Annulation de l’événement « 360 Grand Est »

Le mardi 29 septembre 2020, de 9h à 19h au Palais de la Musique et des Congrès de Strasbourg, devait se tenir l’événement « 360 Grand Est – Business Act, Construisons ensemble demain ». Cette deuxième édition, placée sous le haut patronage de Emmanuel Macron, président de la République, était consacrée au « Business Act Grand Est », le plan de relance et de reconquête de l’économie du Grand Est.

Du fait d’un contexte sanitaire trop incertain, la préfète et le président de la Région Grand Est, ont décidé ensemble d’annuler l’événement du 29 septembre. Ce choix a été fait dans un contexte d’accélération des contaminations depuis la rentrée.

Reporté en version digitale

Capitalisant sur sa dynamique, l’équipe d’organisation travaille d’ores et déjà à une nouvelle formule de « 360 Grand Est Business Act », en version digitalisée, et est pleinement mobilisée pour que cet événement puisse se tenir avant la fin de l’année.

Newsletter « Au fil du dialogue interreligieux » spécial « Religions démêlées », parcours de montée en compétences sur le fait religieux

Newsletter de la Région Grand Est consacrée au dialogue interreligieux

Sommaire :

– Religions démêlées, les liens pour accéder au webinaire

– Le Forum des religions

– Une Sacrée Journée à la cathédrale de Strasbourg

– Découverte des monastères et centres de pratiques de la Communauté bouddhiste d’Alsace

– Le Jardin du Livre de Valff

-Agenda : les fêtes religieuses du mois de septembre

Au fil du dialogue interreligieux

Délégation de professionnels du Grand Est au Festival de la Fiction TV à Paris

En 2020, la Région Grand Est a accompagné, pour la deuxième année consécutive, une délégation de professionnels régionaux au Festival de la Fiction TV, délocalisé à Paris, qui s’est déroulée du 16 au 18 septembre aux Folies Bergères.

Premier rendez-vous professionnel de la rentrée pour la fiction TV, le festival s’est maintenu en présentiel dans une forme réduite mais néanmoins très attendue par les professionnels du secteur. A travers les débats, table-rondes et projections, l’objectif était de discuter reprise d’activité et grands enjeux artistiques et politiques. La présence de Pascal Mangin, Président de la Commission Culture de la Région Grand Est, aux côtés des représentants des régions Ile-de-France et Hauts-de-France, ainsi que l’accompagnement d’une délégation de huit professionnels sur place, traduisent l’engagement et le soutien apporté aux entreprises régionales de la Fiction TV. Ces dernières ont ainsi pu profiter de leur présence pour réactiver et nouer des contacts pour coproduire, s’exporter et développer leur activité.

La Région aux côtés de la filière bois

La pandémie de Covid-19 a fortement impacté la filière forêt-bois, déjà fragilisée notamment par les années de sécheresse et la crise scolyte qui décime les résineux. Pour venir en aide à cette filière, majeure en Grand Est et identifiée comme un modèle d’économie durable, les élus de la Commission permanente du 18 septembre 2020 ont attribué des subventions de plus de 1,5 million d’euros à plusieurs projets, notamment :

Un soutien à FIBOIS Grand Est

873000 euro sont été attribués à l’interprofession FIBOIS Grand Est pour la réalisation du programme d’animation, de représentation, de coordination et de communication de la filière forêt-bois au titre de l’année 2020. Ce programme prévoit notamment un travail au sein de la filière sur la gestion de crises, les solutions possibles à mettre en place, le renouvellement des espaces forestiers, le suivi des entreprises dans leurs projets d’investissements, le développement et l’organisation de formations favorisant la montée en compétence des professionnels et la participation à des événements d’envergure, tels que les salons ou les forums (sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire).

Moderniser les entreprises de travaux forestiers

10 exploitations forestières du Grand Est bénéficient d’une aide à l’investissement (acquisition de débusqueurs, de porteurs forestiers, d’abatteuses) pour un montant global de plus de 345700 euros, l’objectif étant d’améliorer le niveau d’équipement des opérateurs en termes de performance technique et environnementale et d’augmenter les capacités de mobilisation de la ressource forestière dans de bonnes conditions de sécurité.

80000 euros en faveur du «Plan Peuplier»

La Région a attribué 80000 euros d’aides dans le cadre du «Plan Peuplier», destiné à redynamiser la filière populicole. Le soutien régional vise d’une part, 15 projets de renouvellement de peupleraies, majoritairement situées dans la Marne et dans l’Aube et représentant au total un peu plus de 6 000 plants aidés. La Région apporte un complément de 2,50 euros par plant dans le cadre de la charte «Merci le Peuplier» et double ainsi l’aide apportée par les industriels. D’autre part, la Région accompagne l’animation technique de relance de la production de peuplier menée par le Centre Régional de la Propriété Forestière auprès des populiculteurs, visant à replanter, adapter ses pratiques, améliorer la qualité des peupliers, notamment par un élagage adapté et soutenu également par la Région.

Des plantations innovantes

La Région a accordé un financement complémentaire de près de 43500 euros à l’INRA Grand Est pour la réalisation du projet «Plantations innovantes en forêt». L’objectif est de développer des méthodes de plantation répondant aux attentes exprimées par les différents acteurs :
– faire converger les attentes sociales et les pratiques de plantations,
– améliorer l’ergonomie et réduire la pénibilité du travail,
– réduire les impacts environnementaux des pratiques.

Ce projet, qui a déjà bénéficié d’une aide régionale de plus de 117800 euros en février dernier, a été retenu dans le cadre d’un appel à candidatures lancé fin 2018, visant à favoriser les logiques de coopération et à promouvoir des initiatives innovantes en réponse à une problématique concrète.

Santé : favoriser l’accès aux soins pour tous

La Région qui accompagne les projets d’éducation et de promotion de la santé œuvre également pour une meilleure synergie entre les professionnels, les dispositifs et les services de santé. L’objectif est de favoriser l’égalité à l’accès aux soins.

Lutter contre la désertification médicale

Afin de proposer une offre de santé de qualité pour tous et contribuer à redynamiser certains territoires, la Région propose notamment une aide incitative aux internes en médecine générale pour favoriser la pratique en zone rurale. La Collectivité encourage également l’exercice coordonné des professionnels de santé en accompagnant la création de Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP), structures qui réunissent des médecins généralistes et/ou spécialistes et des professionnels paramédicaux (infirmières, kinésithérapeutes, diététiciennes, etc.) exerçant en libéral sur un territoire « fragile » en termes de démographie médicale. Les élus de la Commission permanente du 18 septembre 2020 ont voté une aide de près de 141 000 euros pour 91 internes en médecine générale, ainsi qu’une aide de 130 000 euros pour la création d’une MSP à Buzancy (08).

Accompagner les publics fragiles

Dans le but de favoriser une meilleure connaissance des risques sanitaires, la Région Grand Est soutient prioritairement des actions d’éducation et de promotion de la santé. Elle accompagne ainsi notamment les projets portés par l’Association Accès aux Droits Santé Solidarité, à hauteur de 35000 euros. Les objectifs prioritaires de l’association sont de rendre accessible l’offre de complémentaire santé à des personnes en difficultés et d’accompagner les publics à devenir acteurs responsables de leur santé.

Développer un cadre de vie favorable à la santé

En février 2020, la Région Grand Est, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement(DREAL) Grand Est et l’Agence Régionale de Santé (ARS) Grand Est ont renouvelé conjointement, et pour la 3ème année consécutive, leur appel à projets afin de soutenir des initiatives locales en matière de santé environnement, dans le cadre de la mise en œuvre du 3ème Plan Régional Santé Environnement (PRSE3). Les projets retenus portent sur le thème des environnements favorables à la santé, notamment le «savoir habiter». La Région a voté une aide de 51700 euros pour accompagner 8 projets dans le cadre de cet appel à projets.

Soutenir les dynamiques territoriales de santé

Afin de lutter contre les inégalités d’accès à la santé, la Région encourage les démarches territorialisées et la mise en synergie des professionnels, des dispositifs et des services de santé, en tenant compte des spécificités des territoires et des populations. 4projets bénéficient ainsi du soutien de la Région pour un montant global de 142 000 euros.

Des aides exceptionnelles pour la filière sanitaire et sociale

Soucieuse d’assurer la continuité pédagogique et la sécurité sanitaire des apprenants en travail social et en formation sanitaire, la Région vient d’attribuer plus de 1,3 million d’euros d’aides exceptionnelles d’investissement à des Instituts de formation pour cette rentrée 2020/2021.

Des aides exceptionnelles d’investissement à des Instituts de formation sanitaire ou sociale

Dans le cadre de ses compétences en matière de formations sanitaires et sociales, la Région accorde chaque année des subventions aux établissements formateurs . En lien avec la situation sanitaire due à la Covid-19, les difficultés rencontrées (matériel informatique inadapté, serveur interne sous dimensionné, etc.) et les contraintes de distanciation en vigueur à la rentrée, la Région a voté vendredi 18 septembre 2020, une aide supplémentaire de plus de 1,3 million d’euros en faveur des Instituts de formations sanitaire ou social. Ce soutien va permettre d’acheter le matériel nécessaire au respect des règles de distanciation, d’acquérir des outils numériques permettant la continuité pédagogique et de réaliser quelques travaux dans les locaux.

Des places supplémentaires dans les Instituts de formation des professions de santé

Afin de répondre aux besoins de la population du Grand Est, la Région a également acté l’augmentation du nombre de places en formations sanitaire et sociale, sa mise en œuvre et son financement dans le cadre du plan d’action formation et attractivité de santé 2020/2023 du Grand Est mis en place en avril dernier.

Plusieurs filières de formation vont donc pouvoir bénéficier d’augmentation du nombre de places comme :
– Aides-soignants (AS) : 464 places supplémentaires pour des cursus complets ou modulaires, sauf pour les apprentis.
– Auxiliaires de puériculture (AP) : ouverture de places supplémentaires d’apprentissage en cursus complet ou modulaire.
– Infirmiers : 144 places supplémentaires
– Spécialités infirmières : 25 places supplémentaires dont 5 places d’infirmières de blocs opératoires, 10 places d’infirmiers anesthésistes et 10 places d’infirmiers-puériculteurs
– Manipulateur en électroradiologie médicale (MERM) : 5 places supplémentaires pour tenir compte de l’ouverture prochaine de centres d’imagerie par résonance magnétique (IRM).
– VAE « hybride » pour Aide-soignant : mise en œuvre de la VAE  pour 100 demandeurs d’emploi dont le financement par la Région s’inscrit dans le Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC). Une première expérimentation au profit de 10 demandeurs d’emploi sera mise en place au sein de l’IFAS de Verdun (55).

Le soutien de la Région dans le cadre notamment du Plan Régional d’Investissement dans les Compétences permet d’augmenter le nombre de places au sein d’Instituts de formation des professions de santé du Grand Est.

Newsletter « Au fil du dialogue interreligieux septembre 2020 »

Newsletter de la Région Grand Est consacrée au dialogue interreligieux

Sommaire :

– Edito de Christian Albecker, Président de l’UEPAL

– Portrait de Christian Albecker

– Religions démêlées

– Les Actualités : Découvrez les monastères et centres de pratique bouddhistes en Alsace!

Le Jardin du livre de Valff

– Agenda : les fêtes religieuses du mois de septembre

Au fil du dialogue interreligieux

 

La Région vous ouvre ses portes !

Anciens bâtiments d’abbaye ou de séminaire, hôtel particulier, venez découvrir l’architecture et l’histoire des bâtiments qui accueillent vos services régionaux à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les 19 et 20 septembre, la Région Grand Est vous ouvre en effet ses portes à Metz et Nancy.

Les visites guidées se feront sur réservation de 14h à 18h durant tout le week-end auprès du Service régional de l’inventaire à cette adresse : .

Visite en groupe de 10 personnes (dont le guide) sur réservation (durée de 30 à 45 minutes). Masque obligatoire.
Départs :
– Toutes les 30 minutes pour l’hôtel Ferraris à Nancy. Télécharger la présentation du site
– Toutes les heures pour l’Hôtel de Région à Metz. Vous pourrez notamment découvrir l’exposition photo de Nicolas Muller, alias L’Impala Photographie Tous les héros ne portent pas de cape rendant hommage à la communauté hospitalière de Metz, Hayange et Thionville. Télécharger la présentation du site

Informations ou réservation :

En savoir plus sur le travail du Service régional de l’inventaire et les richesses patrimoniales en Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine

Découvrez l’Hôtel de Région de Châlons-en-Champagne 

Nous vous proposons également une visite virtuelle de l’Hôtel de Région de Châlons-en-Champagne, sur notre page Facebook, samedi 19 septembre à 15h.

Découvrir en famille la Neustadt de Strasbourg

GEN, le rendez-vous business et numérique du Grand Est

La 8ème édition de GEN, le rendez-vous business et numérique du Grand Est se tiendra les 10 et 11 septembre au Centre des Congrès Robert Schuman de Metz. A l’occasion de cet événement, qui passe à la loupe toutes les révolutions digitales, il sera évidemment question du monde de demain, avec la contribution de nombreux intervenants et de quelques grands noms.

Partenaire de la manifestation, la Région y présentera toutes ses actualités autour du numérique : plan IA, Business Act Grand Est, Ma Région demain. A retrouver sur place également, les start-ups innovantes du Grand Est*. Rendez-vous emplacement H4 !

S’inscrire à l’événement

 

*Entreprises présentes : AFO Tech (Nancy 54), Aprex (Nancy 54), Mobilean (Reims 51), Oxycar (Strasbourg 67), Prosoon (Illkirch 67), Tallyos (Metz 57), Tresorio (Metz 57), Wizifarm (Reims 51)

Un « Plan Jeunes » pour accompagner les 16-29 ans

En cette période de rentrée scolaire, les jeunes sont au cœur de l’actualité. La Région Grand Est est à leurs côtés et les accompagne dans leur orientation, leur formation et dans la construction de leur avenir, à travers notamment, le Plan régional Jeunes. Parmi les mesures phares : la prise en charge des frais et indemnités de stages en entreprises pendant 6 mois, soit un engagement de 3 000 € sur 6 mois pour un jeune, la création d’un site dédié pour aider les jeunes à trouver un stage, ou encore la mise en place d’une plateforme linguistique gratuite.

Le « Plan régional Jeunes »

En complément des mesures de l’Etat « Objectif 1 jeune, 1 solution », la Région entend assurer la transition et agit pour permettre aux jeunes, qu’ils soient diplômés ou non, d’acquérir des compétences complémentaires proches des besoins des entreprises afin de les préparer aux futures embauches quand l’emploi repartira.

Le Plan régional Jeunes consiste à :
• Initier des Parcours d’Acquisition des Compétences en Entreprise de 6 mois sous statut de stagiaire de la formation professionnelle,
• Favoriser la réalisation des stages obligatoires en entreprise en cours de cursus pour les jeunes sous statut étudiant,
• Faciliter et fluidifier la mise en relation entre les offres et les demandes de jobs, stages et contrats d’apprentissage pour les jeunes en formation initiale ou continue,
• Améliorer le niveau linguistique des jeunes du Grand Est via un accès gratuit à une plateforme linguistique à partir de 2021 pour tous les jeunes inscrits sur le portail « Jeun’Est ».

Le « Parcours d’Acquisition des Compétences en Entreprise » : 2 000 jeunes concernés

Hôtellerie-restauration, évènementiel, tourisme ou encore culture sont des secteurs particulièrement affectés par la crise sanitaire. Ils pourront être privilégiés dès lors que les entreprises seront en capacité de former des jeunes et de préparer leur future embauche.

Placées au cœur de la politique de relance économique de la Région « Business Act », les filières d’avenir (transition environnementale, numérique, soins et santé), sans exclure l’industrie et le bâtiment, seront également investies.

Pour le déploiement de ce parcours, la Région Grand Est consacre un budget de 12 millions d’euros pour 2 000 jeunes, soit un parcours de 6 000 € par jeune. Ce financement couvre à la fois les frais d’une aide mensuelle pour le jeune, de tutorat pour l’entreprise et d’accompagnement pour le prestataire de formation, l’objectif étant de ne laisser aucun « reste à charge » pour l’entreprise accueillante.

Un effort supplémentaire au budget consacré à ces parcours est envisagé dans le cadre de la déclinaison du Plan de Relance de l’Etat, à travers les pactes régionaux d’investissement dans les compétences qui viendra ainsi amplifier l’action régionale.

L’emploi des jeunes : une priorité pour la Région Grand Est

Pour répondre aux inquiétudes et aux problématiques d’emploi de la jeunesse au sortir de la crise, la Région travaille à la fois sur le court et le long terme, en proposant des solutions immédiates et des changements structurels majeurs pour les années à venir. Ces objectifs correspondent aux deux phases énoncées dans le Business Act Grand Est : une phase de relance et une phase de reconquête.

Protéger et préparer l’avenir des jeunes est l’une des priorités de la Région Grand Est. C’est pourquoi elle s’est notamment engagée dans ce plan d’action régional pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes.

D’autres aides de la Région pour faciliter l’insertion professionnelle des jeunes

En complément du Parcours d’Acquisition des Compétences en Entreprise, la Région Grand Est propose une série d’aides pour les jeunes, destinée à faciliter leur formation, leur insertion ou leur immersion en entreprise.

Par exemple, 200 TPE et PME du BTP et de l’industrie sont soutenues dans le cadre de l’action « Capital stages » pour les inciter à poursuivre leur tutorat de stagiaires (aide maximale de 2 000 € par entreprise). En parallèle, la Région a mis en place un site dédié apprentissage-grandest.fr pour aider les jeunes à trouver un stage en entreprise.

Afin de rendre plus accessible la culture aux jeunes, des aides spécifiques pour le livre, le cinéma, la musique ou encore le spectacle vivant sont déployées : places de cinéma à 1€, bons de 20 € pour l’achat d’ouvrages, tarifs préférentiels pour des concerts et des spectacles, etc.

La Région souhaite également remercier les étudiants des filières médicales mobilisés pendant la crise sanitaire en leur proposant un chèque coup de pouce de 100 € (non cumulable avec le complément de rémunération déjà octroyé aux étudiants infirmiers et aides-soignants).

« Ma région Demain » pour dessiner l’avenir du Grand Est

Pour préparer l’avenir et répondre aux besoins économiques et sociaux des jeunes du Grand Est, la Région doit tenir compte de leurs aspirations citoyennes et les invite à prendre part à la démarche participative « Ma Région Demain », une plateforme numérique lancée en mai dernier et ouverte au public.

Une rentrée sur tous les fronts

En cette rentrée très particulière, la Région se mobilise pour que toutes et tous reprennent le chemin des classes dans les meilleures conditions possibles. Santé, numérique ou développement durable, les lycéens du Grand Est regardent l’avenir avec confiance.

2020, déploiement intégral du Lycée 4.0

Véritable révolution éducative, le Lycée 4.0 répond aux enjeux pédagogiques actuels, facilite l’insertion professionnelle des jeunes et assure l’égalité des chances en proposant aux élèves un accès gratuit aux ressources numériques. L’objectif : permettre à chaque lycéen de bénéficier de conditions de travail modernes et adaptées au monde d’aujourd’hui en leur fournissant un ordinateur portable et en déployant la connexion wifi dans tous les établissements du Grand Est.

A l’occasion de cette rentrée 2020, les 192 000 lycéens du Grand Est disposeront chacun d’un ordinateur portable dont ils deviendront propriétaire à la fin de leur scolarité. Ils auront accès à près de 8 500 manuels et ressources pédagogiques en ligne. Pour résoudre les éventuelles difficultés matérielles, la Région a par ailleurs mis à disposition 110 agents CMIL (chargé de maintenance informatique des lycées).

Durant le confinement, le lycée 4.0 a démontré toute sa pertinence et son efficacité. Chaque lycéen du Grand Est s’est connecté en moyenne 2 fois par jour : un dispositif permettant de limiter le décrochage.

Le numérique est aujourd’hui l’un des principaux leviers pour reconquérir des emplois et des richesses : plus la culture numérique sera développée chez les jeunes, plus leurs chances de réussir leurs études et leur entrée sur le marché du travail seront élevées.

Ainsi quelques 14 millions de fonds FEDER ont été mobilisés pour la mise en place du dispositif lycée 4.0.

Protocoles Covid-19 : protection et vigilance maximum

Tant que le virus du Covid-19 circule, la Région continue d’assurer la veille sanitaire auprès des équipes pédagogiques et des lycéens du Grand Est. Elle s’applique ainsi à les protéger pour leur garantir un quotidien serein.

En lien avec la Préfecture, le Rectorat et l’Agence Régionale de Santé, la Région Grand Est assure l’information et la sécurité des élèves, des agents et des familles. Ainsi, l’ensemble des établissements a notamment été doté de matériel sanitaire de prévention (masques, gants, gel hydro-alcoolique, etc.). Pour cette rentrée, la Région fournit également à chaque lycéen deux masques fabriqués en Grand Est et réutilisables.

Développement durable : responsabiliser les jeunes

La Région Grand Est est engagée dans une politique volontariste et responsable en matière d’écologie. Avec le Business Act et l’adoption du Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (SRESRI), le développement régional se pense en fonction des transformations écologiques, numériques et industrielles.

A la pointe de la transition écologique et énergétique, la Région Grand Est recherche l’exemplarité : la qualité des infrastructures et les performances énergétiques du lycée Decomble de Chaumont est une vitrine de son action.

Domaine transversal par excellence, le développement durable est présent dans tous les aspects de la vie. Il représente une chance à saisir pour notre santé, notre économie et notre société. C’est aussi une responsabilité, indissociable de la citoyenneté, qu’il convient d’inculquer aux jeunes générations pour que la préservation de notre planète s’inscrive durablement dans les esprits. L’environnement permet davantage d’implication et d’engagement des jeunes au sein des associations, de l’action publique et de la vie des territoires.

« Ma région Demain » pour dessiner l’avenir du Grand Est

Pour préparer l’avenir et répondre aux besoins économiques et sociaux des jeunes du Grand Est, la Région doit tenir compte de leurs aspirations citoyennes et les invite à prendre part à la démarche participative « Ma Région Demain », une plateforme numérique lancée en mai dernier et ouverte au public.

En septembre, ce sont les thématiques de l’alimentation durable et de la croissance écologique qui sont au cœur d’ateliers citoyens organisés dans tout le Grand Est. Des consultations en ligne sur la biodiversité, la santé des jeunes et l’information sur les métiers sont également proposées.

Consultez le dossier de presse (pdf, 7,7 Mo)

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile