Un Plan Vert pour des lycées durables

PUBLIÉ LE 12 février 2021à 09:39:07 par emi_cro

Transition écologique, sobriété énergétique et pratiques éco-responsables, en 2021, la Région engage ses lycées dans une démarche durable pour améliorer l’efficacité énergétique de ses établissements scolaires. Soucieuse de créer des conditions favorables à la réussite des lycéens, au corps enseignant, aux agents de la région, la Collectivité met en œuvre un Plan Lycées Verts dont l’objectif est d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2050.

En effet, les lycées ont un rôle essentiel à jouer dans le contexte de l’urgence climatique. A la fois lieux de vie, de socialisation, d’apprentissage, ils sont également des lieux de consommation de ressources – énergie, carburant, eau – qu’il est nécessaire de protéger. L’enjeu énergétique est pleinement intégré dans la stratégie régionale mais il est aujourd’hui nécessaire d’investir davantage pour réduire les consommations et recourir de façon croissante aux énergies renouvelables.

Depuis janvier 2021, ce sont plus de 31,2 millions d’euros investis qui permettront d’ici à 2050 de :

Augmenter la performance énergétique des bâtiments en vue d’un classement BBC (Bâtiments Basse Consommation) ;
Réduire de 60 % les consommations d’énergie ;
Fournir des énergies renouvelables (solarisation des toitures et des parkings, construction de chaufferies bois, installation de réseaux de chaleur biomasse, création de stations de géothermie) ;
Maîtriser les consommations en eau ;

Plus de 31,2 millions d’euros pour les établissements scolaires suivants :

  • En Alsace :

Lycée Jules Verne à Saverne, Lycée agricole à Obernai, Lycée Jean Geiler à Kaysersberg, Lycée Louis Pasteur à Strasbourg, Lycée Gustave Eiffel à Cernay, Lycée agricole Les Sillons de Haute-Alsace à Rouffach, Lycée Laurent de Lavoisier à Mulhouse, Lycée Marie Curie à Strasbourg,

  • En Champagne-Ardenne :

Lycée Thomas Masaryk à Vouziers, EREA Bourneville à Châlons-en-Champagne, Lycée Hugues Libergier à Reims, Lycée de Somme Vesle, Lycée Pierre Bayen à Châlons-en-Champagne, Lycée Franklin Roosvelt à Reims, Lycée Etienne Oehmichen à Châlons-en-Champagne, Lycée Edgard Pisani à Chaumont, Lycée François 1er à Vitry-le-François, Lycée Paul Verlaine à Rethel.

  • En Lorraine :

Lycée Charles Hermite à Dieuze, Lycée Fabert à Metz, Lycée Louis de Cormontaigne à Metz, Lycée Robert Schumann à Metz, Lycée Félix Mayer à Creutzwald, Lycée Jean De Pange à Sarreguemines, Lycée Jean-Marc Reiser à Longlaville, Lycée Jean Morette à Landres, Lycée La Briquerie à Thionville, Site de La Malgrange à Thionville, Lycée Georges Imbert à Sarre-Union, Lycée Ligier Richier à Bar-le-Duc, Lycée Héré à Laxou, Lycée Jean Prouvé à Nancy, Lycée Schwartz à Pompey, Lycée Meurthe-et-Sânon à Dombasle-sur-Meurthe, Lycée Loritz à Nancy, EREA à Flavigny-sur-Moselle, Lycée Pierre et Marie Curie à Neufchâteau, Lycée Du haut De Bellieu à Neufchâteau.

7,6 millions d’euros sont notamment destinés pour l’amélioration de l’efficacité énergétique des installations thermiques de 136 lycées du Grand Est sur la période 2021-2024. D’autres travaux liés à l’amélioration de la performance énergétique des installations de chauffage, d’eau chaude, de ventilation et de climatisation dans 124 lycées seront également lancés pour un montant global de 20,8 millions d’euros.

proximitéVotre région proche de vous