Le lycée Alexandre Dumas d’Illkirch-Graffenstaden fait peau neuve

Avec ses nouveaux bâtiments inaugurés jeudi 18 novembre, le lycée de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme Alexandre Dumas à Illkirch-Graffenstaden, va désormais constituer un véritable Pôle d’Excellence Hôtelier.

Débuté en janvier 2018, le chantier devrait d’achever en 2023. Il s’étend sur 13 500 m2 (4000 m2 neuf et 9 500 m2 restructurés) et comprend trois grandes phases de travaux :

  • La construction du bâtiment d’accueil – Vie Scolaire, comprenant la salle d’enseignement général, le CDI, les salles polyvalentes, la sommellerie et l’administration (livrés en 2020).
  • L’extension du plateau technique comprenant les cuisines pédagogiques, le restaurant d’application et la demi-pension pour les élèves et les équipes du lycée (livrés à la rentrée 2021).
  • Le réaménagement de la zone centrale du plateau technique, puis le réaménagement de la zone Ouest du plateau technique (travaux en cours).

Un nouvel écrin pour un enseignement d’excellence

Le lycée d’Enseignement Technologique et Professionnel de l’Hôtellerie Tourisme (LETPH) Alexandre Dumas accueille 1007 élèves, dont 250 élèves en enseignement professionnel, 233 en enseignement technologique et 418 en enseignement supérieur. Il est spécialisé dans l’enseignement des métiers de l’hôtellerie, de la restauration et du tourisme du CAP au BTS. A noter que ce lycée est le seul en France à proposer des menus confectionnés par les élèves eux-mêmes !

La Région Grand Est investit 35,7 millions d’euros pour la création d’un Pôle d’Excellence Hôtelier à Illkirch et assure, avec la rénovation les locaux du lycée, des conditions d’accueil et de travail optimums aux élèves et aux personnels. Objectif : promouvoir la filière hôtelière et valoriser les enseignements d’excellence qui y sont proposés en apportant des outils plus performants, à même de répondre aux nouveaux enjeux des métiers de l’hôtellerie.

L’inauguration de ces nouveaux locaux s’est déroulée en présence de Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, d’Elisabeth Laporte, Rectrice de l’académie de Strasbourg et de Marie-Eve Rothan, proviseure du Lycée. Un événement qui s’inscrit également dans le cadre du centenaire de l’établissement.

18ème édition du « Mois de l’Autre »

La 18ème édition du « Mois de l’Autre » (MDA), portant cette année sur la thématique de la liberté d’expression et le dessin de presse, a été lancée jeudi 18 novembre 2021, depuis le Lycée Julie Daubié de Rombas (57), en présence de François Werner, Vice-Président de la Région Grand Est en charge de la Jeunesse et du Sport, de Thierry Hory, Président de la Commission Sport et Jeunesse de la Région, d’un représentant du Rectorat, et de Mykaïa, dessinateur de presse et représentant de Cartooning for peace. Un événement retransmis en live vidéo auprès des neuf autres lycées participants à l’opération.

Qu’est-ce que « Le Mois de l’Autre » ?

Organisé par la Région en partenariat avec les Rectorats de Nancy-Metz, Reims et Strasbourg, le Mois de l’Autre est un grand projet éducatif mobilisant les lycéens du Grand Est autour des valeurs telles que la tolérance, l’égalité, la laïcité, la liberté d’expression, etc. A travers des actions menées dans les lycées (écriture, théâtre, jeux, créations, etc.), le Mois de l’Autre encourage la dynamique du vivre ensemble dans le respect des différences de chacun.

Une édition sous le signe du dessin de presse et de la liberté d’expression

Cette année, la jeunesse est invitée à s’interroger sur le thème de « la liberté d’expression et le dessin de presse », en référence à l’attentat du 16 octobre 2020 contre Samuel Paty, professeur à Conflans Sainte-Honorine. Dans ce cadre, la Région soutient le rôle fondamental du dessin de presse en s’associant à Cartooning for peace.

Un parcours pédagogique dédié sera proposé au sein des dix établissements. Il comprendra un volet formation auprès d’enseignants et de lycéens engagés pour devenir « ambassadeurs » du dessin de presse, et une série d’ateliers-rencontres avec des dessinateurs de presse, tels que Thierry Doudoux (Charleville-Mézières), Mykaïa (Rombas) et Pierre Pauma (Bischheim).

L’exposition intitulée « Dessins pour la paix » a été inaugurée au sein du Lycée Julie Daubié de Rombas (57) et sera également visible au cours de l’année scolaire, auprès des neuf autres lycées participants, à savoir :

  • Lycée professionnel Hurlevent à Behren-les-Forbach (57)
  • Lycée Jeanne d’Arc de Nancy (54)
  • Lycée Marc Bloch à Bischheim (67)
  • Lycée professionnel Bugatti à Illzach (68)
  • Lycée Leclerc à Saverne (67)
  • Lycée Bazin à Charleville-Mézières (08)
  • Lycée professionnel Decombles à Chaumont (52)
  • Lycée professionnel Joliot Curie à Romilly-sur-Seine (10)
  • Lycée agricole de l’Aube à Saint-Pouange (10)

Une rentrée sur tous les fronts

En cette rentrée très particulière, la Région se mobilise pour que toutes et tous reprennent le chemin des classes dans les meilleures conditions possibles. Santé, numérique ou développement durable, les lycéens du Grand Est regardent l’avenir avec confiance.

2020, déploiement intégral du Lycée 4.0

Véritable révolution éducative, le Lycée 4.0 répond aux enjeux pédagogiques actuels, facilite l’insertion professionnelle des jeunes et assure l’égalité des chances en proposant aux élèves un accès gratuit aux ressources numériques. L’objectif : permettre à chaque lycéen de bénéficier de conditions de travail modernes et adaptées au monde d’aujourd’hui en leur fournissant un ordinateur portable et en déployant la connexion wifi dans tous les établissements du Grand Est.

A l’occasion de cette rentrée 2020, les 192 000 lycéens du Grand Est disposeront chacun d’un ordinateur portable dont ils deviendront propriétaire à la fin de leur scolarité. Ils auront accès à près de 8 500 manuels et ressources pédagogiques en ligne. Pour résoudre les éventuelles difficultés matérielles, la Région a par ailleurs mis à disposition 110 agents CMIL (chargé de maintenance informatique des lycées).

Durant le confinement, le lycée 4.0 a démontré toute sa pertinence et son efficacité. Chaque lycéen du Grand Est s’est connecté en moyenne 2 fois par jour : un dispositif permettant de limiter le décrochage.

Le numérique est aujourd’hui l’un des principaux leviers pour reconquérir des emplois et des richesses : plus la culture numérique sera développée chez les jeunes, plus leurs chances de réussir leurs études et leur entrée sur le marché du travail seront élevées.

Ainsi quelques 14 millions de fonds FEDER ont été mobilisés pour la mise en place du dispositif lycée 4.0.

Protocoles Covid-19 : protection et vigilance maximum

Tant que le virus du Covid-19 circule, la Région continue d’assurer la veille sanitaire auprès des équipes pédagogiques et des lycéens du Grand Est. Elle s’applique ainsi à les protéger pour leur garantir un quotidien serein.

En lien avec la Préfecture, le Rectorat et l’Agence Régionale de Santé, la Région Grand Est assure l’information et la sécurité des élèves, des agents et des familles. Ainsi, l’ensemble des établissements a notamment été doté de matériel sanitaire de prévention (masques, gants, gel hydro-alcoolique, etc.). Pour cette rentrée, la Région fournit également à chaque lycéen deux masques fabriqués en Grand Est et réutilisables.

Développement durable : responsabiliser les jeunes

La Région Grand Est est engagée dans une politique volontariste et responsable en matière d’écologie. Avec le Business Act et l’adoption du Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI), le développement régional se pense en fonction des transformations écologiques, numériques et industrielles.

A la pointe de la transition écologique et énergétique, la Région Grand Est recherche l’exemplarité : la qualité des infrastructures et les performances énergétiques du lycée Decomble de Chaumont est une vitrine de son action.

Domaine transversal par excellence, le développement durable est présent dans tous les aspects de la vie. Il représente une chance à saisir pour notre santé, notre économie et notre société. C’est aussi une responsabilité, indissociable de la citoyenneté, qu’il convient d’inculquer aux jeunes générations pour que la préservation de notre planète s’inscrive durablement dans les esprits. L’environnement permet davantage d’implication et d’engagement des jeunes au sein des associations, de l’action publique et de la vie des territoires.

« Ma région Demain » pour dessiner l’avenir du Grand Est

Pour préparer l’avenir et répondre aux besoins économiques et sociaux des jeunes du Grand Est, la Région doit tenir compte de leurs aspirations citoyennes et les invite à prendre part à la démarche participative « Ma Région Demain », une plateforme numérique lancée en mai dernier et ouverte au public.

En septembre, ce sont les thématiques de l’alimentation durable et de la croissance écologique qui sont au cœur d’ateliers citoyens organisés dans tout le Grand Est. Des consultations en ligne sur la biodiversité, la santé des jeunes et l’information sur les métiers sont également proposées.

Consultez le dossier de presse (pdf, 7,7 Mo)

 

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile