Jean Rottner et Tobias Hans s’engagent pour renforcer la coopération transfrontalière

Tobias Hans, Ministre-Président du Land de Sarre, et Jean Rottner, se sont rencontrés le 29 janvier 2019, à Sarrebruck. Cette nouvelle rencontre intervient quelques jours seulement après la signature du nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemand à Aix-la-Chapelle qui entend donner un nouvel élan à l’amitié franco-allemande pour relever les défis auxquels les deux Etats et l’Union européenne sont confrontés.

La volonté d’avancer, avec les régions frontalières au sein de l’Europe, n’a jamais été autant affirmée. « Il s’agit de l’un des axes essentiels de l’ensemble des politiques que nous menons et nous aspirons à plus de moyens afin de nous permettre d’aller encore plus loin et de faire de nos territoires de véritables espaces européens de proximité. »,  Jean Rottner et Tobias Hans.

Lors de cette visite en Sarre, Tobias Hans et Jean Rottner, accompagnés d’élus, se sont rendus au Centre allemand de Recherche en intelligence artificielle (DFKI) de Sarrebruck, pour évoquer le nécessaire renforcement des initiatives actuellement en cours de part et d’autre de la frontière en matière de recherche et de transition numérique.

La Région Grand Est et le Land de Sarre ont développé chacun une politique ambitieuse pour faire face aux transitions économiques et industrielles, numériques et digitales ou encore énergétiques et écologiques. Cette coopération a pour objectif de permettre aux entreprises d’être à la pointe de la technologie dans les domaines de la recherche, de l’innovation et du transfert de technologies.

 

Olympiades des Métiers : les performances de l’équipe des Métiers du Grand Est saluées

Après avoir brillamment représenté le Grand Est, les 29, 30 novembre et 1er décembre 2018 à Caen aux finales nationales des 45èmes Olympiades des Métiers, l’équipe des Métiers du Grand Est a été reçue le 25 janvier 2019 au siège de la Région Grand Est à Strasbourg afin de saluer ses performances.

La Région Grand Est attribue une aide à 23 jeunes

L’ensemble de la délégation Grand Est (jeunes compétiteurs, jurés, coachs etc.), ainsi que les familles, les représentants des établissements de formation et les employeurs ont ainsi été accueillis, pour un moment solennel. Parmi les 38 médaillés distingués, 23 jeunes ont remporté l’or (5), l’argent (8) et le bronze (10) dans 17 métiers et 15 jeunes ont eu une médaille d’Excellence dans 14  métiers. Ce succès ne saurait être possible sans l’investissement de tous les acteurs du réseau olympiades (établissements de formation, formateurs et enseignants, coachs) présents aux côtés des jeunes à chaque étape de ce parcours d’excellence.

Pour récompenser un tel travail, la Région Grand Est, représentée par Atissar Hibour, Présidente de la Commission Lycées et Apprentissage de la Région Grand Est, et Véronique Marchet, Présidente de la Commission Formation Professionnelle, a attribué à chaque médaillé une aide individuelle de 1 000 € pour une médaille d’or, 500 € pour une médaille d’argent et 300 € pour une médaille de bronze.

Florence Robine, Rectrice de l’Académie de Nancy-Metz, Jean-Luc Bohl, Premier Vice-Président de la Région Grand Est, et Annie Duchêne, Henry Lemoine, Daniel Grémillet, Véronique Guillotin et Huguette Zeller, conseillers régionaux ont également participé à cette cérémonie.

En route pour Kazan

Désormais, les 13 médaillés d’or et d’argent sont en lice pour représenter la France lors des finales internationales à Kazan (Russie) en août 2019. La liste des candidats sélectionnés en équipe de France sera prochainement révélée à l’issue de stages de positionnement organisés par des experts des métiers.

 

Budget 2019 : la Région Grand Est engage 3,2 milliards d’euros

S’élevant à 3,2 milliards d’euros, le budget primitif 2019 a été adopté en Séance plénière mardi 22 janvier 2019, sous la Présidence de Jean Rottner. Il répond à l’ambition d’inscrire le Grand Est dans les grandes mutations en cours et traduit pour la première fois cette volonté d’une Région forte et innovante, transversale dans chacun de ses domaines de compétence. Il est également le reflet du travail mené avec l’ensemble des partenaires, publics ou privés pour construire des actions répondant efficacement aux besoins de tous les territoires. Par ailleurs, il permet à la collectivité de s’inscrire aux côtés de tous ceux qui en ont besoin : citoyens, entreprises, collectivités, associations, territoires et pouvant compter sur un accompagnement régional en proximité.
Ce budget 2019 marque une étape importante, un saut qualitatif notable qui doit profiter pleinement au Grand Est, là où se construit l’Europe de demain, dans un territoire plus que jamais ouvert à 360°.

 

Aussi, les dépenses de 2019 se répartiront autour de quatre priorités :

 

  • La jeunesse, l’emploi et la formation : 1, 135 milliard d’euros pour accompagner tous les potentiels, notamment avec la généralisation de l’équipement technique et de la couverture wifi à tous les lycées du territoire afin de passer au lycée 4.0, une carte de formation en apprentissage et un e-CFA, etc.
  • Les mobilités : 884,4 millions d’euros au service des mobilités quotidiennes et des transports de demain, avec notamment l’achat de 22 trains Régiolis pour la liaison France-Allemagne et de 16 rames à deux niveaux pour renforcer la liaison vers le Luxembourg, la gratuité du transport scolaire pour tous les élèves du primaire, etc.
  • L’attractivité : 579,1 millions d’euros pour une région forte et innovante ouverte sur l’Europe, notamment avec le développement de la filière numérique et l’amplification du dispositif d’accélérateur de start-up, la structuration de la politique régionale en matière de recherche, l’accompagnement des structures culturelles sur les marchés nationaux et internationaux, etc.
  • Les territoires et la proximité : 205,2 millions d’euros pour un Grand Est fort de ses territoires, notamment avec la poursuite du Très Haut Débit pour Tous et le raccordement pour tous les foyers en 2022, une stratégie régionale de méthanisation, des contrats locaux de santé sur toute la région, etc.

Signature du traité d’Aix-la-Chapelle : le Grand Est espace européen de proximité

56 ans après la signature du traité de l’Elysée, la France et l’Allemagne donnent un nouvel élan à l’amitié franco-allemande et ont la volonté de développer ensemble une coopération régionale, transfrontalière et européenne. Ainsi, le 22 janvier 2019, le Président de la République, Emmanuel Macron, et la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Angela Merkel, ont signé le nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemand.

Jean-Luc Bohl, Vice-Président de la Région Grand Est délégué à la thématique Attractivité et Rayonnement était également présent à l’occasion de cet événement.

Cette signature est une opportunité pour la Région, 1ère région transfrontalière de France et seule région frontalière avec l’Allemagne, d’amplifier sa politique avec les länders voisins et de mener des actions durables en vue de poursuivre la construction d’une identité européenne.

Le transfrontalier est un des axes essentiels de la politique régionale. La Région aspire à plus de moyens afin de lui permettre d’aller encore plus loin, de faciliter les flux notamment économiques et d’intensifier ainsi les coopérations transfrontalières.

Plein gaz sur les énergies vertes dans le Grand Est !

La Région a pour objectif de faire du Grand Est un territoire exemplaire en matière de transition énergétique, et plus particulièrement en matière de déploiement de la production et de l’usage de l’hydrogène et de la méthanisation. C’est pourquoi la Région lance le projet DINAMHYSE et développe la filière méthanisation.

Grand Est Territoire Hydrogène

La Région a lancé le 18 janvier 2019 à Illkirch-Graffenstaden le projet DINAMHYSE. Au cœur de la transition énergétique, l’hydrogène donne de nouvelles opportunités en matière de mobilité (diversification de l’offre en complément des véhicules électriques notamment), de stockage d’énergies renouvelables, dans l’industrie (réduction des impacts liés à l’emploi actuel d’hydrogène d’origine fossile), ou encore pour l’autoconsommation d’énergies locales, à l’échelle d’un bâtiment, d’un îlot ou d’un village.

Ce projet est mené en collaboration avec les acteurs du territoire déjà engagés autour de ces nouvelles technologies. Il est coordonné par le Pôle Véhicule du Futur et s’inscrit dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir 3 (PIA3) doté à parité Etat/Région de 40 millions d’euros de soutiens. Il ambitionne d’accélérer le développement d’une filière industrielle hydrogène dans le Grand Est, notamment en matière de mobilité. Il rassemble, les pôles IAR et Fibres Energivie ainsi que 6 entreprises (ENGIE, EDF, PSA, CMI Group, Haffner Energy, R-GDS), et des organismes de recherche publique (Université de Lorraine et CEA Tech) et la Ville de Chaumont.

La méthanisation, une filière dynamique

En parallèle de cette réunion s’est tenue la 2ème rencontre du comité régional de méthanisation. Au niveau régional, la méthanisation est une filière dynamique comptabilisant 95 unités en fonctionnement, dont 13 en injection et 67 projets identifiés. Les échanges de ce jour ont ainsi permis de conforter la mobilisation de tous les acteurs institutionnels autour du développement de cette filière dans le Grand Est.

« A travers ces démarches, je souhaite avant tout produire de la valeur dans nos territoires. Innovations, création et développement d’entreprises et d’emplois, ces technologies représentent un potentiel important de développement et proposent à nos concitoyens, des solutions dans leur vie quotidienne au plus près de leurs besoins. » Jean Rottner.

Ces actions s’inscrivent dans le cadre du Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) du Grand Est, qui, dans son volet « climat air énergie », fixe comme objectif de multiplier par 3 la production d’énergie renouvelable régionale les 30 prochaines années avec l’ambition de devenir en 2050 une région à énergie positive et bas carbone.

 

La Région Grand Est soutient ses territoires au Centre Mondial de la Paix à Verdun

La Région Grand Est, représentée par Franck Leroy, Vice-Président de la Région Grand Est en charge de la Cohésion des territoires et de la Contractualisation, et Philippe Mangin, Vice-Président de la Région en charge de la Bio-économie, de l’Agro-alimentaire et de la Bioénergie, a organisé lundi 14 janvier 2019 au Centre Mondial de la Paix à Verdun, une session de restitution de la  démarche « Dynamique des territoires Grand Est » , dans le cadre du Pacte pour la Ruralité.

Devant plus centaine de personnes, 6 territoires accompagnés dans cette démarche ont présenté 22 projets élaborés avec l’appui d’une ingénierie mise à disposition par la Région tels que le déploiement des usages numériques en lien avec la promotion du « consommer local », des projets touristiques en lien avec la revalorisation des patrimoines et l’appui à des filières agricoles locales, etc.

Les projets issus de cette démarche reflètent l’évolution de l’action territoriale, influencée par la mobilité des personnes, des entreprises, des biens et des services dans un contexte de raréfaction des ressources publiques. Le Grand Est doit miser sur les capacités locales de son territoire tout en captant des ressources situées à l’échelle interterritoriale. Cet enjeu est capital pour la Région Grand Est, pour développer ses territoires ruraux et son réseau de villes moyennes, et les connecter aux territoires métropolitains.

Accompagner le développement économique des territoires : signature de deux Pactes Offensive Croissance Emploi en Haute-Marne

Jean Rottner s’est rendu en Haute-Marne le 15 janvier 2019 pour signer deux Pactes Offensive Croissance Emploi (POCE).

Le POCE s’inscrit dans la stratégie de développement économique de la Région (SRDEII), la stratégie d’aménagement du territoire (SRADDET) et de la formation professionnelle continue (CPRDFOP – Performance Grand Est) et a vocation à développer l’attractivité économique et industrielle d’un territoire. Par ailleurs, le POCE prend en compte les besoins du territoire et ses spécificités. Ainsi, il permet d’identifier les actions structurantes, en matière de développement économique et d’innovation, décisives pour l’avenir du territoire et la création d’emplois, et pour lesquelles la Région et le territoire font levier.

Le premier POCE a été signé à Chaumont entre la Région Grand Est et la Communauté de Communes de Meuse-Rognon en présence de Jean Rottner, Président de la région Grand Est, Christine Guillemy, Présidente de la Communauté d’agglomération de Chaumont, Vice-Présidente de la Région Grand Est en charge de la Formation initiale, Lycée et Apprentissage et Bernard Guy, Président de la Communauté de Communes.

Jean Rottner et Dominique Thiebaud, Président du Pôle d’Equilibre Territorial et Rural (PETR) du Pays de Langres ont signé le second POCE au sein de l’entreprise Freudenberg Joints Elastomères, suivi d’un temps d’échange avec les élus des communes concernées, en présence des Présidents des Communautés de communes adhérentes : Marie-José Ruel, Présidente de la Communauté de Communes Grand Langres, Eric Darbot, Président de la Communauté de Communes des Savoir-Faire et Patrick Berthelon, Président de la Communauté de Communes Auberive, Vingeanne et Montsaugeonnais.

 

Par ces signatures, la Région réaffirme sa volonté de développer l’emploi sur ses territoires.

Ouverture des inscriptions au dispositif de soutien à la conversion des véhicules au bioéthanol

Pour faire face à la hausse des prix des carburants, la Région Grand Est a décidé d’accompagner les habitants souhaitant convertir leur véhicule au carburant bioéthanol.

Depuis le 15 janvier, vous pouvez faire votre demande en ligne grâce à la plateforme dédiée : https://bioethanol-grandest.zecarte.fr/

Faire votre demande en ligne

Un numéro dédié est également à votre disposition : 03 87 18 36 26 (numéro local).

La Région Grand Est a lancé un vaste plan 2,5 millions d’euros visant à accompagner, dès le 1er janvier 2019, 10 000 ménages à convertir leur véhicule vers le bioéthanol. Cette mesure s’adresse à plusieurs catégories de personnes :

  • Les jeunes de moins de 26 ans ;
  • Les salariés qui font usage de leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail dans un rayon au-delà de 30 kilomètres et répondant à des conditions de revenus.

Cette aide se traduira par une prise en charge par la collectivité régionale de 50% du coût du dispositif de conversion dans la limite de 250€.

L’objectif de l’aide régionale est de baisser le temps de retour sur investissement. Ce passage au bioéthanol devrait permettre aux usagers de réduire le budget carburant de 35 à 45% mais également de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 70%.

Cette conversion est possible grâce à un boîtier installé dans les véhicules à essence afin d’optimiser le réglage du moteur. Ainsi équipé, votre véhicule pourra rouler aussi bien avec de l’essence que du bioéthanol. Voici la carte des garages du Grand Est homologués pour vous installer ce boitier : < lien à ajouter >

Consultez toutes les conditions d’éligibilité

European Best Destination 2019 : votez Metz et participez au concours photo

Metz a été sélectionnée pour concourir au titre de « European Best Destination 2019 » et sera face à 19 autres destinations d’envergure, telles que Genève, Berlin, Florence, Athènes, Rome, Paris, Barcelone, Vienne, Riga, Amsterdam… Ces destinations seront particulièrement valorisées au cours de la compétition mais aussi toute l’année durant auprès de millions de visiteurs.

Soutenez Metz

Du 15 janvier au 5 février 2019, vous pouvez soutenir la Ville de Metz en votant sur le site d’European Best Destination www.europeanbestdestinations.com/european-best-destinations-2019/

Concours photo « European Best Destination »

Le concours se déroulera du 15 janvier au 6 février 2019. Les participants devront réaliser une très belle photo de Metz et la poster sur les réseaux sociaux accompagnée du message « Je vote Metz » : www.europeanbestdestinations.com/european-best-destinations-2019

Les prix à gagner :

  • 1er prix : 1000 euros
  • 2ème prix : 500 euros

Les critères de sélection des gagnants :

  • L’esthétique de la photo
  • Le nombre cumulé d’interactions sur les réseaux sociaux (quels que soient le ou les réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, Instagram, Linkedin… et en comptabilisant le nombre de « j’aime », partages…).

European Best Destination 2019 : Philippe Starck vote Metz

« Depuis plus de deux mille ans, depuis les Celtes, depuis Sainte Croix, Metz est une succession de remparts. Metz est un rempart.
Son poids est le garant de son intemporelle solidité et de sa force.
Metz est l’inaltérable élégance et la magie de la gravité.
Je suis un peu d’ici, de la Lorraine. Je ne suis pas de Metz mais je ne suis pas très loin.
Nous avons le même territoire affectif.
Il y a quelques années, lorsque l’on m’a sollicité pour un projet à Metz, c’était naturel, comme travailler en famille. Mais c’était aussi l’opportunité de faire un projet extraordinaire.
C’est à ce moment-là que j’ai rencontré les gens du Nord-Est, les gens de Metz.
Ce sont des personnes extrêmement sérieuses, travailleuses et drôles.
Et c’était peut-être cela la solution, la légitimité pour réaliser ce nouveau projet : composer avec le meilleur des deux.
Metz est une ville dynamique, intelligente où il est possible en tant que créateur de réaliser des projets très avancés, différents et particuliers. Ce n’est pas partout comme cela.  » Philippe Starck

 

 

Cette campagne est organisée par l’agence Inspire Metz, en collaboration avec la Ville de Metz, Metz Métropole, la Moselle,
la Région Grand Est.

L’Etat et la Région s’engagent pour intensifier et transformer l’offre de formation

Lundi 7 janvier 2019, Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand Est, et Jean Rottner, président de la Région Grand Est, ont signé le Pacte régional d’investissement dans les compétences 2019-2022, dans les locaux de l’entreprise DANGEL, à Sentheim (Haut-Rhin), en présence de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et de Jean-Marie Marx, Haut-Commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi.

Cette signature marque la volonté des partenaires d’intensifier la formation et l’accompagnement vers l’emploi des jeunes et des demandeurs d’emploi peu qualifiés et de permettre la transformation du système de formation professionnelle avec une approche par compétences.

Ce Pacte fait partie du Plan national d’investissement dans les compétences (PIC) doté de 15 milliards d’euros sur cinq ans. Cet investissement fort de l’État comporte trois objectifs principaux :

  • former et accompagner vers l’emploi 1 million de chômeurs faiblement qualifiés (8 milliards d’euros) ;
  • former et accompagner vers l’emploi 1 million de jeunes décrocheurs ;
  • contribuer à la transformation des compétences, notamment liées à la transition écologique et à la transition numérique.

15 000 places supplémentaires de formation seront proposées en 2019, notamment à travers de nouvelles offres de formations, la mise en place d’une plateforme « langue innovante et actions transfrontalières » ou encore des formations d’accès au premier niveau de langue. Au total, ce sont 45 000 places de formation qui sont proposées en Grand Est en 2019.

Des actions spécifiques de formation seront développées vers les publics les plus fragiles grâce à une aide à la mobilité pour les territoires les plus enclavés, à un complément de rémunération pour les jeunes en formation à l’Ecole de la 2ème Chance.

CES Las Vegas 2019 – La Région Grand Est accompagne 15 startups innovantes

De 8 au 11 janvier 2019, la Région accompagne 15 entreprises au Consumer Electronic Show à Las Vegas pour la 2ème année consécutive.

CES Las Vegas : une opportunité pour croître à l’international

Ce salon est une véritable vitrine pour les start-ups spécialisées dans l’innovation (en santé, en intelligence artificielle notamment) : il leur permet de développer leur visibilité à l’international, de rencontrer des investisseurs et des partenaires, de promouvoir leurs produits et de multiplier les contacts.
Forte de sa position stratégique dans un des couloirs les plus high-tech d’Europe, la région compte :

  • plus de 180 000 entreprises dont 5 500 entreprises innovantes de haute technologie, employant 33 000 personnes,
  • six pôles de compétitivité axés sur les biotechnologies et les sciences de la vie, la mobilité et les véhicules du futur, la technologie verte et les bâtiments durables, la filière eau, les agro-ressources et la bio-économie, les matériaux et l’innovation industrielle.

Les acteurs du développement économiques partenaires pour accompagner les start-ups

La Région et la CCI Grand Est coordonnent sur le territoire un programme collectif régional de mobilisation, de préparation et d’accompagnement des start-ups.

Une offre d’accompagnement Grand Est a ainsi été élaborée conjointement et intégrant :

  • un coaching en amont des start-ups Grand Est par un consultant spécialiste du secteur,
  • l’organisation d’un programme de rendez-vous BtoB avec des grands comptes, industriels, distributeurs, acheteurs et investisseurs,
  • un stand individuel de 9m2 par entreprise exposante dans l’Eureka Park, hall réservé aux start-ups et PME (800 exposantes sélectionnées pour environ 5 000 candidatures).

La Région a consacré, dans le cadre de l’accompagnement des entreprises exposantes au CES Las Vegas un montant total de 66 000 euros.

Cette opération s’inscrit dans les axes forts de développement de la politique régionale d’innovation, concrétisé par la démarche Be EST, le Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation. Construit avec ses partenaires économiques (dont CCI Grand Est), Be EST favorise et encourage l’accélération de l’innovation et des transitions économiques dans le Grand Est, nécessaires pour la viabilité et le développement de nos entreprises régionales.

15 entreprises innovantes à Las Vegas

Parmi ces 15 pépites, sélectionnées parmi 80 à l’origine, 14 présentent leurs innovations sur un espace régional Grand Est au sein d’Eureka Park (Hall G – stands 53022 à 53037). L’une d’elles participe notamment en tant qu’entreprise « visiteur » afin de lui permettre de repérer les nouvelles tendances, de programmer des rendez-vous BtoB avec des industriels, des distributeurs, des acheteurs ou des investisseurs, et de développer ses réseaux internationaux.

Télécharger le dossier de presse

Voir la liste des entreprises présentes au CES 2019

 

 

Liste des entreprises présentes au CES 2019

ACEA (Bas-Rhin) est un partenaire haut de gamme dans l’équipement de cartes et le montage de sous-ensembles et d’ensembles électroniques dans des secteurs très variés de l’industrie.

 

Grâce à l’Intelligence Artificielle, AQUILAE (Aube) révolutionne la vidéosurveillance. Cette technologie de pointe, adaptable aux infrastructures existantes ou nouvelles, offre un outil d’aide à la décision avancé et hautement efficace, avec des performances continuellement améliorées.

 

CardioRenal (Bas-Rhin) vise à améliorer de façon considérable le traitement à domicile des patients souffrant d’insuffisance cardiaque grave. Le dispositif CardioRenal unique permet au patient de mesurer quotidiennement des biomarqueurs cardiaques dans une goutte de son sang, les mesures obtenues guidant le médecin pour adapter le traitement en temps réel.

 

HEALTH JOURNEY PORTAL by Pharmagest (Meurthe-et-Moselle) est une application mobile unique qui fournit des outils pour gérer votre santé à long terme ou à des moments précis de votre vie. Développée par le Groupe PHARMAGEST, l’application dispose de fonctionnalités pour : planifier des rendez-vous médicaux, lister les traitements et renouvellements, archiver dans un référentiel hautement sécurisé les dossiers médicaux.

 

HYPNO VR (Bas-Rhin) est une entreprise spécialisée dans le développement de solutions d’hypnose médicale associée à la réalité virtuelle pour l’anesthésie, le traitement de la douleur, la gestion du stress et de l’anxiété. HYPNO VR conçoit, développe et commercialise des applications logicielles et des dispositifs médicaux qui vont constituer des outils novateurs d’hypnosédation en rendant les bénéfices de l’hypnose médicale accessibles au plus grand nombre.

 

INMAN (Bas-Rhin) est une start-up qui développe des solutions électroniques qui améliorent la performance énergétique de l’habitat. Elle a conçu INSENS, le premier système de douche autonome et connecté à vocation écologique. Il permet de lutter contre tous les gaspillages, sans nuire au confort des utilisateurs.

 

monfoxy (Meurthe-et-Moselle) est la 1ère chaussette intelligente et connectée, destinée aux nourrissons. En surveillant les paramètres physiologiques, la position de sommeil et la qualité de l’environnement de l’enfant, elle permet de rassurer les parents en s’assurant du bien-être de bébé.

 

L’équipe MYRISSI (Meurthe-et-Moselle) est la première au monde à avoir conçu un Traducteur Sensoriel Intelligent E-COs (Emotions-Couleurs, Odeurs) dédié au développement de produits odorants (parfums, beauty care, home care) et aromatiques (cafés, thés, alcools, produits aromatisés). E-COs permet de «mieux se comprendre», en traduisant et objectivant un discours entre différentes dimensions (émotions, personnalités, chimie et sens), différents métiers (formulation / marketing) et différents acteurs (fabricant, conseil, distributeurs…).

 

Le Groupe PHARMAGEST (Meurthe-et-Moselle) propose des solutions de santé, connectées et sécurisées. Son ambition : améliorer le parcours du patient et contribuer à un modèle économique responsable et durable. Avec NOVIACARE, le logement des personnes âgées (individuel ou collectif) est sécurisé. Ce dispositif respecte les habitudes de vie des utilisateurs, facilite la coordination des intervenants de santé et rassure la famille.

 

Quantmetry Health (Bas-Rhin) est le leader européen de l’utilisation de l’Intelligence Artificielle pour le cancer du sein, grâce à ses algorithmes qui guident le radiologue dans ses prises de décisions, l’amélioration des traitements de dossiers et l’anticipation des complications liées aux opérations chirurgicales.

 

RedE (Meurthe-et-Moselle) est une start-up qui conçoit et commercialise des scooters électriques pour les professionnels de la livraison du dernier kilomètre (marchandise et alimentaire) afin de favoriser la transition énergétique par le biais de la mobilité urbaine. Le RedE pro est le 1er scooter électrique connecté qui facilite la livraison et le fleet management grâce à son boîtier tracking et sa technologie digitale embarquée. Il est doté d’une batterie LG offrant une autonomie d’utilisation illimitée et d’un moteur Bosch assurant puissance et robustesse.

 

SYSLOR (Moselle) permet aux ouvriers de voir les réseaux enterrés « à travers le sol » grâce à des solutions de visualisation en réalité augmentée sur smartphones et tablettes. Une vidéo de la tranchée permet de créer un plan 3D. Solutions SYSLOR = Sécurité, Simplicité, Gain de temps, Baisse de coûts !

 

TALLYOS (Moselle) est la solution n°1 de l’IoT dédiée à la gestion du personnel. Elle s’adresse aux ménages qui embauchent des employés à domicile et aux entreprises avec des travailleurs mobiles.

 

TransChain (Bas-Rhin) propose une solution Blockchain (BaaS) pour faciliter l’adoption et l’utilisation de la technologie. C’est une réponse à de nombreux problèmes de traçabilité et de sécurisation. Elle intervient facilement dans la supplychain et permet de suivre, par exemple, toute marchandise tout au long de son trajet jusqu’au client.

 

Viewwer (Haut-Rhin) est la première application mobile au monde qui permet aux professionnels et aux particuliers de créer, distribuer et diffuser dans le monde entier tous les logements disponibles à la vente ou à la location grâce à la réalité virtuelle. L’application permet également d’inclure des articles et des meubles pouvant être achetés dans la visite.

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile