Pacte Ardennes : une mise en œuvre placée sous le signe de la relance

PUBLIÉ LE 16 mars 2021à 11:29:56 par emi_cro

Afin de marquer les 2 ans de la signature du Pacte Ardennes et d’observer l’évolution des projets, Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales s’est rendue dans les Ardennes lundi 15 mars 2021.

En août 2018, le Premier ministre a confié au préfet des Ardennes l’élaboration d’un « Pacte stratégique pour les Ardennes ». Il a été signé le 15 mars 2019 par la Ministre des Solidarités et de la Santé et par le Ministre chargé des Collectivités territoriales, après une importante mobilisation des forces vives du département.

Le Pacte Ardennes est une stratégie articulée autour de quatre grands objectifs :

  • Mobiliser et renforcer les compétences des Ardennais
  • Construire une valorisation d’excellence des patrimoines ardennais, bâtis, naturels et culturels
  • Donner de l’avance aux filières économiques ardennaises face aux mutations en cours
  • Accentuer les conditions du bien-vivre dans les Ardennes

Tous ces projets représentent un engagement financier global de 91 millions d’euros, partagés entre l’État et les collectivités locales. Ils se déclinent aujourd’hui en 89 fiches-actions (FA) et 53 fiches-projets (FP), dans une démarche de gouvernance dynamique pour assurer le suivi et la concrétisation des fiches-actions.

Le Pacte Ardennes s’est concrétisé sur le territoire et affiche désormais 41 fiches-action réalisées et 37 en cours de réalisation. Sur le plan financier, le total des engagements prévus dans le cadre du Pacte s’élève à 91,72 millions d’euros (avec une participation de l’État à hauteur de 35,6M€ dont 14,8M€ ont d’ores et déjà été engagés).

Le Pacte s’est également traduit par la désignation des Ardennes comme département expérimentateur de nombreux nouveaux dispositifs et par la sélection de candidatures ardennaises dans les appels à projets gouvernementaux.

Deux ans après la signature du Pacte Ardennes, les premiers résultats sont perceptibles avec plusieurs projets de relocalisations industrielles au cours des derniers mois : la dernière annonce porte sur la relocalisation sur une friche industrielle à Revin d’une importante unité de fabrication des cycles Mercier, entreprise centenaire qui avait progressivement délocalisé toute sa production en Asie, ce qui va créer 270 emplois sur ce nouveau site.

Télécharger le dossier de presse

proximitéVotre région proche de vous