Très haut débit en Grand Est : de nouvelles communes ouvertures à la commercialisation

Compte-tenu de la situation actuelle et en respect des mesures sanitaire, la Région Grand Est, Rosace et Losange ne tiendront pas de réunion publique et adaptent leur communication à l’attention des habitants et des entreprises des communes concernées par l’ouverture commerciale du réseau. Une information explicative est transmise à chaque commune et intercommunalité concernées.

Les habitants et les entreprises des communes pourront souscrire un abonnement très haut débit, auprès de l’opérateur de leur choix après avoir vérifié leur éligibilité :

Les nouvelles communes ouvertes à la commercialisation :

En Alsace

  • Bœrsch (Communauté de communes des Portes de Rosheim)
  • Gertwiller, Heiligenstein et Zellwiller (Communauté de communes du Pays de Barr)
  • Gueberschwihr, Hirtzfelden (Communauté de communes Pays Rhin-Brisach)
  • Luttenbach-sur-Munster et Muhlbach-sur-Munster (Communauté de communes de la Vallée de Munster)
  • Reguisheim (Communauté de communes Centre Haut-Rhin)
  • Waldighoffen (Communauté de communes Sundgau)

Les communes suivantes ne sont concernées que par une ouverture partielle :

  • Epfig (Communauté de communes du Pays de Barr)
  • Guebwiller (Communauté de communes de la Région de Guebwiller)
  • Metzeral (Communauté de communes de la Vallée de Munster)
  • Niederentzen (Communauté de communes Centre Haut-Rhin)

Au 1ermai 2020, plus de 218 000 prises auront été ouvertes à la commercialisation dans 525 communes alsaciennes, soit près de 75% des communes à déployer.

En Champagne-Ardenne et en Lorraine

  • Au 28 mai
    • Ville-en-Vermois (Communauté de communes des Pays du Sel et du Vermois)
  • Au 30 mai
    • Daigny, Givonne, La Moncelle (Communauté d’agglomération Ardenne Métropole)
    • Aigny, Vraux (Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne)
    • Saudoy, Vindey (Communauté de communes de Sézanne Sud-Ouest Marnais)
    • Jonchery-sur-Vesle, Montigny-sur-Vesle, Vandeuil (Communauté urbaine du Grand Reims)
    • Maidières (Communauté de communes du Bassin de Pont-à-Mousson)
    • Crévic (Communauté de communes des Pays du Sel et du Vermois)
    • Deuxville, Maixe, Serres ainsi qu’Einville-au-Jard en partie, la totalité au 12 juillet (Communauté de communes du Pays du Sânon)
    • Vosges : Fresse-sur-Moselle, St-Maurice-sur-Moselle partie Sud (Communauté de communes des Ballons des Hautes-Vosges)
  • Au 31 mai
    • Athis (Communauté d’agglomération d’Epernay)
  • Au 1er juin
    • Ceintrey, Clérey-sur-Brenon, Ognéville, Quevilloncourt, Voinémont (Communauté de communes du Pays du Saintois)
    • Portieux sauf rive droite de la Moselle (Communauté d’agglomération d’Epinal)
  • Au 2 juin
    • Osnes, Pure (Communauté de communes des Portes du Luxembourg)
    • Bouy-Luxembourg, Dosches, Rouilly-Sacey (Communauté de communes Forêts, Lacs, Terres en Champagne)
    • Val-de-Meuse pour Montigny-le-Roi Nord, Provenchères-sur-Meuse, Monaco, Meuse, Léocourt, Maulain et Ravennefontaines (Communauté de communes du Grand Langres)
    • Breuvannes-en-Bassigny pour Colombey-lès-Choiseul (Communauté de communes Meuse Rognon)
    • Amenoncourt, Autrepierre, Avricourt, Emberménil, Gondrexon, Igney, Leintrey, Reillon, Remoncourt, Repaix, Vaucourt, Xousse (Communauté de communes de Vezouze en Piémont)
    • Belleville (Communauté de communes du Bassin de Pont-à-Mousson)

Au 1er mai 2020, près de 128 000 prises ont été ouvertes à la commercialisation dans plus de 500 communes des 7 départements concernés par le réseau Losange.

Déploiement du Très Haut Débit

En Alsace

A ce jour, le réseau Rosace permet l’accès aux offres de 14 FAI (Fournisseur d’accès à Internet) grand public et de 37 FAI destinés aux professionnels. Organisées conjointement par l’entreprise Rosace et chaque maire , elles associeront les représentants de la Région Grand Est, de chaque Département et de l’EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale), s’il cofinance le projet. D’autres réunions seront organisées au fur et à mesure de l’achèvement des travaux de connexion des villages alsaciens.

Au 1er décembre 2019, près de 175 000 prises auront été ouvertes à la commercialisation dans 445 communes alsaciennes, soit près de 64% des communes à déployer.

Dans les autres territoires du Grand Est

La Région Grand Est a lancé, en août 2017, une délégation de service public afin de déployer le très haut débit par la fibre optique dans les départements des Ardennes, l’Aube, la Marne, la Haute-Déploiement Fibre optique Très haut débitMarne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et des Vosges. Cette délégation a été confiée à l’entreprise LOSANGE qui va déployer environ 830 000 prises dans près de 3 600 communes*, pour un investissement total estimé à 1,4 milliard d’euros d’ici février 2023.
En Moselle, le Syndicat Mixte Moselle Fibre, avec le soutien de la Région Grand Est, met également en oeuvre son réseau d’initiative publique pour raccorder 140 000 prises en cinq ans dans les 14 EPCI.

*en-dehors des communes où les opérateurs privés investissent sur leurs fonds propres

Le Très Haut Débit (THD) : pilier du développement des territoires

La Région s’est engagée à ce que tous les territoires du Grand Est, aussi bien ruraux qu’urbains, bénéficient de la même qualité de services. Il s’agit également de permettre aux entreprises artisanales, industrielles ou agricoles d’avoir accès aux mêmes outils que les grands groupes, notamment pour celles qui souhaitent s’internationaliser.
La Région offre en outre la possibilité aux jeunes de se voir dotés d’outils numériques pour leurs études, dans le cadre du passage intégral au manuel numérique pour tous les lycées du Grand Est à l’échéance 2021. Enfin, c’est la garantie, pour les habitants du Grand Est, de disposer de services publics accessibles pour effectuer leurs démarches administratives dans des conditions optimales.

 

Un Business Act Grand Est pour repenser l’économie régionale

Face à la crise sanitaire sans précédent qui touche durement le Grand Est et particulièrement le secteur économique, l’Etat et la Région Grand Est se mobilisent pour lancer un plan de reprise inédit, « un Business Act post-COVID ».

Cette démarche collective s’organise en 4 étapes pour aboutir à un plan ambitieux qui sera soumis au vote de l’Assemblée régionale le 18 juin prochain.

Parce que le territoire du Grand Est est inscrit dans une dynamique frontalière et européenne, l’Etat et la Région associent pleinement les acteurs des territoires voisins, afin d’intégrer l’enjeu transfrontalier à cette démarche.

Découvrir le site internet

Le cadre stratégique

Le Business Act Grand Est développe 3 grands axes :

  • la performance et la transformation industrielle, premier actif du Grand Est,
  • la transition écologique et énergétique qui est une attente forte des citoyens et un impératif partagé de l’Union Européenne,
  • la transformation numérique, levier de compétitivité nécessaire pour tous les secteurs clefs du Grand Est.

A cela s’ajoutent plusieurs objectifs transverses, à commencer par restaurer la confiance, des salariés comme des producteurs, des consommateurs comme des touristes (mises en place de mesures sanitaires dans les lieux de travail, dispositifs de tiers de confiance, soutien au premières commandes par la commande publique, etc.). Il s’agira également de « donner envie de Grand Est », c’est-à-dire de faire découvrir les potentialités industrielles (sourcing), culturelles, touristiques, etc., de la région. Sans oublier d’adapter l’ingénierie financière à l’ambition, en s’assurant de la disponibilité des fonds nécessaires et en s’appuyant notamment sur des actions de veille et de lobbying auprès de la Commission Européenne.

Les 4 étapes

L’objectif est d’associer les différentes initiatives de relance européenne et nationale pour les relier aux stratégies régionales afin de créer un maximum de synergies en Grand Est.

4 Masterclass de très haut-niveau

Josiane Chevalier, Préfète de la région Grand Est et Jean Rottner, Président de la Région Grand Est animeront un cycle unique de quatre Masterclass de très haut-niveau :

L’objectif est d’intégrer rapidement le meilleur des révolutions numériques, environnementales et industrielles et de comprendre le cadre macro-économique mondial, européen et national dans lequel s’inscrit la démarche.
Ces Masterclass seront filmées et partagées avec l’ensemble des acteurs concernés.

  • Masterclass Business Act
  • Masterclass Business Act
  • Masterclass Business Act

Un Groupe Contact

Le Groupe Contact est composé d’industriels, experts, élus, représentatifs des enjeux stratégiques et des filières industrielles du Grand Est, conseillés par 8 experts d’envergure internationale. Il comprend également un « Comité des Sages » composé de la CCI Grand Est, de la Chambre Régionale d’Agriculture du Grand Est, de la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat Grand Est, du CESER et des syndicats patronaux et salariaux représentatifs.

Le Groupe Contact est un outil de synthèse et de coordination. Il produira et mutualisera les ressources de veille stratégiques et les notes de cadrage et synthétisera les travaux des Groupes Thématiques. Il sera animé par Lilla Merabet, Vice-Présidente de la Région Grand Est déléguée à la Compétitivité, l’Innovation et le Numérique, et Blaise Gourtay, Secrétaire général pour les affaires régionales et européennes de la Préfecture de la région Grand-Est. Il se réunira à 4 reprises selon un rythme hebdomadaire.

Les Groupes Thématiques

Ils ont pour mission de proposer une feuille de route post-Covid à court et moyen terme qui décrira notamment les enjeux à dépasser, les objectifs stratégiques, les premières actions concrètes, le cas échéant la place des transitions numériques, écologiques et industrielles et les premiers éléments de cadrage budgétaires.

Pilotés par des industriels reconnus, avec deux rapporteurs cadres de l’Etat ou élus régionaux, ces groupes associeront librement les contributeurs représentatifs du thème et selon un équilibre territorial à l’échelle régionale.
Les groupes Thématiques travailleront autour de 22 items :

  • Agriculture, filières viticole et vinicole et œnologie
  • Mobilités
  • La coopération public/privé pour relever les défis de la recherche en Grand Est
  • Nouveaux liens européens et transfrontaliers
  • Compétences et nouvelle lecture des talents
  • Biodiversité, impact environnemental et énergétique : opportunités de croissance et d’emploi
  • Atouts et attraits du Grand Est : Haute qualité humaine, savoirs faire spécifiques, ESS…
  • Industrie manufacturière du futur : entreprise agile, nouveaux produits et nouveaux débouchés
  • Startup, technologies de rupture
  • Économie du numérique, intelligence artificielle
  • Sylviculture, bois et chasse
  • Commerces et circuits de distribution (hors alimentaire)
  • Culture, filières créatives et rayonnement
  • Tourisme et attractivité
  • Sport
  • Nouvelles chaines de valeur et adaptation des filières
  • Approches innovantes en santé
  • BTP et économie de la construction
  • Nouvelles organisations du travail (télétravail, temps partagé, etc.)
  • Synergie des territoires, organisation territoriale et nouveaux services publics
  • Bio économie, circuits courts, agro-alimentaire et nouveaux modes de consommation

Les Groupes Thématiques se réuniront trois fois à partir de la semaine du 11 mai.

Les contributions libres

Un appel à contributions, adossé au site internet grandest-ba.fr et une adresse mail sera lancé à partir du 7 mai et pour trois semaines. Les services de l’Etat et de la Région synthétiseront ces remontées.

Déconfinement : trafic TER

Dès lundi 11 mai, 60% des TER circuleront en Grand Est. Afin d’assurer les conditions nécessaires au transport des voyageurs, des mesures sanitaires seront mises en place :

Distribution de masques

  • Dès la semaine du 11 mai, distribution de 200 000 masques chirurgicaux achetés par la Région Grand Est : 100 000 sur les parvis des principales gares (lundi 11 et mardi 12), 50 000 mis à disposition aux guichets, 50 000 à bord par les contrôleurs.
  • A partir du 18 mai, distribution de 130 000 masques Grand Public achetés par la Région, dans 24 gares, à destination des abonnés TER Grand Est.

Filtrage à l’entrée de gares

Un dispositif de filtrage sera également mis en place en entrée des principales gares pour accompagner le port du masque et les gestes barrières.

Un nettoyage des gares renforcé

  • Nettoyage et désinfection complets des gares avant réouverture
  • Nettoyage et désinfection renforcés au quotidien des gares, des espaces de services et des automates de ventes
  • Visibilité des agents de nettoyage par le port d’un gilet blanc

Les accessoires de prévention disponibles

  • Distributeurs de gel hydroalcoolique sans contact
  • Gel hydroalcoolique et masques en vente dans les distributeurs automatiques et les commerces en gare

Gestion des flux et des espaces en gare

  • Marquage au sol pour le respect de la distanciation et la gestion des flux
  • Fermeture des espaces d’attente clos
  • Distanciation dans les espaces d’attente ouverts, 1 siège sur 2
  • Distanciation dans les ascenseurs et civilité
  • Neutralisation des dispositifs d’agréments

Nettoyage des trains

Les trains feront l’objet d’un nettoyage quotidien approfondi (désinfection des portes, poignées, tablettes, barres de maintien, WC, etc.).

Une information quotidienne

Chaque jour à partir de 17h, l’information concernant les trains du lendemain sera disponible et notamment les trains sensibles, à forte fréquentation, limités aux abonnés pour leur trajet domicile travail.

  • Internet : ter.sncf.com/grand-est
  • Téléphone (numéro gratuit) pour l’info trafic TER Grand Est : 0 805 415 415 (horaires valables jusqu’au 31 mai : du lundi au vendredi de 9h à 19h, samedi de 9h à 14h, dimanches et jours fériés de 15h à 20h)

En complément des mesures sanitaires, les voyageurs sont invités à privilégier le télétravail et les heures creuses. Aux heures de pointes, les TER seront réservés aux abonnés.

Mesures commerciales pour les clients TER FLUO GRAND EST

  • Abonnés
    – Les abonnés mensuels pourront voyager au mois de mai avec l’abonnement de mars ou d’avril
    – Les abonnés à prélèvement automatique pourront voyager gratuitement en mai
    – Première mensualité gratuite pour tout nouvel abonnement à prélèvement automatique souscrit avant le 30 septembre
  • Titulaires d’une carte Primo ou Presto : validité de la carte prolongée de deux mois supplémentaires. Pour les cartes arrivant à échéance avant fin 2020, importante réduction pour le renouvellement : Primo à 5€ au lieu de 20, et Presto à 15€ au lieu de 30
  • Après la crise… Des actions promotionnelles auront lieu à la rentrée, selon le rythme du déconfinement.

100 000 Chèques Vacances pour les « héros » du Grand Est

En lançant l’opération « Chèque Vacances en Grand Est », la Région veut soutenir activement ses acteurs touristiques et remercier ses héros du quotidien !

Cette initiative menée avec le concours financier de l’Union Européenne, permettra d’offrir 10 000 chéquiers vacances de 500 euros aux salariés du secteur privé de la région, dont le quotient familial ne dépasse pas 700 euros et ayant travaillé au contact direct du public durant la période de confinement.

Ces « Chèques vacances en Grand Est » seront utilisables dans le Grand Est, pour des prestations d’hébergement, de restauration et de loisirs touristiques et pourront être utilisés dès la date de réouverture des établissements touristiques.

Les dossiers de demande de chéquiers pourront être remplis, à compter du 2 juin, sur le site de la Région Grand Est, à partir d’un formulaire en ligne qui sera mis à leur disposition.

Pour bénéficier de ce dispositif inédit, les demandeurs devront fournir une copie de leur bulletin de salaire d’avril, une attestation de leur employeur certifiant du travail au contact du public pendant la période de confinement et un document de moins de trois mois émanant de la CAF indiquant leur quotient familial. Le demandeur doit impérativement travailler dans la région Grand Est.

Contacts
Direction du tourisme de la Région Grand Est :

En parallèle, pour la période estivale, la Région travaille avec la SNCF pour proposer des voyages à « petits prix » sur le réseau TER Fluo Grand Est afin de permettre à chacun de découvrir ou redécouvrir les beautés de notre région !

« Ma Région Demain » ou comment dessiner ensemble l’avenir du Grand Est !

Préparer l’avenir ensemble : tel est l’objectif de la démarche de participation citoyenne « Ma Région Demain » lancée par la Région Grand Est. Le but de l’initiative ? Inviter chaque citoyen du Grand Est à imaginer l’avenir et à réfléchir aux politiques publiques, face aux bouleversements sociaux, économiques, environnementaux et sociétaux engendrés par la crise du COVID-19.

Faire part de ses idées et de ses attentes, exprimer son avis, souligner les priorités, ce qui doit changer, évoluer, mais aussi ce qui est positif… voici l’esprit de cette démarche qui se veut ouverte et constructive.

Les contributions des citoyens seront recueillies au moyen :

  • d’un questionnaire dénommé « La crise et vous »
  • d’une boîte à idées « Ma Région Demain », tournée vers l’avenir, pour identifier les sujets importants, les priorités, faire des suggestions, voter pour les projets et idées les plus pertinents.

La Région Grand Est s’engage dans cette démarche à écouter, à analyser et à aller plus loin avec les habitants du Grand Est :
– en recueillant, en synthétisant et en partageant les retours du questionnaire « La crise et vous »,
– en identifiant les idées phares proposées pour chaque thématique de la boîte à idées et en les soumettant au débat,
– en répondant aux idées les plus plébiscitées sur la plateforme.

La consultation est ouverte jusqu’au 30 septembre 2020

Participer

Barrière-Covid19, une plateforme inédite de mise en relation de fabricants

Initiative de la Région Grand Est en collaboration avec la Préfecture de Région et la CCI Grand Est, la plateforme barriere-covid19.fr vise à :

  • permettre à toutes les entreprises régionales (TPE / PME / artisans / commerçants / industrie) de se fournir en équipement de protection individuel (EPI) à usage non-sanitaire afin qu’elles puissent reprendre leur activité dans les meilleures conditions de sécurité pour leurs salariés ;
  • permettre aux fabricants d’équipement de protection individuel du Grand Est de vendre leur production aux entreprises régionales, contribuant ainsi au soutien de l’économie locale en circuit-court.

Barriere-covid19.fr permet de répondre tant aux besoins des petites entreprises et des artisans (faibles volumes d’équipements), qu’aux besoins de plus grandes entreprises (besoins importants en EPI).

Les entreprises achètent directement en ligne et se font livrer les produits dans leurs locaux (livraison opérée par La Poste).

Barriere-covid19.fr ne propose que des produits à usage non sanitaire.

Pour les équipements à usage sanitaire destinés aux professionnels de santé, l’ARS Grand Est a lancé une initiative en ligne.

Contact :

Agir contre les violences intrafamiliales

La Région Grand Est, engagée pour l’égalité femmes-hommes, fait de la lutte contre toutes les formes de violences l’une de ses priorités. Ceci, notamment en cette période de confinement durant laquelle les femmes et les enfants sont fortement impactées.

Le 5 avril 2020, le secrétaire général des Nations Unies a ainsi appelé « tous les gouvernements à prendre des mesures de prévention de la violence contre les femmes et à prévoir des recours pour les victimes dans le cadre de leur plan d’action national face au Covid-19».

Victimes et/ou témoins de violences :

  • Composez le 17 (accessible 24h/24, 7j/7)
  • Ou contactez par SMS le 114 (accessible gratuitement 24h/24, 7j/7)
  • Pour fuir et rejoindre un hébergement d’urgence, appelez le 115
  • Pour signaler une situation ou une suspicion de violences sur mineurs, composez le 119
  • S’il vous est impossible de vous isoler et/ou de contacter ces numéros, rendez-vous dans une pharmacie qui alertera tout de suite les forces de l’ordre. Si le conjoint violent est présent, prononcez le code « Masque 19 » devant le pharmacien.
  • Pour une écoute et des informations (médicales, psychologiques, juridiques, etc.) :
    Composez le 3919 (accessible du lundi au dimanche de 9h à 19h) ou prenez contact avec l’un des 13 Centres d’information sur les Droits des Femmes et des Familles du Grand Est ou rendez vous sur : arretonslesviolences.gouv.fr

Un service d’écoute dédié aux auteurs de violences conjugales est également accessible au 08 019 019 11 (7j/7 de 9h à 19h)

Tous ces numéros et contacts sont anonymes et gratuits

Covid-19, le Grand Est prépare le « Jour d’Après »

La Région Grand Est est confrontée depuis de longues semaines à la crise sanitaire sans précédent de Covid-19. Si le confinement général, déclaré en France le 17 mars dernier sur l’ensemble du territoire, est nécessaire pour endiguer la propagation du virus et protéger la population, il affecte lourdement son activité économique et industrielle.

Préparer le dé-confinement dans le respect des règles sanitaires s’impose. C’est la raison pour laquelle la Collectivité Territoriale se donne les moyens de proposer des solutions adaptées et responsables, en liaison avec deux partenaires : la Banque des Territoires et le Crédit Mutuel Alliance Fédérale.

Anticiper et créer les meilleures conditions pour faire du Grand Est la terre de la reprise économique et du lien social

Dans la continuité des mesures d’urgence prises dès le début de la crise pour accompagner les acteurs économiques, la Région Grand Est a initié une dynamique pour permettre une large diffusion de tests sérologiques du Covid-19 et faciliter ainsi une reprise progressive mais consolidée des activités économiques, sociales et humaines. L’enjeu de cette démarche va permettre de tester massivement notre population préalable à une reprise de l’activité. C’est la raison pour laquelle, elle lance aujourd’hui avec ses deux partenaires une Société d’Economie Mixte Locale (SEML), « Dynamise ».

L’objectif est de se doter d’un outil souple et performant qui permette de sécuriser l’accès à un volume de tests suffisant pour satisfaire les besoins de la population, sur tous les territoires du Grand Est. Pour permettre à la SEML d’initier ces approvisionnements, des apports en compte courant d’associés* , par la Région Grand Est et la Banque des Territoires, ainsi qu’un financement bancaire du Crédit Mutuel, seront réalisés.

Cette société aura pour mission l’achat de matériels destinés à répondre à la crise sanitaire, et notamment de kits de tests sanguins Covid-19, prioritairement auprès de fournisseurs régionaux. Plus précisément, elle favorisera l’achat en gros puis la revente et la redistribution des kits en région (acteurs publics et privés).

Face aux tensions internationales sur les marchés et à la spéculation qui sévit sur ces produits, la Région et ses partenaires souhaitent garantir l’achat de tests à des prix raisonnables. La Région, actionnaire principal de la SEML, assurera son fonctionnement à travers une équipe dédiée et veillera à la bonne répartition des kits sérologiques.

Dynamise aura pour mission de privilégier et d’encourager la production locale de solutions et de matériels, tout en répondant à l’objectif de « pacte de relocalisation » souhaité pour l’économie régionale, en vue de réduire la dépendance et de créer des filières d’emplois nouveaux et nécessaires pour le Grand Est.

Un apport en compte courant d’associés de 5 millions d’euros de la Région Grand Est et de 5 millions d’euros de la Banque des Territoires, un financement bancaire du groupe Crédit Mutuel.

Consulter de le Dossier de presse

Livraison de 5 millions de masques dans le Grand Est

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, la Région Grand Est a commandé 5 millions de masques à l’étranger. Ces masques arrivent cette semaine en Grand Est en 3 étapes. Coordonnée par la Région et financée grâce aux fonds européens, cette opération devrait permettre d’équiper très rapidement les personnels soignants en contact direct avec les habitants du Grand Est. Elle illustre la solidarité territoriale et la mobilisation de toutes les collectivités pour lutter contre le virus.

Des masques pour les structures médico-sociales

2 millions de masques ont été réceptionnés le mardi 31 mars en début de nuit à l’EuroAirport Bâle-Mulhouse-Fribourg, qui vont bénéficier en priorité aux structures médico-sociales (EHPAD, structures d’accueil de personnes handicapées, associations d’aide à domicile, foyers, etc.). Les Conseils départementaux, notamment responsables de l’aide à l’autonomie pour les personnes âgées, assureront la livraison de ces masques auprès des structures préalablement identifiées par les Départements.

3 millions de masques pour les professionnels de santé libéraux

2 millions de masques seront réceptionnés le 3 avril et seront destinés aux professionnels de santé libéraux. A cette livraison s’ajoutera 1 autre million de masques qui arrivera également dans les prochains jours.

Ces masques seront ensuite acheminés vers les réseaux de répartiteurs pharmaceutiques du territoire, qui les distribueront dès que possible aux personnels soignants et aux professionnels de santé libéraux exposés au COVID-19, en lien avec les Unions Régionales des Professionnels de santé (URPS).

« La livraison de ces 5 millions de masques, bientôt renforcée par ceux qui ont été commandés à nos entreprises locales, permettra de soulager temporairement nos personnels soignants, mais n’oublions pas notre objectif : 1 million de masques par semaine !

Aujourd’hui plus que jamais, nous devons être solidaires de ces personnes quotidiennement exposées au virus et tout mettre en oeuvre, ensemble, pour vaincre cette guerre. Et on ne le répétera jamais assez, #RestezChezVous« , souligne Jean Rottner.

Résistance : un fonds de 44 millions d’euros pour soutenir les associations et les petites entreprises

Afin de soutenir la trésorerie des associations, entrepreneurs, micro entrepreneurs et petites entreprises fragilisée par la crise sanitaire, la Région Grand Est et la Banque des Territoires, en partenariat avec les Conseils départementaux et les EPCI du Grand Est créent le fonds « Résistance ».

44 millions d’euros mobilisés

Un fonds de 44 millions d’euros est ainsi mobilisé. Il se composera :

  • d’un soutien socle de la Région Grand Est et de la Banque de Territoires : 2 € / habitant chacun (11 M € pour la Région Grand Est et autant pour la Banque des Territoires) soit 22 M €
  • d’une contribution de 2 € / habitant pour chaque collectivité participante (10 départements et 149 EPCI)

Ce mécanisme offrira ainsi, au travers de cet effort collectif, un effet de levier multiplié par 4 : là où le partenaire met 2 €, ce sont en fait 8 € qui sont injectés sur son territoire.

Un dispositif simple, proche des entreprises et des associations

Ces avances de trésorerie, remboursables dans un délai d’un an voire plus en cas de difficulté, vont permettre d’octroyer des aides :

  • de 2 000 à 20 000 € aux entreprises qui comptent jusqu’à 20 salariés,
  • ce soutien peut monter à 30 000€ pour les associations et les acteurs du secteur non-marchand,
  • une « prime d’activité » forfaitaire pouvant aller jusqu’à 5000 €  peut s’ajouter pour aider les entreprises en fonctionnement dans un secteur d’activité jugé essentiel (chaîne agricole et agro-alimentaire + produits de santé / protection, incluant fournisseurs et sous-traitants, transport et logistique). Forfait par salarié en activité à 500 €.

Ce fonds de soutien s’ajoute aux autres dispositifs déjà mis en place par l’État, au fonds de solidarité déployé par l’État et les Régions et en complément du prêt rebond déployé par la Région.

Une instruction des dossiers à l’échelle des territoires

Inédit en France, un tel dispositif doit permettre aux plus petites entreprises mais aussi au secteur associatif ou non-marchand de passer le cap de cette crise, et l’instruction des dossiers, simplifiés, sera effectuée à l’échelle de chaque territoire de manière souple et agile, par un comité associant les trois niveaux de collectivités (au niveau des EPCI, des Départements ou des agences de développement économique et de leurs partenaires) pour répondre efficacement aux besoins identifiés localement.

Par ce dispositif et par la mobilisation générale des acteurs publics, il s’agit, d’ores et déjà, d’encourager et de préparer le monde économique et associatif à l’après-crise.

En savoir plus sur ce dispositif

Covid-19 : aide exceptionnelle aux élèves infirmiers et élèves aides-soignants mobilisés

Face à la situation d’urgence sanitaire dans le Grand Est, la Région Grand Est et l’Agence Régionale de Santé Grand Est ont décidé d’apporter une aide exceptionnelle aux élèves infirmiers et élèves aides-soignants mobilisés aux côtés des professionnels de santé. En accord avec le Ministère du Travail, 11 millions d’euros sont débloqués à partir du 26 mars 2020 via des fonds du plan d’investissements dans les compétences (PIC).

L’aide est mise en place à partir du 26 mars 2020* jusqu’à la fin de la période de crise sanitaire. Les périodes de stage qui se sont déroulées avant le 26 mars* ne sont pas prises en compte.
*19 mars pour le Haut Rhin

Tenant compte des indemnités de stages et d’une modulation en fonction de l’année d’études, le montant de l’aide exceptionnelle pour l’étudiant en soins infirmiers sera de :

  • 1ère année : 1 312 € par mois (dont 112 € d’indemnités de stage)
  • 2ème année : 1 352 € par mois (dont 152 € d’indemnités de stage)
  • 3ème année : 1 500 € par mois (dont 200 € d’indemnités de stage)

Si le renfort en stage a duré moins d’un mois, l’aide sera calculée au prorata par semaine complète soit 35 h de travail.

Le montant total de l’aide exceptionnelle pour l’élève aide-soignant sera de 1 000 € par mois.
Si le renfort en stage a duré moins d’un mois, l’aide sera calculée à raison de 250 € par semaine complète soit 35 h de travail.

* Seule la convention de stage validée fera foi pour la valorisation de l’indemnisation.

Validation de stage

  • Les apprenants qui sont déjà en stage validé par leur Institut de formation et l’ARS n’ont pas de démarche à faire.
  • Les apprenants qui ne sont pas encore en stage sont invités à se porter volontaire sur la plateforme de volontariat suivante pour valider la mise en stage.

Plateforme de volontariat

 

FAQ – les réponses à vos questions

Pour toute information complémentaire : et

Opération Masques : le Grand Est a besoin de vous !

Dans le contexte inédit actuel qui touche la France depuis plusieurs semaines et notamment le Grand Est, Jean Rottner appelle à une solidarité collective et massive et lance l’opération « masques ».

Merci à la mobilisation collective

Jean Rottner remercie toutes les personnes qui ont déjà commencé à se mobiliser sur les réseaux sociaux pour collecter des masques. A ce jour 350 000 masques FFP2 ont pu être trouvés. Ils seront disponibles via les réseaux de pharmacies et destinés aux professionnels de santé des territoires prioritaires (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Vosges et Meurthe-et-Moselle).

Produire 500 000 masques en Grand Est

Toutefois, il manque encore des masques. Avec l’aide des entreprises du Grand Est, des partenaires économiques et de la filière textile, nous allons lancer la production de masques localement, en Alsace, en Moselle, dans les Vosges et dans l’Aube. L’objectif est de produire 500 000 masques par semaine.

Une commande de 5 Millions de masques en Asie

Enfin, la Région Grand Est passe commande de plus de 5 millions de masques auprès de chaînes de productions étrangères, à destination de tous les professionnels exposés, les personnels soignants, ceux qui s’occupent des personnes âgées, des policiers, des pompiers …

Aujourd’hui, « nous sommes en guerre ». Une guerre qu’il nous faut gagner ensemble, avec combattivité, solidarité et surtout #RestezChezVous. », s’est exprimé Jean Rottner, Président de la Région Grand Est.

 

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile