Ouverture des inscriptions au dispositif de soutien à la conversion des véhicules au bioéthanol

Pour faire face à la hausse des prix des carburants, la Région Grand Est a décidé d’accompagner les habitants souhaitant convertir leur véhicule au carburant bioéthanol.

Depuis le 15 janvier, vous pouvez faire votre demande en ligne grâce à la plateforme dédiée : https://bioethanol-grandest.zecarte.fr/

Faire votre demande en ligne

Un numéro dédié est également à votre disposition : 03 87 18 36 26 (numéro local).

La Région Grand Est a lancé un vaste plan 2,5 millions d’euros visant à accompagner, dès le 1er janvier 2019, 10 000 ménages à convertir leur véhicule vers le bioéthanol. Cette mesure s’adresse à plusieurs catégories de personnes :

  • Les jeunes de moins de 26 ans ;
  • Les salariés qui font usage de leur véhicule personnel pour se rendre sur leur lieu de travail dans un rayon au-delà de 30 kilomètres et répondant à des conditions de revenus.

Cette aide se traduira par une prise en charge par la collectivité régionale de 50% du coût du dispositif de conversion dans la limite de 250€.

L’objectif de l’aide régionale est de baisser le temps de retour sur investissement. Ce passage au bioéthanol devrait permettre aux usagers de réduire le budget carburant de 35 à 45% mais également de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 70%.

Cette conversion est possible grâce à un boîtier installé dans les véhicules à essence afin d’optimiser le réglage du moteur. Ainsi équipé, votre véhicule pourra rouler aussi bien avec de l’essence que du bioéthanol. Voici la carte des garages du Grand Est homologués pour vous installer ce boitier : < lien à ajouter >

Consultez toutes les conditions d’éligibilité

Une nouvelle voie pour fluidifier le trafic

Les travaux de création d’une nouvelle voie ferrée entre Strasbourg et Vendenheim ont été lancés lundi 15 octobre 2018, notamment en présence de Jean Rottner. Cette opération très attendue et financée à hauteur de 41 M€ par la Région Grand Est, va permettre l’amélioration des conditions de transport des voyageurs.

En effet, pour augmenter la capacité du secteur nord de Strasbourg, répondre aux attentes des voyageurs et accompagner la vitalité économique régionale, il était essentiel de redonner de la fluidité à ce carrefour très important du réseau ferré. Un défi pour cette 4ème voie qui permettra de développer l’offre ferroviaire et la rendre plus attractive notamment en termes de confort et de ponctualité. Elle contribuera également à l’amélioration et au développement des offres TER de proximité et TGV. Elle permettra ainsi :

  • de faire circuler davantage de trains de voyageurs et d’intensifier la desserte des haltes périurbaines,
  • d’obtenir des horaires plus adaptés pour de meilleures correspondances,
  • de faire circuler davantage de trains de marchandises,
  • de résorber plus vite les retards

Cette opération d’un montant total de 117 M€ est financée à hauteur de 41 M€ par la Région Grand Est, aux côtés de 3 autres partenaires : l’Etat, l’Europe (via le programme transeuropéen de développement des infrastructures de transport) et SNCF Réseau.

Autorité organisatrice des transports régionaux de voyageurs, la Région décide du développement et des améliorations de la qualité du service TER. A ce titre, elle a fixé, en lien avec ses partenaires, des objectifs pour l’offre TER. Premier poste budgétaire régional, les transports représentent en 2018 un budget de 867 M€.

Le TGV n’est pas le jouet de la SNCF !

La Région Grand Est et les collectivités ont investi au total plus de 850 millions d’euros pour être desservie par le TGV. Aujourd’hui, la SNCF veut supprimer les liaisons entre la Lorraine et le Sud de la France et diminuer les dessertes au départ de Strasbourg. La position de Nancy serait menacée, certaines gares TGV de la desserte Sud Lorraine fermeraient (Toul, Neufchâteau et Culmont-Chalindrey), l’ouverture européenne du Grand Est et de sa capitale Strasbourg serait gravement mise à mal.

Nous refusons l’inacceptable ! Le Président Jean Rottner et les élus du Grand Est appellent toutes les forces vives à se battre à leurs côtés, pour faire reculer la SNCF. Mobilisons-nous pour garder un TGV que nous avons payé et qui est aussi le nôtre.

Le président du Conseil régional, Jean ROTTNER fédère les élus de toutes les sensibilités politiques du Grand Est pour la défense des TGV et interpelle Elisabeth Borne, Ministre des Transports. Lire le courrier adressé à Elisabeth Borne
Près de 35000 signatures pour la pétition #TouchePasaMonTgv

 

Rejoignez-nous et signez la pétition sur www.touchepasamontgv.fr


#TouchePasAMonTgv

Mise en accessibilité du pôle d’échanges multimodal de Chaumont

L’Etat, la Région Grand Est, la ville de Chaumont et SNCF Réseau ont fait un point, le 11 avril 2018, sur la mise en accessibilité du pôle d’échanges multimodal de Chaumont.

Permettre à tous les usagers d’accéder au transport collectif

L’accessibilité concerne tous les voyageurs, les personnes en situation de handicap comme les autres : personnes âgées, femmes enceintes, familles avec poussettes et enfants en bas âge, voyageurs chargés de bagages, etc. Tout le monde doit pouvoir prendre le train sans rencontrer d’obstacle sur son chemin, de la voirie jusqu’au quai puis tout au long de son voyage. Après les travaux, chacun profitera d’une gare plus facile à vivre au quotidien. Cet enjeu stratégique pour le groupe SNCF est d’ailleurs inscrit dans le contrat-cadre 2015-2025 conclu avec l’État, au même titre que la sécurité des circulations ou l’amélioration de la ponctualité des trains.

Des travaux jusqu’à la fin de l’année 2018

Les travaux ont débuté en février et devraient s’achever en décembre 2018. Ils prévoient :

  • La création de 3 ascenseurs
  • Le rehaussement des 3 quais et l’adaptation des voies
  • La rénovation du souterrain et des escaliers

Ces travaux s’élèvent à 5 350 000 € et sont inscrits à l’Agenda d’Accessibilité Programmé (Ad’AP) dans le cadre du Contrat de Projet Etat-Région 2007-2013. La Région Grand Est finance les travaux à hauteur de 1 648 242 €.

3 chantiers de mise en accessibilité en Grand Est

Outre Chaumont, deux autres gares seront mises en accessibilité en 2018 :

  • Mise en accessibilité de la gare de Diemeringen (67) : du 24 septembre au 16 novembre. Mise en place d’un ascenseur, d’une rampe et rehaussement des quais pour un montant de 2,1 M€ ;
  • Mise en accessibilité de la gare d’Oderen (67) : du 15 octobre au 15 novembre. Rehaussement des quais pour un montant de 0,6 M€.

 

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile