Suivez la Commission permanente du Conseil régional
en direct Suivez la Commission permanente du Conseil régional A partir de 08h30
30
Août 22
Sommaire

    Des lycées durables pour une planète plus habitable

    Pour un monde meilleur dès le lycée, la Région déploie à grande échelle un plan Lycées verts destiné à accélérer la transition écologique et énergétique des établissements du Grand Est. Équipements en panneaux solaires, en toiture, généralisation des LED, raccordement aux réseaux de chaleur collectifs, etc. sont autant d’exemples concrets de l’action régionale pour rendre les lycées plus durables et sensibiliser et se réinventer.

    En effet, Le Grand Est sera assurément un territoire à énergie positive et bas carbone à l’horizon 2050. Les moyens mobilisés par la Région sont à la hauteur des enjeux : 250 millions d’euros pour élargir le plan Lycées verts d’ici 2023. Objectifs : baisser de 40 % la consommation d’énergie des établissements d’ici 2030 et augmenter de 50 % le recours aux énergies renouvelables.

    Concrètement, un audit a mis en avant 124 lycées du territoire qui pourront compter sur l’installation d’instruments de mesure et de régulation de la dépense énergétique. De quoi améliorer leurs performances et diminuer leur utilisation d’énergie. 44 autres lycées profiteront, quant à eux, de travaux d’isolation et de rénovation – toitures, murs, fenêtres, protection solaire – pour renforcer la gestion intelligente de leurs flux d’énergie.

    La Région relève le défi du « manger sain »

    Malgré le contexte d’inflation, la Région s’engage à proposer des aliments de qualité, locaux et produits sainement dans la restauration collective. Pour y parvenir elle mise sur un programme dédié à une Alimentation Durable et Autonome en Grand Est (ADAGE) 2022-2024. L’objectif est de penser une offre mettant à disposition 2/3 de produits locaux, dont 1/3 en bio d’ici 2030 pour faire évoluer les pratiques d’achat et de consommation en faveur de produits de proximité, frais et de qualité dans tous les établissements gérés par la collectivité. En sachant que plus de 25 millions de repas y sont servis chaque année, c’est un potentiel de débouchés indéniable pour les filières de production locales.

    Faciliter l’insertion professionnelle des jeunes

    Pass Mobilité Formation : un aller simple pour la réussite

    Face aux tensions de recrutement, la Région réagit et développe un ambitieux Plan Emploi Compétences composé, entre autres, de deux aides cumulables : le Pass Mobilité Formation et la prime d’entrée en formation. Ces aides sont accessibles à tous les demandeurs d’emploi, jeunes et adultes, inscrits dans une formation financée par la Région Grand Est, ciblant des métiers en difficulté de recrutement : hôtellerie et restauration, industrie, transport, agriculture, artisanat, sanitaire et social, bâtiment, numérique, maintenance des véhicules, filière bois, etc. Elles sont collectives ou
    individuelles, qualifiantes ou professionnalisantes. D’une valeur de 1 000 euros, l’aide de la Région financera, au choix :

    • L’acquisition d’une voiture ou d’un véhicule deux-roues motorisé (scooter, moto, etc.) avec certificat Crit’air 2 ou Crit’air 1
    • L’achat d’un abonnement TER couplé à celui d’un vélo ou d’un vélo à assistance électrique
    • La préparation de la partie conduite du permis de conduire.

    En savoir plus

    Le PACE, sésame des jeunes de 18 à 29 ans

    Diplôme non valorisé ou inexistant, manque d’expérience, chômage longue durée, etc. ces situations bloquantes pour les jeunes mobilisent plus que jamais la Région. Aussi, dans le cadre du Plan Emploi Compétences, la Région a créé le Parcours d’Acquisition des Compétences en Entreprise (PACE). Depuis 2021, elle y consacre 16,8 millions d’euros pour lever toute barrière à l’embauche en assurant à l’entreprise l’absence totale de « reste à charge ». Le principe est simple : un stage de six mois en entreprise permet de se forger une expérience professionnelle. Si c’est une réussite, l’embauche peut être une issue. Sinon, les savoir-faire sont valorisés en poursuivant, par exemple, une formation diplômante. Apprendre, pratiquer et s’engager : le parcours professionnel idéal ne se rêve pas, il se vit !

    En savoir plus

    S’informer pour mieux s’orienter

    Pour voir plus loin et y voir plus clair en matière d’orientation, la Région a crée Orient’Est. Information sur les métiers, formations existantes, filières d’avenir, perspectives d’emploi, etc. la plateforme propose des solutions et débouchés pour tous les profils.

    Engagés pour s’épanouir

    Concernés et engagés les jeunes d’aujourd’hui doivent avoir toutes les cartes en main pour préparer l’avenir. Tout au long de leur parcours, la Région les accompagne et les sensibilise sur des sujets aussi variés que l’égalité, la tolérance, le sport, la précarité menstruelle. Et pour leur permettre de profiter à fond de leur jeunesse, la Région leur a dédié Jeun’Est, au programme : bons plans, accès au logement, orientation, etc.

    Télécharger le dossier de presse