Réunions publiques d’informations dans le cadre du déploiement du Très Haut Débit en Alsace

La fibre optique du réseau Rosace est opérationnelle dans 25 communes alsaciennes. Un nouveau cycle de réunions publiques est lancé pour une vague de 12 communes supplémentaires sur les 700 qui seront raccordées dans le cadre du plan Très Haut Débit initié par la Région Grand Est et les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin.

Informer les habitants et les entreprises sur le déploiement de la fibre optique

Des réunions publiques d’informations se tiendront :

Dans le Haut-Rhin :

  • LABAROCHE salle des sports 296, Le Centre, le mardi 14 novembre à 19h00,

Dans le Bas-Rhin :

  • DRULINGEN salle polyvalente, le mercredi 8 novembre à 19h pour les habitants de Bettwiller, Drulingen, Weyer
  • RIEDELTZ salle des fêtes, le jeudi 9 novembre à 19h pour les habitants de Riedseltz et Steinseltz
  • SCHAFFHOUSE-PRES-SELTZ salle polyvalente, le jeudi 16 novembre à 19h pour les habitants de Schaffhouse-près-Seltz et Eberbach-Seltz
  • MUNCHHAUSEN salle polyvalente, le lundi 20 novembre à 19h pour les habitants de Munchhausen et Wintzenbach
  • CLEEBOURG salle polyvalente, le mardi 21 novembre à 19h, pour les habitants des communes de Cleebourg et Rott

Ces réunions publiques permettront d’informer les habitants et les professionnels sur les modalités de raccordement de leurs logements ou entreprises à la fibre optique et de présenter les offres des différents fournisseurs d’accès internet. Organisées conjointement par l’entreprise Rosace et chaque maire, elles associeront les représentants de la Région Grand Est, de chaque Département et de l’EPCI, s’il cofinance le projet. D’autres réunions seront organisées au fur et à mesure de l’achèvement des travaux de connexion des villages alsaciens.

Le déploiement du Très Haut Débit (THD) : pilier du développement des territoires

Le déploiement du Très Haut Débit constitue une action majeure pour renforcer l’attractivité et la compétitivité des territoires du Grand Est. Les nouveaux usages des entreprises, des services publics (administration électronique, développement de la télésanté, etc.) et du grand public nécessitent en effet des débits de plus en plus performants et une qualité de service élevée. Pour rappel, il existe aujourd’hui 6 fournisseurs d’accès grand public et 20 fournisseurs dédiés aux entreprises.

Un investissement de 450 M€

Sur le territoire alsacien, la Région Grand Est pilote déjà, en partenariat avec les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, la première concession fibre optique lancée à cette échelle en France et confiée à l’entreprise Rosace. Elle vise au raccordement de près de 700 communes, soit 380 000 prises à l’horizon 2021 en tranche ferme, et 110 communes, soit 98 000 prises en tranche conditionnelle, en complémentarité avec les investissements des opérateurs privés dans les zones urbaines plus denses. Cette opération représente un investissement de 450 M€ dans le cadre d’un partenariat public-privé. La Région préfinance l’intégralité de la contribution publique, soit 163,9 M€ et supporte les frais financiers inhérents. L’Europe, l’Etat (Plan France THD), les Départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin ainsi que les intercommunalités ou les communes alsaciennes (selon leurs compétences) verseront leur quote-part à la Région au fur et à mesure de l’avancement du projet.

Déploiement du Très Haut débit dans les autres territoires du Grand Est

Sur le reste du territoire du Grand Est, le Très Haut Débit sera également déployé dans le cadre du plus grand contrat de concession de France porté par la Région et en cours d’attribution, en partenariat avec les Départements des Ardennes, l’Aube, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et des Vosges. Cette opération représente environ 830 000 prises (en-dehors des communes où les opérateurs privés investissent sur leurs fonds propres) pour un investissement total estimé à 1,3 milliard d’euros (création du réseau et raccordements du client final). En Moselle, le Syndicat Mixte Moselle Fibre avec le soutien de la Région Grand Est met également en oeuvre son réseau d’initiative publique pour raccorder 140 000 prises en cinq ans dans les 14 EPCI membres. Plusieurs EPCI de Moselle disposent par ailleurs d’un réseau intercommunal Très Haut Débit.

le Très Haut Débit sur les territoires du Grand Est

La viticulture, une filière d’excellence soutenue par la Région

Parmi l’un de ses premiers déplacements dans le Grand Est depuis son élection, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est a visité l’entreprise Oller et Compagnie à Reims, spécialisée dans la fabrication de bouchons pour le champagne et les vins effervescents, notamment alsaciens.

Avec 37 millions de bouchons sortis d’usine en 2016, cette entreprise labellisée Entreprise du patrimoine vivant, se positionne parmi les leaders de ce secteur d’activités.

Une rencontre symbolique, permettant d’assurer la continuité de l’engagement régional en faveur de la filière viticole, véritable marqueur identitaire régional.

Filière d’excellence de notre région, la viticulture représente en effet un enjeu économique majeur, partagé d’Est en Ouest du territoire.

Une opportunité cultivée à travers tout le Grand Est !

Chiffres clés

La production

  • 36 % de la valeur de la production de la branche agriculture (hors subvention)
  • Près de 20 000 vignerons : 79,6% en Champagne, 20,1% en Alsace
  • 1/3 des exploitations agricoles
    • 27 225 UTA
    • 49616 ha de vignes : 68% en Champagne, 31% en Alsace, 1% en Lorraine
  • 6,2% du vignoble français

Flux Internationaux

  • Exportations : 2,7 Milliards d’euros (18% en Grande Bretagne , 13% en Allemagne, 13% aux USA)
  • Importations : -63 Millions d’euros (20% en Italie, 13% en Espagne, 13% au Portugal)
  • Solde : +2,6 Milliards d’euros

La transformation

  • Plus de 5,2 Milliards d’euros de chiffres d’affaires

  • 59 AOP/AOC : Alsace, Crémant d’Alsace, Alsace Grand Cru (51), Marc d’Alsace Gewurztraminer, Côtes de Toul, Moselle, Champagne, Rosé des Riceys, Côteaux Champenois
  • 97% des vins blancs cassés en AOP : Champagne et Vins d’Alsace
  • 463 Millions de bouteilles commercialisées, avec une mise en bouteille exclusive sur les territoires Champagne et Alsace pour les AOP concernées
  • 45% des Vins français effervescents revendiqués en AOP

Source : Panorama des secteurs agricoles, agro-alimentaires, agro-industriels et forêt-bois – Région Grand Est – Octobre 2016, mis à jour par les professionnels en 2017

Découvrez Braguino, le nouveau film de Clément Cogitore

Le film « Braguino » de Clément Cogitore, soutenu par la Région Grand Est et tourné en Russie, sortira le 1er novembre prochain sur les écrans. À ne pas manquer !

Le long-métrage a bénéficié d’un soutien d’aide à la création documentaire de la Région Grand Est pour son tournage ainsi que pour la qualité de son scénario abordant les thématiques de l’ethnographie, de l’exil, de la marginalité et de la spiritualité : Au milieu de la taïga sibérienne, à 700 km du moindre village, se sont installées 2 familles, les Braguine et les Kiline. Aucune route ne mène là-bas. Seul un long voyage sur le fleuve Lenissei en bateau, puis en hélicoptère, permet de rejoindre Braguino. Elles y vivent en autarcie, selon leurs propres règles et principes. Au milieu du village : une barrière. Les deux familles refusent de se parler. Sur une île du fleuve, une autre communauté se construit : celle des enfants. Libre, imprévisible, farouche. Entre la crainte de l’autre, des bêtes sauvages, et la joie offerte par l’immensité de la forêt, se joue ici un conte cruel dans lequel la tension et la peur dessinent la géographie d’un conflit ancestral.

Tourné en 2016 par Clément Cogitore, réalisateur colmarien, le film a été produit et distribué par deux sociétés strasbourgeoises, respectivement Seppia FILM et BlueBird Distribution. « Braguino » a été récompensé du Prix Zabaltegi – Tabakalera du meilleur réalisateur au Festival International du Film de San Sebastian en septembre dernier et sélectionné au Festival du Film de Busan en Corée du Sud, du 12 au 21 octobre. Il a également obtenu deux mentions spéciales au Festival International de Cinéma de Marseille qui a eu lieu en juillet dernier.

En lien avec le film, une exposition « Braguino ou la communauté impossible », se tient jusqu’au 23 décembre au BAL, plateforme indépendante d’exposition à Paris. Braguino est un projet artistique transversal de Clément Cogitore pour lequel le cinéaste a obtenu le prix LE BAL de la jeune création avec la Société des Auteurs dans les Arts Graphiques et Plastiques.
Clément Cogitore s’est précédemment illustré en 2015 avec son 1er long-métrage très remarqué Ni le ciel ni la terre, récompensé par le Prix de la Fondation Gan au Festival de Cannes pour la Semaine de la critique et nominé pour le César du Meilleur Premier Film la même année.

Le film sera diffusé sur Arte le 27 novembre dans le cadre de l’émission « La Lucarne ».

Inauguration du mémorial Alsace Moselle Chemins d’Europe à Schirmeck (67)

Le nouvel espace EUPHORIA du Mémorial Alsace Moselle de Schirmeck a été inauguré le 24 octobre en présence de Antonio Tajani, Président du Parlement Européen, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, Jean-Luc Marx, Préfet de la Région Grand Est, et Alain Ferry, Président du Mémorial Alsace Moselle, Chemins d’Europe.

 

L’aventure européenne racontée de manière dynamique

Montant des travaux mémorial SchirmeckD’un montant total de 4,2 M€, les travaux, financés par la Région Grand Est, le Parlement Européen et l’Etat, ont duré dix mois et ont permis de moderniser et renouveler le parcours initial de visite. Une scénograpghie dynamique, interactive et inédite permet de raconter toute l’aventure européenne de 1945 à nos jours. Monument historique du Grand Est, il présente, de façon concrète, les instruments de la logique européenne ainsi que l’apport de l’Alsace à la construction européenne et à la paix.

EUPHORIA entend ainsi développer le tourisme de mémoire, qui constitue l’une des priorités de la stratégie touristique du territoire.

Des entreprises innovantes du Grand Est au CES Unveiled Paris

Une délégation composée d’entreprises du Grand Est participe le 24 octobre 2017, de 14h à 19h, à la 5ème édition du CES (Consumer Electronic Show) Unveiled Paris au Palais Brogniart à Paris.

Cet événement rassemble 600 participants autour de l’innovation et des technologies grand public et a pour objectif de présenter aux entreprises le salon mondial CES qui se déroule du 9 au 12 janvier 2018 à Las Vegas.

Organisé par la Consumer Technology Association, ce salon regroupe plus de 2 200 sociétés de marques renommées  et des start-ups, autour des nouvelles technologies, de l’électronique de loisir, de l’internet et des télécommunications. L’édition 2017 a attiré près de 185 000 visiteurs professionnels (dont deux tiers d’Américains et un tiers issu de plus de 150 pays), et mobilisé plus de 4 000 exposants.

Liste des entreprises du Grand Est soutenues par la Région et exposantes au CES Unveiled Paris le 24 octobre 2017

Entreprises exposantes au CES Las Vegas

  • FIZIMED (Strasbourg – 67) : développement de dispositifs médicaux connectés et notamment d’un dispositif pour la rééducation du périnée à domicile.
  • GAMESTREAM (Ludres – 54) : service de streaming de jeux vidéo, permettant de jouer aux meilleurs Hits sur TV sans matériel particulier.
  • INNOVSANTE (Villers-Allerand – 51) : création de logiciels dans le secteur de la santé numérique et connectée.
  • LEVELS 3D (Rosières-près-Troyes – 10) : créateurs de l’application MyCaptR qui permet de numériser une pièce en 3 minutes pour les acteurs du BTP. A l’issue du scan, obtention du modèle 3D de la pièce, du plan 2D et des annotations virtuelles.
  • QUANTMETRY (Strasbourg – 67) : conseil en data science, développe un outil pour la prévention et le traitement du lymphoedème (gonflement du bras survenant après le traitement de certains cancers).
  • TALLYOS (Metz – 57) : mise au point et exploitation de tous systèmes de géolocalisation et d’aide à la gestion du temps, destiné aux ménages employant des salariés à domicile et aux entreprises ayant des employés itinérants.
  • VIVOKA (Metz – 57) : expertise en domotique. Création d’un box domotique.

Entreprises visiteuses au CES Las Vegas et participantes à un programme de rendez-vous d’affaires sur place

  • ACREOS (Hauconcourt – 57) : conception et fabrication de simulateurs pédagogiques d’apprentissage à la conduite.
  • EXELIUM (Metz – 57) : conception et fabrication d’accessoires pour mobiles, tablettes et TV.
  • HAPTICMEDIA (Strasbourg – 67) : visualisation 3D de produit pour e-commerce et retail.
  • PROTOELECTRONIQUE (Rosheim – 67) : fabrication de prototypes de cartes électroniques en ligne.
  • SPHERE (Strasbourg – 67) : application de mise en relation/networking.

Orientations budgétaires 2018

Le budget de la Région Grand Est 2018 s’élève à 2,85 milliards d’euros, dont 2,2 milliards d’euros en dépenses d’intervention et 850 millions d’euros d’investissement.

Les interventions

Le budget 2018 se concentre sur les territoires (transports et aménagement), la jeunesse, la formation, l’emploi, le développement économique et l’attractivité. Le poste le plus important est celui des « territoires » qui comprend les transports et l’aménagement. La Région y consacre 961 M€.

  • La Région soutient notamment la modernisation du matériel ferroviaire et l’aménagement des gares du territoire.
  • Depuis le 1er janvier 2017, et suite à la loi NOTRE, la Région gère les transports interurbains et scolaires.

Sur un territoire de 57 000 km², la Région a la volonté de faciliter la vie de  ses habitants, renforcer son attractivité et préserver son environnement.

budget 2018 infographie

Les Ressources

La dotation globale de fonctionnement (DGF) allouée par l’Etat aux Régions devrait être remplacée par une fraction de la TVA. Cette nouvelle organisation permettra aux Régions de bénéficier de nouvelles ressources dynamiques tout en réduisant la dépendance aux dotations de l’Etat.

Depuis 2011, la Région peut s’appuyer sur les ressources issues de la CVAE (Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises). Elle a notamment permis de financer en 2017 le transfert de compétences par la loi NOTRE (transports interurbains et scolaires).

La Région Grand Est dispose de deux principaux leviers de fiscalité : la taxe sur les certificats d’immatriculation et la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE).

  • Immatriculations
    La Région poursuit la convergence des tarifs de la taxe sur les certificats d’immatriculation, afin d’atteindre le tarif unifié de 42 € pour l’ensemble du
    Grand Est en 2019. Pour 2018, le produit de cette taxe est évalué à 166,5 millions d’euros (en légère augmentation par rapport à l’exercice précédent).
  • TICPE
    La Taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) a été le levier quasi systématiquement utilisé par l’État pour compenser les transferts successifs de compétences aux Régions. Cela a conduit à complexifier le mécanisme de cette recette, qui représente environ 497 millions d’euros.

Depuis 2014, les Région disposent, par ailleurs, de deux nouvelles ressources dans le domaine de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Ces ressources sont composées de frais de gestion liés à la fiscalité directe locale et d’une nouvelle part de la TICPE.

 

Une médaille d’or et sept médailles d’excellence pour le Grand Est aux Olympiades des Métiers à Abu Dhabi

A l’occasion des finales internationales des 44es Worldskills Competition, qui se sont déroulées du 14 au 19 octobre 2017, à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis, près de 1300 jeunes originaires de 77 pays du monde se sont affrontés parmi plus de 50 métiers représentés.

Les dix jeunes du Grand Est, membres de l’Equipe de France des Métiers ont remporté huit médailles dans cinq métiers, certains métiers étant concourus en binôme ou trio. Le Grand Est compte ainsi un médaillé d’or, Anthony Chatelain, en Menuiserie. Parmi les candidats, sept jeunes du Grand Est, Romain Kauffmann, Cédric Clauss, Lucas Meyer, Kerim Ibis, Julien Heyer, Aurélien Siat et Theo Marchandeau se sont vus remettre une médaille d’excellence en obtenant plus de 500 points aux épreuves qui sont notées sur 600.

À travers ces Olympiades, la Région s’engage aux côtés de ses partenaires professionnels et académiques à promouvoir les métiers et la formation professionnelle, l’excellence et la qualification. Cette dynamique unanimement partagée et portée depuis de nombreuses années avec les réseaux Olympiades des territoires alsacien, champardennais et lorrain, s’inscrit pleinement dans les priorités définies par la politique régionale en faveur de l’éducation et de la formation professionnelle : la valorisation de la jeunesse et des métiers et la promotion des formations professionnelles.

Le palmarès Grand Est 2017

    • Médaille d’or
      Menuiserie : Anthony Chatelain

  • Médailles d’excellence
    • Ébénisterie : Romain Kauffmann
    • Jardinier-paysagiste : Cédric Clauss et Lucas Meyer
    • Mode et création : Kerim Ibis
    • Production industrielle : Julien Heyer, Aurélien Siat et Théo Marchandeau

 

L’équipe de France des Métiers a remporté au total douze médailles dont cinq en or, trois en argent et quatre en bronze. Parmi les candidats français se sont également distinguées 15 médailles d’excellence, ce qui représente 27 métiers récompensés.

La Région consacre plus de 50 M€ au fonctionnement des lycées

Le Conseil régional du Grand Est, réuni en séance plénière le 20 octobre 2017, a approuvé le montant des dotations de fonctionnement des lycées du Grand Est pour l’année civile 2018, qui s’élève à plus de 50,91 M€.

Une dotation de fonctionnement pour 355 lycées

La Région Grand Est, dans le cadre de ses compétences légales et en tant que propriétaire des lycées, attribue chaque année aux 355 lycées du Grand Est une dotation de fonctionnement.
Pour l’année 2018, les dotations de fonctionnement seront encore calculées de manière différente sur les trois territoires. Néanmoins, une dotation harmonisée devrait être mise en place en 2019, après l’élaboration d’une nouvelle grille de calcul.
Sont concernés par cette dotation :

  • les lycées publics d’Education Nationale,
  • les lycées publics agricoles,
  • les établissements d’enseignement spécialisé
  • les lycées sous contrat d’association avec le Ministère de l’Education Nationale et le Ministère de l’Agriculture.

Cette dotation finance notamment la viabilisation qui sert à couvrir les charges d’énergies, les dépenses d’entretien locatif et les dépenses pédagogiques.

Consciente de l’importance que représente le secteur du bâtiment dans la consommation d’énergie et de l’émission de CO2, la Région Grand Est souhaite tenir un rôle exemplaire dans la politique d’efficacité énergétique de son patrimoine bâti. Le suivi des consommations d’énergie et d’eau des établissements scolaires devra conduire à une diminution, notamment par le biais de marchés globaux et d’actions de sensibilisation des usagers. Ce suivi va progressivement concerner l’ensemble des lycées publics de la Région.

Plan numérique éducatif

Outre la dotation de fonctionnement, et soucieuse de garantir les conditions d’enseignement et la réussite des élèves, la Région Grand Est s’est engagée dans un ambitieux plan numérique éducatif pour la période 2017- 2021. D’ici 4 ans, tous les lycées du Grand Est seront connectés, apportant aux élèves, comme aux équipes éducatives, des outils répondant aux enjeux pédagogiques d’aujourd’hui.

Horticulture et fruits et légumes du Grand Est : des filières de qualité à préserver et à encourager

Le Conseil régional du Grand Est, réuni en séance plénière le 20 octobre 2017, a approuvé les plans d’actions relatifs à la filière horticulture et à la filière fruits et légumes dans le Grand Est.

Filière horticulture

Avec un budget annuel de plus de 300 000 € consacré à la filière horticulture, la Région Grand Est a souhaité mettre en oeuvre un plan d’actions articulé autour de 4 priorités :

  • maintenir le nombre d’horticulteurs et de pépiniéristes,
  • augmenter la compétitivité et la rentabilité des exploitations,
  • acquérir et transférer des références technico-économiques dans les entreprises,
  • conforter la commercialisation des produits horticoles dans le Grand Est.

Il s’agit plus particulièrement d’encourager les projets d’installation en sécurisant les parcours, de moderniser les outils de production, de permettre aux professionnels d’acquérir de nouvelles connaissances et de consolider les marchés régionaux.

mirabelles

La filière horticulture dans le Grand Est en quelques chiffres

  • une surface globale en culture de 840 ha
  • près de 300 professionnels de l’horticulture et de la pépinière
  • 1 232 emplois directs 
  • un chiffre d’affaires « horticole » de 95,4 M€ HT

Filière fruits et légumes

Avec un budget annuel de plus de 2,3 M€ consacré à la filière fruits et légumes, la Région soutient notamment les investissements dans les exploitations agricoles, la promotion des productions régionales, les campagnes de promotion portées par la filière et les stations d’expérimentations fruitières et légumières du Grand Est. Le 22 septembre 2017, la Région et l’association Univers des Fruits et Légumes du Grand Est ont signé le contrat de cette filière.

Celui-ci engage l’ensemble des partenaires de la filière et la Région, pour la période 2017/2020, sur des priorités partagées qui s’articulent autour de 5 grands enjeux :

  • améliorer la compétitivité et la modernisation de l’ensemble de la chaîne de valeur agricole,
  • renforcer et développer les marchés alimentaires régionaux des fruits et légumes frais et transformés,
  • accompagner le développement agricole et le progrès pour les exploitations,
  • favoriser l’installation des nouveaux agriculteurs,
  • fortifier la place des fruits et légumes du Grand Est sur l’échiquier français et européen.

Il s’agit de définir les objectifs et de déterminer les actions nécessaires pour renforcer le développement de la filière fruits et légumes sur tout le territoire. Cela passe notamment par la structuration de la filière, la conquête de nouveaux marchés, la promotion des produits de proximité et la préservation de la qualité, mais aussi par l’investissement dans la recherche et l’innovation et la création d’emplois.
Dans ce cadre, 3 nouveaux dispositifs d’aides régionales ont également été approuvés :

  • une mesure relative à la prévention des risques en agriculture, à travers le soutien à l’acquisition de matériels contre le gel, la grêle et les attaques d’oiseaux en zone de montagne,
  • un soutien à la sécurisation de la ressource en eau pour les cultures spéciales (arboriculture, maraîchage, houblon, tabac, production de semences), par le biais d’aide à l’investissement en matériels productifs et pour les études techniques préalables au projet,
  • un soutien au développement et à la rénovation des vergers, à travers des aides à l’investissement pour les plants et l’acquisition de matériels notamment liés à l’installation de nouveaux vergers.

Consulter la plaquette sur la Filière Forêt-Bois dans le Grand Est

choux

La filière fruits et légumes dans le Grand Est en quelques chiffres :

  • surface : 6 300 ha de légumes et 3 800 ha de vergers
  • 300 producteurs bio de fruits et légumes, soit 1 900 ha
  • production annuelle : 64 000 tonnes de fruits et 266 000 tonnes de légumes
  • 5  000 emplois permanents sur l’ensemble des exploitations de fruits et légumes et plusieurs milliers d’emplois saisonniers
  • 1 200 emplois pour la transformation des fruits et légumes
  • 135 établissements spécialisés dans la transformation
  • le Grand Est, au 1er rang national pour la production
    de chou à choucroute, 
    le céleri, la quetsche, la mirabelle et la griotte

mirabellier

 

Soutien aux Jeunes Agriculteurs du Grand Est

Dans un contexte économique et financier très tendu, le nombre d’exploitations agricoles est en diminution depuis 2000, les petites et moyennes structures étant les plus touchées.

La Région Grand Est s’engage fortement à soutenir l’installation en agriculture sur son territoire et à favoriser toutes les ressources productives.

Pour mener à bien ces objectifs, la Région a déployé à l’échelle du Grand Est les outils financiers suivants afin de sécuriser et d’accompagner les projets d’installation en agriculture :

  • un dispositif d’aide au conseil avant installation,
  • un financement de stage de parrainage,
  • un soutien à l’installation pour les candidats qui ne peuvent bénéficier des aides nationales en raison de leur âge ou parce qu’ils souhaitent s’installer sur une exploitation aquacole,
  • un dispositif d’aide au suivi du nouvel exploitant.

Au cours de l’année 2017, l’Etat, la Région et les organisations agricoles professionnelles ont travaillé conjointement afin d’harmoniser et de décliner à l’échelle du Grand Est le dispositif national d’aide à l’installation, la Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA).  En 2016, 363 dotations ont été attribuées à de jeunes agriculteurs pour un montant global de plus de 7 M€.

L’Institution régionale a décidé de s’inscrire comme cofinanceur de la Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA).

Le soutien de la Région cible les projets d’installation en agriculture qui relèvent :

  • de l’installation hors cadre familial,
  • de la pérennisation et du développement de l’élevage,
  • de l’accroissement de la valeur ajoutée par l’intégration d’ateliers spécialisés ou la mise en marché en circuits courts,
  • de l’agriculture biologique et de la valorisation des surfaces en herbe.

Pour bénéficier de la Dotation Jeunes Agriculteurs, les candidats doivent être âgés de moins de 40 ans à la date du dépôt de la demande d’aides et posséder de solides connaissances professionnelles.

Tourisme : La Région lance un appel à projets pour développer l’œnotourisme

Le Conseil régional du Grand Est, réuni le 20 octobre 2017 en séance plénière, a approuvé le lancement d’un appel à projets Caves touristiques pour accompagner le développement de l’œnotourisme sur le territoire du Grand Est (1ère région œnotouristique de France). Un budget de 300 000 € y est dédié.

Un appel à projets pour développer l’œnotourisme

Cet appel à projets Caves touristiques vise à améliorer les conditions d’accueil des clientèles touristiques par la création ou l’amélioration des espaces dédiés à l’accueil des visiteurs dans les exploitations et les caveaux viticoles (groupes d’au moins 20 personnes) ainsi qu’à l’aménagement de circuits de visite sur site.
Les entreprises régionales sous statut sociétaire, qui commercialisent 25 % minimum de leur production en bouteille et dont l’exploitant est installé depuis moins de 10 ans, pourront bénéficier de l’aide régionale.
Seront concernés par ce dispositif les projets d’investissements visant l’aménagement de caveaux d’accueil, l’équipement de locaux pour organiser des dégustations ou encore la mise en place d’outils de médiation (scénographie, contenus d’audioguides, etc).

Un nouveau Schéma Régional de Développement Touristique (SRDT)

Un nouveau Schéma Régional de Développement Touristique (SRDT), co-construit avec l’ensemble des acteurs concernés dans le Grand Est, viendra prochainement accompagner la politique touristique du Grand Est pour répondre aux défis de l’attractivité, de la qualité et de la proximité. La stratégie qui sera adoptée pour optimiser le développement de l’oenotourisme dans les années à venir s’inscrira dans le SRDT.

Jean ROTTNER élu Président du Conseil régional du Grand Est

Jean ROTTNER a été élu Président du Conseil régional du Grand Est, par 96 voix pour, 37 votes blancs et nuls et 36 votes contre sur 169 votants, au cours de la séance plénière du Conseil régional du Grand Est, ce vendredi 20 octobre 2017.

La nouvelle composition de l’assemblée

15 vice-présidents

15 vice-présidents du Conseil régional ont été désignés :

  • 1ère vice-présidence : Jean-Luc BOHL – Attractivité et Rayonnement
  • 2ème vice-présidence : Christine GUILLEMY – Formation initiale, Lycées et Apprentissage
  • 3ème vice-présidence : David VALENCE – Mobilités et Infrastructures de transport
  • 4ème vice-présidence : Lilla MERABET – Compétitivité, Numérique et Filières d’excellence
  • 5ème vice-présidence : Marc SEBEYRAN – Finances, Contrôle de gestion et Commande publique
  • 6ème vice-présidence : Valérie DEBORD – Emploi
  • 7ème vice-présidence : Xavier ALBERTINI – Stratégie et Prospective
  • 8ème vice-présidence : Elsa SCHALCK – Jeunesse et Orientation, Engagement, Citoyenneté et Démocratie territoriale
  • 9ème vice-présidence : Philippe MANGIN – Bioéconomie, Agroalimentaire et Bioénergie
  • 10ème vice-présidence : Nicole MULLER-BECKER – Coopération transfrontalière et Développement du multilinguisme
  • 11ème vice-présidence : Jean-Paul OMEYER – Sport
  • 12ème vice-présidence : Pascale GAILLOT – Agriculture et Ruralité
  • 13ème vice-présidence : Franck LEROY – Cohésion territoriale, Contractualisation et Équilibre des territoires
  • 14ème vice-présidence : Christèle WILLER – Transition écologique et énergétique
  • 15ème vice-présidence : François WERNER – Coordination des politiques européennes, Enseignement supérieur et Recherche

La commission permanente

La commission permanente du Conseil régional a également été réélue. Elle compte, outre le Président, 56 membres, dont les vice-présidents du Conseil régional.

Outre le Président et les vice-Présidents, siègeront au sein de la Commission Permanente, au titre de la Majorité :

  • Marie-Reine FISCHER
  • Thierry HORY
  • Isabelle HELIOT-COURONNE
  • Laurent BURCKEL
  • Martine LIZOLA
  • Jackie HELFGOTT
  • Nejla BRANDALISE
  • Pascal MANGIN
  • Rachel PAILLARD
  • Daniel GREMILLET
  • Chantal RISSER
  • Henry LEMOINE
  • Brigitte TORLOTING
  • Sylvain WASERMAN
  • Catherine ZUBER
  • Jacques CATTIN
  • Atissar HIBOUR
  • Cédric CHEVALIER
  • Véronique MARCHET
  • Jean-Luc WARSMANN

Siègeront au titre du Groupe Front National – Rassemblement Bleu Marine :

  • Bruno SUBTIL
  • Virginie JORON
  • Jean-Claude BADER
  • Hombeline DU PARC
  • Kevin PFEFFER
  • Françoise GROLLET
  • Jordan GROSSE CRUCIANI
  • Marie-Hélène DE LACOSTE LAREYMONDIE
  • Guillaume LUCZKA
  • Laurence BURG
  • Frédéric FABRE

Siègeront au titre de la Gauche :

  • Anne-Pernelle RICHARDOT
  • Bertrand MASSON
  • Joëlle BARAT
  • Antoine HOME
  • Paola ZANETTI
  • Olivier GIRARDIN

Siègeront au titre du Groupe Les Patriotes :

  • Thomas LAVAL
  • Eliane KLEIN
  • Eric VILAIN

Les commissions thématiques

Le Groupe Majoritaire proposera, pour la présidence des 15 commissions thématiques, les élus suivants :

  • Commission Europe, Relations internationales et transfrontalières : Frédéric PFLIEGERSDOERFFER
  • Commission Transports et déplacements : Evelyne ISINGER
  • Commission Formation Professionnelle : Véronique MARCHET
  • Commission Lycées et Apprentissage : Atissar HIBOUR
  • Commission Jeunesse : Cédric CHEVALIER
  • Commission Développement économique : Isabelle HELIOT-COURONNE
  • Commission Innovation, Enseignement supérieur et Recherche : Rémi SADOCCO
  • Commission Agriculture et Forêt : Patrick BASTIAN
  • Commission Aménagement des territoires : Martine LIZOLA
  • Commission Environnement : Christian GUIRLINGER
  • Commission Culture : Pascal MANGIN
  • Commission Sport : Thierry HORY
  • Commission Tourisme : Jackie HELFGOTT

La présidence de la commission des Finances sera proposée à l’opposition.
La Commission d’Appel d’Offres sera présidée par Patrick THIL.

A la suite de son élection, le Président de la Région Grand Est a également annoncé différentes délégations attribuées à certains Conseillers régionaux :

  • Délégation à l’Habitat : Catherine BAILLOT
  • Délégation aux Formations sanitaires et sociales : Martine CALDEROLI
  • Délégation à l’Egalité hommes-femmes : Alexandre CASSARO
  • Délégation aux Aéroports : Christian DEBEVE
  • Délégation aux Villes Moyennes : Elisabeth DEL GENINI
  • Délégation à la Mémoire : Jackie HELFGOTT
  • Délégation à l’Expérimentation en matière d’Emploi : Fanny GIUSSIANI
  • Délégation à la Forêt : Daniel GREMILLET
  • Délégation à l’Expérimentation en matière de Santé : Khalifé KHALIFE
  • Délégation aux Travailleurs frontaliers : Edouard JACQUE
  • Délégation à la Viticulture : Rachel PAILLARD
  • Délégation au Droit local Alsacien-Mosellan : André REICHARDT
  • Délégation à l’Artisanat : Bernard STALTER
  • Délégation aux Usages numériques : Marie TRIBOUT
  • Délégation aux Identités territoriales : Justin VOGEL
  • Délégation à l’Economie sociale et solidaire, à la Vie associative et à la Création d’entreprise : Catherine ZUBER

 

 

Votre région proche de vous

Maison de la Région
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 67 68

Maison de la Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Maison de la Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Agences territoriales
12 agences

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile