Soutien aux chaires industrielles

Le dispositif vise à :

  • rapprocher le secteur de la R&D privée du potentiel académique de recherche régional pour augmenter l’investissement en R&D et favoriser la participation des organismes de recherche et de transfert de technologie au développement de produits et procédés innovants ;
  • orienter le soutien régional vers la recherche à fort potentiel d’innovation et attirer le recrutement de chercheurs de haut niveau ;
  • accroître l’employabilité de personnels hautement qualifiés formés à une double culture de laboratoire et entreprise.

Bénéficiaires

Les organismes de recherche et les établissements d’enseignement supérieur suivants : Universités, Grandes Ecoles, EPST.

Projets éligibles

Les projets doivent répondre aux exigences suivantes :

  • S’inscrire en cohérence avec les trois enjeux de transition écologique, numérique et industrielle et dans les thématiques d’excellence déjà identifiées (santé, chimie, matériaux, …) fédératrices couvrant l’ensemble des domaines de la recherche, susceptibles de générer des innovations et pouvant alimenter les connaissances dans les domaines identifiés de la stratégie de spécialisation intelligente (S3) (technologies et équipements pour la transition industrielle ; recyclage et fonctionnalisation des matériaux ; biotechnologies médicales ; outils numériques pour la santé ; dispositifs médicaux ; molécules et matériaux biosourcés ; outils et systèmes pour la gestion durable et intelligente des ressources naturelles ; systèmes énergétiques et leur performance) ;
  • Impliquer financièrement (en numéraire) à minima une ou plusieurs entreprises du Grand Est (TPE, PE, PME, ETI, GE). La/les entreprises partenaires doivent contribuer à hauteur de 25% minimum des dépenses éligibles.
  • Impliquer financièrement (en numéraire) un autre cofinancement public (hors apport de l’établissement d’accueil).
  • Etre portée par un titulaire, chercheur ou enseignant chercheur de notoriété internationale ou nationale, en mobilité ou non avec une expérience avérée et réussie de partenariat avec le monde économique. Celui-ci doit occuper au moins 50 % de son temps de recherche aux travaux propres de la chaire. Il doit mener par ailleurs, des actions de formation par la recherche selon une vision à long terme dans les laboratoires de recherche fortement en lien monde économique.

Montant de l’aide

Taux maxi : à parité de l’investissement privé dans la limite de 30 % de l’assiette éligible
Plafond de l’aide régionale : 120 K€ maximum par an dans la limite de 5 ans

Programme attractivité de la recherche : Primer les parcours – Accompagner les doctorants et jeunes chercheurs

La Stratégie Régionale d’Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation a été adoptée en Séance Plénière du Conseil régional de juillet 2020.

En cohérence avec cette stratégie, l’ensemble des dispositifs et leurs modalités d’application évoluent afin d’orienter les soutien vers les projets favorisant les transitions numériques, industrielles et environnementales, à fort potentiel de développement pour le territoire du Grand Est.

Vous voudrez bien prendre connaissance de ces nouveaux outils à début d’année 2021.

Programme attractivité de la recherche : Primer les parcours – Primer les doctorants

Bénéficiaires et méthode de sélection

La sélection sera opérée parmi les doctorants soutenus par la Région au titre du dispositif de soutien aux doctorants. Tous profils et toutes disciplines seront examinés.

Nature et Montant de l’aide

Subvention de fonctionnement. Montant maximum de 5 000 € par doctorant. Les prix seront octroyés au laboratoire mais pour l’usage exclusif du doctorant sélectionné. La subvention sera versée à la structure gestionnaire du laboratoire.

Modalités

Les modalités de versement de l’aide sont précisées dans le courrier de notification de l’aide. Les modalités de reversement sont précisées dans le courrier de notification de l’aide.

 

Programme attractivité de la recherche : Primer la recherche – Les « Grand Est Research Awards »

Montant et candidatures / Projets éligibles

Le prix est doté d’une somme de 25 000 €.
Les projets soutenus pourront relever de toute discipline scientifique mais devront intégrer des orientations prioritaires définies par la Région (ex : bioéconomie, numérique, industrie de futur…). Les candidatures doivent être exclusivement proposées par les organismes de recherche, les candidats ne pouvant pas postuler en leur propre nom.

Méthode de sélection

Cette mesure fera l’objet d’un appel à projets initié par la Région.
Après une pré-sélection des candidats, la sélection sera opérée par un jury dont les membres seront désignés par la Région. Les prix seront décernés dans le cadre d’une manifestation spécifique organisée à l’initiative de la Région. Les travaux primés feront l’objet d’une large communication. La Région peut éventuellement décider d’élargir ces prix à tout partenaire désireux de s’y associer.

Nature et montant de l’aide

Subvention de fonctionnement. Le prix est doté d’une somme de 25 000 € et sera attribué, sauf exception, de la façon suivante :

  • 5 000 € pour le lauréat
  • 20 000 € pour l’unité de recherche

Soutien aux chercheurs de très haut niveau

La Stratégie Régionale d’Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation a été adoptée en Séance Plénière du Conseil régional de juillet 2020.

En cohérence avec cette stratégie, l’ensemble des dispositifs et leurs modalités d’application évoluent afin d’orienter les soutien vers les projets favorisant les transitions numériques, industrielles et environnementales, à fort potentiel de développement pour le territoire du Grand Est.

Vous voudrez bien prendre connaissance de ces nouveaux outils à début d’année 2021.

Soutien à l’animation de la vie étudiante

L’aide de la Région s’articule autour de 2 axes :

  1. Valorisation des Engagements et Mouvements Etudiants
    Soutien aux manifestations étudiantes qui participent au rayonnement et à l’attractivité du Grand Est et de ses territoires.
    Les manifestations, initiées par les associations étudiantes ou multi partenariales, peuvent être soutenues dès lors qu’elles présentent une dimension régionale, nationale ou internationale et se déroulent sur le territoire du Grand Est.
  2. Soutien aux actions d’intégration et d’accompagnement dans la vie étudiante
    Soutien aux initiatives étudiantes destinées à accueillir les étudiants primo-entrants d’un territoire afin de favoriser leur intégration et le bien–vivre dans ce territoire.
    Les manifestations doivent participer d’une logique thématique explicite – ex : sportive, artistique, patrimoniale – et faciliter la découverte et l’appropriation de leur environnement par les nouveaux arrivants, elles permettent aux nouveaux étudiants d’échanger avec d’autres étudiants plus anciens ou avec la population locale en vue de faciliter leur intégration au sein de la cité.

Bénéficiaires

de l’aide

Les établissements d’enseignement supérieur, les associations et les associations étudiantes.

de l’action

Les étudiants, le grand public.

Projets éligibles

Axe 1 : Valorisation des Engagements et Mouvements Etudiants

  • Les manifestations dont les étudiants sont les organisateurs,
  • Les manifestations multi partenariales d’ampleur régionale ou à visibilité nationale ou internationale.

Axe 2 : Soutien aux actions d’intégration et d’accompagnement dans la vie étudiante

  • Les manifestations destinées aux étudiants primo-entrants,
  • Les manifestations se déroulant dans le mois précédent la rentrée ou dans un délai de trois mois après la rentrée universitaire,
  • Les manifestations justifiant d’une déclinaison thématique avérée ou d’un intérêt local marqué.

Les manifestations strictement festives ou d’intégration, les soirées étudiantes, ainsi que les salons étudiants ou manifestations à caractère professionnel, ne sont pas éligibles.

Dépenses éligibles

Les dépenses éligibles sont :

  • les rémunérations hors salaires de fonctionnaires,
  • les prestations externes,
  • les frais de déplacement, d’hébergement, de restauration,
  • les frais de location,
  • les frais de communication,
  • les achats liés à l’événement soutenu.

Nature et montant de l’aide

L’aide revêt la forme d’une subvention de fonctionnement.

  • Taux maxi : 50 %
  • Plafond : 10 000 €

La demande d’aide

Un appel à projet est lancé.

Toute demande doit faire l’objet d’une lettre d’intention adressée au Président de la Région démontrant que l’aide allouée a un effet incitatif.

La demande d’aide doit contenir les informations suivantes :

  • le nom du porteur de projet,
  • une description du projet, y compris ses dates de début et de fin,
  • la localisation du projet,
  • un budget prévisionnel équilibré en dépenses et recettes,
  • le montant de l’aide sollicitée.

Délais de transmission de la demande

Pour l’Axe 1 : Valorisation des Engagements et Mouvements Etudiants

Les dates de réception sont fixées au 30 juin pour les actions du premier semestre de l’année universitaire à venir et au 31 décembre pour les manifestations du second semestre de l’année universitaire en cours.

Pour l’Axe 2 : Soutien aux actions d’intégration et d’accompagnement dans la vie étudiante

La date de réception par la Région de la réponse à l’appel à projet est fixée au 30 septembre 2017 pour l’année universitaire 2017-2018 et au plus tard au 30 avril précédent l’année universitaire de déroulement de la manifestation pour les années suivantes.

Mobilité internationale des lycéens

Outre qu’elle représente un facteur déterminant dans leur insertion professionnelle, cette expérience leur permettra de pratiquer une langue étrangère au quotidien et en milieu professionnel, d’appréhender des méthodes de travail différentes, de s’adapter à un nouvel environnement social et culturel, d’améliorer leurs compétences, de gagner en confiance en soi et de valoriser leur formation.

Cette aide concerne les lycéens préparant un CAP, un Bac Pro, un Bac technologique en hôtellerie, un Brevet des métiers d’art (BMA), un Diplôme de technicien des métiers du spectacle (DTMS) ou une Mention complémentaire dans un établissement du Grand Est. En tant qu’organisateurs des séjours, ce sont les établissements qui perçoivent l’aide régionale. Toutes les destinations en Europe sont éligibles ainsi que les régions partenaires du Grand Est, dont la liste complète figure dans le règlement ci-dessous. L’aide régionale s’applique aux périodes de formation en milieu professionnel (PFMP) qui font partie intégrante de la formation des lycéens et dont la durée est de 3 semaines minimum à de 8 semaines maximum.

L’aide peut être cumulée avec celle du Rectorat, du programme Erasmus+, de l’OFAJ ou de tout autre organisme. En fonction de l’état des dépenses réelles fourni par le lycée à l’issue du stage, son montant peut atteindre :

  • 75 € par semaine et par élève pour les mobilités sans hébergement : seules les dépenses de transport sont éligibles ;
  • 150 € par semaine et par élève pour les mobilités avec hébergement payant : les dépenses de transport, d’hébergement et de restauration sont éligibles.

Pour toute demande de renseignement

Sylvie Truffet, chargée de mission à la direction de la Jeunesse, des Sports et de l’Engagement : 03 26 70 74 69 –

Découvrez la plaquette d’information

Retrouvez les témoignages de jeunes soutenus dans leur mobilité par la Région Grand Est et partagez votre expérience dans le Carnet de Voyage

Animation de la vie lycéenne

Elle favorise, avec sa politique volontariste d’animation de la vie lycéenne, l’émergence et le développement de projets éducatifs, citoyens, culturels, artistiques, environnementaux et historiques dans les établissements. La Région souhaite développer ce dispositif par le biais d’une convention tri-annuelle pour les années scolaires 2017/2018 – 2018/2019 et 2019/2020 afin de toucher tous les jeunes d’une classe d’âge (Seconde, première et terminale) et d’appréhender plusieurs thématiques au cours de leurs trois années de scolarité.

Les objectifs des crédits d’animation de la vie lycéenne sont les suivants :

  • Développer 3 thématiques prioritaires : l’altérité et le vivre ensemble, le devoir de mémoire et la citoyenneté.
  • Dynamiser davantage la vie des établissements et le mieux-vivre ensemble,
  • Renforcer l’autonomie des établissements dans la conception et la mise en œuvre des projets et la participation des jeunes à la définition d’actions d’animation répondant à leurs besoins.
  • Optimiser les relations entre la Région et les lycées en simplifiant les procédures et en favorisant le dialogue.

Bénéficiaires

Dotation annuelle aux établissements du Grand Est pour des projets initiés par ses classes ou des groupes de jeunes du second cycle ou en formation post-bac inscrits dans un lycée public relevant de l’Éducation Nationale et de l’Agriculture, un établissement régional de l’enseignement spécialisé ou un lycée privé sous contrat d’association avec l’État.

Projet(s) éligible(s)

Les projets des établissements doivent s’inscrire dans les priorités régionales suivantes :

  1. priorité 1 : développer l’altérité,
  2. priorité 2 : développer le travail de mémoire,
  3. priorité 3 : ouvrir les jeunes à la citoyenneté.

Montant de l’aide

Pour définir le montant des subventions allouées aux établissements au titre de l’animation de la vie lycéenne, la Région tient compte des deux éléments suivants :

1 – Effectif

  • un socle de base : 6 € par élève,
  • une prime supplémentaire pour les établissements qui accueillent des élèves de filière professionnelle : 6 € par élève de filière professionnelle.

2 – Situation géographique de l’établissement

  • commune de moins de 20 000 habitants : 1 100 €,
  • ville entre 20 000 et 100 000 habitants : 500 €,
  • ville de plus de 100 000 habitants : 100 €.

Fonds régional de coopération pour la recherche

La Stratégie Régionale d’Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation a été adoptée en Séance Plénière du Conseil régional de juillet 2020.

En cohérence avec cette stratégie, l’ensemble des dispositifs et leurs modalités d’application évoluent afin d’orienter les soutien vers les projets favorisant les transitions numériques, industrielles et environnementales, à fort potentiel de développement pour le territoire du Grand Est.

Vous voudrez bien prendre connaissance de ces nouveaux outils à début d’année 2021.

 

Soutien aux jeunes chercheurs

La Stratégie Régionale d’Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation a été adoptée en Séance Plénière du Conseil régional de juillet 2020.

En cohérence avec cette stratégie, l’ensemble des dispositifs et leurs modalités d’application évoluent afin d’orienter les soutien vers les projets favorisant les transitions numériques, industrielles et environnementales, à fort potentiel de développement pour le territoire du Grand Est.

Vous voudrez bien prendre connaissance de ces nouveaux outils à début d’année 2021.

Soutien aux projets doctoraux

La Stratégie Régionale d’Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation a été adoptée en Séance Plénière du Conseil régional de juillet 2020.

En cohérence avec cette stratégie, l’ensemble des dispositifs et leurs modalités d’application évoluent afin d’orienter les soutien vers les projets favorisant les transitions numériques, industrielles et environnementales, à fort potentiel de développement pour le territoire du Grand Est.

Vous voudrez bien prendre connaissance de ces nouveaux outils à début d’année 2021.

Soutien au progrès dans les secteurs de l’agriculture, la viticulture et la forêt

Crédit photo : Fotolia

La Région Grand Est soutient les démarches de progrès dans les secteurs de l’agriculture, de la viticulture et de la forêt. Sont concernées toutes les voies d’amélioration au plan de la technique, de l’organisation ou de la structuration des filières.

Il s’agit de permettre  :

  • la concrétisation et la transposition opérationnelle par l’expérimentation des innovations agronomiques, sylvicoles, technologiques ou organisationnelles ;
  • la mise en place d’outils d’aide à la décision susceptibles d’optimiser la performance économique, environnementale ou sociale des filières et des systèmes de production agricoles, viticoles et forestiers. Exemples : conduite d’études ponctuelles sur tout ou partie de la chaîne de valeur ;
  • la capitalisation des bonnes pratiques et la diffusion des savoir-faire à travers des réseaux organisés et structurés à l’échelle régionale autour de thématiques ou de filières.

Bénéficiaires de l’aide

Pour les actions d’expérimentation et les études prospectives

  • les établissements de formation, de recherche appliquée, associations ou organisations professionnelles ;
  • les stations expérimentales pour les projets impliquant la réalisation de travaux conduits par leurs établissements implantés en région Grand-Est ;
  • toute structure représentative à l’échelle régionale d’un secteur, d’une filière ou d’un ensemble agricole, viticole ou forestier.

Pour les actions d’animation de filières, de diffusion d’informations et de transfert

  • toute structure représentative à l’échelle régionale d’un secteur, d’une filière ou d’un ensemble agricole, viticole ou forestier.

Dépenses éligibles

  • Les dépenses externes directement liées à l’opération dans ses phases de conception, d’exécution et de restitution et diffusion ;
  • Les dépenses internes calculées au prorata du temps effectivement consacré au programme sur la base des coûts réels salariaux (salaires bruts, charges sociales patronales et frais de mission), plafonnés à 300 €/jour de technicien ou ingénieur, plus un forfait de 50 €/jour pour les frais de structure.

Nature de l’aide

Cette aide revêt la forme d’une subvention. L’aide allouée tiendra compte du partenariat mis en place et de la capacité du porteur de projet à mobiliser une diversité de financeurs publics, et le cas échéant, de partenaires privés.

La demande d’aide

Les dossiers seront réceptionnés au fil de l’eau.

Toute demande doit faire l’objet d’une lettre d’intention adressée au Président de la Région. La date de réception par la Région de la lettre d’intention doit être antérieure à la date de démarrage de l’opération.

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile