Recruter votre premier docteur

Bénéficiaires

  • De l’aide

Les entreprises du territoire : PME, ETI.

  • De l’action

Titulaire d’un doctorat depuis 3 ans maximum (l’année de soutenance est l’année de référence) et ne
bénéficiant d’aucune expérience professionnelle en entreprise.

Projets éligibles

Le projet dans lequel s’inscrit l’embauche du docteur est en cohérence avec les trois enjeux de transition écologique et environnementale, numérique et industrielle.
Le projet de l’entreprise s’inscrit aussi dans les domaines identifiés de la stratégie de spécialisation
intelligente (S3) dont les perspectives de transfert et d’innovation sont avérées (technologies et équipements pour la transition industrielle ; recyclage et fonctionnalisation des matériaux ; biotechnologies médicales ; outils numériques pour la santé ; dispositifs médicaux ; molécules et matériaux biosourcés ; outils et systèmes pour la gestion durable et intelligente des ressources
naturelles ; systèmes énergétiques et leur performance).
L’entreprise justifiera de la plus-value de l’embauche d’un docteur en termes de compétences,
d’expertises, de savoir-faire, … pouvant être en lien avec les domaines de recherche maitrisés du
candidat.
La durée du contrat de travail est d’un an minimum.
L’entreprise ne pourra bénéficier de cette aide régionale qu’une seule fois.

Nature et montant de l’aide

  • Nature de l’aide : subvention
  • Section : investissement / fonctionnement
  • Taux maxi : 50% du salaire brut
  • Plafond : 50 000 € sur la durée totale du contrat
  • Plafond annuel : 25 000 €

Attirer les compétences de recherche et accompagner les politiques d’accueil

Ce dispositif vise à renforcer la position du Grand Est au niveau national et international en attirant et maintenant sur le territoire des compétences de haut niveau, nécessaires à adosser à des infrastructures de recherche de pointe pour mener les projets de recherche associés. Elle se décline en 2 volets :

  • le 1er volet destiné à accompagner les talents (doctorants, jeunes chercheurs et chercheurs de haut niveau) dans le cadre de programmes portés par des partenaires ou d’opérations structurantes pour les établissements et répondant aux priorités régionales;
  • le 2ème volet sous forme d’appel à projets, qui propose d’accompagner les talents (doctorants et jeunes chercheurs) au travers de projets de recherche alimentant les thématiques régionales et les politiques des établissements de recherche, ainsi que les politiques de site.  Pour 2021, la date de clôture de cet appel projets a été fixée au 31 mars. Pour ce volet, des modalités d’organisation ont été définies avec les établissements de recherche publique – veuillez contacter l’établissement d’accueil pour toute demande

Pour toute question :

Soutien à la création de tiers-lieux étudiants

La Région Grand Est lance en urgence un plan d’actions pour faciliter la continuité pédagogique. Pour ce faire, elle choisit d’accompagner les investissements des acteurs de l’enseignement supérieur et des collectivités du territoire régional qui permettent de lutter contre la fracture numérique des jeunes, par leurs équipements ou leur capacité d’accueil. Un travail avec les partenaires et notamment avec les CROUS sur la précarité et le bien-être étudiant va être par ailleurs mené.

Ce plan d’actions en faveur des étudiants vise deux objectifs majeurs :

  • L’aménagement de lieux d’accueil dans les universités et autres lieux adéquats sur l’ensemble du territoire, zones rurales comprises
  • La lutte contre la fracture numérique pour les jeunes

Cette mesure permettra de renforcer les accès aux cours à distance, mais aussi favoriser les éventuellement travaux ou échanges en commune dans le respect des mesures sanitaires.
Ce dispositif conjoncturel et temporaire sera en vigueur uniquement jusqu’au 30 juin 2021 pour répondre à l’urgence étudiante. Les projets devront être opérationnels au plus tard pour la rentrée universitaire de septembre 2021.

Bénéficiaires

Etablissements d’Enseignement Supérieur et CROUS. L’ensemble des communes, des établissements publics de coopération intercommunale (à fiscalité propre ou non) ainsi que les pays / pôles d’équilibre territorial rural (PETR).

Projets éligibles

Les projets retenus doivent répondre à deux besoins :

  • Aménagement et équipements d’espaces permettant d’augmenter la capacité d’accueil et de liaison pour les étudiants dans un site existant ou réhabilité Au regard du caractère d’urgence du dispositif d’aide, les sites pourront revêtir un caractère éphémère, pour la durée de la crise. Toutefois, ce caractère aujourd’hui éphémère n’interdit pas d’inscrire ces sites comme un équipement à plus long terme.
  • Aide au recrutement d’étudiants, pour 2 types de mission : l’animation des lieux d’accueil précités, et l’appui aux CROUS dans le cadre de missions liées à la lutte contre la précarité et en faveur du bien être étudiant.

Ces dispositifs sont cumulables. Il est même recommandé que les lieux aménagés prévoient ce type d’animation.

Nature, montant et condition de l’aide

Aménagement et équipements d’espaces par les établissements d’enseignement supérieur ou les CROUS :

  • Nature : subvention d’investissement
  • 80% maximum du montant TTC des investissements éligibles
  • Aide plafonnée à 100 000€ (plusieurs sites éligibles sur un même territoire).

Aménagement et équipements d’espaces par les collectivités

  • Nature : subvention d’investissement
  • 80% maximum du montant HT des investissements éligibles
  • Aide plafonnée à 10 000 € par site (plusieurs sites éligibles sur un même territoire)

Aide au recrutement d’étudiants :

  • Nature : subvention de fonctionnement
  • 700€ mensuels par poste plafonnés à 2 100€
  • Le temps de travail doit correspondre à un temps partiel d’au moins 50%
  • Le contrat de travail d’une durée minimale de 3 mois doit être établi entre le CROUS ou l’établissement d’enseignement supérieur, ou la collectivité ou la structure qui gère pour elle le site et l’étudiant

Dépenses éligibles

Aménagement et équipements d’espaces :
Tout type de matériel ou d’équipement permettant d’améliorer les conditions d’accueil pédagogique, et notamment des aménagements mobiliers (mise en peinture, chauffage, installation de la salle, travaux d’électricité ou de télécommunication, mobilier, etc.) ou des équipements informatiques/numériques (bornes Wifi, imprimantes 3D, visioconférence, etc.).
Aide au recrutement d’étudiants :
Salaires chargés des étudiants recrutés.

Modalités de versement :

Les projets seront soutenus après instruction et approbation en Commission Permanente du Conseil Régional.

Les modalités de versement de la subvention régionale sont les modalités suivantes :

Aménagement et équipements d’espaces :
– Versement unique, après service fait, sur présentation d’un état récapitulatif des dépenses visé par le représentant qualifié et certifié par l’agent comptable du bénéficiaire de l’aide.
Aide au recrutement d’étudiants :
– Versement unique à l’issue des 3 premiers mois sur présentation des fiches de paie.

Soutien aux chaires industrielles

Le dispositif vise à :

  • rapprocher le secteur de la R&D privée du potentiel académique de recherche régional pour augmenter l’investissement en R&D et favoriser la participation des organismes de recherche et de transfert de technologie au développement de produits et procédés innovants ;
  • orienter le soutien régional vers la recherche à fort potentiel d’innovation et attirer le recrutement de chercheurs de haut niveau ;
  • accroître l’employabilité de personnels hautement qualifiés formés à une double culture de laboratoire et entreprise.

Bénéficiaires

Les organismes de recherche et les établissements d’enseignement supérieur suivants : Universités, Grandes Ecoles, EPST.

Projets éligibles

Les projets doivent répondre aux exigences suivantes :

  • S’inscrire en cohérence avec les trois enjeux de transition écologique, numérique et industrielle et dans les thématiques d’excellence déjà identifiées (santé, chimie, matériaux, …) fédératrices couvrant l’ensemble des domaines de la recherche, susceptibles de générer des innovations et pouvant alimenter les connaissances dans les domaines identifiés de la stratégie de spécialisation intelligente (S3) (technologies et équipements pour la transition industrielle ; recyclage et fonctionnalisation des matériaux ; biotechnologies médicales ; outils numériques pour la santé ; dispositifs médicaux ; molécules et matériaux biosourcés ; outils et systèmes pour la gestion durable et intelligente des ressources naturelles ; systèmes énergétiques et leur performance) ;
  • Impliquer financièrement (en numéraire) à minima une ou plusieurs entreprises du Grand Est (TPE, PE, PME, ETI, GE). La/les entreprises partenaires doivent contribuer à hauteur de 25% minimum des dépenses éligibles.
  • Impliquer financièrement (en numéraire) un autre cofinancement public (hors apport de l’établissement d’accueil).
  • Etre portée par un titulaire, chercheur ou enseignant chercheur de notoriété internationale ou nationale, en mobilité ou non avec une expérience avérée et réussie de partenariat avec le monde économique. Celui-ci doit occuper au moins 50 % de son temps de recherche aux travaux propres de la chaire. Il doit mener par ailleurs, des actions de formation par la recherche selon une vision à long terme dans les laboratoires de recherche fortement en lien monde économique.

Montant de l’aide

Taux maxi : à parité de l’investissement privé dans la limite de 30 % de l’assiette éligible
Plafond de l’aide régionale : 120 K€ maximum par an dans la limite de 5 ans

Soutien aux projets et infrastructures de recherche de pointe

Bénéficiaires

Les établissements publics de recherche (universités, EPST, …), ainsi que tout autre acteur de la recherche en capacité de déposer un projet répondant aux critères définis.

Nature des projets

Ce dispositif a vocation à financer le développement d‘équipements de pointe structurants pour le territoire. Il vise à compléter les infrastructures déjà existantes. Ainsi, les soutiens bénéficieront aux opérations directement en lien avec les politiques régionales, vers des infrastructures existantes dont il s’agira de renforcer les équipes pour une meilleure valorisation vers le monde économique. Les programmes doivent s’inscrire en cohérence avec les trois enjeux de transition environnementale/écologique, numérique et industrielle et dans les thématiques d’excellence déjà identifiées (santé, chimie, matériaux, …) fédératrices couvrant l’ensemble des domaines de la recherche et susceptibles de générer des innovations.
Les recherches menées doivent pouvoir alimenter les connaissances dans les domaines identifiés de la stratégie de spécialisation intelligente (S3) dont les perspectives de transfert et d’innovation sont avérées (technologies et équipements pour la transition industrielle ; recyclage et fonctionnalisation des matériaux ; biotechnologies médicales ; outils numériques pour la santé ; dispositifs médicaux ; molécules et matériaux biosourcés ; outils et systèmes pour la gestion durable et intelligente des ressources naturelles ; systèmes énergétiques et leur performance).

Dépenses éligibles

Investissement : équipements acquis neufs et frais associés à la mise en place de l’équipement.

Toute dépense liée au fonctionnement de l’équipement (maintenance, consommables, mise à jour, frais de personnel, …) n’est pas éligible. Néanmoins, le projet doit s’inscrire dans la stratégie de l’établissement sollicitant l’aide et doit présenter un budget global nécessaire au bon fonctionnement du programme.

Montant de l’aide

L’aide revêt la forme d’une subvention.

Taux maxi : 25 % du coût total prévisionnel éligible
Plafond : 500 k€ maximum par dossier

Modalités

Les modalités de versement de l’aide sont précisées dans les conventions attributives de financement. Les modalités de reversement sont précisées dans les conventions attributives de financement.

Les dossiers de candidatures doivent être remis avant le 30 avril  de l’année en cours.

« Capital stages » en entreprise, dans les structures de l’ESS et les associations

Par ce dispositif, la Région Grand Est apporte une aide aux entreprises du Grand Est, TPE et PME, des secteurs du BTP et de l’industrie, particulièrement moteurs dans cette phase de reprise économique et porteurs de débouchés professionnels.
Sont concernés les secteurs du BTP, de l’industrie, les services à ces entreprises, le tertiaire industriel.
Il s’adresse aussi à toute association intervenant dans le champ économique et employant déjà des salariés en CDI ainsi qu’à toute autre structure relevant de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS).

 

Capital stages, vient soutenir financièrement les entreprises concernées à poursuivre leur tutorat de stagiaires, afin d’accompagner les jeunes vers l’insertion professionnelle.

Ce dispositif est doté d’un budget de 400 000 €. Les demandes sont traitées au fil de l’eau jusqu’à épuisement des fonds. Au plus tard, les demandes sont recevables, sous réserve de crédits disponibles, à la fin du 1er semestre 2021.

Bénéficiaires

Le dispositif vise à soutenir les entreprises dont le siège social est en région Grand Est.

Les secteurs suivants sont ciblés : l’industrie, le BTP, les services à ces  entreprises, le tertiaire industriel.
Pour les associations et les structures relevant de l’ESS, tous les secteurs sont éligibles, sous réserve qu’elles soient employeuses.

La Région accompagne dans le cadre de ce dispositif des entreprises/associations qui accueillent un stagiaire dans le cadre de sa formation initiale, pour un stage d’une durée de 2 mois minimum.

Les jeunes stagiaires ciblés sont les étudiants, toutes formations et niveaux confondus (du BTS au Master / diplôme d’ingénieur), suivant un cursus en lien avec les secteurs d’activité concernés.

 

Projets éligibles – Nature des projets

Ce dispositif vise à soutenir 200 entreprises/associations du Grand Est accueillant et tutorant des étudiants démarrant un stage au cours du second semestre 2020 et du premier semestre 2021, dans les secteurs économiques précités, avec les conditions suivantes :

  • Pour les stages de 2 mois minimum et allant jusqu’à 6 mois
  • Une seule aide par entreprise pendant l’ensemble du dispositif
  • Une aide exclusivement destinée aux TPE/PME et aux associations, pouvant le cas échéant relever du champ de l’ESS et employant des salariés

Nature et montant de l’aide

Nature : Subvention de fonctionnement

Forfait de 500 € par mois de stage sur une base de 35h par semaine, avec un maximum de 3 000 € par entreprise.

Mode de réception des dossiers

Toute demande fait l’objet d’un dossier de candidature qui est adressé au Président de la Région, complété et annexé des pièces administratives sollicitées.

Dossier complet à transmettre à :

Au fil de l’eau

Demande à transmettre avant la fin du 1er semestre 2021

Dans la limite du budget alloué.

 

Programme attractivité de la recherche : Primer les parcours – Accompagner les doctorants et jeunes chercheurs

La Stratégie Régionale d’Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation a été adoptée en Séance Plénière du Conseil régional de juillet 2020.

En cohérence avec cette stratégie, l’ensemble des dispositifs et leurs modalités d’application évoluent afin d’orienter les soutien vers les projets favorisant les transitions numériques, industrielles et environnementales, à fort potentiel de développement pour le territoire du Grand Est.

Vous voudrez bien prendre connaissance de ces nouveaux outils à début d’année 2021.

Programme attractivité de la recherche : Primer les parcours – Primer les doctorants

Bénéficiaires et méthode de sélection

La sélection sera opérée parmi les doctorants soutenus par la Région au titre du dispositif de soutien aux doctorants. Tous profils et toutes disciplines seront examinés.

Nature et Montant de l’aide

Subvention de fonctionnement. Montant maximum de 5 000 € par doctorant. Les prix seront octroyés au laboratoire mais pour l’usage exclusif du doctorant sélectionné. La subvention sera versée à la structure gestionnaire du laboratoire.

Modalités

Les modalités de versement de l’aide sont précisées dans le courrier de notification de l’aide. Les modalités de reversement sont précisées dans le courrier de notification de l’aide.

 

Programme attractivité de la recherche : Primer la recherche – Soutien aux prix de recherche

La Stratégie Régionale d’Enseignement Supérieur, Recherche et Innovation a été adoptée en Séance Plénière du Conseil régional de juillet 2020.

En cohérence avec cette stratégie, l’ensemble des dispositifs et leurs modalités d’application évoluent afin d’orienter les soutien vers les projets favorisant les transitions numériques, industrielles et environnementales, à fort potentiel de développement pour le territoire du Grand Est.

Vous voudrez bien prendre connaissance de ces nouveaux outils à début d’année 2021.

Soutien à l’animation de la vie étudiante

L’aide de la Région s’articule autour de 2 axes :

  1. Valorisation des Engagements et Mouvements Etudiants
    Soutien aux manifestations étudiantes qui participent au rayonnement et à l’attractivité du Grand Est et de ses territoires.
    Les manifestations, initiées par les associations étudiantes ou multi partenariales, peuvent être soutenues dès lors qu’elles présentent une dimension régionale, nationale ou internationale et se déroulent sur le territoire du Grand Est.
  2. Soutien aux actions d’intégration et d’accompagnement dans la vie étudiante
    Soutien aux initiatives étudiantes destinées à accueillir les étudiants primo-entrants d’un territoire afin de favoriser leur intégration et le bien–vivre dans ce territoire.
    Les manifestations doivent participer d’une logique thématique explicite – ex : sportive, artistique, patrimoniale – et faciliter la découverte et l’appropriation de leur environnement par les nouveaux arrivants, elles permettent aux nouveaux étudiants d’échanger avec d’autres étudiants plus anciens ou avec la population locale en vue de faciliter leur intégration au sein de la cité.

Bénéficiaires

de l’aide

Les établissements d’enseignement supérieur, les associations et les associations étudiantes.

de l’action

Les étudiants, le grand public.

Projets éligibles

Axe 1 : Valorisation des Engagements et Mouvements Etudiants

  • Les manifestations dont les étudiants sont les organisateurs,
  • Les manifestations multi partenariales d’ampleur régionale ou à visibilité nationale ou internationale.

Axe 2 : Soutien aux actions d’intégration et d’accompagnement dans la vie étudiante

  • Les manifestations destinées aux étudiants primo-entrants,
  • Les manifestations se déroulant dans le mois précédent la rentrée ou dans un délai de trois mois après la rentrée universitaire,
  • Les manifestations justifiant d’une déclinaison thématique avérée ou d’un intérêt local marqué.

Les manifestations strictement festives ou d’intégration, les soirées étudiantes, ainsi que les salons étudiants ou manifestations à caractère professionnel, ne sont pas éligibles.

Dépenses éligibles

Les dépenses éligibles sont :

  • les rémunérations hors salaires de fonctionnaires,
  • les prestations externes,
  • les frais de déplacement, d’hébergement, de restauration,
  • les frais de location,
  • les frais de communication,
  • les achats liés à l’événement soutenu.

Nature et montant de l’aide

L’aide revêt la forme d’une subvention de fonctionnement.

  • Taux maxi : 50 %
  • Plafond : 10 000 €

La demande d’aide

Un appel à projet est lancé.

Toute demande doit faire l’objet d’une lettre d’intention adressée au Président de la Région démontrant que l’aide allouée a un effet incitatif.

La demande d’aide doit contenir les informations suivantes :

  • le nom du porteur de projet,
  • une description du projet, y compris ses dates de début et de fin,
  • la localisation du projet,
  • un budget prévisionnel équilibré en dépenses et recettes,
  • le montant de l’aide sollicitée.

Délais de transmission de la demande

Pour l’Axe 1 : Valorisation des Engagements et Mouvements Etudiants

Les dates de réception sont fixées au 30 juin pour les actions du premier semestre de l’année universitaire à venir et au 31 décembre pour les manifestations du second semestre de l’année universitaire en cours.

Pour l’Axe 2 : Soutien aux actions d’intégration et d’accompagnement dans la vie étudiante

La date de réception par la Région de la réponse à l’appel à projet est fixée au 30 septembre 2017 pour l’année universitaire 2017-2018 et au plus tard au 30 avril précédent l’année universitaire de déroulement de la manifestation pour les années suivantes.

Concours « Prix interrégional de la recherche »

Conditions relatives au projet

Le projet de recherche partenarial doit impliquer au moins deux laboratoires ou institutions de deux entités territoriales différentes de la Grande Région et :

  • être d’un haut niveau de qualité scientifique, par ex. avoir fait l’objet de publications dans une grande revue scientifique internationale,
  • démontrer la plus-value du travail transfrontalier en Grande Région pour la réalisation de projets,
  • avoir un impact socio-économique, par ex. transférer les résultats de la recherche vers l’économie transfrontalière, européenne ou internationale.

Conditions relatives à l’octroi du Prix

Le Prix est attribué pour récompenser un projet de recherche partenarial terminé dans une période de deux ans avant le lancement de l’appel à candidature.

Récompenses

1er PRIX : 35 000 €
2ème PRIX : 10 000 € mécénat de la Banque de Sarre

Modalités

Les candidatures peuvent être soumises directement par les partenaires du projet transfrontalier ou proposées par leurs établissements de tutelle.

Les dossiers de candidatures devront être rédigés en français et en allemand et déposés électroniquement à une adresse unique. Des supports et documents annexes peuvent également être rédigés en anglais.
L’appel à candidature est lancé le 15 avril 2018 pour une clôture le 15 octobre 2018.
Un accusé de réception sera systématiquement délivré pour chaque dépôt de candidature. Aucun dossier déposé après la date-limite et n’ayant pas fait l’objet d’un accusé de réception officiel ne sera retenu. Les projets sont ensuite soumis à un jury chargé de sélectionner les lauréats.

Aide aux projets collaboratifs de recherche et de développement et d’innovation

Dans ce cadre, la Région Grand Est met en place un dispositif dont l’objectif est :

  • de stimuler les collaborations et le transfert de technologies entre les acteurs académiques et les entreprises, en soutenant les projets collaboratifs de R&D et d’innovation – RDI, réunissant a minima une entreprise et une start-up ou un acteur académique du territoire Grand Est : laboratoire académique dépendant d’une université, d’un établissement à caractère scientifique et technique – EPST-, centre de ressources technologiques – CRT-, centre régional d’innovation et de transfert de technologie – CRITT- ou toute structure de ressourcement,
  • de valoriser le potentiel académique de la région Grand Est,
  • de rendre la région Grand Est attractive par l’excellence de sa recherche.

Bénéficiaires

Les petites et moyennes entreprises – PME – et les entreprises de taille intermédiaire – ETI- de moins de 2000 personnes, quels que soit leur secteur d’activité, les CRITT, les CRT, les laboratoires issus des Universités ou des EPST, toute structure de recherche et ressourcement ainsi que les start-up en région Grand Est.
L’entreprise ne doit pas être une entreprise en difficulté selon la définition de la Commission Européenne.

Nature des projets

Tout projet collaboratif de Recherche Développement Innovation, portant sur une innovation de produit, de bien, de service, de procédé, d’organisation, de management de l’innovation, de marketing.

Méthode de sélection

Le dispositif fait l’objet d’une instruction commune par la Région Grand Est et Bpifrance.

Montant de l’aide

L’aide revêt la forme d’une subvention et d’une avance remboursable.

Plafond :

  • 250 000 € pour les entreprises,
  • 250 000 € pour les laboratoires.

Ce dispositif peut faire l’objet d’un complément de financement au titre des fonds européens FEDER selon le porteur de projet, la nature et la localisation du projet.

 

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile