Santé : innovation et proximité

PUBLIÉ LE 22 avril 2021à 11:57:40 par emi_cro

Face à la pénurie des professionnels de santé et au vieillissement de la population, la Région, l’État et l’Assurance maladie entendent coordonner leurs actions pour déployer de manière cohérente les solutions de télémédecine dans le Grand Est. C’est tout l’enjeu de la feuille de route Etat-Région 2021-2023 présentée à l’occasion de la séance plénière du 22 avril 2021. L’objectif ? Faciliter un accès égal aux soins des habitants du Grand Est, notamment grâce à l’ouverture de 100 nouveaux sites de télémédecine. En parallèle, la Région poursuit le travail engagé depuis 2016 pour soutenir la création, l’aménagement et l’extension des Maisons de santé pluri-professionnelles dans les zones déficitaires en soins.

La télémédecine pour agir ensemble au service de la santé dans les territoires

Dans le cadre d’une démarche partenariale, l’État, la Région Grand Est et l’Assurance maladie ont établi une feuille de route télémédecine pour la période 2021-2023. En complément de l’offre de soins existante, cette feuille de route vise à garantir un accès aux soins pour tous, particulièrement dans les zones sous-dotées en médecins, à faciliter l’exercice des professionnels de santé grâce à des échanges plus fluides entre eux et un suivi à distance de leurs patients. Elle permettra également de développer le suivi coordonné des patients entre plusieurs professionnels de santé.

Accompagner 200 sites de télémédecine, dont 100 nouveaux, c’est l’objectif partagé par l’ensemble des partenaires. Pour y parvenir, plusieurs actions seront mises en place : réaliser un diagnostic de l’existant des besoins sur les territoires, mobiliser des experts pour conseiller les professionnels de santé qui bénéficieront d’un accompagnement individualisé et d’une hotline dédiée, créer des formations en télémédecine pour les professionnels de santé qu’ils soient étudiants ou en activité, informer les patients sur les dispositifs de télémédecine déployés en Grand Est, ou encore sensibiliser des collectivités locales à la télémédecine comme un outil au service de l’accès aux soins.

Les maisons de santé, une réponse à la désertification médicale

Pour lutter contre les disparités territoriales et les inégalités d’accès aux soins des citoyens, la Région soutient la création, l’extension et la rénovation des maisons de santé pluri-professionnelles (MSP) dans des zones qui en sont déficitaires. Elles regroupent dans un même lieu des médecins généralistes et/ou spécialistes ainsi que des professionnels paramédicaux (infirmières, kinésithérapeutes, diététiciennes, etc.) déficitaires. Cette solution sur-mesure renforce l’offre de proximité, d’autant plus nécessaire pendant cette crise sanitaire.

Aussi, la Région vient d’apporter son soutien à l’extension de la maison de santé universitaire de Signy-le-Petit (08) ainsi qu’à celle de la maison de santé de Spincourt (55), pour un montant total de 339 000 euros.
Tandis que la première répondra aux enjeux démographiques en développant l’attractivité médicale sur le territoire, auprès des patients et des professionnels, et en renforçant les liens entre la ville, l’hôpital et l’université, la deuxième offrira de nouveaux services de soins à la population (cabinet dentaire, podologue, etc.) et renforcera la qualité d’accueil de kinésithérapeutes face à l’afflux de patients.

En savoir plus sur la feuille de route télémedecine

 

proximitéVotre région proche de vous