra du 5 au 12 août 2018 à Epinal (57).

        Le Grand Est regroupe plus de 14 000 clubs et près de 1,3 million de licenciés

 

11,7 M€ pour accompagner des projets dans l’enseignement supérieur et la recherche

La Région Grand Est déploie 11,7 M€ pour soutenir des projets dans l’enseignement supérieur et la recherche.

10 projets de recherche soutenus en Lorraine

9,8 M€ ont été attribués à l’Université de Lorraine et et aux établissements publics à caractère scientifique et technologique (EPST) : l’INRA, l’INRIA, le CNRS et l’INSERM pour soutenir 10 projets de recherche, structurés en cinq programmes régionaux dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région (CPER) 2015-2020 : « Matériaux, énergie, procédés », « Sciences et Technologies pour la Santé », « Ressources naturelles », « Sciences du numérique » et « Compréhension des processus du développement territorial ». Ces projets structurants et pluriannuels visent à renforcer l’excellence de la Région et donc son attractivité.

Restructuration de l’ancienne bibliothèque de Mulhouse

La Région a octroyé 650 000 € à l’Université de Haute-Alsace (UHA) pour la restructuration de l’ancienne bibliothèque de Mulhouse (68), sur le campus de l’Illberg. Inscrite au CPER 2015-2020, cette opération estimée à 2,6 M€ couvre deux volets : la restructuration du bâtiment existant avec l’amélioration de ses performances énergétiques. L’ancienne bibliothèque accueillera le Service de Formation Continue de l’Université de Haute-Alsace (SERFA) ainsi qu’une salle de création numérique pour le département des Métiers du Multimédia et de l’Internet de l’IUT de Mulhouse. A terme, avec le rassemblement de ces activités, cette nouvelle configuration permettra la réorganisation des activités de la Faculté de Sciences et Techniques dans un autre bâtiment de l’Université libéré par le SERFA. Les travaux devraient s’achever au 1er semestre 2020.

Travaux de rénovation énergétique à l’IUT Robert Schuman d’Illkirch-Graffenstaden

La Commission permanente a approuvé la Convention de maîtrise d’ouvrage, confiée par l’Etat à la Région dans le cadre du CPER 2015-2020, pour les travaux de rénovation énergétique du bâtiment d’enseignement Génie Civil de l’IUT Robert Schuman, à Illkirch-Graffenstaden (67) : ce projet prévoit la réhabilitation énergétique totale du bâtiment, qui s’étend sur près de 5300 m², comprenant le remplacement des menuiseries extérieures, l’isolation des murs de façade et de la toiture béton, ou encore la mise en place d’une ventilation double flux. Les travaux sont envisagés à partir du 2ème semestre 2018. Il s’agit de la 1ère tranche fonctionnelle d’une opération plus globale réalisée par la Région Grand Est, qui comprend la restructuration du hall de travaux pratiques et la réhabilitation énergétique des cinq bâtiments de l’IUT, dont le coût global est estimé à 14 M€, avec une participation régionale de 4,7 M€.

Soutien à la fête de la science

Près de 145 500 € ont été accordés à l’association Accustica, à Reims (51), la MJC Savouret, à Epinal (88), La Nef des Sciences, à Mulhouse (68) et Le Jardin des Sciences de l’Université de Strasbourg (67) pour l’organisation de la Fête de la Science en région Grand Est, qui se déroulera du 7 au 15 octobre 2017 sur l’ensemble du territoire. Organisée par le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, la Fête de la Science permet à tous les publics, partout en France, de découvrir des initiatives gratuites et ludiques. A travers différentes animations, des débats, des expositions, etc., tous les domaines scientifiques sont abordés, de la biodiversité aux sciences de l’univers, en passant par les sciences humaines ou les nanotechnologies. Pour le Grand Est, l’ensemble des coordinations locales ont travaillé ensemble pour présenter un programme harmonisé sur l’ensemble du territoire régional.

Soutien à l’association Human Frontier Science Program Organization (HFSPO)

Dans le cadre du Contrat Triennal « Strasbourg, Capitale Européenne », la Région a attribué 140 000 € pour l’année 2017 l’association Human Frontier Science Program Organization (HFSPO), à Strasbourg (67), qui délivre des bourses en biologie humaine et végétale. Depuis sa création en 1989, vingt-six lauréats de ce programme ont obtenu ultérieurement un Prix Nobel, notamment Jules Hoffmann, en 2011, et Martin Karplus, en 2013.

La Région accompagne l’organisation de la conférence E-MRS 2017

La Région a décidé de soutenir, à hauteur de 25 000 €, l’association European Materials Research Society, pour l’organisation de la conférence E-MRS 2017, à Strasbourg (67) : organisée chaque année en mai/juin, la conférence propose environ 25 symposiums à près de 3 000 participants spécialisés dans le domaine des matériaux avancés (énergie, électronique et photonique, nanomatériaux, biomatériaux…).

Soutien à l’implantation de l’Ecole Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l’Industrie – Paris (ESTP) à Troyes

Enfin, la Région a approuvé l’avenant n°1 à la convention de financement relative aux investissements immobiliers réalisés pour l’implantation de l’Ecole Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l’Industrie – Paris (ESTP) à Troyes, signée le 20 juillet dernier, afin d’augmenter le premier échéancier de versement permettant un soutien renforcé de la Région au lancement de l’opération immobilière. Ce projet, d’un montant prévisionnel de 10 M€, comprend la construction d’un bâtiment neuf de 3 200 m² et dans l’attente, l’aménagement de locaux au sein de la Technopole de l’Aube destinés à accueillir l’ESTP durant la phase transitoire.

 

 

La Région Grand Est à la foire du livre de Francfort

La Région Grand Est sera présente à la 69ème foire du livre de Francfort du 11 au 15 octobre 2017 affirmant ainsi sa volonté de faire rayonner le Grand Est dans le domine de la culture et son soutien aux éditeurs.

Avec plus de 300 000 visiteurs et 7 500 exposants, la foire de Francfort est la plus grande foire du livre au monde pour la vente et l’achat de droits d’édition. Elle offre aux acteurs de l’édition des opportunités importantes de partenariats économiques et de diffusion.

La Région Grand Est sera présente dans trois espaces :

  • sur le stand du Bureau International de l’Edition Française (BIEF) : 8 éditeurs régionaux auront la possibilité de conclure des ventes de droits.
  • à l’espace « Arts » : les écoles d’art de Strasbourg, d’Epinal et de Nancy, ainsi que Le Signe, Centre national du graphisme de Chaumont, proposeront une scénographie sur leurs cursus dans un espace de 32 m². Une quinzaine d’anciens étudiants, sélectionnés pour faire valoir l’excellence de l’illustration et de la formation dans le Grand Est, présenteront également leurs travaux.
  • à l’espace Gourmet Gallery : sur un espace de 24 m², la gastronomie, l’art de vivre et le tourisme en Grand Est seront mis en valeur au travers de livres et d’animations culinaires. Les trois Comités Régionaux du Tourisme ainsi que la Confédération de l’illustration et du Livre (CIL) sont également mobilisés afin de faire connaître au grand public les destinations touristiques du Grand Est et de mettre en avant les productions éditoriales sur la gastronomie.

La Région soutient les projets innovants

La Commission permanente du Conseil régional du Grand Est du vendredi 22 septembre 2017, a attribué près de 566 000 € pour soutenir plusieurs dossiers innovants pour le territoire et son développement.

L’engagement de la Région en matière d’innovation

Faire du Grand Est un territoire d’expérimentation des innovations sur des domaines de spécialisation partagés pour alimenter la croissance, tel est l’un des objectifs du Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) du Grand Est. Pour mener à bien cette ambition, la collectivité régionale s’est notamment engagée à :

  • augmenter les investissements privés dans la Recherche et Développement et l’innovation, en lien avec les Centres Régionaux d’Innovation et de Transfert de Technologie, les Sociétés d’Accélération du Transfert de Technologies (SATT), les pôles, les clusters etc.,
  • démontrer, expérimenter les innovations en collaboration avec les industriels, les usagers et les collectivités,
  • accroître le nombre de start-ups et les faire grandir en maillant le territoire d’un réseau d’incubateurs notamment.

Dossiers innovants soutenus par la Région

Plusieurs dossiers innovants ont été votés lors de la Commission permanente, parmi lesquels :

  • un soutien financier complémentaire pour l’installation des CRITT Matériaux et HOLO 3 au sein du lycée-CFA Gutenberg, à Illkirch Graffenstaden (67) à hauteur de 175 000 €. Il est prévu :

> la réalisation d’un bâtiment neuf de 2 350 m², destiné à accueillir, le CRITT Matériaux Alsace,
> la restructuration d’une aile de près de 500 m² du lycée-CFA pour accueillir la plateforme de Réalité Virtuelle HOLO 3.

  • des subventions d’un montant total de 270 000 € ont été octroyées aux clusters CINESTIC (88) et RHENATIC (68), qui accompagnent les entreprises adhérentes dans le domaine du numérique pour leur permettre d’engager des démarches d’innovation et donc d’améliorer leur compétitivité.
  • le Club Textile Intégral (10), le Syndicat Textile de l’Est (88) et le Pôle Textile Alsace (68) se sont également vu attribuer des aides d’un montant global de près de 59 000 € pour finaliser leur feuille de route commune pour la période 2017-2020 et la structuration de la Filière Textile Grand Est.
  • la création d’un incubateur d’entreprises innovantes à Charleville-Mézières (08), portée par l’association Rimbaud Tech, qui bénéficie d’une aide régionale de 60 000 €. L’association met à disposition, des entreprises incubées et post incubées, un plateau de 380 m² dont elle assure la gestion. Ce soutien correspond à un travail de maillage de la fonction d’incubation sur tout le Grand Est afin d’offrir aux start-ups un service d’accompagnement de qualité.

Par ailleurs, 19 entreprises bénéficient de diagnostics de performance industrielle dans le cadre du plan régional « Industrie du Futur » dans le Grand Est, diagnostics qui sont entièrement pris en charge par la Région. 166 entreprises bénéficient du diagnostic.

Préparer son avenir : la Région soutient la Formation professionnelle

La Commission permanente du Conseil régional du Grand Est de ce vendredi 22 septembre 2017, a attribué plus de 6 M€ à la formation professionnelle.
Premier financeur public et pilote des formations professionnelles, la Région Grand Est a élaboré sa nouvelle Stratégie Régionale de l’Orientation et de la Formation Professionnelle au service de l’emploi. Son objectif : que chaque habitant du territoire puisse avoir accès à une offre de qualité en termes de formation et d’orientation professionnelles.

Accompagner les créateurs d’entreprises dans leurs besoins en formation

La création d’entreprise nécessite des compétences variées sur le plan humain, commercial, technique, financier, informatique, c’est pourquoi la Région Grand Est a mis en place un programme de formation adapté et individualisable. Il comprend 5 modules d’une durée variant de 64 à 194 heures selon les besoins en compétences et inclut un module de spécialisation dans l’Economie Sociale et Solidaire. Ce programme de formation s’adresse aux demandeurs d’emploi sauf catégorie E ainsi qu’aux salariés de CAE (Coopérative d’Activité et d’Emploi) de moins de 6 mois. Le budget alloué à ce programme de formation est de 1 M€ et permettra de financer environ 1 000 parcours de formation sur le territoire en 2018.

Soutenir l’hébergement et la restauration des stagiaires de la formation professionnelle

L’organisation et le financement des stages de l’AFPA ont été transférés aux Régions en 2009. Afin de faciliter les conditions d’apprentissage et de mobilité, la Région Grand Est a inscrit un budget de 4M€ pour subventionner l’hébergement et la restauration des stagiaires AFPA engagés dans une action de formation financée par la Région Grand Est.

Soutenir le Centre Européen de Recherches et de Formation aux Arts Verriers (CERFAV)

Le CERFAV est un appui reconnu pour les entreprises du secteur verrier et assure en permanence l’interface entre professionnels du verre et laboratoires, à l’échelon européen. Il s’adresse à toutes les entreprises du verre, tous secteurs d’activité confondus, qui ont besoin d’un appui, d’informations, de conseils, de formations technologiques, susceptibles de favoriser leur activité. Afin de soutenir le CERFAV, en tant que Pôle national d’Innovation et Centre de Ressources Technologiques, la Région Grand Est a accordé, au titre des années 2017-2018, une subvention de près de 6M €.

Sécuriser les parcours des salariés en transition professionnelle

La Région Grand Est a accordé une subvention d’un montant de 103 500 € à l’entreprise PSA Peugeot Citroën pour la prise en charge des coûts pédagogiques des formations de 30 salariés en reconversion professionnelle (sur les sites de Mulhouse, Metz Tremery et Charleville-Mézières). Ces parcours de 300 heures visent des métiers dits sensibles : analystes métrologues, techniciens méthode, logistique et approvisionnement douane, techniciens informatique et métiers de la qualité.

Former aux métiers du numérique

Afin de préparer aux métiers de l’ère numérique et faciliter ainsi les recrutements au sein des entreprises de la branche, Syntec Numérique bénéficie d’une subvention de 106 428 €, permettant de cofinancer le  dispositif « UHA4.0, l’Ecole du Numérique » créé par l’Université de Haute Alsace. Ce dispositif vise à former, en 2017, 22 demandeurs d’emploi au métier de développeur informatique. Sont notamment ciblés, les jeunes en décrochage scolaire ayant préalablement validé les prérequis nécessaires à l’entrée en formation et adultes en reconversion professionnelle.

Soutenir les actions de promotion et de meilleure connaissance des métiers

La Commission permanente a accordé un total de 100 000 € subventions au titre de l’organisation d’actions de promotion des métiers organisées en 2017.
Trois manifestions sont concernées :

  • Le Trophée Mille International 2017 pour la valorisation des métiers de l’hôtellerie, restauration, tourisme.
  •  Le Village des métiers et des formations à la Foire de Châlons-en-Champagne, pour la valorisation des métiers de l’artisanat et des Olympiades des métiers.
  •  La fête de l’artisanat en Alsace, pour sa 1ère édition.

 

Projet de reconstruction du Centre d’Enseignement des Métiers de l’Alimentation à Nancy

Le projet de construction des nouveaux locaux du Centre d’Enseignement et de Promotion des Métiers de l’Alimentation (CEPAL) sur le site ARTEM à Nancy, financé par la Région, s’élève à plus de 18 M€. A l’horizon 2021, un nouveau bâtiment sera construit par la Région, maître d’ouvrage et propriétaire, proposant aux apprentis des conditions de travail optimales et modernes. A travers ce chantier, la Région participe au développement économique, à l’attractivité et au rayonnement du territoire et valorise le dynamisme de l’apprentissage dans le Grand Est.

Le projet de reconstruction du CEPAL

Le Centre de Formation des Apprentis de l’artisanat du Grand Est, actuellement situé à Laxou, est la propriété de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de Meurthe-et-Moselle. Pour mener à bien ce projet, la Métropole du Grand Nancy transfèrera la propriété à la Région d’un terrain viabilisé de plus de 5 000 m2 sur le site ARTEM à Nancy.

Le choix du site ARTEM : de nombreux avantages

Le site ARTEM a été choisi tant par son emplacement que par son accessibilité. Il est situé en centre-ville, dans un quartier en pleine mutation urbaine et à forte dominante étudiante et à proximité du CROUS de Nancy. Le site est facilement accessible à pied, à vélo, en tram, en train ou en voiture. Des places de stationnement sont déjà prévues.

Le projet

Le nouveau CEPAL sera destiné à former en alternance 900 personnes par an pour des niveaux de qualification V à III.
Une attention particulière sera portée sur les conditions de travail des apprentis, des enseignants et du personnel du nouveau CFA. Sur le plan environnemental, la construction prendra en considération le confort thermique, l’éclairage naturel, le renouvellement de l’air intérieur, le confort acoustique dans les locaux et l’optimisation du coût global dont les consommations d’eau et d’énergies.

Il se composera des espaces suivants :

  • Accueil : 40 m²
  • Administration : 88 m²
  • Centre de Ressources-locaux des enseignants-vie scolaire : 297 m²
  • Atelier Boucherie – Charcuterie : 759 m²-
  • Atelier Boulangerie : 508 m²
  • Atelier Pâtisserie Chocolaterie Glacerie : 512 m²
  • Atelier Coiffure : 440 m²
  • Atelier Esthétique : 386 m²
  • Atelier sanitaires – sociales : 222 m²
  • Enseignement général et spécialisé : 893 m²
  • Locaux sanitaires et logistiques : 255 m²
  • Internat capacité d’accueil 50 places : 743 m²

Le CEPAL : le plus gros CFA de l’artisanat du Grand Est

Le Centre de Formation des Apprentis de l’artisanat du Grand Est accueille 929 jeunes à la rentrée 2017.
Le CEPAL est, dans le cadre de l’Université Régionale des Métiers de l’Artisanat de Lorraine, le seul centre de formation de Meurthe-et-Moselle formant par apprentissage aux métiers de bouche et d’autres métiers de l’artisanat.

Le CEPAL dispense les formations suivantes :

  • DIMA (Dispositif d’Initiation aux Métiers par l’Alternance)
  • CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) : Boucher, Boulanger, Pâtissier, Charcutier-Traiteur, Chocolatier confiseur, Coiffure, Esthétique Cosmétique Parfumerie
  • MC (Mention Complémentaire) : Employé traiteur, Pâtisserie glacerie chocolaterie confiserie spécialisées, Boulangerie spécialisée, Coloriste permanentiste, Styliste visagiste
  • BP (Brevet Professionnel) : Boucher, Boulanger, Charcutier-Traiteur, Chocolatier confiseur, Coiffure, option coloriste permanentiste, option styliste visagiste
  • BTM (Brevet Technique des Métiers) : Pâtissier

 

Le Très Haut Débit à l’honneur à Epernay

En participant à l’Université d’été du Très Haut Débit organisée les 13 et 14 septembre à Epernay, la Région Grand Est réaffirme son engagement en faveur d’une région 100% connectée. Digitalisation de la société, territoires ruraux intelligents, défis numériques, impacts économiques, etc. autant de thématiques contribuant à renforcer l’attractivité et la compétitivité du Grand Est, auxquelles la collectivité prend pleinement part.En participant à l’Université d’été du Très Haut Débit organisée les 13 et 14 septembre à Epernay, la Région Grand Est réaffirme son engagement en faveur d’une région 100% connectée. Digitalisation de la société, territoires ruraux intelligents, défis numériques, impacts économiques, etc. autant de thématiques contribuant à renforcer l’attractivité et la compétitivité du Grand Est, auxquelles la collectivité prend pleinement part.

Pilier du développement du Grand Est, l’aménagement numérique du territoire et la couverture en THD sont en effet une préoccupation de premier ordre pour les élus régionaux. C’est pourquoi la Région Grand Est a décidé de s’engager de manière volontariste en faveur d’une couverture intégrale de ses territoires en fibre optique jusqu’à l’abonné, avec deux projets THD d’envergure :

  • sur le territoire alsacien, la Région Grand Est pilote, en partenariat avec les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, la première concession fibre optique lancée à cette échelle en France et confiée à l’entreprise Rosace. Elle vise au raccordement de près de 700 communes, soit 380 000 prises à l’horizon 2021 en tranche ferme, et 110 communes, soit 98 000 prises en tranche conditionnelle, en complémentarité avec les investissements des opérateurs privés dans les zones urbaines plus denses. Cette opération représente un investissement de 450 M€ dans le cadre d’un partenariat public-privé. La Région préfinance l’intégralité de la contribution publique, soit 163,9 M€ et supporte les frais financiers inhérents. L’Europe, l’Etat (Plan France THD), les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin ainsi que les intercommunalités ou les communes alsaciennes (selon leurs compétences) verseront leur quote-part à la Région au fur et à mesure de l’avancement du projet. Ce réseau déjà ouvert et en phase de commercialisation propose déjà 6 fournisseurs d’accès grand public et une quinzaine de fournisseurs dédiés aux entreprises.
  • sur 7 autres départements (Ardennes, Aube, Marne, Meuse, Vosges, Haute-Marne, Meurthe-et-Moselle), le Très Haut Débit sera également déployé dans le cadre du plus grand contrat de concession de France porté par la Région conclu le 25 juillet 2017 avec l’entreprise Losange et en partenariat avec les Conseils Départementaux. Cette opération représente environ 830 000 prises (en-dehors des communes où les opérateurs privés investissent sur leurs fonds propres) pour un investissement total estimé à 1,3 milliard d’euros (création du réseau et raccordements du client final).
    Par ailleurs, en Moselle, le Syndicat Mixte Moselle Fibre, avec le soutien financier de la Région Grand Est, met également en œuvre son réseau d’initiative publique pour raccorder 140 000 prises en cinq ans dans les 14 EPCI membres. Plusieurs EPCI de Moselle disposent par ailleurs d’un réseau intercommunal Très Haut Débit.

Le Grand Est, une terre de sport de haut niveau !

En célébrant la désignation de Paris pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 à partir des trois Centres de Ressources, d’Expertise et de Performance Sportive (CREPS) du Grand Est, la Région confirme son implication dans l’aventure olympique, ainsi que son soutien au sport de haut niveau.
Tous les acteurs du sport se sont ainsi réunis mercredi 13 septembre 2017, parmi lesquels les sportifs, les clubs, les ligues régionales, ainsi que de jeunes licenciés UNSS. A cette occasion, des rencontres avec de jeunes sportifs espoirs et des tables rondes ont notamment été organisées dans les CREPS de Nancy, Reims et Strasbourg.

Enjeu incontestable pour la capitale et pour tout le pays, les JO 2024 vont permettre au Grand Est de se positionner comme un territoire de haut niveau et de faire valoir les nombreux atouts de ses territoires dans l’accueil et l’organisation d’événement sportifs d’envergure. Des événements mondiaux qui suscitent un engouement populaire extraordinaire et renforcent l’attractivité économique et touristique de la région.

Pour rappel, six dispositifs composent la politique sportive du Grand Est :

  • le soutien au manifestations sportives
  • le soutien aux sportifs de haut-niveau
  • le soutien aux clubs de haut-niveau
  • le soutien aux investissements sportifs
  • le soutien aux ligues et aux comités sportifs régionaux
  • le soutien à l’acquisition de leur matériel sportif

Toujours plus proche, la Région Grand Est sera présente « sur le terrain » à l’occasion du Moselle Open qui se déroule aux Arènes de Metz jusqu’au 24 septembre 2017.
3 sportifs de la Team Grand Est (20 sportifs de haut niveau, ambassadeurs du Grand Est) seront sur le stand de la Région pour échanger avec le public (Maxime Marotte –  VTT, Steven Da Costa – Karaté et Amel Bouderra – Basket et participer à des séances de dédicaces les 21 et 22 septembre.

#Ensemble #TeamGrandEst

Moselle Open : révisez vos classiques !

La 15ème édition du Moselle Open se déroulera du 17 au 24 septembre aux Arènes de Metz (57). Soutenu par la Région Grand Est, cet événement fait partie des 60 tournois les plus importants de tout le circuit ATP. Classé en ATP 250, il s’est toujours distingué parmi les plus prisés du circuit. Plus de 50 000 spectateurs sont attendus cette année.

Le tournoi propose une nouvelle fois un tableau composé de joueurs expérimentés et de jeunes espoirs en quête de titre. L’espagnol Pablo Carreno Busta, dans le Top 10 mondial, sera incontestablement la tête de série n°1 à Metz. Dans le Top 20, on peut également citer le belge David Goffin (12ème mondial), sacré au Moselle Open 2014, ou encore Lucas Pouille (22ème mondial), vainqueur du Moselle Open 2016.

Côté grand public, la Région Grand Est sera présente avec sa photocabine personnalisée qui permettra aux visiteurs de garder un souvenir original, aux couleurs du tennis, de leur passage au Moselle Open.

Autre moment à ne pas manquer : la présence de quelques sportifs de très haut niveau, membres de la Team Grand Est, tels que Maxime Marotte, champion de France en cyclisme individuel, qui viendra sur le stand de la Région Grand Est jeudi 21 septembre en soirée, ou encore Steven Da Costa, médaille d’argent en karaté aux championnats d’Europe par équipe en 2017 et Amel Bouderra, 4ème aux JOP de Rio avec l’équipe de France de basket, également présents sur le stand vendredi 22 septembre de 16h30 à 18h.

En savoir plus

La Région au Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes

Le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes, qui a lieu du 16 au 24 septembre 2017, est l’occasion pour la Région Grand Est de soutenir la création culturelle et de mettre en valeur la richesse de tous les acteurs régionaux. La Région sera au cœur du festival place Ducale sous le chapiteau Magic Mirrors.

Au programme

Spectacles et concerts

  • Samedi 17 septembre

14h00 –  « Loustic et la fille du diable » – Marionnette à gaine et castelet – Cie Le Théâtre des 4 Mains

15h30 –  « La mort en cage » – Marionnette à gaine chinoise – Cie Drolatic Industry. De et avec Gilles Debenat

20h – Concert –  « Mighty Tsar » – Americana, Skiffle, Hillbilly, Alternative country…

  • Lundi 18 septembre

20h – Concert – « Caravane de l’Est » – Métissage des répertoires New-Musette, Jazz-Manouche, Jazz et Tzigane.

  • Mardi 19 septembre

16h : « Loustic et la fille du diable » – Marionnette à gaine et castelet – Cie Le Théâtre des 4 Mains

Entrée libre pour les spectacles et concerts, dans la limite des places disponibles

Programme spectacles et concerts 

Rencontres professionnelles

Le chapiteau accueillera également des débats et rencontres professionnelles sur inscription préalable :

Au programme :

  • Dimanche 17 septembre

10h45 – 12h30 : Focus sur l’Insertion professionnelle des artistes
15h30 – 17h30 : Débat autour des Coopérations culturelles transfrontalières #3 : Zoom sur l’Allemagne

  • Lundi 18 septembre

9h30 – 11h30 : Chargées de diffusion du Grand Est et d’ailleurs, échangeons autour de nos pratiques
14h00 – 16h00 : Réunion des acteurs de la marionnette du Grand Est

  • Mardi 19 septembre

10h00 – 12h00 : Focus sur Arts et innovation, créativité et recherche
13h30 – 15h00 : Diffusion de la marionnette à l’international, quels enjeux et stratégies pour les compagnies et présentation de dispositifs d’aide existants

Programme- Festival Marionnettes

Votre région proche de vous

Maison de la Région
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 67 68

Maison de la Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Maison de la Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Agences territoriales
12 agences

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile