Le Parlement européen de Strasbourg en podcast

Euradio  lance une série de podcasts originaux, dédiée au Parlement européen de Strasbourg, en partenariat avec la Région Grand Est : Parlez-m’en ! Histoire(s) et vie du Parlement européen de Strasbourg. Six épisodes à écouter sur les antennes d’Euradio chaque dimanche à midi jusqu’au 4 avril 2021, et à podcaster sur les plateformes d’écoute. Découvrez le trailer.

Une série de podcasts à ne pas manquer

Dans l’épisode un, Aurélien Frances revient sur la naissance du Parlement Européen de Strasbourg dans le contexte d’après-guerre avec les éclairages de la politologue Nathalie Brack et le témoignage personnel de l’euro députée et questeure Anne Sander.

Pour ne pas manquer les prochains épisodes, abonnez-vous :

Forum Mondial de la Démocratie 2020/2021

La démocratie au secours de l’environnement ?

Organisé conjointement par le Conseil de l’Europe, la Région Grand Est, la ville de Strasbourg et l’Etat, le Forum Mondial de la Démocratie (FMD) est une plateforme unique qui permet aux décideurs et militants de débattre de solutions aux défis qui se posent à nos démocraties.

Afin de s’adapter à la situation sanitaire, le Forum de cette année se déroulera sur une année entière et sera lancé le 18 novembre 2020 sous format virtuel. Les organisateurs réaliseront des activités sur toute cette période et les aboutissements seront présentés lors du moment fort de novembre 2021.

L’édition de 2020 et 2021 se consacrera au thème « La démocratie au secours de l’environnement ? ». Des questions telles que : Comment assurer la compatibilité de la gouvernance démocratique avec l’action rapide et décisive requise ? Si notre mode de vie actuel est incompatible avec notre santé et notre survie à long terme, comment pouvons-nous nous mobiliser pour opérer des changements essentiels ? Quel impact sur les libertés individuelles sommes-nous prêts à accepter ?…y seront discutées.

Cérémonie de lancement

La cérémonie de lancement du 18 novembre s’est organisée virtuellement et était composée d’une séquence d’interventions politiques avec en introduction des prises de parole des organisateurs y incluant la Région Grand Est, et d’une table ronde avec des experts. Ces séquences ont été retransmises en direct sur le site du Conseil de l’Europe : https://www.coe.int/fr/web/world-forum-democracy/

Les temps forts de la Région Grand Est

Un cycle de conférences transfrontalières pour la démocratie

A travers l’organisation d’un cycle de « Conférences transfrontalières pour la démocratie », la Région Grand Est souhaite renforcer l’ancrage territorial du Forum mondial de la Démocratie et valoriser les projets de participation citoyenne dans son bassin de vie partagé. L’objectif est de poursuivre le processus d’amélioration de la gouvernance démocratique au sein de la coopération transfrontalière qui peut aujourd’hui encore être considérée comme trop éloignée des citoyen.ne.s. En effet, les conférences prévues serviront à faire émerger des nouvelles idées et préconisations pour systématiser l’implication citoyenne dans la prise de décision au niveau transfrontalier. Les résultats qui en découleront seront présentés lors du prochain moment fort en novembre 2021.

La conférence de lancement s’est tenue le vendredi 20 novembre  sous forme de webinaire. Elle avait pour objet de dresser un état des lieux des initiatives de participation citoyenne sur l’ensemble de l’espace frontalier de la Région Grand Est, en invitant des intervenants pour en témoigner.

La Région Grand Est reconduit deux actions phares du programme du Forum

Le Prix Régional de l’engagement démocratique

Comme tous les ans, la Région Grand Est met à l’honneur une personnalité ou une structure qui s’engage quotidiennement en faveur de la démocratie et la protection des Droits de l’Homme : lutte contre le racisme et l’antisémitisme, attachement au débat démocratique ou à l’engagement citoyen, font partie des combats de ces personnes ou associations, qui témoignent aussi de la capacité de chacun à rendre le monde meilleur. Etant donné que la thématique de cette édition est l’environnement, le lien avec la protection de l’environnement a été un critère de sélection essentiel dans le choix du lauréat. Alors qu’habituellement la Région Grand Est élargit sa sélection au monde entier, cette année, en raison de la situation sanitaire, il a été privilégié de choisir une personnalité ou une association issue du territoire Grand Est.

Le Prix de l’engagement démocratique 2020 attribué à « La Hulotte »

La Région Grand Est a attribué le prix de l’Engagement Démocratique à « La Hulotte », une revue naturaliste française à parution semestrielle. Diffusée uniquement par abonnement, « La Hulotte » constitue une riche base documentaire sur la faune et la flore françaises, alliant l’humour, la rigueur scientifique et la qualité des illustrations.

Créée en 1972 par Pierre Déom, jeune instituteur à Rubécourt (08), « La Hulotte » était à l’origine le bulletin de liaison de la Fédération des clubs CPN des Ardennes, dont l’objectif principal était de sensibiliser les jeunes à la nature, notamment à travers des activités de terrain. Devant le succès des 5 premiers numéros, tirés à moins de 1 000 exemplaires, « La Hulotte » est devenue dès 1974 une revue à part entière, à destination de tout public. C’est principalement le bouche à oreille qui lui a donné une audience internationale au fil des années, comptant aujourd’hui près de 160 000 abonnés dans 70 pays.

Près de 50 ans après avoir fondé « La Hulotte », Pierre Déom en est toujours le rédacteur en chef et réalise la quasi-totalité des textes et des dessins. Chaque numéro représente environ 1 000 heures de travail, réparties entre les recherches documentaires, les rencontres avec les experts, la mise en page, etc. La revue, dont les collections sont régulièrement rééditées, utilise les techniques du dessin à la plume, de la bande dessinée, du reportage et de l’interview.

Couverture du n°110 et photographie de Pierre Déom © La Hulotte

 

Lors des précédentes éditions, le Prix a été attribué en :

  • 2015 à Mana NEYESTANI, dessinateur iranien, emprisonné 3 mois pour un de ses dessins.
  • 2016 à Raphaël PITTI, médecin urgentiste, spécialiste de la médecine de guerre et de catastrophe.
  • 2017 à Gérard CARDONNE, écrivain français engagé dans l’humanitaire et les droits de la femme.
  • 2018 à Rebecca AMSELLEM, Docteure en économie de la culture et auteure engagée, fondatrice de la newsletter Les Glorieuses.
  • 2019 à Jean PLANTU, Dessinateur satirique français et Président de l’association française Cartooning for Peace qui promeut le respect mutuel entre différentes populations.

Le parrainage de personnes persécutées

La Région Grand Est a dévoilé le parrainage annuel des personnalités politiques ou issues de la société civile subissant des pressions ou des persécutions contraires au Droits de l’Homme du fait de leur engagement démocratique. La Région s’engage ainsi, dans le cadre d’un partenariat formalisé l’an dernier avec Amnesty International, à alerter les médias et les autorités compétentes sur ces situations inacceptables :

 

  • Marinel Ubaldo (Philippines) avait 16 ans quand le typhon Yolanda, l’un des plus meurtriers de l’histoire (6 300 morts et 28 000 blessés), a balayé son village en novembre 2013. Le gouvernement philippin n’a pas réagi à la mesure du désastre, laissant la population vivre dans des conditions calamiteuses. De nombreux foyers déplorent toujours le manque d’accès à un logement convenable, à l’eau, à l’électricité et à des moyens de subsistance. Marinel Ubaldo fait aujourd’hui campagne en faveur de la réinstallation des habitants de son village et demande aux gouvernements du monde entier de prendre des mesures face aux conséquences du changement climatique.

 

  • Agée de 55 ans, Jani Silva (Colombie) consacre sa vie à la défense de l’environnement et des petits paysans du Sud de la Colombie. Aux côtés de l’association ADISPA[1], elle lutte contre l’extraction pétrolière, l’accaparement des terres et la déforestation de la zone . Elle milite également pour la mise en œuvre des accords de paix signés dans le pays en 2016, qui prévoient des aides à la reconversion des champs de coca en cultures légales. Menacée de mort et régulièrement intimidée, Jani Silva a été contrainte de quitter son domicile en 2017. Des centaines de leaders communautaires ont été assassinés depuis 2016 en Colombie dans une impunité quasi-totale.

 

  • Les militantes écologistes du collectif Mujeres Amazonicas (Femmes amazoniennes, Equateur) protestent contre le pillage de leur territoire par des compagnies pétrolières, minières ou d’exploitation forestière en dépit des menaces de mort, de viol ou d’autres agressions physiques qu’elles subissent. Bien qu’elles aient toutes porté plainte, aucune mesure n’a été prise pour enquêter sur ces attaques et assurer leur défense. Face à l’inertie du gouvernement équatorial, le collectif réclame aujourd’hui une protection efficace.

[1] Association pour le développement intégral et durable de la Perla Amazonica

D’autres événements tels qu’une exposition ou des menus thématiques dans les cantines scolaires autour du Forum seront envisagés et réalisés si le contexte le permet.

Agenda des événements

Pour suivre les événements organisés par les différents partenaires du Forum, vous pouvez consulter :

 

« Ma Région Demain » ou comment dessiner ensemble l’avenir du Grand Est !

Préparer l’avenir ensemble : tel est l’objectif de la démarche de participation citoyenne « Ma Région Demain » lancée par la Région Grand Est. Le but de l’initiative ? Inviter chaque citoyen du Grand Est à imaginer l’avenir et à réfléchir aux politiques publiques, face aux bouleversements sociaux, économiques, environnementaux et sociétaux engendrés par la crise du COVID-19.

Faire part de ses idées et de ses attentes, exprimer son avis, souligner les priorités, ce qui doit changer, évoluer, mais aussi ce qui est positif… voici l’esprit de cette démarche qui se veut ouverte et constructive.

Les contributions des citoyens seront recueillies au moyen :

  • d’un questionnaire dénommé « La crise et vous »
  • d’une boîte à idées « Ma Région Demain », tournée vers l’avenir, pour identifier les sujets importants, les priorités, faire des suggestions, voter pour les projets et idées les plus pertinents.

La Région Grand Est s’engage dans cette démarche à écouter, à analyser et à aller plus loin avec les habitants du Grand Est :
– en recueillant, en synthétisant et en partageant les retours du questionnaire « La crise et vous »,
– en identifiant les idées phares proposées pour chaque thématique de la boîte à idées et en les soumettant au débat,
– en répondant aux idées les plus plébiscitées sur la plateforme.

La consultation est ouverte jusqu’au 30 septembre 2020

Participer

Installation du Comité de coopération transfrontalière

Un an jour pour jour après la signature du traité d’Aix-la-Chapelle entre le Président de la République, Emmanuel Macron, et la Chancelière allemande, Angela Merkel, le nouveau Comité de Coopération Transfrontalière franco-allemand (CCT) s’est officiellement installé, le 22 janvier 2020, au Château de Hambach, en Allemagne. Cette réunion était présidée par le Ministre adjoint des Affaires étrangères, Michael Roth, et la Secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes, Amélie de Montchalin.

A cette occasion, l’ensemble des membres ont adopté la feuille de route pour l’année 2020 reposant sur la réduction des obstacles à la coopération transfrontalière (transport, santé, mobilités, travailleurs détachés, etc.) et le suivi de projets structurants.

La concrétisation de ce Comité permet à la Région Grand Est de faire valoir son leadership en matière :

  • de transports transfrontaliers avec le souhait de déployer de nouvelles offres ferroviaires transfrontalières (réouverture des lignes ferroviaires entre le Nord-Alsace et l’Est-Moselle, la ligne Colmar-Freiburg, le raccordement ferroviaire de l’EuroAirport de Bâle-Mulhouse) ;
  • et de projets structurants et innovants, tels que le projet d’avenir du territoire de Fessenheim , projet franco-allemand concret portant de grandes ambitions afin d’innover et de dynamiser le territoire du Rhin Supérieur.

Transfrontalier : combattre les difficultés du quotidien

Les obstacles rencontrés quotidiennement par les frontaliers de la région métropolitaine trinationale du Rhin Supérieur, étaient au cœur des échanges de la Séance plénière du Conseil Rhénan qui s’est tenue le vendredi 20 décembre 2020. Aussi, cette Séance a permis l’adoption de plusieurs résolutions dans les domaines suivants :

  • Participation du Conseil Rhénan au Comité de coopération transfrontalière prévu par le Traité d’Aix-la-Chapelle, signé par l’Allemagne et la France en janvier 2019
    Le Conseil Rhénan attire l’attention sur la dimension trinationale de la coopération transfrontalière dans ce territoire, avec la nécessaire prise en compte des intérêts suisses. Il souligne également sa volonté de participer aux travaux menés par le Comité de coopération transfrontalière.
  • Mobilité transfrontalière des travailleurs dans la région du Rhin supérieur
    Le Conseil Rhénan dénonce la forme actuelle de mise en œuvre du règlement de certification A1 générant des formalités lourdes et chronophages pour les travailleurs frontaliers et constituant, de fait, une entrave à la coopération transfrontalière. Il se déclare favorable à des solutions pratiques afin de résoudre cette problématique.
  • Agriculture et changement climatique
    Le changement climatique entraîne de graves conséquences pour l’agriculture dans le Rhin supérieur. Le Conseil Rhénan encourage les bonnes pratiques agricoles pour la réduction des gaz à effet de serre et se déclare favorable au soutien de la recherche et au partage des connaissances sur le changement climatique.
  • Reconnaissance mutuelle des éco-vignettes dans l’espace frontalier
    A la lumière d’une expertise mandatée par l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, le Conseil Rhénan réitère sa volonté d’une reconnaissance mutuelle des éco-vignettes dans la région frontalière, afin d’éviter aux automobilistes l’achat supplémentaire d’une vignette du pays voisin et ainsi faciliter la mobilité transfrontalière.

La Région renouvelle son engagement en faveur des Droits de l’Homme et la liberté d’expression

Dans le cadre du programme « off » du 8ème Forum mondial de la Démocratie, la Région Grand Est a renouvelé son engagement en faveur des Droits de l’Homme et de la liberté d’expression en organisant plusieurs temps forts au Siège de la Région, à Strasbourg, en partenariat avec Amnesty International.

Signature d’une convention entre la Région Grand Est et Amnesty International

A l’occasion de la signature d’une convention de partenariat, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et Cécile Coudriou, Présidente d’Amnesty International France, ont dévoilé le parrainage annuel de personnalités subissant des persécutions dans le monde :

  • Nasrin Sotoudeh (Iran), une avocate spécialisée dans la défense des droits humains, des femmes en particulier, s’est présentée en public sans porter le voile. Accusée d’incitation à la corruption et à la prostitution, ainsi que de troubles à l’ordre public, elle a été condamnée à 38 années de prison et à 148 coups de fouet. Il s’agit de la condamnation la plus sévère ayant été recensée contre un défenseur des droits humains en Iran ces dernières années.

 

  • Loujain al Hathloul (Arabie saoudite) est une figure emblématique de la lutte contre l’interdiction faite aux femmes de conduire. Arrêtée plusieurs fois, elle a été détenue pendant 73 jours après avoir tenté de franchir la frontière entre l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis au volant de sa voiture, en novembre 2014. Loujain al Hathloul s’est également présentée à l’élection du Conseil consultatif en 2015 mais son nom n’a pas été reporté sur les bulletins. Elle a à nouveau été arrêtée le 15 mai 2018, aux côtés d’autres militants. Bien que les femmes aient obtenu depuis le droit de conduire en Arabie saoudite le mois suivant, la jeune femme est toujours emprisonnée et aurait subi, selon son père, des violences physiques et sexuelles.

 

  • le 8 mars 2019, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Yasaman Aryani (Iran) a retiré son voile et distribué des fleurs blanches aux femmes dans le métro, à Téhéran. A la suite d’une vidéo dévoilant cet acte, les autorités iraniennes l’ont arrêtée et l’ont condamnée à 16 ans de prison, en août dernier. Son avocat et sa famille n’ont plus aucun contact avec la jeune femme, qui risque d’être soumise à des actes de torture et autres mauvais traitements.

Dans le cadre de ce parrainage, Jean Rottner sollicitera le Ministère des Affaires étrangères et les Ambassades françaises à l’étranger afin de les alerter sur la situation des intéressés et d’œuvrer pour faire évoluer leur situation.

Cette séquence a aussi permis de rappeler le soutien à Sophie Pétronin retenue en captivité depuis le 24 décembre 2016 au Mali, et d’évoquer l’exposition « BRAVE* », une série de portraits de défenseurs des droits humains démontrant la diversité de leur combat. Présentée par Amnesty International et visible jusqu’au 20 décembre 2019 au Siège de la Région, cette exposition a été réalisée à l’issue du Sommet des défenseurs des droits humains, en octobre 2018 à Paris.

Prix de l’engagement démocratique

Autre temps fort de cette journée, lors du vernissage de l‘exposition « le dessin de presse dans tous ses états », Jean Rottner a remis le Prix Régional de l’Engagement démocratique à Plantu, qui œuvre depuis de nombreuses années en faveur de la liberté de la presse.

Le dessinateur Plantu recevant le Prix Régional de l'engagement démocratique

21 dessins réalisés par des membres du collectif Cartooning for Peace sont exposés au siège de la Région jusqu’au 20 décembre 2019.

La soirée s’est poursuivie par un dîner-débat animé par Cartooning for Peace autour des dessins de l’exposition. Ce temps fort a permis de rassembler, autour de Jean Rottner et de Plantu, des dessinateurs de presse du monde entier, une trentaine de jeunes (lycéens, étudiants et membres du Conseil régional des Jeunes) ainsi que des élus régionaux.
Les discussions ont porté sur le métier de journaliste, les réseaux sociaux, la désinformation et, plus largement, sur les enjeux liés à l’information dans une démocratie. Tout au long de la soirée, des dessins illustrant les interrogations des jeunes face à l’actualité ont été réalisés, avec également, pour vocation, d’être messages d’espoir pour l’avenir de la démocratie dans le monde.

 

83 entreprises du Grand Est participent au salon du Bourget

83 entreprises de la Région Grand Est participent au 53ème salon International de l’Aéronautique et de l’Espace au Bourget près de Paris jusqu’au 23 juin 2019.

Avec un budget de plus de 180 000 €, la Région Grand Est accompagne cette année 30 des 42 entreprises locales présentes sur les stands du cluster Aériades (Hall 2B stand C32) et de la CCI Grand Est (Hall 4 stand FG47), leur offrant ainsi une visibilité à l’international. D’autres grandes entreprises, telles qu’Axon’Câble et Safran, implantées dans le Grand Est disposent de leurs propres stands.

Fleuron de l’industrie française, l’aéronautique est une filière d’excellence qui crée de l’emploi et de la valeur ajoutée en Grand Est. Ce secteur innovant est également fortement exportateur. Il participe à l’attractivité et à la compétitivité du territoire, avec plus de 11 000 emplois directs et des structures animant des communautés d’acteurs tels que le cluster Aériades et Aéro Alsace.

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile