Le Grand Est fait son cinéma au festival de Cannes

Du 6 au 17 juillet 2021, la Région Grand Est participe à la 74ème édition du Festival de Cannes pour assurer la promotion du potentiel cinématographique des territoires du Grand Est, qui font de la Région « une terre de tournages ». Six œuvres soutenues et accueillies par la Région Grand Est seront présentées durant le festival dans différentes catégories :

  • le documentaire La panthère des neiges de Marie Amiguet, en sélection officielle / hors compétition (spéciale climat), produit par Paprika Films et Kobalann (soutenu par la Région et le Conseil départemental des Vosges dans le cadre du réseau Plato). Il décrit la quête partagée par le photographe animalier vosgien Vincent Munier et l’aventurier-philosophe Sylvain Tesson,
  • en compétition pour la Palme d’Or du court métrage, Haut les cœurs, réalisé par Adrian Moyse Dullin, coécrit avec Emma Benestan, en collaboration avec Eléonore Gurrey et produit par Punchline Cinéma. Un court métrage soutenu par la Région Grand Est,la Ville de Reims et Grand Reims dans le cadre du réseau Plato,
  • le long métrage Petite Nature de Samuel Theis, sélectionné pour la Semaine de la Critique. Produit par Avenue B Productions, le film a été intégralement tourné à Forbach (57) durant l’automne 2019,
  • Mon légionnaire, le 2ème long métrage de Rachel Lang, sélectionné dans le cadre de la Quinzaine des Réalisateurs. Produit par ChevalDeuxTrois (Fr) et Wrong Men (Be), le film a été tourné entre le Grand Est (notamment à Strasbourg du 6 au 10 mai 2019), la Corse et le Maroc. Il a été soutenu par la Région Grand et l’Eurométropole de Strasbourg,
  • le docu-fiction Municipale de Thomas Paulot, sélectionné par l’Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion (ACID). Produit par L’Heure d’Eté, le film (soutenu en développement) a été tourné à Revin (08) pendant la période des élections municipales de décembre 2019, accompagné en amont d’ateliers cinéma associant les habitants,
  • enfin, la sélection dans la Quinzaine des Réalisateurs de Retour à Reims, réalisé par Jean-Gabriel Périot. Produit par Les Films de Pierre, ce film d’archives raconte l’émergence de la classe ouvrière, la façon dont elle a influencé la vie politique et ce que sa disparition a produit sur la ville et ses habitants. Il a bénéficié du soutien de la Ville de Reims et de la Communauté urbaine du Grand Reims dans le cadre du réseau Plato, mis en œuvre par la Région et l’Agence culturelle Grand Est.

A noter également, la contribution essentielle de l’artiste marionnettiste Romuald Collinet, basé à Charleville-Mézières, accompagné par le Bureau d’accueil des Tournages / Agence culturelle Grand Est pour le film d’ouverture Annette, réalisé par Leos Carax et interprété par Adam Driver et Marion Cotillard, également en compétition officielle. Romuald Collinet a porté la création et l’animation de la marionnette qui « joue » dans le film le rôle d’Annette, la fillette. Il a créé pour l’occasion un atelier à Charleville et y a réuni une équipe de marionnettistes et un régisseur cinéma, accompagnés également par le Musée de l’Ardenne à Charleville-Mézières.

Par ailleurs, l’an dernier, l’ACID a sélectionné le long métrage Loin de vous j’ai grandi, réalisé par Marie Dumora, soutenu par la Région Grand Est et l’Eurométropole de Strasbourg. Le film, produit par Les films du Bélier, sera projeté le dimanche 11 juillet à 11h30 au cinéma Olympia : Depuis longtemps, Nicolas se débrouille seul. Aujourd’hui il a 13 ans, aime l’histoire d’Ulysse, Jack London, et vit en foyer dans la vallée de la Bruche avec son ami Saef, arrivé lui, de loin, par la mer. Ensemble ils partent dans les bois écouter leur musique, ils parlent filles et mobylettes. Ou fuguent. Parfois, Nicolas retrouve sa mère pour un baptême, une virée à la fête foraine, une grenadine. Mais un jour il a 15 ans et l’avenir s’approche.

Chaque année, une quarantaine de tournages de fiction se déroulent dans le Grand Est, du fait de ses décors variés, de la qualité du tissu professionnel local et d’un patrimoine architectural d’exception, La Région apporte un soutien à la création et à la production audiovisuelle et cinématographique à travers des dispositifs et des fonds dédiés ainsi qu’un soutien technique et logistique d’envergure assuré par le Bureau d’Accueil des Tournages.

L’offre artistique qu’elle propose contribue au rayonnement et à la notoriété de la Région et favorise les retombées économiques et culturelles. Le Grand Est, par sa position géographique stratégique au carrefour de l’Europe, des portes de Paris aux bords du Rhin, se positionne comme le partenaire idéal, en particulier pour toutes coproductions européennes envisageant tournage, fabrication d’animation ou postproduction.

Outre le Festival de Cannes, la Région Grand Est s’est régulièrement illustrée avec la présence de films et de séries soutenus ou tournés en région dans des festivals majeurs (le Festival de l’Alpe d’Huez, le Festival international du court-métrage de Clermont-Ferrand, le Festival de Gérardmer, le FIPA à Biarritz, Luchon, mais également Berlin ou Locarno) mais aussi à l’occasion de manifestations professionnelles, telles que les César ou les Magritte.

Télécharger la plaquette de présentation

 

Avec Jeun’Est, la place de ciné est à 1€ !

Dès le 19 mai et pour un quota de 40 000 places, la Région permet à tous les jeunes de 15 à 29 ans inscrits sur Jeun’Est et non-salariés, de bénéficier de 5 places de cinéma à 1€ dans les salles participant à l’opération (soit 5 réductions de 4€ disponibles sur l’appli ou la carte Jeun’Est). Les cinémas participants sont à retrouver parmi les 54 partenaires Jeun’Est.

Pour bénéficier de cet avantage à partir du 2 juin 2021, l’inscription sur Jeun’Est doit être validée pour l’année 2021-2022 pour les futurs :

  • bacheliers, une simple revalidation sur l’application suffit !
  • lycéens inscrits sur Jeun’Est, la revalidation se fera par votre futur établissement (fermeture du 15 juillet au 15 août).

Pour les autres lycéens, c’est automatique !

L’occasion de (re)découvrir les films soutenus de nouveau en salles

Josep sera de nouveau à l’affiche ce 19 mai. Ce film d’animation réalisé par Aurel et coproduit par EJT Labo – Promenons-nous dans les bois (studio strasbourgeois) a remporté le César 2021 du meilleur film d’animation parmi de nombreux autres prix et sélections.

Février 1939. Submergé par le flot de Républicains fuyant la dictature franquiste, le gouvernement français les parque dans des camps. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d’amitié. L’un est gendarme, l’autre est dessinateur. De Barcelone à New York, l’histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d’exception.

Voir la bande annonce de Josep

Et n’oublions pas également Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary, film d’animation sur lequel a travaillé Innervision (studio strasbourgeois), Mathieu Z’Graggen et Régis Diebold. Réalisé par Rémi Chayé, Calamity a été nominé aux César 2021 et a remporté le Cristal du Film d’animation d’Annecy 2020.

1863, dans un convoi qui progresse vers l’Ouest avec l’espoir d’une vie meilleure, le père de Martha Jane se blesse. C’est elle qui doit conduire le chariot familial et soigner les chevaux. L’apprentissage est rude et pourtant Martha Jane ne s’est jamais sentie aussi libre.

Voir la bande annonce de Calamity

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile