Développer l’offre de Jeun’Est avec l’Agence Régionale du Tourisme Grand Est

Elsa Schalck, Vice-Présidente de la Région Grand Est déléguée à la Jeunesse, à l’Orientation et à la Démocratie territoriale, et Marie-Reine Fischer, Présidente de l’Agence Régionale du Tourisme Grand Est, Conseillère régionale du Grand Est, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 29 juillet 2019, au Grand Est Mondial Air Ballons (GEMAB) à Chambley (54), en présence de Cédric Chevalier, Président de la Commission Jeunesse, et de Pascal Mangin, Président de la Commission Culture, Président de l’Agence culturelle Grand Est.

Cette signature s’inscrit dans le cadre de la rencontre « Jeunesse », organisée par la Région, réunissant des acteurs oeuvrant dans les domaines de la jeunesse et de la culture. Des membres du Conseil régional des Jeunes, des entrepreneurs juniors et des porteurs de projets soutenus par la Région étaient également présents.

« Avec près d’un million de jeunes âgés de 15 à 29 ans, le Grand Est est la 3ème Région la plus jeune de France (hors Ile-de-France). Notre jeunesse est une richesse dont les potentialités doivent être accompagnées, mises en valeur et dynamisées. Ce que je propose aux jeunes, c’est un engagement réciproque, un pacte de confiance et d’avenir. Avec le Conseil régional des Jeunes, le Service Civique ou encore le dispositif Jeun’Est, la Région accompagne tous les jeunes de ses territoires », déclare Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

Cette convention de partenariat vise à compléter l’offre actuelle du dispositif Jeun’Est en proposant aux quelques 160 000 bénéficiaires de profiter des avantages mis à disposition par les partenaires de l’ARTGE et notamment ceux du Pass Lorraine. Mis en place par l’Agence Régionale du Tourisme Grand Est, le Pass Lorraine offre à ses détenteurs des accès privilégiés dans plus de 170 sites touristiques lorrains tels que des réductions sur le prix d’entrée. La Région Grand Est souhaite ainsi répondre aux aspirations légitimes des jeunes et leur permettre d’étudier dans de bonnes conditions, se loger, se divertir, s’émanciper pour mieux s’insérer demain.

Vittel : ressourcez-vous dans le Grand Est !

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est a inauguré la galerie thermale de Vittel, le 29 juillet 2019, en présence de Franck Perry, Maire de Vittel, Conseiller Régional Grand Est, Vice-Président de la Communauté de Communes Terre d’Eau, Jean-Luc Marx, Préfet de Région, Pierre Ory, Préfet des Vosges, Jean-Jacques Gaultier, Député des Vosges et François Vannson, Président du Département des Vosges.

Valoriser le patrimoine pour développer l’attractivité

La Région a fait de la restauration et de la mise en valeur du patrimoine régional protégé au titre des Monuments Historiques, l’une de ses priorités. C’est dans ce contexte qu’elle contribue depuis 2014, à hauteur de plus de 756 000 euros aux travaux de la galerie thermale de Vittel.

La galerie thermale de Vittel, construite à la fin du XIXème siècle, propose aux visiteurs de découvrir trois périodes de l’histoire de l’architecture thermale de la fin du 19ème siècle à 1930. Elle témoigne du très grand essor de la ville à la fin du XIXème et au début du XXème siècle.

Le Grand Est a la chance de compter un patrimoine historique, culturel et touristique très varié. C’est un atout sur lequel elle peut s’appuyer pour développer l’attractivité des territoires.

Structurer la filière thermale

Dans le cadre du Schéma Régional de Développement Touristique lancé en avril 2018, la Région et l’Agence Régionale du Tourisme Grand Est (ART Grand Est), ont fait du thermalisme et du bien-être l’une des thématiques importante du développement touristique. En lien avec la Fédération Thermale du Grand Est, elles travaillent à la structuration d’une filière thermale centrée sur l’innovation, la recherche, la formation et la communication.

La Région Grand Est peut intervenir financièrement sur les projets des établissements thermaux dans leurs travaux, visant à améliorer la qualité des prestations, encourager la création d’équipements de bien-être, de remise en forme et d’équipements thermo-ludiques dans les stations thermales.

Extension du Campus technologique des Industries de Maxéville

Afin de développer de nouvelles formations et d’accueillir un public toujours plus nombreux, le CFAI de Maxéville s’agrandit. Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, a ainsi participé à la pose de la première pierre de l’extension du campus le 25 juillet 2019.

L’occasion pour la Région de rappeler l’intérêt tout particulier qu’elle porte à la formation et à la jeunesse. Le Campus technologique des Industries a pour objectif de répondre aux besoins en recrutement dans l’industrie en élargissant les compétences et en renforçant l’attractivité des métiers de l’industrie technologique. Géré par des chefs d’entreprise, le Campus est intégré au Pôle Formation de l’UIMM Lorraine, qui est le plus important des 7 sites lorrains.

La Région finance sa restructuration et son extension à hauteur d’un tiers soit 3,2 millions d’euros, le coût total du projet s’élevant à plus de 9,6 millions d’euros.

Cette extension de 5000 m² prévoit l’aménagement de plusieurs ateliers (chaudronnerie, mécatronique, productique), la construction d’un amphithéâtre de 200 places ainsi que la création d’une zone dédiée à la pratique sportive. Les travaux ont débuté fin 2018 et devraient s’achever à l’été 2020.

Le campus accueille actuellement 350 apprentis. 750 salariés et 200 demandeurs d’emploi y sont également formés chaque année.

La Région lance sa politique agricole de montagne

A l’occasion de la fête de la Vosgienne à Saulxures-sur-Moselotte (Vosges), la Région Grand Est a lacé sa politique de montagne le 21 juillet 2019.

Pascale Gaillot, Vice-Présidente de la Région Grand Est, déléguée à l’Agriculture et à la Viticulture, Patrick Bastian, Président de la Commission Agriculture et Forêt de la Région Grand Est, Daniel Grémillet, Vice-Président de la Commission Agriculture et Forêt, Sénateur des Vosges, Jean Notat, Vice-Président de la Commission Agriculture et Forêt, Jérôme Mathieu,Vice-Président de la Chambre Régionale d’Agriculture Grand Est, Florent Campello, Président de l’Organisme de Sélection de la race bovine Vosgienne, et Claude Schoeffel, Président de l’Association pour l’appui aux producteurs fermiers de munster et autres produits laitiers de montagne ont participé à ce lancement en présence de Christophe Naegelen, Député, François Vannson, Président du Conseil Départemental des Vosges, et de Denise Stappiglia, maire de Saulxures-sur-Moselotte.

L’agriculture de montagne est une activité économique essentielle au maintien de territoires vivants. L’identification d’un ensemble d’actions spécifiques territorialisées sur le massif vosgien répond à la volonté de soutenir le développement économique des territoires les plus fragiles et des zones rurales éloignées des centres urbains et industriels. La Région Grand Est a fait le choix de s’engager dans une politique dynamique en faveur de cette agriculture de montagne.

Cette stratégie régionale déclinée sur la période 2018-2020, est construite autour des trois objectifs suivants :

  • maintenir la compétitivité et la modernisation des exploitations en accompagnant les agriculteurs dans l’amélioration de leurs performances (économiques, environnementales, sociales) afin de préserver une agriculture de montagne viable, vivante et transmissible,
  • développer des marchés et des nouvelles dynamiques de développement agricole en soutenant la vente directe de produits fermiers, la promotion de l’agriculture et des produits fermiers issus du Massif Vosgien,
  • aménager durablement le territoire de montagne en luttant contre l’enfrichement et l’abandon d’espaces pour préserver la biodiversité, améliorer le cadre de vie et valoriser les espaces naturels.

La Région soutient l’implantation de METEX NØØVISTA en Moselle

La Région Grand Est soutient l’implantation de l’usine de production METEX NØØVISTA, sur la plateforme Chemesis à Carling / Saint-Avold en Moselle.

Acteur majeur de la bioéconomie, METEX a pour projet de créer 50 emplois industriels sur le territoire et de développer sur la plateforme Chemesis une nouvelle activité dans la chimie verte.

Dans le cadre de sa politique en faveur de la compétitivité, de l’innovation et du soutien aux entreprises, (SRDEII), la Région a attribué 800 000 euros pour soutenir cette implantation auxquels s’ajoutent plus de 1,3 million d’euros d’aide au titre du FEDER. L’objectif de l’Institution régionale est d’ancrer davantage d’industriels sur la plateforme Chemesis afin de pérenniser le site qui emploie actuellement 1 200 personnes. En complément de son soutien financier, la Région est engagée aux côtés des entreprises pour assurer un appui en conseils et en ingénierie.

Inauguration des travaux d’accessibilité de la gare de Chaumont

Débutés en février 2018, les travaux en gare de Chaumont se sont terminés fin janvier 2019. La Région Grand Est a consacré une enveloppe de plus d’1,5 M d’Euros en faveur de la mise en accessibilité et des aménagements intérieurs de la gare. Ces travaux, inaugurés par Jean Rottner et les élus locaux le 17 juillet 2019, doivent permettre à tous les usagers d’accéder au transport collectif, quels que soient leurs situations et leurs besoins.

Mise en accessibilité de la gare de Chaumont

Suite à la loi handicap du 11 février 2005, les propriétaires ou gestionnaires des gares de voyageurs et les opérateurs du système de transport ferroviaire ont dû rendre accessible la chaîne du transport. Cette loi a été complétée par la mise en place d’Agendas d’Accessibilité Programmée, 4 concernent la Région Grand Est :
le schéma national et les schémas Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne. Ces schémas retiennent 65 gares prioritaires à rendre accessibles pour les Personnes à Mobilité Réduite d’ici 2024. Ceci nécessite d’intervenir, selon le cas, sur les quais, les passages souterrains ou passerelles, dans les bâtiments voyageurs et au niveau des guichets.

Les travaux en gare de Chaumont se sont terminés fin janvier 2019, ils avaient pour objectifs :

  • la création de 3 ascenseurs, pour accéder aux quais,
  • le rehaussement des 3 quais et l’adaptation des voies,
  • la rénovation du souterrain et des escaliers.

L’accessibilité concerne tous les voyageurs, les personnes en situation de handicap comme les autres : personnes âgées, femmes enceintes, familles avec poussettes et enfants en bas âge, voyageurs chargés de bagages, etc. Chacun doit pouvoir prendre le train sans rencontrer d’obstacle sur son chemin, de la voirie jusqu’au quai puis tout au long de son voyage. Grâce aux travaux, chacun profitera d’une gare plus facile à vivre au quotidien.

Mettre les gares du Grand Est en qualité et en conformité

La Région Grand Est et SNCF Gares & Connexions ont entrepris de mettre les gares en qualité et en conformité.
Ces services se traduisent, par des investissements concrets correspondants par exemple :

  • aux équipements d’information voyageur (écran d’information dynamique, affichage léger, mobilier connecté),
  •  aux équipements de confort d’attente et de sécurité (salle d’attente, abri de quai, vidéo surveillance, etc.),
  • aux services de type Wifi, toilettes, objets trouvés, services du quotidien, commerces.

 

 

 

Festival d’Avignon: rencontre professionnelle «Mobilité transfrontalière dans un contexte européen»

Dans le cadre du festival d’Avignon, la Région Grand Est a organisée, le mardi 16 juillet 2019, une rencontre professionnelle à la Caserne, en coopération avec le Ministère de la Culture du Grand-Duché du Luxembourg et la Mission culturelle du Luxembourg en France.

Cette rencontre a permis aux profesionnels français et luxembourgeois du spectacle vivant, présents pour l’occasion, d’échanger au sujet des obstacles à la mobilité en territoire transfrontalier, de travailler ensmble à la formulation de recommandations concrètes en la matière et de s’informer quant aux aides existantes à la mobilité des artistes dans le contexte transfrontalier et européen.

La Région soutient ArcelorMittal, exemple d’une reconversion industrielle réussie

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, a visité les sites d’ArcelorMittal en Moselle, en présence d’Eric Niedziela, Vice-Président d’ArcelorMittal et Directeur général d’ArcelorMittal France, ce mardi 9 juillet 2019. Cette visite s’est également déroulée en présence de Rémi Sadocco, Président de la Commission Innovation, Enseignement Supérieur et Recherche, et des Conseillères régionales Stéphanie Kis et Marie-Rose Sartor.

Une nouvelle ligne de galvanisation à Florange

Dans le Grand Est, le groupe compte 5 400 employés répartis sur le territoire. Numéro 1 de la sidérurgie européenne et fournisseur majeur pour l’industrie automobile, ArcelorMittal est implanté en Lorraine sur plusieurs sites, notamment le centre de recherche de Maizières-lès-Metz et le site de production de Florange. Avec le soutien de la Région Grand Est, l’entreprise investit pour moderniser ses usines et développer son activité de transformation de l’acier.

Ainsi, à Florange, une nouvelle ligne de galvanisation est actuellement en cours de construction. Avec un démarrage prévu d’ici la fin de l’année, elle permettra à terme de produire 800 000 tonnes par an d’acier à très haute résistance pour l’automobile et emploiera à terme 80 personnes dont 25 embauches nouvelles. Pour ce projet, la Région apportera une aide à l’acquisition de matériel. L’objectif est de renforcer l’avenir du site de Florange en tant que spécialiste de l’acier automobile à forte valeur ajoutée.

Sur le volet R&D, la Région accompagnera ArcelorMittal dans son programme de transformation digitale, qui prévoit notamment l’implantation d’un Digital Lab comprenant un espace de co-working (accueil de start-ups, partenariats avec les Ecoles et Universités, espace connecté THD, etc.) et un lieu de formation des employés aux futures technologies et à l’impact métier. L’ambition du groupe est de devenir la référence digitale pour la sidérurgie européenne.

Forum Alentours – Rendez-vous de la coproduction rhénane

Du 9 au 11 juillet 2019, plus de 300 professionnels du cinéma et de l’audiovisuel de la région Grand Est et des pays voisins se sont réunis dans le cadre du Forum Alentours, le rendez-vous de la coproduction rhénane.

Ouvert à tous les genres et tous les formats de la création audiovisuelle et cinématographique, de la fiction au documentaire, en passant par l’animation et les nouvelles écritures, le Forum Alentours s’emploie à développer une plateforme d’échange transfrontalier entre les différents acteurs du secteur (producteurs, cinéastes, techniciens, diffuseurs, distributeurs, financeurs, etc.).

Initialement centré, dans le cadre des « Rendez-vous de la Coproduction Rhénane », autour d’échanges BtoB entre des partenaires potentiels, des sessions de pitch et des études de cas, le Forum Alentours est désormais animé par des ateliers, des tables rondes et des projections de films.

En savoir plus

Plan IA Grand Est : vers une vallée européenne de l’intelligence artificielle

Le Président de la Région Grand Est, Jean Rottner, a présenté lors de 360 Possibles le plan régional IA. Doté de 350 Millions d’euros sur 5 ans, ce plan vise 5 objectifs :

  1. Booster la compétitivité des entreprises
  2. Soutenir l’excellence scientifique
  3. Accompagner le développement des start-up
  4. Développer les compétences régionales
  5. Garantir une IA transparente, éthique et inclusive

Ce plan s’inscrit – et c’es sa grande force – dans une véritable dynamique européenne, el lien avec l’Allemagne (Stuttgart), la Belgique, le Luxembourg et la Suisse pour fédérer entreprises et académiques au sein d’une véritable vallée européenne de l’intelligence artificielle.

Pour télécharger le plan IA Grand Est https://www.grandest.fr/wp-content/uploads/2019/06/ia-francais.pdf

 

Transports : 500 millions d’euros pour renouveler le matériel ferroviaire


Priorité de la Région Grand Est, les transports et les mobilités font l’objet d’une attention particulière pour apporter la meilleure de transport sur l’ensemble des territoires, qu’ils soient ruraux ou urbains. Lors de la Commission permanente du 5 juillet 2019, les élus ont approuvé l’acquisition de 30 rames Coradia Polyvalent bimode d’Alstom pour quadrupler l’offre de transport sur les 7 lignes transfrontalières vers l’Allemagne, ainsi que 9 rames périurbaines et régionales pour augmenter la desserte ferroviaire. Ces deux opérations représentent un investissement de près de 500 millions d’euros.

30  nouvelles rames pour le plus vaste projet de transport régional transfrontalier

En prévisioon de l’ouverture à la concurrence, la Région a décidé d’acquérir 30 rames automotrices Coradia Polyvalent d’Alstom pour dynamiser 7 lignes transfrontalières couvrant plus de 200 km de frontières : la Région Grand Est et les Länder de Sarre, Rhénanie-Palatinat et Bade-Wurtemberg souhaitent ainsi proposer des services ferroviaires transfrontaliers fréquents et réguliers sur l’ensemble des liaisons France – Allemagne dès décembre 2024.

9 nouvelles rames Régiolis pour 2022

Pour répondre à la forte croissance du trafic sur les lignes autour des métropoles, la Région a également décidé d’acquérir 9 nouvelles rames Régiolis (5 rames à capacité moyenne et 4 à grande capacité) pour un montant de plus de 102 millions d’euros, dont les premières livraisons sont prévues en 2022.
Ces commandes contibuent à pérenniser l’emploi en région : le Régiolis est en effet entièrement fabriqué sur les sites français d’Alstom Transport, notamment à Reichshoffen (67), une plateforme employant directement plus de 800 personnes pour l’ingénierie et l’assemblage des trains, avec plus de 3000 emplois indirects.

Financement de 5 rames pour expérimenter des trains à l’hydrogène

Face aux enjeux environnementaux, la Région a par ailleurs confirmé son intention de participer au projet national d’expérimentation de train fonctionnant à l’hydrogène, à travers l’acquisition de 5 rames. Elle a ainsi répondu favorablement, à l’instar d’autres Régions, au plan de développement, souhaité par le Gouvernement, d’un train fonctionnant à l’hydrogène à l’horizon 2022. Cette première expérimentation s’inscrit dans les objectifs de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, visant à réduire de 30% la consommation des énergies fossiles et de 40% les émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2030.

Voyage au cœur du Grand Est avec les visites écotouristiques

La Région Grand Est ambitionne de rendre le territoire toujours plus attractif en matière de tourisme. A ce titre les élus de la Commission permanente, du 5 juillet 2019, ont approuvé le soutien à 54 projets de visites écotouristiques.

54 expériences écotouristiquesbrochure-ecotourisme2019

Jusqu’en novembre 2019, la Région propose, en partenariat avec les Parcs Naturels Régionaux et les Offices de Tourisme du Grand Est, plus de 50 expériences écotouristiques à vivre dans tout le territoire, pour permettre à chacun de (re)découvrir la richesse de son patrimoine naturel, culturel et viticole. En 2019, la Région consacre, aux visites écotouristiques, un budget de 50 000€.

Véritables « expériences à vivre » destinées aussi bien à un public familial local que touristique, ces activités sont à la fois ludiques, innovantes et respectueuses de l’environnement.

Téléchargez la brochure expérience écotouristiques

Préparez votre sortie sur
experiences-ecotourisme.com

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile