Un « Plan Jeunes » pour accompagner les 16-29 ans

En cette période de rentrée scolaire, les jeunes sont au cœur de l’actualité. La Région Grand Est est à leurs côtés et les accompagne dans leur orientation, leur formation et dans la construction de leur avenir, à travers notamment, le Plan régional Jeunes. Parmi les mesures phares : la prise en charge des frais et indemnités de stages en entreprises pendant 6 mois, soit un engagement de 3 000 € sur 6 mois pour un jeune, la création d’un site dédié pour aider les jeunes à trouver un stage, ou encore la mise en place d’une plateforme linguistique gratuite.

Le « Plan régional Jeunes »

En complément des mesures de l’Etat « Objectif 1 jeune, 1 solution », la Région entend assurer la transition et agit pour permettre aux jeunes, qu’ils soient diplômés ou non, d’acquérir des compétences complémentaires proches des besoins des entreprises afin de les préparer aux futures embauches quand l’emploi repartira.

Le Plan régional Jeunes consiste à :
• Initier des Parcours d’Acquisition des Compétences en Entreprise de 6 mois sous statut de stagiaire de la formation professionnelle,
• Favoriser la réalisation des stages obligatoires en entreprise en cours de cursus pour les jeunes sous statut étudiant,
• Faciliter et fluidifier la mise en relation entre les offres et les demandes de jobs, stages et contrats d’apprentissage pour les jeunes en formation initiale ou continue,
• Améliorer le niveau linguistique des jeunes du Grand Est via un accès gratuit à une plateforme linguistique à partir de 2021 pour tous les jeunes inscrits sur le portail « Jeun’Est ».

Le « Parcours d’Acquisition des Compétences en Entreprise » : 2 000 jeunes concernés

Hôtellerie-restauration, évènementiel, tourisme ou encore culture sont des secteurs particulièrement affectés par la crise sanitaire. Ils pourront être privilégiés dès lors que les entreprises seront en capacité de former des jeunes et de préparer leur future embauche.

Placées au cœur de la politique de relance économique de la Région « Business Act », les filières d’avenir (transition environnementale, numérique, soins et santé), sans exclure l’industrie et le bâtiment, seront également investies.

Pour le déploiement de ce parcours, la Région Grand Est consacre un budget de 12 millions d’euros pour 2 000 jeunes, soit un parcours de 6 000 € par jeune. Ce financement couvre à la fois les frais d’une aide mensuelle pour le jeune, de tutorat pour l’entreprise et d’accompagnement pour le prestataire de formation, l’objectif étant de ne laisser aucun « reste à charge » pour l’entreprise accueillante.

Un effort supplémentaire au budget consacré à ces parcours est envisagé dans le cadre de la déclinaison du Plan de Relance de l’Etat, à travers les pactes régionaux d’investissement dans les compétences qui viendra ainsi amplifier l’action régionale.

L’emploi des jeunes : une priorité pour la Région Grand Est

Pour répondre aux inquiétudes et aux problématiques d’emploi de la jeunesse au sortir de la crise, la Région travaille à la fois sur le court et le long terme, en proposant des solutions immédiates et des changements structurels majeurs pour les années à venir. Ces objectifs correspondent aux deux phases énoncées dans le Business Act Grand Est : une phase de relance et une phase de reconquête.

Protéger et préparer l’avenir des jeunes est l’une des priorités de la Région Grand Est. C’est pourquoi elle s’est notamment engagée dans ce plan d’action régional pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes.

D’autres aides de la Région pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes

En complément du Parcours d’Acquisition des Compétences en Entreprise, la Région Grand Est propose une série d’aides pour les jeunes, destinée à faciliter leur formation, leur insertion ou leur immersion en entreprise.

Par exemple, 200 TPE et PME du BTP et de l’industrie sont soutenues dans le cadre de l’action « Capital stages » pour les inciter à poursuivre leur tutorat de stagiaires (aide maximale de 2 000 € par entreprise). En parallèle, la Région a mis en place un site dédié apprentissage-grandest.fr pour aider les jeunes à trouver un stage en entreprise.

Afin de rendre plus accessible la culture aux jeunes, des aides spécifiques pour le livre, le cinéma, la musique ou encore le spectacle vivant sont déployées : places de cinéma à 1€, bons de 20 € pour l’achat d’ouvrages, tarifs préférentiels pour des concerts et des spectacles, etc.

La Région souhaite également remercier les étudiants des filières médicales mobilisés pendant la crise sanitaire en leur proposant un chèque coup de pouce de 100 € (non cumulable avec le complément de rémunération déjà octroyé aux étudiants infirmiers et aides-soignants).

« Ma région Demain » pour dessiner l’avenir du Grand Est

Pour préparer l’avenir et répondre aux besoins économiques et sociaux des jeunes du Grand Est, la Région doit tenir compte de leurs aspirations citoyennes et les invite à prendre part à la démarche participative « Ma Région Demain », une plateforme numérique lancée en mai dernier et ouverte au public.

Devenir Adjoint de sécurité

La préfecture de la zone de Défense et de sécurité Est a sollicité la Région Grand Est pour la mise en oeuvre d’un parcours de formation visant la préparation des demandeurs d’emploi aux épreuves de recrutement des adjoints de sécurité. En effet, la Police Nationale connait actuellement un besoin grandissant de nouvelles recrues, notamment parmi les Adjoints de sécurité (ADS).

Deux sites on été choisis pour cette expérimentation : Metz et Mulhouse

Plus d’informations sur formation.grandest.fr

« Ma Région Demain » ou comment dessiner ensemble l’avenir du Grand Est !

Préparer l’avenir ensemble : tel est l’objectif de la démarche de participation citoyenne « Ma Région Demain » lancée par la Région Grand Est. Le but de l’initiative ? Inviter chaque citoyen du Grand Est à imaginer l’avenir et à réfléchir aux politiques publiques, face aux bouleversements sociaux, économiques, environnementaux et sociétaux engendrés par la crise du COVID-19.

Faire part de ses idées et de ses attentes, exprimer son avis, souligner les priorités, ce qui doit changer, évoluer, mais aussi ce qui est positif… voici l’esprit de cette démarche qui se veut ouverte et constructive.

Les contributions des citoyens seront recueillies au moyen :

  • d’un questionnaire dénommé « La crise et vous »
  • d’une boîte à idées « Ma Région Demain », tournée vers l’avenir, pour identifier les sujets importants, les priorités, faire des suggestions, voter pour les projets et idées les plus pertinents.

La Région Grand Est s’engage dans cette démarche à écouter, à analyser et à aller plus loin avec les habitants du Grand Est :
– en recueillant, en synthétisant et en partageant les retours du questionnaire « La crise et vous »,
– en identifiant les idées phares proposées pour chaque thématique de la boîte à idées et en les soumettant au débat,
– en répondant aux idées les plus plébiscitées sur la plateforme.

La consultation est ouverte jusqu’au 30 septembre 2020

Participer

La Région s’engage avec l’Armée pour l’insertion des jeunes

La Région Grand Est souhaite permettre à chacun de disposer de tous les moyens pour se réaliser et s’épanouir sur les plans personnel et professionnel. Dans le champ de ses compétences, la Région met en oeuvre des dispositifs en faveur de la formation et de la qualification, de la jeunesse, du sport, de la culture, du monde associatif, etc. Au titre de ces priorités régionales, les élus de la Commission permanente du 14 février 2020, ont voté plusieurs mesures, parmi lesquelles 2,3 millions d’euros pour la signature d’une convention de partenariat avec l’Armée dans le cadre des formations mises en oeuvre pour les jeunes intégrant le Service militaire volontaire (SMV) en 2020.

Le SMV est un service militaire à compétence nationale dont la mission principale est de favoriser l’insertion de jeunes de 18 à 25 ans en situation de décrochage scolaire et/ou sociale, éloignés du marché du travail mais motivés pour s’insérer dans la vie active. Ainsi dans le cadre d’un contrat de volontariat de 8 à 12 mois, une formation militaire leur est délivrée, ainsi qu’un parcours de formations professionnelle et scolaire visant à favoriser leur insertion professionnelle.
Le parcours de formation SMV s’articule autour de 4 phases :

  1. formation militaire et confirmation du projet professionnel,
  2. formation de remise à niveau scolaire, de mission citoyenne, de conduite automobile et de premiers secours,
  3. formation professionnelle qualifiante ou professionnalisante, de Techniques de recherche d’emploi (TER), d’accompagnement à l’insertion,
  4. insertion professionnelle.

L’intervention régionale représente un investissement de 4 600 euros par bénéficiaire et porte sur la 3ème phase du parcours SMV : la formation professionnelle. Ainsi en 2020, 510 jeunes intégrant le SMV (380 jeunes à Montigny-les-Metz et 130 à Châlons-en-Champagne) pourront en bénéficier.

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile