Quelle formation après le bac ?

Pour aider les lycéens de terminale à construire leur parcours post-bac, la Région Grand Est vient d’éditer un guide numérique destiné à les aider et à les accompagner dans leurs choix. Au menu : une présentation synthétique de chaque formation, une navigation par diplômes (licences générales, BUT, BTS, CPGE, écoles d’ingénieurs, etc.) et par domaine, ainsi que la possibilité de géolocaliser les établissement près de chez soi…

Suivez le guide !

 

Salon virtuel des métiers de la santé et du social

La Région Grand Est vous donne rendez-vous, du 24 au 26 novembre 2020, au Salon virtuel des métiers de la santé et du social afin de vous permettre de découvrir l’ensemble des métiers de cette filière.

Inscrivez-vous au salon virtuel des métiers de la santé et du social

Un salon pour découvrir des métiers d’avenir au service de l’humain

Grâce à ce salon vous pourrez :

  • découvrir 30 métiers présentés par des professionnels en activité, des instituts de formation, des étudiants en cours de formation
  • connaitre la réalité de ces métiers, les gestes professionnels, ceux qui recrutent via des vidéos, des témoignages
  • bénéficier d’un rendez-vous privé en direct avec un conseiller pour toutes vos questions sur les diplômes, les accès, les cursus de formation
  • rencontrer des professionnels de l’orientation et de l’emploi pour vous faire découvrir de nouveaux métiers, affiner votre choix professionnel, élargir vos connaissances ou vous guider dans vos recherches : tests, entretiens individuels, job-dating avec des employeurs pour le public demandeur d’emploi
  • assister à des conférences thématiques animées par des spécialistes des filières pour faciliter vos choix d’orientation professionnelle
  • s’informer sur l’accès aux études de santé pour le public en situation de handicap (conférence, témoignages et tchat)

Assister aux conférences :

Panorama des études de santé à l’Université : profil, rythme, enjeux, passerelles …réforme des études de santé

Des interrogations concernant la réforme des études de santé ? Venez trouver des réponses à toutes vos questions afin de réussir au mieux votre orientation dans cette filière. Les Universités de Strasbourg, de Reims et de Nancy vous informent.

Parcoursup : du projet au projet motivé dans les filières de la Santé et du Social

Pour chacun des vœux formulés sur Parcoursup, vous devez décrire, en quelques lignes, les raisons qui vous amènent à faire ce choix, mais aussi vos atouts pour réussir. Ce « projet de formation motivé » doit être décrit en 1 500 caractères dans un encart spécialement prévu à cet effet. Alors qu’allez-vous rédiger ? Explications et conseils.

Les métiers de la rééducation, des métiers d’avenir en pleine évolution

Ergothérapeute, masseur-kinésithérapeute et psychomotricien.

Travailler au domicile de personnes dépendantes, pourquoi pas moi ?

Que recouvre le champ de l’aide à domicile ? Quelles formations, quelles compétences requises pour exercer au domicile ? Qui sont les employeurs ?

L’apprentissage dans le secteur

Sa place, et son intégration dans la gestion des ressources humaines des Établissements ?

Travailler dans le domaine sanitaire ou social sans le BAC

Quels métiers, quels cursus, quels débouchés ?

Les évolutions professionnelles, les carrières dans le secteur sanitaire

Du métier d’aide-soignant à celui de cadre de santé ; du métier d’infirmier vers infirmier anesthésiste, infirmier de bloc opératoire, infirmier puériculteur ou infirmier pratique avancée…

Inscrivez-vous au salon virtuel des métiers de la santé et du social

Salon Robotech Girls Online

Les 13 et 14 octobre, le salon virtuel Robotech Girls Online donne rendez-vous aux collégiennes et lycéennes voulant s’informer sur les métiers du numérique, de la technologie et de la robotique. S’il s’adresse en priorité aux collégiennes de 4ème et lycéennes de 2nde, ce salon en ligne reste bien évidemment ouvert à toutes !

Au programme : des vidéos métiers, des informations sur les formations existantes, des témoignages live de femmes dans ces domaines et une table ronde.

A travers cette événement organisé par la Région Grand Est, les académies de Reims, Nancy-Metz et Strasbourg, l’association Robotic Junior Entrepreneurs et la CCI Alsace Eurométropole, les jeunes filles pourront élargir leurs choix d’orientation pour accéder aux métiers qui recrutent dans de nombreux secteurs d’activité.

S’inscrire à l’événement !

En savoir plus sur la formation en Grand Est

Des aides exceptionnelles pour la filière sanitaire et sociale

Soucieuse d’assurer la continuité pédagogique et la sécurité sanitaire des apprenants en travail social et en formation sanitaire, la Région vient d’attribuer plus de 1,3 million d’euros d’aides exceptionnelles d’investissement à des Instituts de formation pour cette rentrée 2020/2021.

Des aides exceptionnelles d’investissement à des Instituts de formation sanitaire ou sociale

Dans le cadre de ses compétences en matière de formations sanitaires et sociales, la Région accorde chaque année des subventions aux établissements formateurs . En lien avec la situation sanitaire due à la Covid-19, les difficultés rencontrées (matériel informatique inadapté, serveur interne sous dimensionné, etc.) et les contraintes de distanciation en vigueur à la rentrée, la Région a voté vendredi 18 septembre 2020, une aide supplémentaire de plus de 1,3 million d’euros en faveur des Instituts de formations sanitaire ou social. Ce soutien va permettre d’acheter le matériel nécessaire au respect des règles de distanciation, d’acquérir des outils numériques permettant la continuité pédagogique et de réaliser quelques travaux dans les locaux.

Des places supplémentaires dans les Instituts de formation des professions de santé

Afin de répondre aux besoins de la population du Grand Est, la Région a également acté l’augmentation du nombre de places en formations sanitaire et sociale, sa mise en œuvre et son financement dans le cadre du plan d’action formation et attractivité de santé 2020/2023 du Grand Est mis en place en avril dernier.

Plusieurs filières de formation vont donc pouvoir bénéficier d’augmentation du nombre de places comme :
– Aides-soignants (AS) : 464 places supplémentaires pour des cursus complets ou modulaires, sauf pour les apprentis.
– Auxiliaires de puériculture (AP) : ouverture de places supplémentaires d’apprentissage en cursus complet ou modulaire.
– Infirmiers : 144 places supplémentaires
– Spécialités infirmières : 25 places supplémentaires dont 5 places d’infirmières de blocs opératoires, 10 places d’infirmiers anesthésistes et 10 places d’infirmiers-puériculteurs
– Manipulateur en électroradiologie médicale (MERM) : 5 places supplémentaires pour tenir compte de l’ouverture prochaine de centres d’imagerie par résonance magnétique (IRM).
– VAE « hybride » pour Aide-soignant : mise en œuvre de la VAE  pour 100 demandeurs d’emploi dont le financement par la Région s’inscrit dans le Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC). Une première expérimentation au profit de 10 demandeurs d’emploi sera mise en place au sein de l’IFAS de Verdun (55).

Le soutien de la Région dans le cadre notamment du Plan Régional d’Investissement dans les Compétences permet d’augmenter le nombre de places au sein d’Instituts de formation des professions de santé du Grand Est.

« Ma Région Demain » ou comment dessiner ensemble l’avenir du Grand Est !

Préparer l’avenir ensemble : tel est l’objectif de la démarche de participation citoyenne « Ma Région Demain » lancée par la Région Grand Est. Le but de l’initiative ? Inviter chaque citoyen du Grand Est à imaginer l’avenir et à réfléchir aux politiques publiques, face aux bouleversements sociaux, économiques, environnementaux et sociétaux engendrés par la crise du COVID-19.

Faire part de ses idées et de ses attentes, exprimer son avis, souligner les priorités, ce qui doit changer, évoluer, mais aussi ce qui est positif… voici l’esprit de cette démarche qui se veut ouverte et constructive.

Les contributions des citoyens seront recueillies au moyen :

  • d’un questionnaire dénommé « La crise et vous »
  • d’une boîte à idées « Ma Région Demain », tournée vers l’avenir, pour identifier les sujets importants, les priorités, faire des suggestions, voter pour les projets et idées les plus pertinents.

La Région Grand Est s’engage dans cette démarche à écouter, à analyser et à aller plus loin avec les habitants du Grand Est :
– en recueillant, en synthétisant et en partageant les retours du questionnaire « La crise et vous »,
– en identifiant les idées phares proposées pour chaque thématique de la boîte à idées et en les soumettant au débat,
– en répondant aux idées les plus plébiscitées sur la plateforme.

La consultation est ouverte jusqu’au 30 septembre 2020

Participer

Finales régionales des Olympiades des métiers : le palmarès !

Sélectionnés à l’issue de 56 épreuves, qui se sont déroulées entre janvier et mars 2020 dans les établissements de formation du territoire, 485 jeunes professionnels se sont affrontés dans le cadre des Finales régionales des Olympiades des métiers. Objectif : constituer l’équipe régionale Grand Est en vue des grandes Finales nationales organisées en décembre 2020 au Parc des Expositions de Lyon. En effet, sur les 164 lauréats médaillés, seuls 59 d’entre-eux, les médaillés d’or défendront les couleurs du Grand Est !

Les Finales régionales Grand Est ont été organisées en vue de constituer une Équipe régionale des métiers, capable de concourir dans toutes les catégories de métiers choisies par la Région dans le cadre de sa participation aux Finales nationales des Olympiades des métiers. A ce titre, la Région Grand Est a organisé et coordonné l’ensemble des compétitions de son territoire, en étroite collaboration avec son réseau de partenaires : organisations professionnelles, autorités académiques, chambres consulaires, établissements de formation, équipes métiers et entreprises.

Découvrir le palmarès par métier

Créées à l’image des Jeux Olympiques, les Olympiades des Métiers sont un événement mondial de mise en valeur de l’excellence dans les métiers. Elles permettent aux meilleurs jeunes professionnels du monde entier, âgés de moins de 23 ans, de réaliser, lors d’une compétition internationale, en public et en un temps limité, une démonstration technique de leur métier (fleuriste, coiffeur, pâtissier, ébéniste, etc.). L’occasion de valoriser concrètement les gestes et compétences professionnelles dans tous les secteurs de l’économie.

Suivre toute l’actu des Olympiades des métiers en Grand Est

Se former à l’intelligence artificielle en Grand Est grâce aux écoles Microsoft

Dans le cadre de son Plan régional en faveur de l’Intelligence Artificielle, la Région a décidé de soutenir la création de trois écoles « Intelligence artificielle » dans le Grand Est. La participation de la Région s’élève à 300 000 euros pour l’implantation de chaque école.

Microsoft a en effet lancé en 2018 l’École IA Microsoft en partenariat avec Simplon. Cette école s’adresse aux personnes éloignées de l’emploi ayant des connaissances en langage algorithmique et leur propose de bénéficier d’une spécialisation en Intelligence Artificielle, pour devenir des « Développeurs Data IA », capables de collaborer avec des Data Scientists pour créer, de manière concrète, des Intelligences Artificielles.

Une première école a déjà ouvert le 13 janvier 2020 à Nancy. Deux autres ouvriront à Strasbourg et Reims, respectivement en avril et octobre 2020. Ces écoles compteront 72 demandeurs d’emploi, soit 24 stagiaires par site. Une attention particulière est donnée aux candidats issus de formations labellisées Grande École du Numérique, ainsi qu’aux décrocheurs scolaires ou personnes en reconversion.

Les apprenants suivent une formation d’une durée de 19 mois (7 mois de cours intensif en centre de formation, suivis de 12 mois en contrat de professionnalisation). La Région Grand Est participe aux coûts pédagogiques de la période de formation en centre ainsi qu’à la rémunération des stagiaires.

La Région soutient les centres de formations du sanitaire et du social

Les élus de la Commission permanente, réunis le 5 décembre 2019, sous la présidence de Jean Rottner, ont accordé plus de 7,7 millions d’euros de subventions d’investissements immobiliers et pédagogiques à des Instituts de Formation sanitaire.

Offrir des conditions de formation optimales aux étudiants et enseignants

Afin de permettre la réussite des études et l’insertion professionnelle des étudiants, la Région Grand Est soutient la construction de deux Instituts de Formation en Soins Infirmiers et la réhabilitation de l’Institut de Formation des Aides-Soignants.

  • Construction de deux Instituts de Formation en Soins Infirmiers
    • A Forbach (57), les locaux de l’ancien Hôpital Sainte-Barbe seront réhabilités sur une surface de 2 365 m2. Il sera ainsi équipé d’un amphithéâtre de 150 places et d’un laboratoire de simulation. Les travaux s’achèveront en septembre 2023. Le montant de la subvention s’élève à 3,6 millions d’euros.
    • A Sarreguemines (57), un projet de construction est prévu à proximité du centre hospitalier sur une surface de 2 163 m2. Il sera équipé de deux salles inclinées et d’un laboratoire de simulation. L’achèvement des travaux est prévu pour septembre 2023. Le montant de la subvention s’élève à 3,6 millions d’euros.
  • Le Centre hospitalier de Bischwiller (67) a sollicité l’aide de la Région afin de réhabiliter, d’agrandir les locaux et d’acheter du mobilier pour l’Institut de Formation des Aides-Soignants. Le projet comprend la création d’espaces pédagogiques et logistiques et de salles de formation de travaux pratiques et dirigés. Le montant total de la subvention allouée par la Région s’élève à 500 000 euros.

91,7 millions d’euros pour les établissements et instituts de formations sanitaire et sociale

Les élus de la Commission permanente, réunis le 11 octobre 2019, sous la présidence de Jean Rottner, ont accordé plus de 91,7 millions d’euros de subventions de fonctionnement pour les établissements et instituts de formations sanitaire et sociale, et pour l’aménagement de locaux pour l’Institut de formation en soins infirmiers et aide soignants de l’Ouest Vosgien à Neufchâteau.

 

  • Aide aux instituts de formations sanitaires : la Région Grand Est, ayant en charge le fonctionnement et l’équipement des instituts de formation sanitaire, a décidé d’attribuer une aide pour 2019 de 72,6 millions d’euros répartie ainsi 72,1 millions euros pour les instituts de formation sanitaires du Grand Est, 570 000 euros pour des projets d’équipements informatique ou multimédia pour favoriser le développement des usages numériques au sein de ces établissements, et des investissements immobiliers.

 

  • Aide aux établissements de formations sociales et aide à l’équipement pédagogique 2019 : la Région Grand Est a également décidé d’attribuer une subvention de fonctionnement pour 2019, à cinq établissements de formations sociales à hauteur de 14,7 millions d’euros

 

  • Aménagement de nouveaux locaux pour les Instituts de Formation en Soins Infirmiers et Aides-soignants de l’Ouest vosgien à Neufchâteau (88) : afin de permettre l’installation de l’IFSI/IFAS de l’Ouest vosgien de Neufchâteau dans les locaux du lycée professionnel du haut de Bellieu, situé à la cité scolaire Pierre et Marie Curie de Neufchâteau, la Région Grand Est va consacrer 4,3 millions d’euros pour offrir aux étudiants des conditions de formation fonctionnelles et de qualité. Ce projet consiste en la rénovation complète et l’optimisation de l’espace avec l’aménagement de salles et d’ateliers existants au sein du lycée professionnel et l’aménagement de locaux inoccupés. Les travaux devraient durer 27 mois et débuter au 2ème trimestre 2021.

 

  • Plan d’actions Aides-Soignants en EHPAD : pour faire face à un besoin important d’aides-soignants qualifiés en particulier dans le secteur de la gérontologie et au déficit d’attractivité du métier et de la formation, la Région Grand Est a lancé un ambitieux plan d’actions en collaboration avec les Départements et l’Agence Régionale de Santé du Grand Est afin de diplômer 200 aides-soignants supplémentaires pour exercer dans les EHPAD.

 

 

Création de 3 écoles Microsoft dans le Grand Est

La Région Grand Est a décidé de soutenir la création de trois écoles « Intelligence artificielle » Microsoft à Nancy, Reims et Strasbourg. Ces écoles permettront de former 72 demandeurs d’emploi.

72 demandeurs d’emploi formés

Les 3 écoles Microsoft ouvriront en Grand Est en 2020, et concerneront 72 demandeurs d’emploi, soit 24 stagiaires par site.

  • Nancy en janvier 2020
  • Strasbourg en avril 2020
  • Reims en octobre 2020

Microsoft a lancé en 2018 l’Ecole IA Microsoft en partenariat avec Simplon. Cette école s’adresse aux demandeurs d’emplois qui ont des connaissances en langage algorithmiques, ces derniers pourront bénéficier d’une spécialisation en Intelligence Artificielle, pour devenir des Développeurs Data, et ainsi être capables de collaborer avec des Data Scientistes.

Une attention particulière sera donnée aux candidats issus de formations labellisées Grande Ecole du Numérique, ainsi qu’aux décrocheurs scolaires ou personnes en reconversion. Ils seront formés sur 19 mois dont 7 mois de cours intensifs en centre de formation, suivis de 12 mois en contrat de professionnalisation. La participation de la Région s’élève à 300 000 €  et correspond aux coûts pédagogiques pour les 7 mois de formation en centre.

 

 

46èmes Olympiades des Métiers : les inscriptions sont ouvertes en Grand Est !

Vous avez moins de 23 ans et vous êtes passionnés par votre métier ? Vous aimez relever des challenges et vous surpasser ? Vous souhaitez « booster » votre carrière professionnelle ?

Alors cette aventure exceptionnelle est faite pour vous #Olympiades des Métiers

C’est quoi?

C’est le plus grand concours international des métiers qui rassemble tous les 2 ans les meilleurs jeunes professionnels du monde entier de moins de 23 ans. Durant 4 jours, près de 1300 compétiteurs (champions nationaux dans leur métier) sont jugés et évalués par des jurys de professionnels et de formateurs lors d’épreuves techniques à réaliser en un temps limité. Tous vont devoir donner le meilleur d’eux-mêmes pour espérer monter sur la plus haute marche du podium !

Consulter le dépliant sur les 46èmes sélections régionales

Quels métiers ?

Avec plus de 50 métiers en compétition, tous les secteurs économiques sont représentés : alimentation, industrie, services, bâtiment & travaux publics, automobile & engins, végétal, ou encore communication & numérique.

Pour qui ?

Quels que soient votre formation et statut – apprenti, en alternance, élève de lycée professionnel, étudiant, Compagnon, jeune salarié ou encore entrepreneur – vous pouvez vous inscrire ! Une seule condition : votre âge au moment de l’inscription (être né à partir du 1er janvier 1999*).

*Exception faite en Câblage des réseaux très haut débit, Intégrateur Robotique, Maintenance aéronautique, Mécatronique, Métiers de la propreté, Production Industrielle (en équipe) et Sommellerie, pour lesquels il faut être né à partir du 1er janvier 1996.    

Pourquoi s’inscrire ?

Plus qu’un concours, c’est une formidable aventure humaine qui vous permettra de rencontrer d’autres jeunes de votre âge, issus de différents horizons mais tout aussi passionnés par leur métier que vous. Vous vivrez une expérience unique et originale au sein d’une équipe pluridisciplinaire, #TeamGrandEst, avec laquelle vous partagerez des moments inoubliables !

L’aventure vous tente ?

Inscrivez-vous dès maintenant en Région Grand Est

et tenter d’intégrer la prochaine #TeamGrandEst qui défendra les couleurs de notre région aux finales nationales de Lyon en octobre 2020 !

Rejoignez-nous sur Facebook et Instagram

Un campus flambant neuf à Charleville-Mézières

La communauté d’agglomération Ardenne Métropole, la Région Grand Est et le Département des Ardennes aux côtés de la CCI des Ardennes et de l’Université de Reims Champagne-Ardenne sont mobilisés, depuis de nombreuses années, pour élargir l’offre du territoire en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Après 24 mois de travaux, un nouveau campus vient de voir le jour à Charleville-Mézières, afin de proposer à plus de 2000 étudiants un enseignement de qualité.

Campus Sup Ardenne, un projet développement durable

Le projet Campus Sud Ardenne s’est inscrit dans une démarche de développement durable. Sur les 20 lots d’entreprises, 13 étaient ardennaises.
Avec près de 4 000 m² de constructions nouvelles, l’ancien site du Moulin Le Blanc a été métamorphosé avec des bâtiments voués aux études ou à la recherche, dont deux nouvelles constructions : le pôle de formation de la CCI (1431 m²) et l’extension de l’IUT RCC (2375 m²). Nouveauté également, la Maison du Campus et sa cafétéria (846 m²), destinés à devenir le lieu de vie et de rencontre de tous les étudiants du territoire.

L’aménagement d’un parc de 4 hectares constitue le coeur du Campus Sup Ardenne. Cet espace ouvert organise et relie les différents équipements entre eux. Il fédère les déplacements, les usages et distribue les accès aux différents bâtiments. Une attention particulière a été portée pour ancrer les usages du parc dans une dimension durable : valorisation des modes doux, mise en oeuvre de matériaux naturels pour les sols et le mobilier (pierre, bois…), hausse de la fréquence des bus desservant le campus. De même, la performance thermique des bâtiments a également été une priorité avec l’intégration de toitures végétalisées, de cuves de récupération des eaux de pluies pour chaque bâtiment.

 

 

 

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile