Infirmier

Infirmier

Niveau requis

Bac

Niveau acquis (à l'issue de la formation)

Bac +3 et 4

Formations accessibles par

Formation initiale
Formation continue

J 1506

Où se renseigner pour se former ?    Télécharger la fiche


Se former pour devenir infirmier

Quelles sont ses missions ?

L’infirmier dispense des soins de nature préventive, curative ou palliative, visant à promouvoir, maintenir et restaurer la santé. Les soins infirmiers sont de nature technique et relationnelle.

L’infirmier peut exercer en hôpital ou à domicile.

Il est chargé de prodiguer des soins sur rôle propre et sur prescription: soins d’hygiène et de confort, d’éducation et de sécurité, administration de traitements (injections, pose de perfusions, prises de sang, pansements, …) ainsi que la surveillance et l’accompagnement de la personne.

Métier à hautes responsabilités, ses missions requièrent des capacités d’analyse et d’organisation.

Les soins infirmiers sont centrés sur la personne dans toute sa complexité. Ils suivent de près les effets du traitement et l’évolution de la maladie.

L’infirmier, potentiellement présent à toutes les étapes de la vie, contribue à l’éducation à la santé et à l’accompagnement des personnes, de leur entourage, dans leurs parcours de soin, en lien avec leur projet de vie.

Où exerce-t-il ?

Près de 73% des infirmiers exercent dans un établissement de santé privé ou public ; 15 % dans le domaine libéral et 10 % dans les établissements scolaires, les services de Protection Maternelle et Infantile (PMI), ceux de la Médecine du Travail ou le secteur de l’intervention sociale.

A l’hôpital, ils se répartissent dans de très nombreux secteurs d’activité et spécialisations illustrant la richesse de la profession.

Quelles sont les conditions d’exercice ?

L’infirmier intervient dans le cadre d’une équipe pluri professionnelle, dans des structures et à domicile.

Dans les secteurs d’hospitalisation, les horaires de travail sont irréguliers: il est possible de travailler le matin, l’après-midi, la nuit, les jours fériés et les week-ends selon le service de soins.

Les amplitudes horaires sont variées : 8, 10 ou 12 heures de travail par jour (sur la base de 35 heures par semaine). Chaque service de soins est différent et applique des conditions de travail qui lui sont propres.

Quelles qualités sont nécessaires pour exercer ce métier ?

L’infirmier doit être disponible, à l’écoute et posséder un sens du contact humain développé.

Il doit être en mesure de créer une relation de confiance avec le patient et son entourage.

Il peut être en contact avec des personnes fragilisées ainsi que leurs familles et doit pouvoir créer un lien, une communication adaptée avec chacun d’entre eux ; son sens du contact, sa capacité d’écoute et de réconfort sont ainsi d’un grand secours aussi bien pour les malades que pour leur entourage.

Le relationnel est donc une part non négligeable du travail de l’infirmier : dialogue avec le malade et sa famille, le médecin, l’aide-soignant ; échanges avec l’administration (papiers d’entrée et de sortie, etc.) et les autres services (prise de rendez-vous pour des examens ou des soins spécifiques).

Comment devenir Infirmier ?

La Région Grand Est vous propose de découvrir le métier d’infirmier : comment se former ? Les instituts de formation près de chez vous, les conditions pour candidater, le financement de la formation, des témoignages d’étudiants… En savoir plus

Quelles formations et quels diplômes ?

Pour exercer le métier d’infirmier, le Diplôme d’État (DE) est obligatoire.

Pour les candidats titulaires d’un Bac ou de son équivalence, l’admission en formation est précédée du respect de la procédure PARCOURSUP. Cette modalité s’inscrit dans le cadre de l’intégration des formations en santé à l’Université.

Les candidats relevant de la formation professionnelle continue doivent justifier d’une durée minimum de 3 ans de cotisation sociale et se soumettre aux modalités d’un concours spécifique.

Les étudiants infirmiers obtiennent, après validation de leur cursus sur six semestres (3 ans), un diplôme d’État d’infirmier leur conférant le grade universitaire de licence.

Quelle évolution professionnelle ?

Dès l’obtention du Diplôme d’État d’Infirmier, une spécialisation est possible dans le secteur de la puériculture.

Après 24 mois d’expérience professionnelle, une spécialisation est possible dans les secteurs suivants :

  • Infirmier en anesthésie-réanimation,
  • Infirmier de bloc opératoire.

Après 24 mois (ou 3 200 heures) d’expérience professionnelle au cours des 6 dernières années (12 mois supplémentaires en cas d’arrêt des soins depuis plus de 6 ans) au sein d’une structure de soins (européenne) dispensant des soins généraux (hôpital, centre de soin, SSIAD…), l’infirmier peut s’installer en qualité de libéral.

Après une expérience professionnelle de 48 mois, l’infirmier peut préparer en 1 an, le Diplôme de Cadre de Santé. Cette formation permet d’occuper un poste d’encadrement dans un service ou de formateur dans un institut de formation.

Après une expérience de 3 ans, il peut s’orienter vers le métier d’infirmier en pratique avancée: en acquérant des compétences du champ médical, l’infirmier en pratique avancée suivra des patients qui lui auront été confiés par un médecin, avec son accord et celui des patients.

La pratique avancée recouvre:

– des activités d’orientation, d’éducation, de prévention ou de dépistage

– des actes d’évaluation et de conclusion cliniques, des actes techniques et des actes de surveillance clinique et para-clinique

– des prescriptions de produits de santé non soumis à une prescription médicale, des prescriptions d’examens complémentaires, des renouvellements ou adaptations de prescriptions médicales.

Pour aller plus loin

Le métier en vidéo sur le site de l’ONISEP

Où se renseigner pour se former ?

proximitéVotre région proche de vous