Rencontres citoyennes

Alors que les nouvelles politiques régionales produisent désormais leurs effets dans la vie quotidienne des habitants du Grand Est, en termes de transports, de formation, d’économie ou d’aménagement du territoire…, Jean Rottner a souhaité aller à la rencontre des habitants de chaque département du Grand Est pour les écouter et échanger avec eux durant toute une journée, plus particulièrement dans les petites villes ou les villes moyennes.

Présents chaque jour dans leurs territoires, les élus régionaux sont reconnus comme des interlocuteurs de proximité qui relaient auprès de l’Assemblée Régionale les attentes et les difficultés des acteurs locaux, permettant ainsi d’adapter les politiques régionales aux besoins locaux. C’est ce dialogue du quotidien que la Région Grand Est entend poursuivre à travers cette série de rendez-vous citoyens.


Les prochaines rencontres sont prévues :

  • Le 28 février, dans les Ardennes – Secteurs L’Ecailles et Rethel
  • Le 7 mars, dans les Vosges – Secteurs Le Thillot et Val d’Ajol
  • Le 12 mars, dans la Marne – Secteurs Vitry le François
  • Le 19 mars, en Moselle – Secteurs Saint-Avold et en cours de définition
  • Le 21 mars, dans la Meuse – Secteurs Ligny-en-Barrois et Verdun

 

Signature du Pacte Offensive Croissance Emploi pour les territoires du Sud Alsace

Jean Rottner s’est rendu à Mulhouse le lundi 18 février pour signer le Pacte Offensive Croissance Emploi (POCE) Sud Alsace.

La Région Grand Est et les 7 territoires regroupés du Sud Alsace ont pris l’engagement d’œuvrer à l’élaboration d’orientations et de priorités économiques convergentes, au travers du Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII).

Cette volonté commune d’agir et de relever ensemble les défis de demain se concrétise grâce à la signature du Pacte Offensive Croissance Emploi (POCE) Sud Alsace. Il s’articule notamment avec le plan de revitalisation du Haut-Rhin et a vocation à faire levier afin de permettre au Sud Alsace d’assurer les transitions nécessaires sur son territoire, qu’elles soient économiques, technologiques et énergétiques.

Le POCE Sud Alsace permet d’inscrire les Communautés de Communes et le PETR du Pays de Thur-Doller dans un enjeu global de maintien et de développement de son tissu industriel, mais également de son économie de proximité liés aux spécificités rurales et de montagne du Sud Alsace. Pour ce faire, plusieurs domaines d’actions stratégiques ont été identifiés pour l’industrie avec : l’industrie du futur, le numérique, les mobilités et les matériaux et les procédés. Pour l’économie de proximité, les sujets du développement de l’entrepreneuriat, la reconversion des friches industrielles, la dynamisation des activités de proximité en coeur de ville sont également concernés.

Jean Rottner et Fabian Jordan, Président de m2A, Pierre Schmitt, Président de la Communauté de Communes du Sud Alsace Largue, Romain Luttringer, Président de la Communauté de Communes de Thann-Cernay, François Tacquard, Président de la Communauté de Communes de la Vallée de Saint-Amarin, Laurent Lerch, Président de la Communauté de Communes de la Vallée de la Doller et de Soultzbach, François Horny, Président du PETR du Pays de Thur-Doller, et Michel Willemann, Président de la Communauté de Communes Sungdau, ont signé le POCE Sud Alsace au sein des locaux du KMØ à Mulhouse.

 

 

Très haut débit en Grand Est : réunions d’information pour les habitants

Afin d’informer les habitants et les professionnels sur les modalités de raccordement de leurs logements ou de leurs entreprises à la fibre optique et de présenter les offres des différents fournisseurs d’accès internet des réunions publiques d’information se tiendront à :

dans le Haut-Rhin :

  • Rouffach – Salle polyvalente – le lundi 25 février à 19h pour les habitants de Rouffach, Pfaffenheim et Hattstatt.
  • Raedersheim – Salle Polyvalente – le mercredi 27 février à 19h00 pour les habitants de Raedersheim.

dans le Bas-Rhin :

  • Saint-Nabor – Espace du Parc Adam – le jeudi 28 février à 19h00 pour les habitants de Saint-Nabor et Ottrott.

en Meurthe-et-Moselle :

  • Parey-Saint-Cézaire (54), le mercredi 27 février à 18h30 à la Salle Polyvalente (13 rue Georges Clémenceau), pour les communes de Parey-Saint-Cézaire, Houdelmont, Praye et Vitrey.
  • Pont-à-Mousson (54), le jeudi 28 février à 18h30 à l’Espace Socio-Culturel Montrichard, pour les Mussipontains (quartiers du Pré-Latour au pont Gelot, avec une partie du quartier Saint-Laurent). + d’informations sur le site de la commune de Pont-à-Mousson

 

Déploiement du Très Haut Débit

En Alsace

A ce jour, le réseau Rosace permet l’accès aux offres de 9 FAI (Fournisseur d’accès à Internet) grand public et de 15 FAI destinés aux professionnels. Organisées conjointement par l’entreprise Rosace et chaque maire , elles associeront les représentants de la Région Grand Est, de chaque Département et de l’EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale), s’il cofinance le projet. D’autres réunions seront organisées au fur et à mesure de l’achèvement des travaux de connexion des villages alsaciens.

Dans les autres territoires du Grand Est

La Région Grand Est a lancé, en août 2017, une délégation de service public afin de déployer le très haut débit par la fibre optique dans les départements des Ardennes, l’Aube, la Marne, la Haute-Déploiement Fibre optique Très haut débitMarne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et des Vosges. Cette délégation a été confiée à l’entreprise LOSANGE qui va déployer environ 830 000 prises dans près de 3 600 communes*, pour un investissement total estimé à 1,4 milliard d’euros d’ici février 2023.
En Moselle, le Syndicat Mixte Moselle Fibre, avec le soutien de la Région Grand Est, met également en oeuvre son réseau d’initiative publique pour raccorder 140 000 prises en cinq ans dans les 14 EPCI.

*en-dehors des communes où les opérateurs privés investissent sur leurs fonds propres

Le Très Haut Débit (THD) : pilier du développement des territoires

La Région s’est engagée à ce que tous les territoires du Grand Est, aussi bien ruraux qu’urbains, bénéficient de la même qualité de services. Il s’agit également de permettre aux entreprises artisanales, industrielles ou agricoles d’avoir accès aux mêmes outils que les grands groupes, notamment pour celles qui souhaitent s’internationaliser.
La Région offre en outre la possibilité aux jeunes de se voir dotés d’outils numériques pour leurs études, dans le cadre du passage intégral au manuel numérique pour tous les lycées du Grand Est à l’échéance 2021. Enfin, c’est la garantie, pour les habitants du Grand Est, de disposer de services publics accessibles pour effectuer leurs démarches administratives dans des conditions optimales.

 

Des instruments pour 6 jeunes musiciens du Grand Est

Mercredi 13 février 2019, 6 jeunes issus des conservatoires du Grand Est âgés de 16 à 26 ans, ont reçu des instruments à cordes travaillés et façonnés par les luthiers et archetiers de Mirecourt. A l’occasion de cette cérémonie, organisée à la Cité de la Musique Philharmonie de Paris, Jean Rottner Président de la Région Grand Est, Pascal Mangin Président de la Commission culture, Patrick Thil Vice-Président de la Commission culture et Yves Séjourné Conseiller régional et Maire de Mirecourt ont remis ces instruments de la part de la Région Grand Est. En effet, la Région a à cœur de soutenir les jeunes talents de son territoire, notamment dans le domaine culturel, afin qu’ils puissent aller le plus loin possible dans la concrétisation de leur passion.

Aussi, afin d’offrir à tous les mêmes chances de réussite et de contribuer à l’épanouissement professionnel mais aussi personnel des jeunes musiciens du Grand Est, la Région a souhaité mettre à disposition de ces jeunes talents des instruments à cordes issus de la production remarquable des luthiers de Mirecourt, berceau de la lutherie française depuis le XVIeme siècle. Les 6 jeunes sélectionnés sur dossier à l’issue d’un appel à candidature, sont tous inscrits dans les cycles terminaux des classes de cordes des conservatoires à rayonnement régional, tels que les Conservatoires de Metz, de Nancy, de Reims et de Strasbourg. Ils aspirent à prolonger leur parcours de formation dans l’enseignement supérieur ou encore à accéder à la préparation de concours nationaux et/ou internationaux. La Région prête gracieusement les instruments pour une durée de trois ans renouvelable.

Par ailleurs et dans le cadre de son soutien aux orchestres Démos implantés sur l’ensemble de son territoire, la Région a également procédé à l’acquisition de 16 contrebasses d’étude auprès d’un luthier de Mirecourt, contrebasses qui ont été remises aux jeunes enfants bénéficiaires du dispositif en octobre 2018.

Salon international de l’Agriculture : destination Grand Est

Le Grand Est illustrera tous les talents issus de notre agriculture du 23 février au 3 mars 2019 porte de Versailles à Paris : 48 exposants, un parcours d’animations, un restaurant proposant des  spécialités régionales, 5 destinations touristiques à découvrir au Salon International de l’Agriculture … La Région Grand Est et la Chambre d’Agriculture du Grand Est prendront leurs quartiers au coeur du hall 3, pour une découverte des produits régionaux. Dans le hall 1, le chalet Grand Est mettra à l’honneur la race Vosgienne.

Destination Grand Est

L’espace Grand Est convie les visiteurs à découvrir toutes les facettes de la région notamment à travers les spécialités culinaires, et la diversité de ses sites touristiques organisés en 5 destinations : l’Alsace, la Champagne, l’Ardenne, la Lorraine et le Massif des Vosges.

48 exposants proposeront, jusqu’au 3 mars, à la dégustation et à la vente, des spécialités gastronomiques régionales. Les produits du terroir se dégusteront également dans le restaurant de spécialités alsaciennes, champardennaises et lorraines, ou encore sur l’espace prestige grâce aux talents de lycéens du Grand Est en formation hôtellerie-restauration.

Les produits sous Signes Officiels de Qualité seront également mis à l’honneur grâce aux dégustations et à un quiz

  • Samedi 23 février : Saveurs du Grand Est
  • Dimanche 24 février et le lundi 25 février après-midi : Saveurs d’Alsace
  • Lundi 25 février : Saveurs de Haute-Marne de 9 h à 14h
  • Mardi 26 février  : Saveurs d’Ardennes et de Wallonie
  • Mercredi 27 février : Saveurs de Lorraine
  • Jeudi 28 février : Saveurs des Vosges
  • Vendredi 1er mars : Saveurs de Moselle
  • Dimanche 3 mars: Saveurs de Champagne

Les exposants du Grand Est au Salon International de l’Agriculture

Hall 3 –  Allée E – Stand 170

La race Vosgienne à l’honneur

Dans le hall 1 de l’élevage, le chalet Grand Est mettra à l’honneur la race Vosgienne avec le travail de l’élevage et toutes les composantes de cette filière. On la voit réapparaître depuis peu, ses effectifs se stabilisent et augmentent légèrement, surtout dans le Massif des Vosges. L’OS Vosgienne (Organisation de sélection) oeuvre dans ce sens et garantit le développement de la race.

Hall 1 – Allée G – Stand 54

Horaires

Du 23 février au 3 mars 2019 de 9h à 19h à Paris – Porte de Versailles

Installation de l’Agence régionale du tourisme

L’Agence régionale du tourisme a été installée vendredi 8 février 2019 à Strasbourg, sous la présidence de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est. Cette nouvelle agence marque une étape déterminante du déploiement de la politique touristique régionale. Avec plus de 6 milliards de consommation annuelle et près de 90 000 emplois (6,7% des actifs en région) dans le Grand Est, le tourisme est en effet un moteur essentiel du développement économique, de l’emploi et de l’innovation régionale.
Ce nouvel outil de promotion et d’influence internationale, bénéficiant de près de 10 millions d’euros de budget et comptant 80 collaborateurs, sera l’un des plus importants de France. La Région se dote, ainsi, d’une agence régionale coopérative et accélératrice, s’appuyant sur une expertise stratégique et une approche territorialisée : une agence qui placera l’innovation et le digital au cœur de la stratégie touristique et qui s’inscrit en complémentarité du réseau d’agences en cours de déploiement sur l’ensemble du territoire régional.

Placée sous la présidence de Marie-Reine Fischer, l’Agence régionale du tourisme du Grand Est a pour objectifs de :

  • promouvoir toutes les destinations du Grand Est dans le respect des atouts et des positionnements de chacune,
  • fédérer et mutualiser les moyens, pour permettre à chaque destination d’accroître sa visibilité, sa notoriété et son attractivité,
  • associer toutes les forces actives et les professionnels au sein d’une organisation agile et portée vers des axes très opérationnels,
  • s’attacher à atteindre des objectifs de performance chiffrés sur la base de stratégies marketing propres à chaque destination,
  • optimiser la puissance d’attraction de destinations fortes, porteuses d’identité et de valeurs qui vont dynamiser l’ensemble des sites et profiter à l’économie touristique de la Région.

Voyage d’études à Auschwitz pour les lycéens de la Région Grand Est

Dans le cadre de son partenariat avec les Rectorats des Académies de Strasbourg, Nancy-Metz, Reims, le Mémorial de la Shoah et du programme national initié par la Fondation pour la mémoire de la Shoah, la Région Grand Est a organisé un voyage d’études au camp d’extermination d’Auschwitz (Pologne) pour 300 lycéens du territoire le mercredi 6 février et le jeudi 7 février.

Accompagnés de Véronique Marchet, Présidente de la Commission Formation Professionnelle de la Région Grand Est, Elisabeth Del Genini, Vice-Présidente de la Commission Jeunesse, Laurent Wendlinger, Conseiller régional et les représentants des Rectorats, près de 300 lycéens du territoire se sont rendus au camp d’extermination d’Auschwitz en Pologne. Ils ont visité les sites d’Auschwitz Birkenau et Auschwitz-I et ont assisté à une cérémonie de recueillement devant le monument international de Birkenau.

Suite à un appel à projets lancé en septembre dernier, 11 établissements ont été sélectionnés pour participer à ce voyage d’études :

  • Lycée Oberlin à Strasbourg (67)
  • CFA Agricole à Rouffach (68)
  • Lycée Fustel de Coulanges à Strasbourg (67)
  • Lycée de Schweisguth à Sélestat (67)
  • Lycée Jean Moulin à Revin (08)
  • Lycée Jean-Baptiste Clément à Sedan (08)
  • Lycée Joliot Curie à Reims (51)
  • Lycée Jean de Pange à Sarreguemines (57)
  • Lycée Robert Schuman et le Lycée Fabert à Metz (57)
  • Lycée Teyssier à Bitche (57)
  • EREA François Georgin à Epinal (88)

1800 élèves ont été à Auschwitz depuis 2008

La Région Grand Est mène une politique mémorielle qui s’adresse tout particulièrement aux lycéens. Elle perpétue le devoir de mémoire, donne du sens à la construction européenne et à la promotion de la paix. En réponse au racisme, à l’antisémitisme, ainsi qu’à des actes de violence et recrudescence, la Région souhaite donner aux jeunes les outils nécessaires pour décrypter l’information et développer une pensée critique, basée sur des valeurs humaines et le respect de la démocratie.

La Région Grand Est a renouvelé son partenariat avec le Mémorial de la Shoah pour une durée de trois ans, jusqu’en 2021. Depuis 2008, près de 1800 élèves de première et de terminale du territoire ont effectué un déplacement à Auschwitz pour prendre part à ce devoir de mémoire en réalisant des projets pédagogiques. Suite à ce voyage d’études, une restitution officielle des travaux sera organisée au siège de la Région à Strasbourg en présence de participants, des équipes éducatives, des représentants des différentes institutions, de rescapés et historiens du Mémorial.

Vigilance sur les isolations à 1€

Avec le début des températures hivernales, les démarchages vont bon train pour vendre aux particuliers une chaudière, une pompe à chaleur, des panneaux solaires, un poêle à bois et/ou une isolation à 1 €, ou aux professionnels, notamment les gestionnaires de copropriété(s), une isolation offerte (planche bas, combles,…) ou une nouvelle chaudière collective.

L’Ademe et la Région Grand Est appellent à la vigilance sur ce type de pratique.

A cet effet, elles invitent les particuliers à ne pas prendre d’engagements auprès de ce type d’entreprises sans avoir pris l’attache au préalable, d’un conseiller Espace Info Energie.

Un contact avec un Espace Info Energie du Grand Est (conseil spécialisé sur la performance énergétique financé par les collectivités, l’ADEME et la Région Grand Est) et ou plateforme de rénovation, permettra, si les travaux n’ont pas encore été effectués, de vérifier rapidement et gratuitement :

  • La conformité du devis sur lequel apparaît les coordonnées de l’entreprise,
  • La pertinence de la proposition technique au regard de l’habitat concerné,
  • Le respect par l’entreprise de la réglementation en particulier concernant les assurances en cas de problème suite aux travaux.

Et si les travaux sont déjà terminés :

  • La concordance des factures avec les devis pour vérifier la qualité des travaux (venir avec des photos) et/ou bénéficier des aides.

 Contact auprès des Espaces Info Energie0 808 800 700

Plus d’information sur les isolations à 1 €

Répondre aux besoins des entreprises : 1293 demandeurs d’emploi formés sur-mesure en 2018

Face aux mutations organisationnelles et technologiques auxquelles les entreprises, et particulièrement les PME, doivent s’adapter, la Région Grand Est s’est fixée comme objectifs :

  • de contribuer à élever le niveau de compétences des actifs les plus fragiles pour garantir et favoriser leur employabilité,
  • d’apporter un appui au développement et au maintien de l’activité des entreprises.

Le Fonds d’Intervention pour la Formation et l’Emploi : outil mobilisable rapidement pour répondre aux besoins des entreprises

Elle a ainsi mis en place le Fonds d’Intervention pour la Formation et l’Emploi (FIFE). Le FIFE est financé par la Région et ses partenaires, l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) et Pôle Emploi. Il contribue à l’employabilité des demandeurs d’emploi. Lorsqu’une entreprise, souhaitant recruter, ne trouve pas d’offre de formation classique répondant à son besoin, le FIFE permet de répondre rapidement grâce au financement d’une action de formation sur mesure. En contrepartie, l’entreprise s’engage à embaucher le stagiaire à l’issue de cette formation pour une durée minimale de 6 mois.

Les formations éligibles sont donc destinées à des demandeurs d’emploi pour des qualifications avant recrutement ou des préparations à la qualification en amont d’un contrat de professionnalisation par exemple.

Des formations sur-mesure contribuant à l’employabilité des demandeurs d’emploi

Le bilan du FIFE a été présenté lors de la Commission permanente du 8 février 2019 : 1293 demandeurs d’emploi ont été formés sur-mesure entre le 1er janvier et le 31 octobre 2018 pour répondre aux attentes de 330 entreprises partenaires. Les secteurs d’activité du transport, de l’industrie, du service à la personne, du bâtiment et travaux publics, et le commerce représentent près de 90% des places. Le transport et l’industrie représentent à eux seuls près de 55% des places de formation.

Ce dispositif présente un taux de retour à l’emploi durable de 80% grâce à l’engagement des employeurs qui participent à la sélection des candidats et la sécurisation des parcours avec promesse d’embauche signée avant l’entrée en formation.

Modernisation des Lycées et CFA du Grand Est

La Région Grand Est s’engage en faveur des lycéens et apprentis du Grand Est et améliore leur cadre de vie. C’est pourquoi, elle a approuvé, lors de la Commission permanente du 8 février 2019, la première étape de construction d’un Pôle Technologique au Lycée/CFA des Métiers de la Restauration et de l’Hôtellerie Raymond Mondon, à Metz et la modernisation des CFA de Montigny-lès-Metz et d’Haroué.

Lycée/CFA Raymond Mondon, à Metz

Au sein du Technopôle de Metz, l’établissement accueille près de 950 élèves, dont 350 apprentis, et dispense des formations allant du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) au Master. La Région prévoit d’y construire un Pôle Technologique de 6 300 m². Ce projet permettra de fluidifier les échanges lycée/CFA, d’optimiser les conditions de travail des élèves et des enseignants et de requalifier l’établissement en « Campus des Métiers et de Qualifications de la Restauration et de l’Hôtellerie ». L’opération comporte deux tranches, dont la première, à hauteur de 25 millions d’euros, mobilisera une première enveloppe de 5 millions d’euros pour les phases d’études et de diagnostics et de préparation de l’assiette foncière d’accueil.

CFA du BTP de Montigny-lès-Metz

L’établissement est le seul CFA du territoire lorrain qui dispense des formations dans le secteur des Travaux Publics. Il recrute des apprentis sur un secteur très étendu et doit renforcer sa capacité d’hébergement. Ainsi, La Région a octroyé une subvention de 7 millions d’euros à l’Association pour la Formation Professionnelle dans le BTP (organisme gestionnaire du CFA) pour la réhabilitation du bâtiment d’enseignement général et d’internat. Il est prévu :

  • la réfection des espaces d’enseignement, des deux étages d’internat, du foyer des apprentis et de l’espace administratif,
  • la création d’un atelier énergétique,
  • le remplacement des couvertures des ateliers,
  • la construction d’un nouveau gymnase.

CFA « Agricultures et Territoires », à Haroué

Géré par l’Association Lorraine pour la Promotion en Agriculture (ALPA), le CFA bénéficiera d’une aide régionale de près de 1, 8 million d’euros pour des travaux de modernisation. La création d’un nouvel internat pourra accueillir 20 chambres, un office de 36 m² et une salle de travail de 26 m².
L’internat actuel sera réhabilité pour y abriter un centre de documentation, 2 salles de formations et 10 chambres supplémentaires, dont 2 destinées aux personnes à mobilité réduite.

En 2018, ce sont près de 119 millions d’euros qui ont été investis pour améliorer le cadre de vie des élèves et des enseignants et ainsi bâtir les lycées et CFA du futur.

« The Unthinkable » le plébiscite fantastique du Jury Jeunes !

A l’occasion de la cérémonie de clôture du 26ème Festival International du Film Fantastique de Gérardmer, le Jury Jeunes de la Région Grand Est a décerné son prix à « The Unthinkable », un film dont l’ADN est fait de jeunesse !

En effet, réalisé par le collectif suédois Crazy Picture fondé par cinq amis d’enfance, le film repose sur l’intrigue suivante : « Alors que la Suède subit une mystérieuse attaque supposée terroriste, Alex est contraint de retourner dans son village natal. Il y retrouve Anna, son amour de jeunesse, ainsi que Björn, son père avec lequel il n’a pas parlé depuis des années. Ensemble, ils devront renouer les liens brisés afin de survivre dans un pays plongé dans le chaos… ». Une thématique toute trouvée pour séduire nos lycéens cinéphiles, à qui la Région Grand Est, partenaire principal de la manifestation, a permis de vivre une expérience unique en intégrant le Jury Jeunes du Festival. Durant 5 jours, ces 9 jurés jeunes ont ainsi pu prendre place aux côtés des jury officiels pour visionner les films en compétition, participer aux tables rondes et aux rencontres professionnelles et décerner leur prix ! L’occasion également d’approcher les professionnels et de se nourrir de conseils avisés…

Faire du Grand Est, la terre de tous les possibles pour la jeunesse, favoriser son épanouissement, est une ambition régionale forte. Aussi, cette année la Région accompagnera trois autres Jury Jeunes : au Festival du Film Européen Fantastique de Strasbourg (septembre 2019), au Festival War on Screen de Châlons-en-Champagne (octobre 2019) et au Festival du Film Italien de Villerupt (octobre 2019).

Pour rappel, le Jury Jeunes 2019 du Festival du Film Fantastique de Gérardmer était composé de :

  • Corentin Boubay, Lycée Kirschleger, Munster (68),
  • Eléa Koch, Lycée Stanislas, Wissembourg (67),
  • Elisa Nitschke, Lycée de la Communication, Metz (57),
  • Luyes Genin, Lycée Jean-Baptiste Vuillaume, Mirecourt (88),
  • Chloé Bekhaire, Lycée Georges Clémenceau, Reims (51),
  • Thibault Deveyer, Lycée Saint Jean Baptiste De La Salle, Reims (51),
  • Louisa Bablin, Lycée International des Pontonniers, Strasbourg (67),
  • Arthur Geoffroy, en service civique à Unis-Cité (association soutenue par la Région), à Châlons-en-Champagne (51),
  • Cyprien Lemaire, membre du Conseil régional des Jeunes du Grand Est.

Jean Rottner, et Pascal Mangin, Président de la Commission Culture, soutiennent les initiatives en faveur du rayonnement et de l’attractivité du territoire. La filière audiovisuelle représente en effet un secteur d’activités important de la Région Grand Est. Entre tradition et modernité, la Région est une terre propice à la création et à l’expression de toutes les formes artistiques.

Jean Rottner et Tobias Hans s’engagent pour renforcer la coopération transfrontalière

Tobias Hans, Ministre-Président du Land de Sarre, et Jean Rottner, se sont rencontrés le 29 janvier 2019, à Sarrebruck. Cette nouvelle rencontre intervient quelques jours seulement après la signature du nouveau traité de coopération et d’intégration franco-allemand à Aix-la-Chapelle qui entend donner un nouvel élan à l’amitié franco-allemande pour relever les défis auxquels les deux Etats et l’Union européenne sont confrontés.

La volonté d’avancer, avec les régions frontalières au sein de l’Europe, n’a jamais été autant affirmée. « Il s’agit de l’un des axes essentiels de l’ensemble des politiques que nous menons et nous aspirons à plus de moyens afin de nous permettre d’aller encore plus loin et de faire de nos territoires de véritables espaces européens de proximité. »,  Jean Rottner et Tobias Hans.

Lors de cette visite en Sarre, Tobias Hans et Jean Rottner, accompagnés d’élus, se sont rendus au Centre allemand de Recherche en intelligence artificielle (DFKI) de Sarrebruck, pour évoquer le nécessaire renforcement des initiatives actuellement en cours de part et d’autre de la frontière en matière de recherche et de transition numérique.

La Région Grand Est et le Land de Sarre ont développé chacun une politique ambitieuse pour faire face aux transitions économiques et industrielles, numériques et digitales ou encore énergétiques et écologiques. Cette coopération a pour objectif de permettre aux entreprises d’être à la pointe de la technologie dans les domaines de la recherche, de l’innovation et du transfert de technologies.

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile