20
Nov 23
Sommaire

    Dès l’été 2016, les deux Régions se sont engagées à électrifier les lignes Paris-Longueville-Provins / Troyes. L’ambition : harmoniser le niveau de service en permettant la circulation de trains sous caténaire depuis Troyes, dernière grande agglomération reliée à Paris par une ligne non-électrifiée.

    Après l’achèvement des travaux d’électrification de la phase 1 et la mise en service des caténaires jusqu’à Nogent-sur-Seine à l’automne 2022, la seconde phase prévoit l’électrification des 56 kilomètres restants entre Nogent et Troyes. Cette étape majeure vise à améliorer la fiabilité de la ligne tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Près de 16 millions d’euros sont engagés par la Région Grand Est, sur un total de plus de 88 millions d’euros, pour la première de tranche de travaux de cette phase 2.

    Les travaux comprennent également la construction d’une sous-station électrique et son raccordement au Réseau de Transport d’Electricité (RTE) à Saint-Mesmin, l’adaptation de 23 ouvrages d’art au gabarit d’électrification, ainsi que des améliorations des installations de signalisation et de télécommunication

    D’ici 2028, la ligne 4 sera à plein régime, offrant à ses usagers un accès à une solution de mobilité durable et performante.