SRADDET : à la rencontre des territoires

Après une année de travail pour l’élaboration du Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires, la Région va à la rencontre des territoires pour présenter aux élus et partenaires locaux le diagnostic général du SRADDET et le projet de stratégie pour le Grand Est (rapport du SRADDET).

La stratégie du SRADDET s’appuie sur 3 grands axes :

  • Le Grand Est, terre de coopérations, solidaire et européenne
    Entièrement fibrée, maillée de réseaux de transports et d’énergie, traversée par des corridors écologiques, la Région Grand Est est bien structurée. Ses centralités urbaines fonctionnent en réseau et optimisent les échanges. Espace de coopération, elle est aussi la région la plus européenne de France.
  • Le Grand Est, terre de richesses et de savoir-faire
    Riche de ses territoires variés, la Région Grand Est développe son économie locale en conciliant compétitivité, efficacité énergétique et qualité environnementale. Elle se positionne sur les filières durables et l’excellence de ses produits. Elle attire par son patrimoine culturel et naturel qu’elle valorise et préserve. Elle offre à ses habitants bien-être et qualité de vie pérenne.
  • Le Grand Est, terre d’innovations et de solutions durables
    Tournée vers l’avenir, créative et audacieuse, la Région Grand Est organise les mobilités de demain et oeuvre pour un urbanisme renouvelé où vivre ensemble porte ses fruits. Ses citoyens sont acteurs des changements et contribuent à un développement durable et exemplaire.

Saint-Dié des Vosges et Épinal ont inauguré cette série de rencontres ; entre le 29 janvier et le 9 février 2018, 13 rendez-vous sont organisés dans tout le Grand Est :

  • Lundi 29 janvier à 10h à Saint-Dié-des-Vosges
  • Lundi 29 janvier à 18h à Épinal
  • Mardi 30 janvier à 10h à Pont-à-Mousson
  • Vendredi 2 février à 10h à Verdun
  • Vendredi 2 février à 18h à Charleville-Mézières
  • Lundi 5 février à 10h à Reims
  • Lundi 5 février à 18h à Troyes
  • Mardi 6 février à 10h à Chaumont
  • Mardi 6 février à 18h à Bar-le-Duc
  • Jeudi 8 février à 10h à Mulhouse
  • Jeudi 8 février à 16h à Haguenau
  • Vendredi 9 février à 10h à Petite-Rosselle
  • Vendredi 9 février à 18h à Yutz

Cette seconde phase de travail permettra de recueillir et de partager les contributions des différents acteurs pour aboutir à un projet de SRADDET consolidé à l’automne 2018. Le document final devrait être adopté en juillet 2019.

 

 

Deux start-ups de retour du CES Vegas partagent leur expérience

La Région Grand Est et la Technopole de Troyes Champagne ont accueilli le 29 janvier deux entreprises champardennaises qui ont été accompagnées et soutenues au CES Vegas 2018.

Le CES Vegas : un accélérateur d’affaires

InnovSanté (51) et Levels3D (10) ont ainsi présenté leur savoir-faire innovant et expliqué les impacts de leur présence sur ce salon international dédié aux nouvelles technologies.

Grâce à cette présence sur le salon, les start-ups du Grand Est ont pu se faire connaître et développer la visibilité internationale de leurs produits, rencontrer des investisseurs ou des partenaires potentiels ou encore prendre la mesure des tendances émergentes en matière de technologies.

La participation au CES Vegas 2018 a permis InnovSanté de nouer de nombreux contacts notamment avec des investisseurs, de sociétés d’assurance, de cliniques et de grands groupes. Aujourd’hui, l’entreprise travaille sur un déploiement de son produit au Canada et au Moyen-Orient.

LEVELS 3D a noué plus de 200 contacts issus de prestigieuses entreprises du secteur du BTP, transport, immobilier, défense, aéronautique, automobile… dont 50 % sont nord-américaines, et 35 % européennes (dont 25 % françaises).

12 entreprises régionales accompagnées

La Région Grand Est et la CCI Grand Est ont accompagné 12 entreprises régionales au CES Vegas 2018. Elles ont pu bénéficier :

  • d’un coaching en amont par un consultant spécialiste du secteur,
  • d’une présentation de leurs offres et produits à l’occasion de la journée nationale avant-première du CES (CES UNVEILED à Paris fin octobre 2017),
  • d’un programme de rendez-vous BtoB avec des grands comptes, industriels, distributeurs, acheteurs et investisseurs,
  • d’un stand individuel de 9 m² par entreprise exposante dans l’Eureka Park, hall réservé aux start-ups et PME.

La Région a consacré un montant total de 49 000 euros à cet accompagnement spécifique.

La Région Grand Est mobilisée pour la qualité de l’air

Au moment où la France est pointée du doigt par la Commission Européenne sur la qualité de l’Air, la Région Grand Est, notamment concernée à travers les agglomérations de Reims et Strasbourg, se mobilise pleinement pour l’amélioration de la qualité de l’air à l’échelle transfrontalière dans le Rhin supérieur.

La Commission européenne vient, en effet, de demander à plusieurs pays européens – dont la France et l’Allemagne – de présenter rapidement des mesures concrètes d’amélioration de la qualité de l’air. Dans le Rhin Supérieur, les partenaires français, allemands et suisses sont mobilisés afin d’apporter une réponse innovante et transfrontalière à ce sujet essentiel pour la vie de nos concitoyens.

La Région Grand Est participe ainsi de manière volontariste, dans le cadre de sa politique environnementale, au projet Interreg V Rhin Supérieur Atmo-VISION « Stratégies pour un air meilleur dans le Rhin Supérieur » qui a été officiellement lancé ce lundi 29 janvier à Kehl.

Ce projet – porté par ATMO Grand Est, association en charge de la surveillance de la qualité de l’air dans le Grand Est – vise à fournir aux institutions et administrations du Rhin supérieur des outils appropriés pour réduire la pollution de l’air et les émissions de gaz à effet de serre dans le cadre d’une stratégie, pour la première fois à l’échelle transfrontalière franco-germano-suisse.

La Région Grand Est, première Région Européenne de France, entend bien, en lien avec ses partenaires transfrontaliers, prendre des mesures pour lutter contre ces nuisances et améliorer la qualité de vie des habitants, de part et d’autres des frontières.

Création de l’Agence Régionale de l’Innovation – Grand E-nov

Créée en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie Grand Est, l’Agence Régionale de l’innovation « Grand E- nov » se déploiera sur le territoire au cours du 1er trimestre 2018.

Au coté des structures existantes en matière de Recherche, de Développement et d’Innovation, l’Agence répondra aux besoins d’accompagnement des entreprises en matière de développement et de management de l’innovation en cohérence avec le Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII).

Quatre missions principales lui sont allouées :

  1. Ingénierie de projets d’innovation → Détection et développement de projets innovants
  2. Accélération pour start-up en post incubation et accompagnement à la levée de fonds → Expertise et soutien en vue de levée de fonds
  3. Financement des solutions d’innovation → Recherche de financement national et européen
  4. Accompagnement des projets territoriaux d’innovation → portés notamment par les métropoles et grandes agglomérations

Son déploiement géographique sur 6 sites (Troyes, Reims-Bezannes, Nancy, Metz, Strasbourg et Mulhouse) permettra d’être au plus près des entreprises et des acteurs locaux. Proximité et partenariat sont le gage d’une mise en réseau efficace.

Nouveau partenariat entre la Région Grand Est et Ardennes Développement

Lors de la Commission Permanente du 26 janvier 2018, la Région Grand Est a approuvé une Convention de partenariat avec l’Agence de développement économique « Ardennes Développement ».

Les missions d’Ardennes Développement

La loi NOTRe a fait évolué les missions d’ Ardennes Développement afin de se mettre en conformité avec les orientations du SRDEII (Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation). Ainsi dans le cadre d’une convention d’objectifs, la Région Grand Est et Ardennes Développement ont décliné la mise en oeuvre opérationnelle de leur partenariat et les modalités financières du soutien régional.

Les missions d’Ardennes Développement sont les suivantes :

  • le suivi d’entreprises ciblées et l’accompagnement local des projets : elle est le relais de la Région Grand Est pour diffuser les dispositifs régionaux et accompagner les entreprises dans leurs démarches, participe à la structuration et à l’animation des filières et identifie sur le territoire les entreprises nécessitant un accompagnement particulier,
  • l’accompagnement des entreprises dans leur démarche d’installation : elle informe sur les zones d’activités et/ou l’immobilier d’entreprise (observatoire du foncier, animation de clubs…),
  • la recherche des projets exogènes des territoires limitrophes (Benelux) en lien avec l’agence d’attractivité régionale,
  • l’organisation et/ou la participation à des salons, foires, dédiés et la promotion du territoire via une communication adaptée, en lien avec les actions régionales,
  • la connaissance et veille économique territoriale.

Proximité avec les territoires

La Région intervient à hauteur de 50 % du budget d’Ardennes Développement. Les autres membres financeurs sont : Ardennes Métropole, l’ensemble des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) des Ardennes et la Chambre économique des Ardennes. L’objectif à terme de ce partenariat est de mailler l’ensemble du territoire du Grand Est notamment avec le réseau des agences territoriales. Grâce à ce réseau, la Région entend établir une relation de proximité avec les territoires et répondre à leurs besoins en ingénierie.

Projet de création d’un Pôle d’Échanges Multimodal à la gare de Vitry-le-François

La Commission Permanente du 26 janvier 2018 a adopté le protocole pour la création du Pôle d’Échanges Multimodal (PEM) de la gare de Vitry-le-François dans la Marne.

Faciliter les déplacements des usagers et des habitants

Avec plus de 210 000 voyageurs en 2016, la Gare de Vitry-le-François est une gare de proximité essentielle à l’équilibre et au développement local du sud-est marnais. Carrefour ferroviaire des deux lignes TER Reims – Chaumont – Dijon et Vallée de la Marne, elle est aussi un lieu d’interconnexion entre les lignes du réseau scolaire régional et du réseau urbain Vitry Bus. Actuellement, la gare de Vitry-le-François est confrontée à des difficultés d’accessibilité aux services de transports proposés.

Pour y répondre, un partenariat entre la Région Grand Est, la Ville de Vitry-le-François, SNCF Réseau et SNCF Mobilités a été initié afin de définir les aménagements nécessaires et ainsi offrir aux usagers et habitants, un quartier gare attractif et facile d’accès.

Le projét de création du Pôle d’Échanges Multimodal (PEM) de la gare de Vitry-le-François, prévoit la création :

  • d’un nouveau parking,
  • d’une gare routière,
  • d’une voirie urbaine,
  • d’aménagements paysagers, sur une superficie totale de 22 000 m2.

Cette réalisation ainsi que la mise en service s’étaleront sur 3 ans (2018 – 2020).

La Région Grand Est oeuvre au quotidien pour faciliter les déplacements de ses habitants et favoriser leur mobilité. En 2018, un budget de 867 millions d’euros est attribué aux transports, dont 154 millions pour notamment moderniser les infrastructures et aménager les gares du territoire.

 

La relation franco-allemande au coeur des politiques régionales

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est a participé, le 22 janvier 2018, à la journée franco-allemande à Berlin dédiée à la formation et à la mobilité européenne des jeunes dans le cadre du 55ème anniversaire du Traité de l’Elysée.

Cette journée a été l’occasion de rappeler l’importance de l’engagement de la Région Grand Est en faveur de la formation et de la mobilité des jeunes, au service de leur insertion sur le marché du travail, et plus spécifiquement l’action volontariste que développe la collectivité régionale en matière d’apprentissage transfrontalier.

Avec près de 38 000 apprentis répartis dans 104 CFA et 1 900 formations, la Région Grand Est est la 3ème de France qui compte le plus d’apprentis sur son territoire. En 2018, le budget de la Région consacré à l’apprentissage s’élève à 161 M€. Il s’agit, pour la Région Grand Est, de promouvoir l’apprentissage en tant que voie d’excellence vers la qualification et l’emploi, de faciliter les mixages de parcours, de favoriser l’accès à l’apprentissage pour les jeunes les plus éloignés de la formation ou encore de développer l’apprentissage transfrontalier.

La dimension transfrontalière est au cœur du dynamisme du territoire. La Région a, ainsi, mis en place plusieurs accords dans le cadre du développement de l’apprentissage transfrontalier afin de répondre aux besoins des entreprises frontalières et à la demande des jeunes voulant se former en Allemagne. Par ailleurs, l’aide à la mobilité mise en place par la Région dans le cadre du projet INTERREG V « Réussir sans frontière » dans le Rhin Supérieur a été étendue à l’ensemble des apprentis transfrontaliers en entreprises allemandes, par le biais des fonds dont dispose l’Office Franco-allemand pour la Jeunesse (OFAJ).

Depuis 2011, 346 jeunes ont réalisé un apprentissage transfrontalier avec 186 entreprises partenaires dont 67 à la rentrée 2017.

Cette journée a été l’occasion pour Jean Rottner de rencontrer plusieurs acteurs de premier plan de la mobilité européenne et de réaffirmer, auprès des autorités nationales et européennes présentes, un message fort sur la volonté du Grand Est de continuer à porter cette dynamique et de contribuer activement aux initiatives qui pourront faciliter la mobilité européenne des apprentis. Et au-delà, l’emploi transfrontalier qui est au cœur de l’ambition régionale, il s’agit de promouvoir une approche globale qui se décline autour des questions de formation professionnelle, d’apprentissage, de développement du multilinguisme et de facilitation de la mobilité des lycéens, des apprentis et des étudiants.

Lancement du dispositif Be Est Entreprendre

La Région Grand Est a lancé, le 22 janvier 2018, son dispositif Be Est Entreprendre dédié à l’accompagnement pour la création et reprise d’entreprise. Ce dispositif, composé de 3 volets, a pour but d’assister les porteurs de projets de la préparation de leur dossier au suivi post-création-reprise.

Des professionnels pour accompagner les porteurs de projets

Pour réaliser cet accompagnement, la Région a sélectionné en amont, via des appels à manifestations d’intérêts, près d’une centaine de professionnels de la création – reprise d’entreprises dont la mission est d’accompagner, de former et de conseiller les porteurs de projets dans les différentes étapes de la création. Ces opérateurs et organismes de formation sont répartis sur l’ensemble du territoire du Grand Est. Ainsi, les services d’accompagnement sont au plus proche des lieux de résidence des créateurs / repreneurs d’entreprises dans les périmètres d’intervention des 12 agences territoriales du Grand Est.

Carte des opérateurs accompagnant les créateurs / repreneurs d'entreprises

Une déclinaison en 3 offres

Ce dispositif se décline en 3 offres de services distinctes selon les typologies de projets de création et de reprise d’entreprise :

Be Est Entreprendre #Parcours

Il s’adresse aux créateurs et repreneurs d’entreprise ayant des difficultés d’accès au système bancaire classique (demandeurs d’emploi de plus de 6 mois, bénéficiaires de minima sociaux, jeunes de moins de 29 ans,) et leur offre un accompagnement sous la forme d’un parcours complet (préparation de projet, financement, suivi post-création/reprise, « coach ») afin de sécuriser leur démarche de création ou reprise d’entreprise.

Be Est Entreprendre #Financement

Il s’adresse aux créateurs et repreneurs d’entreprise ayant un projet dont le plan de financement est supérieur à 20 000 €. Ce dispositif facilite l’accès au financement bancaire grâce à la mobilisation d’outils financiers adaptés (prêts d’honneur et garantie). Il offre une expertise financière et le suivi post-financement sur une durée de 3 ans suivant la création ou la reprise de l’entreprise.

Be Est Entreprendre #Formation

Ce volet comprend 5 modules de formation dont le 1er intitulé « initiation à la gestion d’entreprise » est obligatoire. Les autres modules sont optionnels :

  • Techniques de gestion (60 heures)
  • Techniques bureautiques /NTIC (35 heures)
  • Ressources humaines appliquées aux TPE (14 heures)
  • Spécialisation dans l’ESS (35 heures)

Ces formations s’adressent aux :

  • demandeurs d’emploi porteurs d’un projet de création-reprise d’entreprise (hors catégorie E : personnes pourvues d’un emploi, à la recherche d’un autre emploi),
  • salariés en Coopérative d’Activité et d’Emploi depuis moins de 6 mois dont l’activité concerne l’Economie sociale et Solidaire,
  • licenciés économiques.

 

Faire du territoire l’un des leaders européens de l’industrie du Futur

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est a visité le 18 janvier 2018 l’usine Thyssenkrupp  Presta France de Florange (57). L’occasion de rappeler la volonté de la Région Grand Est de faire de son territoire l’un des leaders européens de l’industrie du futur.

Accompagner la modernisation des entreprises de la région

En 2015, la Région a initié un plan régional Industrie du futur destiné aux PME industrielles, artisanales et agricoles leur permettant de transformer leurs sites de production en unités plus intelligentes, plus flexibles, plus connectées et respectueuses de l’environnement.

Développer les compétences des futurs collaborateurs

L’entreprise Thyssenkrupp, identifiée usine du futur, assure son développement à moyen terme en développant les compétences de ses salariés dans diverses technologies de pointe telles que la réalité virtuelle, les robots collaboratifs ou encore des machines à haute cadence. Il s’agit notamment d’évoluer vers des produits alliant mécanique, électronique et informatique, dans la perspective des voitures autonomes. Dans cette optique, l’entreprise s’est engagée dans le projet Campus 4.0, destiné à adapter la formation initiale de ses futurs employés au sein des écoles d’ingénieurs de la région. Un projet qui fait suite au pacte Grandes Écoles, lancé par la région Grand Est en novembre 2017.

Le Grand Est, terre de spectacles

Entre tradition et modernité, la Région est une terre propice à la création artistique. Elle participe à la promotion culturelle du territoire et accompagne les professionnels de la culture sur plusieurs salons : BIS (Biennales Internationales du Spectacle) à Nantes les 17 et 18 janvier et IKF (International Kulturbörse Freiburg) à Fribourg en Allemagne du 21 au 24 janvier.

En apportant son soutien et en assurant une présence à ces événements, la Région poursuit les objectifs suivants :
  • Accompagner les acteurs professionnels et les entreprises du spectacle vivant implantés dans le Grand Est,
  • Renforcer la visibilité des réseaux professionnels régionaux,
  • Assurer la promotion des ressources culturelles et économiques du spectacle vivant du territoire du Grand Est.

BIS Nantes

La Région Grand Est participe pour la 1ère fois aux Biennales Internationales du Spectacle à la Cité des Congrès à Nantes les 17 et 18 janvier 2018. Ce salon est un événement sans équivalent au niveau international. Théâtre, danse, musique, arts de la rue et cirque sont à l’honneur avec des exposants professionnels ainsi que de nombreux débats et ateliers thématiques.

En savoir plus sur www.bis2018.com

IKF Freiburg

Pour la 2ème année consécutive, la Région est présente à la 30ème édition du Salon Culturel International IKF (Internationale Kulturebörse Freiburg) du 21 au 24 janvier 2018 à Freiburg en Allemagne. C’est l’un des plus importants marchés de propositions de spectacle vivant en Allemagne. Depuis 30 ans, le salon propose à des organisateurs et des acheteurs de spectacles germanophones (collectivités, producteurs, agents, etc.) de découvrir en un lieu unique, des propositions culturelles variées et originales. Le Salon IKF accueille 180 compagnies de spectacle vivant et autant de professionnels au service des artistes (agents, techniciens, médias, etc.), avec près de 350 exposants de 30 nationalités différentes. Des scènes de spectacles accueillent des disciplines variées : théâtre, cabaret, théâtre d’entreprise, jazz, pop & rock, musiques du monde, variété et music-hall, danse et performances, arts de la rue.

Elle accompagne pour la première fois 9 compagnies (théâtre, théâtre d’objet, marionnettes, cirque, musique, magie…) du Grand Est sélectionnées par le salon IKF pour les showcases organisés pendant l’évènement.

En savoir plus sur www.kulturboerse-freiburg.de

 

Installation du nouveau Conseil économique social environnemental régional

Lors de l’installation du nouveau Conseil Economique Social Environnemental Régional (CESER) Grand Est, Patrick Tassin a été élu Président de cette assemblée, ce mardi 16 janvier 2018, par les 180 conseillers qui la composent avec 114 voix sur 177 suffrages exprimés au premier tour face à Patrice Haltebourg, 63 voix.

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est félicite Patrick Tassin pour son élection à la Présidence du CESER Grand Est
Jean Rottner, Président de la Région Grand Est félicite Patrick Tassin pour son élection à la Présidence du CESER Grand Est

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est a adressé ses vives félicitations à Patrick Tassin pour cette ré-élection.

Le CESER est la 2ème assemblée de la collectivité régionale. Elle a un rôle consultatif . Elle contribue par ses avis, travaux et analyses à éclairer l’action régionale avec une réelle volonté de servir l’intérêt régional.

Mise en place pour un mandat de 6 ans de 2018 à 2023, la nouvelle assemblée compte 180 membres contre 253 auparavant.

Afin de mieux refléter la réalité économique, sociale et environnementale de la région Grand Est et conformément à la volonté du législateur, le CESER renouvelé présente les caractéristiques suivantes :

  • Rajeunissement : la représentation des jeunes de moins de 30 ans est renforcée,
  • Féminisation : répondant à l’obligation légale de parité pour les organismes désignant plusieurs représentants et pour les personnalités qualifiées, le nouveau CESER Grand Est compte 45% de femmes,
  • Diversité : des origines et des parcours des membres, et une attention particulière est portée à la représentation des acteurs régionaux de l’économie sociale et solidaire.

Conformément à l’arrêté préfectoral de désignation du 22 décembre 2017, le nouveau CESER Grand Est se compose ainsi :

  • 1er Collège : Entreprises et activités professionnelles non salariées : 58 représentants.
  • 2ème Collège : Organisations syndicales de salariés : 58 représentants.
  • 3ème Collège : Organismes et associations qui participent à la vie collective de la région : 58 représentants.
  • 4ème Collège : Personnalités qualifiées : 6 personnalités qualifiées désignées par le Préfet.

 

Votre région proche de vous

Maison de la Région
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 67 68

Maison de la Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Maison de la Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Agences territoriales
12 agences

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile