La fibre en Grand Est : ouvertures commerciales pour de nouvelles communes

Compte-tenu de la situation actuelle et en respect des mesures sanitaire, la Région Grand Est, Rosace et Losange ne tiendront pas de réunion publique et adaptent leur communication à l’attention des habitants et des entreprises des communes concernées par l’ouverture commerciale du réseau. Une information explicative est transmise à chaque commune et intercommunalité concernées.

Les habitants et les entreprises des communes pourront souscrire un abonnement très haut débit, auprès de l’opérateur de leur choix après avoir vérifié leur éligibilité :

Les nouvelles communes ouvertes à la commercialisation :

En Alsace

  • Au 1er juin 2020 – Communes ouvertes en totalité
    • Pays Rhin-Brisach : Roggenhouse
    • Saint-Louis Agglomération : Hagenthal-le-Bas, Neuwiller, Schlierbach
    • Vallée de Munster : Breitenbach-Haut-Rhin
  • Communes ouvertes partiellement, en raison de la zone des travaux
    • Pays de Barr : Barr (secteurs centre-ville, avenue des Vosges)
    • Saint-Louis Agglomération : Blotzheim (secteurs rue Jean Moulin, rue du 19 Novembre, Le Belvédère, zone commerciale)
    • Vallée de Kaysersberg : Kaysersberg-Vignoble (Kaysersberg et Kientzheim)
  • Au 15 juin 2020 – Communes ouvertes en totalité
    • Vallée de Saint-Amarin : Kruth, Wildenstein

Au 1er juin 2020, plus de 227 000 prises auront été ouvertes à la commercialisation dans 532 communes alsaciennes, soit près de 76 % des communes à déployer.

En Champagne-Ardenne et en Lorraine

  • Au 20 juillet 2020, 24 nouvelles communes
    • Aube
      • Communauté de communes du Nogentais
        Nogent-sur-Seine (la taille de la commune impose une ouverture par étapes dans les quartiers Sud et Est de la ville, autour des avenues du Cardinal / Gallieni, Pasteur et rues Anatole France / Jean Jaurès / Pierre et Marie Curie)
      • Communauté de communes des Forêts, Lacs, Terres en champagne
        Assencières, Mesnil-Sellières
      • Communauté de communes de l’Orvin et de l’Ardusson
        Bercenay-le-Hayer, Bourdenay, Faux-Villecerf, Marcilly-le-Hayer, Saint-Lupin, Villadin
    • Marne
      • Communauté de communes de Sézanne – Sud-Ouest marnais (Marne)
        Châtillon-sur-Morin, Esternay (ouverture progressive à partir des quartiers Retourneloup, Vivier et Coopérative)
    • Meurthe-et-Moselle
      • Communauté de communes Mad et Moselle
        Mars-la-Tour, Puxieux, Tronville
      • Communauté de communes Moselle et Madon
        Pierreville, Pulligny (sauf le secteur Sud – rue de Ceintrey)
      • Communauté de communes du Pays du Saintois
        Autrey
      • Communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarrat
        Hablainville, Pettonville, Reherrey, Vaxainville
      • Communauté de communes de Vezouze-en-Piémont
        Buriville, Ogéviller, Réclonville
  • Au 2 juin
    • Osnes, Pure (Communauté de communes des Portes du Luxembourg)
    • Bouy-Luxembourg, Dosches, Rouilly-Sacey (Communauté de communes Forêts, Lacs, Terres en Champagne)
    • Val-de-Meuse pour Montigny-le-Roi Nord, Provenchères-sur-Meuse, Monaco, Meuse, Léocourt, Maulain et Ravennefontaines (Communauté de communes du Grand Langres)
    • Breuvannes-en-Bassigny pour Colombey-lès-Choiseul (Communauté de communes Meuse Rognon)
    • Amenoncourt, Autrepierre, Avricourt, Emberménil, Gondrexon, Igney, Leintrey, Reillon, Remoncourt, Repaix, Vaucourt, Xousse (Communauté de communes de Vezouze en Piémont)
    • Belleville (Communauté de communes du Bassin de Pont-à-Mousson)
  • Au 1er juin
    • Ceintrey, Clérey-sur-Brenon, Ognéville, Quevilloncourt, Voinémont (Communauté de communes du Pays du Saintois)
    • Portieux sauf rive droite de la Moselle (Communauté d’agglomération d’Epinal)
  • Au 31 mai
    • Athis (Communauté d’agglomération d’Epernay)
  • Au 30 mai
    • Daigny, Givonne, La Moncelle (Communauté d’agglomération Ardenne Métropole)
    • Aigny, Vraux (Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne)
    • Saudoy, Vindey (Communauté de communes de Sézanne Sud-Ouest Marnais)
    • Jonchery-sur-Vesle, Montigny-sur-Vesle, Vandeuil (Communauté urbaine du Grand Reims)
    • Maidières (Communauté de communes du Bassin de Pont-à-Mousson)
    • Crévic (Communauté de communes des Pays du Sel et du Vermois)
    • Deuxville, Maixe, Serres ainsi qu’Einville-au-Jard en partie, la totalité au 12 juillet (Communauté de communes du Pays du Sânon)
    • Vosges : Fresse-sur-Moselle, St-Maurice-sur-Moselle partie Sud (Communauté de communes des Ballons des Hautes-Vosges)
  • Au 28 mai
    • Ville-en-Vermois (Communauté de communes des Pays du Sel et du Vermois)

 

Au 10 juillet 2020, plus de 160 000 prises étaient ouvertes à la commercialisation dans près de 600 communes des 7 départements concernés par le réseau Losange.

Déploiement de la fibre

En Alsace

A ce jour, le réseau Rosace permet l’accès aux offres de 14 FAI (Fournisseur d’accès à Internet) grand public et de 37 FAI destinés aux professionnels. Organisées conjointement par l’entreprise Rosace et chaque maire , elles associeront les représentants de la Région Grand Est, de chaque Département et de l’EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale), s’il cofinance le projet. D’autres réunions seront organisées au fur et à mesure de l’achèvement des travaux de connexion des villages alsaciens.

Au 1er décembre 2019, près de 175 000 prises auront été ouvertes à la commercialisation dans 445 communes alsaciennes, soit près de 64% des communes à déployer.

Dans les autres territoires du Grand Est

La Région Grand Est a lancé, en août 2017, une délégation de service public afin de déployer le très haut débit par la fibre optique dans les départements des Ardennes, l’Aube, la Marne, la Haute-Déploiement Fibre optique Très haut débitMarne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et des Vosges. Cette délégation a été confiée à l’entreprise LOSANGE qui va déployer environ 830 000 prises dans près de 3 600 communes*, pour un investissement total estimé à 1,4 milliard d’euros d’ici février 2023.
En Moselle, le Syndicat Mixte Moselle Fibre, avec le soutien de la Région Grand Est, met également en œuvre son réseau d’initiative publique pour raccorder 140 000 prises en cinq ans dans les 14 EPCI.

*en-dehors des communes où les opérateurs privés investissent sur leurs fonds propres

La fibre : pilier du développement des territoires

La Région s’est engagée à ce que tous les territoires du Grand Est, aussi bien ruraux qu’urbains, bénéficient de la même qualité de services. Il s’agit également de permettre aux entreprises artisanales, industrielles ou agricoles d’avoir accès aux mêmes outils que les grands groupes, notamment pour celles qui souhaitent s’internationaliser.
La Région offre en outre la possibilité aux jeunes de se voir dotés d’outils numériques pour leurs études, dans le cadre du passage intégral au manuel numérique pour tous les lycées du Grand Est à l’échéance 2021. Enfin, c’est la garantie, pour les habitants du Grand Est, de disposer de services publics accessibles pour effectuer leurs démarches administratives dans des conditions optimales.

 

« Ma Région Demain » ou comment dessiner ensemble l’avenir du Grand Est !

Préparer l’avenir ensemble : tel est l’objectif de la démarche de participation citoyenne « Ma Région Demain » lancée par la Région Grand Est. Le but de l’initiative ? Inviter chaque citoyen du Grand Est à imaginer l’avenir et à réfléchir aux politiques publiques, face aux bouleversements sociaux, économiques, environnementaux et sociétaux engendrés par la crise du COVID-19.

Faire part de ses idées et de ses attentes, exprimer son avis, souligner les priorités, ce qui doit changer, évoluer, mais aussi ce qui est positif… voici l’esprit de cette démarche qui se veut ouverte et constructive.

Les contributions des citoyens seront recueillies au moyen :

  • d’un questionnaire dénommé « La crise et vous »
  • d’une boîte à idées « Ma Région Demain », tournée vers l’avenir, pour identifier les sujets importants, les priorités, faire des suggestions, voter pour les projets et idées les plus pertinents.

La Région Grand Est s’engage dans cette démarche à écouter, à analyser et à aller plus loin avec les habitants du Grand Est :
– en recueillant, en synthétisant et en partageant les retours du questionnaire « La crise et vous »,
– en identifiant les idées phares proposées pour chaque thématique de la boîte à idées et en les soumettant au débat,
– en répondant aux idées les plus plébiscitées sur la plateforme.

La consultation est ouverte jusqu’au 30 septembre 2020

Participer

Accompagner et développer les initiatives locales

Mardi 4 février, le Président de la Région Grand Est s’est rendu dans les Ardennes, accompagné de plusieurs élus régionaux. Cette journée passée au cœur d’un territoire rural, a été ponctuée de plusieurs temps forts avec notamment la signature du Pacte Offensive Croissance Emploi (POCE) Ardennes Meuse à Mouzon et les inaugurations de la Maison de santé de Rocroi et de la nouvelle maison du Parc naturel régional des Ardennes (PNRA).

Consciente que la ruralité est une chance pour les territoires, la Région Grand Est soutient les projets utiles à leur développement. Avec le POCE Ardennes Meuse, la Région Grand Est va par exemple permettre le développement de projets tels que :

  • La création d’un pôle multi activité dans un ancien site industriel à Carignan,
  • la création de la Maison des Patrimoines à Montmédy,
  • l’aménagement de locaux de type bureau/salle de réunion du SMD Pépinière d’entreprises à Stenay.

Ce POCE qui présente la singularité d’intégrer 3 communautés de Communes (Portes du Luxembourg, Pays de Montmédy, Pays de Stenay et du Val Dunois), deux départements de deux anciennes Régions (Champagne-Ardenne et Lorraine), permettra au territoire de gagner en cohérence avec les bassins de vie, d’emplois et d’activités et de s’inscrire encore un peu plus dans la dynamique régionale.

Avec l’arrivée de la Maison de santé pluridisciplinaire de Rocroi, accompagnée à hauteur de 292 868 euros par la Région, ce sont 17 professionnels de santé médecins généralistes, infirmiers, sage-femme, ostéopathe, masseur-kinésithérapeute, psychologue, diététicienne, chirurgien-dentiste) qui proposent désormais leurs services aux habitants de ce secteur. Pour la Région Grand Est qui lutte contre les disparités territoriales, il est crucial de maintenir une offre de soin de qualité et de proximité, accessible à tous ; également facteur de redynamisation des territoires fragiles.

D’autres atouts locaux ont également été salués par le Président de Région lors de cette journée, à l’instar des nombreux projets économiques accompagnés depuis 2016, de la nouvelle maison du PNRA financée à plus de 43% par la Région ou encore la richesse brassicole qui sera sous le feu des projecteurs à l’occasion du Salon international de l’agriculture.

« Agir avec les territoires » : expérimenter une nouvelle façon de développer les territoires ruraux

Dans le cadre du Pacte pour la Ruralité du Grand Est et des démarches « Agir avec les territoires », la Région Grand Est a présenté, le 8 janvier 2020 à la Maison de la Région d’Epinal, une restitution de projets initiés avec différents territoires, en présence du Vice-Président en charge de la Cohésion territoriale, de la Contractualisation, de l’Equilibre des territoires et de la Ruralité.

Les projets présentés s’articulent autour des thématiques suivantes : l’agriculture et la recherche de valeur ajoutée, l’investissement dans le numérique, la mobilité, le tourisme, l’offre culturelle et de loisirs.

L’objectif de cette démarche est de donner des outils aux acteurs du territoire leur permettant de construire l’avenir de la ruralité sur de nouveaux modèles et encourager les coopérations pour dynamiser l’économie locale.

Après un premier cycle comptant 6 territoires en 2018, un deuxième s’est achevé en 2019 comprenant 5 territoires ruraux :

  • la communauté de communes de l’Ouest Vosgien (88) et de Meuse Rognon (52),
  • la communauté de communes du Pays Rethélois (08),
  • la communauté de communes Cœur du Pays Haut (54),
  • la communauté de communes du Saulnois (57),
  • le PETR du Sundgau (68).

Élus, chefs d’entreprises ou responsables associatifs ont ainsi contribué à l’élaboration des projets dont les travaux ont été restitués. Les premières actions vont démarrer en 2020. Les acteurs impliqués estiment que cette expérimentation leur apporte une nouvelle vision de leur territoire et mobilise de nouvelles forces vives. La démarche questionne sur l’évolution du rôle des collectivités dans le développement de projets et peut conduire à réorienter les programmes de subventions. Elle oblige également à travailler davantage en réseau.

Renaissance du site verrier de Meisenthal : la Région soutient les projets des territoires ruraux

Avec un engagement total de 3 millions d’euros, la Région soutient le projet de réhabilitation du site verrier de Meisenthal qui favorise le rayonnement du Grand Est.

Ce projet contribue, à son échelle, à l’attractivité du territoire sur les plans économique, touristique et culturel.

Région d’exception en matière d’arts verriers, le Grand Est est également une référence en termes de formation et de transmission des savoir-faire, avec plus de 1 000 personnes formées chaque année dans les 50 lycées, CFA et écoles dédiées aux métiers d’art.

L’accès aux soins pour tous, sur tous les territoires

La Région Grand Est oeuvre quotidiennement au développement des territoires dans un souci d’équité et d’harmonie. Elle porte ainsi une attention particulière à la redynamisation des zones rurales. Celle-ci passe par exemple par la création de Maisons de Santé Pluridisciplinaires ou par un soutien aux internes en médecine pour pratiquer en zones rurales.

Lors de la Commission permanente du 27 septembre 2019, les élus régionaux ont voté plusieurs mesures pour un montant total de 916 800 euros.

Encourager les professionnels de santé à s’installer en zone rurale

La Région propose une aide incitative de 127 000 euros à destination de 86 internes en médecine durant leur stage afin qu’ils s’installent par la suite dans les zones médicalement sous-équipées. Par ailleurs, une aide de 450 000 euros est accordée pour la création de trois nouvelles Maisons de Santé Pluridisciplinaires à Orbay (68), Creney-près-Troyes (10) et Verdun (55). Ce soutien a pour objet d’encourager les professionnels de santé à se regrouper au sein d’une même structure afin de mutualiser des moyens et de se coordonner dans des territoires « fragiles » en terme de démographie médicale.

Soutenir les dynamiques territoriales de santé

La politique régionale porte sur la prévention et l’éducation à la santé. Parce que la prévention est plus efficace lorsqu’elle est partagée par l’ensemble des acteurs d’un territoire, la Région encourage la mise en synergie des professionnels, des dispositifs et des services de santé.
Dans ce cadre, 6 projets sont soutenus :

  • l’extension du cabinet médical sur la commune de Vireux-Molhain (08), avec la création d’un cabinet dentaire et d’un cabinet d’infirmières,
  • le réaménagement d’un bâtiment pour le développement d’une maison de santé à Thaon-lès-Vosges (88), permettant l’accueil de nouveaux professionnels de santé,
  • la création d’une maison de santé à Montreux-Vieux (68),
  • le soutien au festival Clin d’œil à Reims, destiné aux sourds et malentendants, avec notamment l’intervention d’interprètes sur place,
  • la mise en place de « A plus dans le bus ! Ateliers itinérants », dans le cadre du Contrat Local de Santé (CLS) Argonne Ardennaise (08), action de prévention santé en direction des publics isolés ou en difficulté,
  • le déploiement du nouveau Contrat Local de Santé II-2019/2023 de la ville de Romilly-sur-Seine (10), qui propose une vingtaine d’actions autour de l’innovation en matière de santé.

Favoriser les projets de télésanté et de télémédecine

La télésanté et la télémédecine sont des outils permettant de faciliter l’accès aux soins dans des zones rurales fragiles ou sous-équipées médicalement. La Commission permanente a accordé 165 000 euros pour la mise en place de 3 projets de télémédecine :

  • la mise en place de téléconsultations en structure d’exercice coordonné sur la ville de Saint-Dizier, porté par la Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) Der et Blaise en Haute-Marne,
  • l’expérimentation du projet CardioNum de prévention dans le cadre de la santé au travail porté par Reims Santé au Travail (RST) dans la Marne,
  • et My Fit, outil d’apprentissage de l’insulinothérapie fonctionnelle porté par le Centre Hospitalier Régional Universitaire (CHRU) de Nancy.

Accompagner les actions de prévention et d’éducation à la santé auprès des jeunes

La santé doit être considérée dès le pus jeune âge. Aussi, la Région Grand Est soutient des actions d’éducation et de promotion de la santé et accompagne notamment les projets suivants, à hauteur de 12 000 euros :

  • « Estime et confiance en soi des élèves », porté par le Lycée agricole de Chaumont (52) et destiné à agir contre les phénomènes d’exclusion, ainsi que sur l’image de soi,
  • « Sports Santé » est porté par le Centre social d’Illzach (68), qui sensibilise les jeunes aux bienfaits de la pratique d’une activité physique et d’une alimentation saine,
  • intervention de professionnels de santé et de troupes de théâtre pour sensibiliser les jeunes des lycées Louis Bertrand de Val de Briey (54), Boutet de Monvel de Lunéville (54) et Paul Louis Cyfflé de Nancy (54), aux addictions, à l’équilibre alimentaire, aux réseaux sociaux et au harcèlement.

 

 

 

Avec la Péniche, le Grand Est vient à votre rencontre tout l’été

La Région Grand Est souhaite être proche de ses citoyens et de ses territoires. Cette année encore, elle s’appuie sur son réseau de voies navigables (le 2ème de France) et fait sillonner une péniche sur les canaux du Grand Est, du 8 juin au 1er septembre 2019, afin de proposer à son bord une série de spectacles et d’animations.

C’est aussi l’occasion :

  • de valoriser les territoires et les talents,
  • d’aller à la rencontre des territoires ruraux,
  • de faire connaître les politiques publiques de la collectivité.

Et si vous assistiez à un spectacle à bord de la péniche ? La Région vous donne rendez-vous !

14 étapes sont programmées dans le Grand Est

Etapes de Mouzon et Dieue-sur-Meuse
En raison d’un manque d’eau, la péniche Grand Est ne pourra se rendre sur ces étapes, la programmation prévue sur le quai est maintenue, celle prévue à bord est délocalisée dans la commune.
Les évènements prévus à Mouzon sur la péniche sont délocalisés à la salle des fêtes (avenue Moulin Lavigne) en face du quai.
La péniche reprendra ensuite son circuit normalement pour arriver directement à Foug.

Au programme : concerts, spectacles, expositions, cinéma, rencontres ateliers, métiers d’art (du jeudi au dimanche) – Gratuit

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Renseignements au 06 21 24 69 55

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile