J’achète local : tout le Grand Est à portée de clic

Vous souhaitez faire des achats responsables en soutenant vos producteurs, artisans ou commerçant locaux ? Alors la plateforme J’achète local Grand Est est votre alliée pour cette période de fin d’année !

Initiée par la Région pour aider les commerçants à surmonter la crise, elle référence toutes les places de marché et les plateformes d’achat local « du producteur au consommateur » sur le territoire du Grand Est. De véritables vitrines numériques…

Faire les boutiques en ligne c’est pratique ! Il suffit d’utiliser l’outil de géolocalisation pour accéder aux offres proposées par vos commerces de proximité et place au shopping… Achetez, réservez, et obtenez vos produits (alimentation, restaurants, produits fermiers, mode et accessoires, jouets, livres, maison, beauté, etc.) en click & collect, livraison…

 

Pour un Noël réussi, j’achète ici !

 

 

 

Un socle transfrontalier commun en matière de santé

Le Président de la Région Grand Est, Winfried Kretschmann, Ministre-Président du Bade-Wurtemberg, Malu Dreyer, Ministre-Présidente de Rhénanie-Palatinat, et Tobias Hans, Ministre-Président de Sarre, ont signé le Pacte Assistance Mutuelle vendredi 27 novembre 2020.

Ce Pacte illustre la volonté de la Région Grand Est et des partenaires exécutifs de chaque Land de renforcer la coopération franco-allemande, en particulier dans la gestion et la prévention des crises sanitaires, et de faciliter le dialogue et la concertation.

Forts de leur expérience durant la première vague de pandémie de Covid-19, les partenaires s’engagent notamment à améliorer l’accès aux ressources disponibles (y compris la capacité en lits) en fonction de leur situation respective. Ils encouragent également les initiatives visant à accroître les compétences au sein des systèmes de santé, notamment par le biais de formations adaptées.

Aujourd’hui, l’objectif est de créer un socle transfrontalier commun en matière de santé, adapté aux besoins et aux spécificités humaines, économiques et sociales des territoires. Plus largement, à travers leur rôle particulier au sein d’une région européenne pilote, les partenaires entendent contribuer à la construction d’une Europe plus solidaire.

Télécharger le Pacte Assistance Mutuelle

La filière forêt-bois, un enjeu essentiel pour l’économie

Dans le cadre de son soutien global à la filière bois (plus d’1,7 million d’euros) et dans un contexte tendu pour le secteur, la Région Grand Est a voté une aide de près de 964 000 euros, à l’occasion de la Commission permanente du 27 novembre 2020.

L’objectif est de permettre la réalisation de deux projets de création d’aires de stockage d’une capacité de 95 000 m3 portés par des entreprises de transformation du bois : les scieries Decker à Bertrambois (54) et Siat à Urmatt (67).

En effet, les conditions météorologiques de 2018 et 2019 ont provoqué une explosion des populations de scolytes de l’épicéa entraînant le dépérissement de plusieurs centaines de milliers d’arbres. Ces aires permettront de stocker le bois avant qu’il ne soit infecté, de conserver les grumes jusqu’à cinq ans puis de les valoriser. Cette nécessité répond aux enjeux identifiés dans le plan de relance Business Act Grand Est.

En savoir plus sur l’agriculture, la viticulture et la forêt en Grand Est

Renforcer les formations sanitaires et sociales en Grand Est

La seconde vague de l’épidémie de la Covid-19 révèle l’importance de renforcer les métiers de la santé sur le territoire, de développer les formations aux métiers des secteurs sanitaire, social et médico-social, et de soutenir les instituts de formation. Permettre à chacun de bénéficier du meilleur apprentissage possible, d’une formation qualifiante et sur mesure est essentiel pour que les étudiants du Grand Est puissent se réaliser et s’épanouir tant professionnellement que personnellement.

La Région est aujourd’hui et plus que jamais présente aux côtés de ses étudiants, de ses élèves, de ses organismes de formation pour répondre rapidement à leurs besoins immédiats.Vendredi 27 novembre, la Commission permanente du Conseil régional a approuvé les mesures suivantes, pour un montant total de plus de 9 millions d’euros :

Des mesures pour les formations sanitaires et sociales afin de :

Former des professionnels de santé et des travailleurs sociaux en assurant une répartition optimale du nombre d’étudiants en formation initiale financée par la Région à la rentrée 2021 – 2022 (13 formations en travail social et 13 formations paramédicales ).
Favoriser de meilleures conditions de formation via la réalisation de travaux dans les nouveaux locaux d’EDIAC Formations à Strasbourg, à l’Université de Lorraine pour intégrer l’Ecole de Sages-Femmes de Nancy et à l’Unistra de Strasbourg pour accueillir la section de manipulateur-radio.
Promouvoir l’égalité des chances et la mobilité internationale via l’attribution de bourses et d’aides aux apprenants.
Mettre en œuvre des formations d’aides-soignants supplémentaires pour la rentrée 2020-2021, financées dans le cadre du Pacte Régional d’Investissement dans les Compétences (PRIC).
Encourager les jeunes dans leurs choix de formation en attribuant des bourses pour les formations sanitaires et sociales, en répartissant les financements pour les indemnités exceptionnelles des étudiants en soins infirmiers de 2ème et 3ème année mobilisés en stage de renfort durant la Covid-19.

En savoir plus sur les formations sanitaires et sociales en Grand Est

Des mesures pour renforcer la formation professionnelle :

Soutenir 2 000 parcours de formations, dans le cadre du dispositif Parcours d’Acquisition des Compétences en Entreprise (PACE), par l’intermédiaire du groupement d’intérêt public Formation Tout au long de la vie afin de permettre aux jeunes d’acquérir des compétences et une première expérience professionnelle au sein d’entreprises durant six mois.
Soutenir le développement des compétences et la création d’emploi pour le secteur du numérique grâce à l’association Numeric Emploi Grand Est (NEGE), qui accompagne les demandeurs d’emploi et facilite leur mise en relation avec les entreprises.

En savoir plus sur la formation professionnelle en Grand Est

La santé, une priorité au cœur de l’actualité

La gestion de la crise sanitaire et ses conséquences sur la vie économique et sociale requièrent une action de chaque instant. Dans ce contexte, la Région poursuit la mise en œuvre de dispositifs de soutien à l’organisation territoriale de la santé. La Commission permanente du 27 novembre a ainsi attribué plus de 531 000 euros d’aides en faveur des professionnels et des structures de santé pour :

– Accompagner 6 internes en médecine qui réalisent leur stage pratique en zones fragilisées pour les encourager à s’installer en zone prioritaire.
– Accompagner la création d’une Maison de Santé Pluriprofessionnelle à Gerbéviller (54) pour lutter contre la désertification médicale et proposer une offre de santé de qualité et de proximité.
– Soutenir le projet d’extension de la Maison Urbaine de Santé du Neuhof (67) et l’acquisition de matériel ophtalmologique de la Maison de Santé Pluriprofessionnelle de Tomblaine (54) pour leur permettre d’exercer leurs activités dans les meilleures conditions possibles.
– Encourager 10 projets de prévention et d’éducation à la santé sur l’ensemble du territoire en vue de favoriser une meilleure connaissance des risques sanitaires et œuvrer à améliorer les comportements individuels.
– Accompagner le projet e-Meuse Santé pour des expérimentations en Meuse (55) portant sur la téléconsultation, la télé-dentisterie ou encore le télé-soin avec pour objectif de faciliter l’accès des solutions en e-santé pour les professionnels mais aussi pour les citoyens.

Plus que jamais depuis le début de la crise de la Covid-19, la santé s’avère une priorité pour tous. Soucieuse d’accompagner au quotidien une organisation territoriale de santé au plus proche des besoins des territoires et des habitants du Grand Est, la Région a su prendre des décisions fortes au cours des deux vagues successives de la crise sanitaire. Entre autres actions en faveur des professionnels de santé, la Région a, notamment, assuré la gratuité des déplacements pour les personnels sanitaires pendant toute la durée du confinement. Elle travaille, par ailleurs en lien étroit avec l’ARS Grand Est, à l’acquisition d’une unité civile mobile permettant de répondre aux éventuelles situations d’urgence qui pourraient se présenter dans le Grand Est.

Accompagner les citoyens dans leur quotidien et dans leurs démarches de santé passe avant tout par une offre territoriale complète, performante et humaine. C’est pourquoi, la Région a organisé, depuis juillet dernier, des Conférences territoriales visant à mieux appréhender et mieux comprendre le système de santé en Grand Est. Cette grande démarche de concertation territoriale, à laquelle est associée une démarche de consultation citoyenne, conduira, d’ici à la fin de l’année, à l’adoption de la nouvelle feuille de route Santé 2020 – 2025.

Tous UNis contre les violences faites aux femmes !

Pleinement engagée en matière d’égalité femme-homme, la Région Grand Est s’associe naturellement à l’action engagée par l’ONU Tous UNiS pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et des filles (UNiTE to End Violence against Women).

Aussi, du 25 novembre 2020 (journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes) au 10 décembre 2020 (journée mondiale des droits de l’homme), elle mènera une campagne d’information et de sensibilisation autour de la lutte contre les violences sexuelles et sexistes. Il y sera notamment question des actions régionales entreprises sur ces sujets (plan d’actions, prix régional de l’égalité et de la mixité, diffusion d’un violentomètre dans les lycées, enquête jeunesse, etc.), des mesures d’urgences destinées aux femmes en détresse,des  répercussions du confinement sur les femmes et leurs enfants, des idées reçues…

A cette occasion, les bâtiments régionaux (Hôtels de Région à Metz et à Châlons-en-Champagne et Siège à Strasbourg) seront également illuminés en orange, couleur d’unification de toutes les activités autour de la lutte contre les discriminations durant cette campagne.


En savoir plus sur l’action de la Région en matière d’égalité

Appel du Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne

A la demande du Père Eric Maier, curé de la paroisse d’Illzach, nous relayons ce appel :

Ces dernières semaines, les vexations et les menaces se sont multipliées en direction des musulmans de notre pays, comme s’il fallait les pointer du doigt après les odieux attentats de Conflans et de Nice. Devant ces signes inquiétants de déstabilisation, le GAIC de Paris a estimé qu’il devait donner l’alerte et donner à cette violence un antidote: la fraternité.

Vous pouvez :

  1. lire et signer notre appel en ce sens sur https://temoindefraternite.wesign.it/fr
  2. devenir un #TémoinDeFraternité en faisant connaître sur les réseaux sociaux (avec ce même hashtag) un acte de fraternité unissant, ou ayant uni, des citoyens de toute conviction, croyants ou non, par l’envoi d’un récit, d’une photo ou d’une vidéo,
  3. nous transmettre votre témoignage par mail à l’adresse temoindefraternité@gaic-seric.info pour qu’il soit publié sur notre blog.
  4. relayer l’appel auprès de vos amis et connaissances par tout moyen à votre portée (en reprenant ce mail, avec l’image ci-jointe, etc. …)

Ensemble, travaillons à raffermir les liens de fraternité entre tous les Français !

D’avance, merci pour votre active participation.

Cordialement,

http://www.gaic-seric.info/

360 Grand Est : Business Act – Construisons ensemble demain

Rendez-vous mardi 8 décembre 2020, de 9h à 19h pour une édition 100% digitale dédiée à l’ambition économique du Grand Est !

Initialement prévu le 29 septembre dernier, cet événement inédit par son format, permettra de retrouver à distance toutes les séquences de «360Grand Est», toujours avec le même objectif : se relever de la crise, construire le Grand Est de demain pour soutenir et redonner confiance aux entreprises et aux territoires.

360 Grand Est digital : une véritable plateforme événementielle

Dédié aux décideurs publics et privés, aux industriels, aux collectivités, aux acteurs publics, à tous ceux qui travaillent dans une start-up ou encore aux chercheurs, 360 Grand Est vise à privilégier les échanges et les rencontres d’affaires. Il s’agit également de saisir les opportunités du Business Act Grand Est et à tirer profit du plan de relance national pour la relance du pays à travers l’investissement dans la transition écologique, dans la compétitivité des entreprises, et dans la cohésion sociale et territoriale.

Tout au long de la journée et via des sessions interactives, tous les contenus du programme seront accessibles en direct sur le site de l’événement 360grandest.fr : conférences, masterclass/ grands entretiens, ateliers, tables rondes, etc. L’ensemble de ces sessions alimenteront des chaînes media déclinées autour des trois défis de la relance économique :

  • La chaîne du défi écologique, pour une région à la pointe de la transition écologique et énergétique
  • La chaîne du défi numérique, pour une région qui accélère sa transformation numérique
  • La chaîne du défi de l’industrie «5.0», pour une région engagée dans sa transformation industrielle.

Une chaîne Territoire sera, quant à elle, consacrée à l’accélération des transitions et des nouvelles stratégies des territoires. Enfin, une chaîne «Business Act en action» permettra de suivre les mesures et les actions du Business Act, les projets structurants, la « boîte à outils » des plans de relances.

Premières réalisations du plan France Relance, restitutions et témoignages se relaieront tout au long de cette journée, ainsi que les interventions de conférenciers de haut-niveau, experts de la transformation du monde économique.

Ils ont de bonnes raisons d’y assister !

Nicolas Bouzou

Laurence Devillers

Bertrand Piccard

Vincent Charlet

Des rendez-vous d’affaires virtuels, riches en opportunités et solutions

Pour relancer leur activité et développer de nouveaux projets, les participants pourront organiser leurs rendez-vous d’affaires et networking virtuels directement sur la plateforme de l’événement pour :

  • Rencontrer les professionnels recherchant de nouvelles opportunités de business ou de partenariats
  • Découvrir l’offre de solutions d’accompagnement pour la relance proposée par les partenaires : dispositifs de financement, accompagnement des projets d’innovation, etc.
  • Échanger par ‘chat’ entre participants sur des espaces dédiés.

Inscrivez-vous à 360 Grand Est !

Une fois inscrit, se connecter à son compte sur le site de 360 Grand Est. Pour retrouver les conférences en digital, les ajouter à son agenda depuis son compte.

Forum Mondial de la Démocratie 2020/2021

La démocratie au secours de l’environnement ?

Organisé conjointement par le Conseil de l’Europe, la Région Grand Est, la ville de Strasbourg et l’Etat, le Forum Mondial de la Démocratie (FMD) est une plateforme unique qui permet aux décideurs et militants de débattre de solutions aux défis qui se posent à nos démocraties.

Afin de s’adapter à la situation sanitaire, le Forum de cette année se déroulera sur une année entière et sera lancé le 18 novembre 2020 sous format virtuel. Les organisateurs réaliseront des activités sur toute cette période et les aboutissements seront présentés lors du moment fort de novembre 2021.

L’édition de 2020 et 2021 se consacrera au thème « La démocratie au secours de l’environnement ? ». Des questions telles que : Comment assurer la compatibilité de la gouvernance démocratique avec l’action rapide et décisive requise ? Si notre mode de vie actuel est incompatible avec notre santé et notre survie à long terme, comment pouvons-nous nous mobiliser pour opérer des changements essentiels ? Quel impact sur les libertés individuelles sommes-nous prêts à accepter ?…y seront discutées.

Cérémonie de lancement

La cérémonie de lancement du 18 novembre s’est organisée virtuellement et était composée d’une séquence d’interventions politiques avec en introduction des prises de parole des organisateurs y incluant la Région Grand Est, et d’une table ronde avec des experts. Ces séquences ont été retransmises en direct sur le site du Conseil de l’Europe : https://www.coe.int/fr/web/world-forum-democracy/

Les temps forts de la Région Grand Est

Un cycle de conférences transfrontalières pour la démocratie

A travers l’organisation d’un cycle de « Conférences transfrontalières pour la démocratie », la Région Grand Est souhaite renforcer l’ancrage territorial du Forum mondial de la Démocratie et valoriser les projets de participation citoyenne dans son bassin de vie partagé. L’objectif est de poursuivre le processus d’amélioration de la gouvernance démocratique au sein de la coopération transfrontalière qui peut aujourd’hui encore être considérée comme trop éloignée des citoyen.ne.s. En effet, les conférences prévues serviront à faire émerger des nouvelles idées et préconisations pour systématiser l’implication citoyenne dans la prise de décision au niveau transfrontalier. Les résultats qui en découleront seront présentés lors du prochain moment fort en novembre 2021.

La conférence de lancement s’est tenue le vendredi 20 novembre  sous forme de webinaire. Elle avait pour objet de dresser un état des lieux des initiatives de participation citoyenne sur l’ensemble de l’espace frontalier de la Région Grand Est, en invitant des intervenants pour en témoigner.

La Région Grand Est reconduit deux actions phares du programme du Forum

Le Prix Régional de l’engagement démocratique

Comme tous les ans, la Région Grand Est met à l’honneur une personnalité ou une structure qui s’engage quotidiennement en faveur de la démocratie et la protection des Droits de l’Homme : lutte contre le racisme et l’antisémitisme, attachement au débat démocratique ou à l’engagement citoyen, font partie des combats de ces personnes ou associations, qui témoignent aussi de la capacité de chacun à rendre le monde meilleur. Etant donné que la thématique de cette édition est l’environnement, le lien avec la protection de l’environnement a été un critère de sélection essentiel dans le choix du lauréat. Alors qu’habituellement la Région Grand Est élargit sa sélection au monde entier, cette année, en raison de la situation sanitaire, il a été privilégié de choisir une personnalité ou une association issue du territoire Grand Est.

Le Prix de l’engagement démocratique 2020 attribué à « La Hulotte »

La Région Grand Est a attribué le prix de l’Engagement Démocratique à « La Hulotte », une revue naturaliste française à parution semestrielle. Diffusée uniquement par abonnement, « La Hulotte » constitue une riche base documentaire sur la faune et la flore françaises, alliant l’humour, la rigueur scientifique et la qualité des illustrations.

Créée en 1972 par Pierre Déom, jeune instituteur à Rubécourt (08), « La Hulotte » était à l’origine le bulletin de liaison de la Fédération des clubs CPN des Ardennes, dont l’objectif principal était de sensibiliser les jeunes à la nature, notamment à travers des activités de terrain. Devant le succès des 5 premiers numéros, tirés à moins de 1 000 exemplaires, « La Hulotte » est devenue dès 1974 une revue à part entière, à destination de tout public. C’est principalement le bouche à oreille qui lui a donné une audience internationale au fil des années, comptant aujourd’hui près de 160 000 abonnés dans 70 pays.

Près de 50 ans après avoir fondé « La Hulotte », Pierre Déom en est toujours le rédacteur en chef et réalise la quasi-totalité des textes et des dessins. Chaque numéro représente environ 1 000 heures de travail, réparties entre les recherches documentaires, les rencontres avec les experts, la mise en page, etc. La revue, dont les collections sont régulièrement rééditées, utilise les techniques du dessin à la plume, de la bande dessinée, du reportage et de l’interview.

Couverture du n°110 et photographie de Pierre Déom © La Hulotte

 

Lors des précédentes éditions, le Prix a été attribué en :

  • 2015 à Mana NEYESTANI, dessinateur iranien, emprisonné 3 mois pour un de ses dessins.
  • 2016 à Raphaël PITTI, médecin urgentiste, spécialiste de la médecine de guerre et de catastrophe.
  • 2017 à Gérard CARDONNE, écrivain français engagé dans l’humanitaire et les droits de la femme.
  • 2018 à Rebecca AMSELLEM, Docteure en économie de la culture et auteure engagée, fondatrice de la newsletter Les Glorieuses.
  • 2019 à Jean PLANTU, Dessinateur satirique français et Président de l’association française Cartooning for Peace qui promeut le respect mutuel entre différentes populations.

Le parrainage de personnes persécutées

La Région Grand Est a dévoilé le parrainage annuel des personnalités politiques ou issues de la société civile subissant des pressions ou des persécutions contraires au Droits de l’Homme du fait de leur engagement démocratique. La Région s’engage ainsi, dans le cadre d’un partenariat formalisé l’an dernier avec Amnesty International, à alerter les médias et les autorités compétentes sur ces situations inacceptables :

 

  • Marinel Ubaldo (Philippines) avait 16 ans quand le typhon Yolanda, l’un des plus meurtriers de l’histoire (6 300 morts et 28 000 blessés), a balayé son village en novembre 2013. Le gouvernement philippin n’a pas réagi à la mesure du désastre, laissant la population vivre dans des conditions calamiteuses. De nombreux foyers déplorent toujours le manque d’accès à un logement convenable, à l’eau, à l’électricité et à des moyens de subsistance. Marinel Ubaldo fait aujourd’hui campagne en faveur de la réinstallation des habitants de son village et demande aux gouvernements du monde entier de prendre des mesures face aux conséquences du changement climatique.

 

  • Agée de 55 ans, Jani Silva (Colombie) consacre sa vie à la défense de l’environnement et des petits paysans du Sud de la Colombie. Aux côtés de l’association ADISPA[1], elle lutte contre l’extraction pétrolière, l’accaparement des terres et la déforestation de la zone . Elle milite également pour la mise en œuvre des accords de paix signés dans le pays en 2016, qui prévoient des aides à la reconversion des champs de coca en cultures légales. Menacée de mort et régulièrement intimidée, Jani Silva a été contrainte de quitter son domicile en 2017. Des centaines de leaders communautaires ont été assassinés depuis 2016 en Colombie dans une impunité quasi-totale.

 

  • Les militantes écologistes du collectif Mujeres Amazonicas (Femmes amazoniennes, Equateur) protestent contre le pillage de leur territoire par des compagnies pétrolières, minières ou d’exploitation forestière en dépit des menaces de mort, de viol ou d’autres agressions physiques qu’elles subissent. Bien qu’elles aient toutes porté plainte, aucune mesure n’a été prise pour enquêter sur ces attaques et assurer leur défense. Face à l’inertie du gouvernement équatorial, le collectif réclame aujourd’hui une protection efficace.

[1] Association pour le développement intégral et durable de la Perla Amazonica

D’autres événements tels qu’une exposition ou des menus thématiques dans les cantines scolaires autour du Forum seront envisagés et réalisés si le contexte le permet.

Agenda des événements

Pour suivre les événements organisés par les différents partenaires du Forum, vous pouvez consulter :

 

Covid-19 : protéger la vie, préserver l’économie

Face aux urgences sanitaires, économiques, sociales ou sociétales, la Région se mobilise avec des mesures ciblées pour répondre aux difficultés rencontrées par l’ensemble des territoires. Comme elle l’a fait au printemps dernier, elle tend la main aux habitants du Grand Est, proposant des solutions concrètes et mettant l’humain au cœur de ses dispositifs. Enjeu : surmonter cette période très difficile pour aller de l’avant.

A travers des actions ciblées pour l’ensemble des acteurs du territoire, la collectivité répond à plusieurs grandes priorités :

  • Déployer de nouveaux dispositifs d’aide pour les secteurs qui, déjà en difficulté suite au premier confinement, sont aujourd’hui menacés : les petits commerçants, les acteurs de la culture et de la filière viticole
  • Soutenir les jeunes les plus en difficulté et les accompagner dans leur orientation, leur formation et dans la construction de leur avenir
  • Être solidaire aux côtés de ses concitoyens, en proposant notamment la gratuité des déplacements pour les personnels sanitaires et les abonnés annuels
  • Venir en appui aux professionnels de santé du Grand Est, en lien avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), ainsi qu’aux instituts de formation sanitaire et sociale

Des mesures pour l’économie

Pour les petits commerçants

  • La prise en charge des loyers des petits commerçants
  • Un grand plan de digitalisation des entreprises
  • Des formations accessibles à distance
  • Un « Agrégateur » régional permettant d’accéder à l’ensemble des places de marchés
  • Un accompagnement des dirigeants de structures de conseil et d’audit (notamment dans les domaines de la culture et du commerce)
  • 10 000 « Packs Noël » pour stimuler le commerce, le tourisme et la culture, et promouvoir des produits et services régionaux

Pour les acteurs culturels

  • La captation de spectacles vivants (concerts, opéras, pièces de théâtre, etc.) déprogrammés du fait de la crise sanitaire
  • LEASE BACK CINEMA : créer une société foncière pour soutenir les cinémas indépendants du Grand Est

Pour la filière viticole

La fermeture des cafés-hôtels-restaurants, l’annulation des salons professionnels, les difficultés rencontrées sur les marchés à export ont fortement fragilisé la filière viticole. Pour l’aider à affronter les répercussions économiques et sociales de cette crise sanitaire, la Région propose un Plan stratégique de relance des vignobles du Grand Est articulé autour de 5 priorités:

  • Rebond économique et commercial
  • Reconquête des marchés export
  • Accélération de la transition environnementale des vignobles
  • Relance de l’œnotourisme
  • Transformation digitale

Des mesures pour la jeunesse

  • La mise à disposition de 2 000 ordinateurs aux étudiants en situation de grande précarité numérique
  • La création d’un nouvel avantage « livre loisirs » de 50 euros
  • La mobilisation du Plan régional Jeunes (voté en juillet 2020)

Des mesures solidaires

  • La gratuité des déplacements pour les personnels sanitaires
  • La gratuité des déplacements pour les abonnés à l’année pour le mois de novembre
  • L’opération « Café solidaire »

Des mesures sanitaires

  • L’acquisition d’un hôpital mobile
  • Des formations courtes pour le secteur sanitaire et médico-social
  • 658 ordinateurs pour les instituts de formation sanitaire et sociale

Des mesures pour la liberté et la sécurité

  • Création d’un groupe de réflexion autour de la laïcité
  • Équipement progressif de l’ensemble des lycées publics du Grand Est en caméras de vidéo-protection

 

 

Le développement durable : un objectif partagé

Le rapport sur la situation en matière de Développement durable pour l’année 2020, vient d’être approuvé à l’occasion de la séance plénière du 12 novembre. Un rapport qui revêt un sens tout particulier dans le contexte actuel où la crise sanitaire vient bouleverser nos vies et nos habitudes.

Pour faire face à cette situation inédite et surmonter ses conséquences, il nous faut changer nos modèles de développement, modifier nos comportements individuels et collectifs, repenser nos modes d’organisation, de déplacement, de travail, de consommation. Une ambition que la Région porte, notamment, au travers du Business Act Grand Est, élaboré en concertation avec toutes les forces vives du territoire. L’objectif : faire du Grand Est la région des transitions réussies sur le plan écologique et énergétique, économique et numérique.

Les transitions sont au coeur de ce rapport qui présente l’engagement de la Région en matière de Développement durable sur l’année 2020, conciliant développement économique, préservation de l’environnement et progrès social. Parmi les actions fortes menées par la Collectivité figurent notamment : les stratégies régionales en faveur de l’eau, de la biodiversité, de la bioéconomie, la rénovation énergétique des bâtiments, la mobilité durable, les lycées en transition, l’agriculture, l’investissement fort dans le domaine de la Santé, les dispositifs volontaristes d’accompagnement de la jeunesse, ou encore les initiatives pour donner corps à la cohésion sociale et au vivre ensemble.

Le rapport s’articule autour de 5 finalités :

1. Lutter contre le changement climatique et protéger l’atmosphère

2. Préserver la biodiversité et protéger les milieux et les ressources

3. Permettre l’épanouissement de tous les êtres humains

4. Assurer la cohésion sociale et la solidarité entre territoires et entre les générations

5. Produire et consommer de manière responsable

Consulter le rapport

Vous souhaitez tester vos connaissances en matière de Développement durable ? Participez à notre quiz !

 

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile