Des mesures pour les acteurs touristiques



Enjeu majeur pour l’attractivité de la Région Grand Est, le tourisme subit de plein fouet une baisse d’activité due à la crise qui sévit désormais depuis un an. Pour accompagner la reprise d’activité, la Région a repensé sa politique touristique et a recherché, avec les acteurs du territoire, les moyens d’une reconquête responsable et résolument tournée vers le changement.

Pour que le Grand Est soit reconnu comme une destination SMART Tourisme de référence en Europe, la Région s’appuiera sur ses cinq destinations, la structuration de ses six filières « signature » et la montée en gamme de son offre touristique. Le plan de relance « Tourisme durable et numérique », d’un montant de plus de 14 millions d’euros pour 2021 et de 48 millions d’euros pour les trois années à venir, se décline autour des quatre axes suivants :

La transformation numérique de la filière tourisme au service de sa compétitivité

Dans la continuité du soutien à la digitalisation pour l’ensemble des acteurs économiques, au titre du dispositif « Transformation digitale » voté en novembre 2020, la Région a mandaté l’Agence Régionale du Tourisme Grand Est (ARTGE) pour le développement d’une solution digitale proposant, aux habitants du Grand Est et aux touristes, près d’un millier d’offres de qualité, disponibles à la vente en ligne sur une plateforme qui sera lancée avant la période estivale. L’objectif ? Amplifier la présence des acteurs sur internet et les réseaux sociaux et mieux répondre aux nouvelles habitudes des touristes. 1,1 million d’euros par an, soit 3,3 millions d’euros sur 3 ans seront ainsi alloués par la Région au financement des investissements digitaux des entreprises touristiques.

Consultez le Dispositif Grand Est transformation digitale – Parcours Individuel

Le tourisme durable et responsable, une stratégie de positionnement pour le Grand Est

Développement touristique dans le Massif des VosgesFacteur de différenciation pour le Grand Est, la Région encourage l’évolution de l’offre vers un tourisme davantage tourné vers la nature. Souhait de distanciation, de reconnexion à la nature et modes de déplacements doux marquent, en effet, un tournant dans les modes de consommation vers un tourisme plus vert et ancré dans les territoires.

  • Soutenir l’hébergement touristique

Parce que les acteurs touristiques doivent proposer des hébergements inédits et de qualité, la Région impulse une nouvelle dynamique en assouplissant les critères de ses dispositifs liés à l’hébergement (hausse des plafonds d’intervention, abaissement des seuils minimums d’investissement, etc.). Les porteurs de projets investissant en matière d’efficacité énergétique pourront, en outre, bénéficier d’un accompagnement financier et dans leur démarche de labellisation (clé verte, Ecolabel européen, Etiquette environnementale, etc.). La Région financera ces mesures à hauteur de 5 millions d’euros par an, soit 15 millions d’euros sur trois ans. La rénovation de l’hôtellerie indépendante ou de plein air, la montée en gamme de structures d’hébergement collectif et la création d’hébergements insolites de qualité contribueront ainsi à renforcer l’offre innovante du Grand Est.

Faire du Grand Est une référence en matière de tourisme responsable, respectueux de l’environnement, intelligent et durable, telle est l’ambition de la Région, répondant aux enjeux de transition écologique.

  • Accompagner les opérateurs du Massif des Vosges

La fermeture des remontées mécaniques des massifs vosgiens a lourdement terni la saison hivernale. La Région attribuera 3 millions d’euros sur une période de trois ans aux opérateurs du Massif des Vosges dans leurs projets d’investissement valorisant le tourisme quatre saisons et l’adaptation des équipements visant à faire émerger une offre touristique et sportive répondant aux exigences de la clientèle. Cet effort sera complété par 12 millions d’euros de fonds européens et interviendra en complément du futur Plan Montagne.

La Région accompagne ainsi le Massif des Vosges dans sa mutation vers un tourisme durable afin de valoriser sa situation géographique, son patrimoine historique, ses atouts naturels pour en faire une destination de référence en matière d’écotourisme.

  • Développer le tourisme fluvial

40 millions d’euros seront consacrés au développement du tourisme fluvial sur la période 2022-2029. Atout incontestable en matière de tourisme durable, il répond aux aspirations grandissantes du « slow tourisme ». Avec plus de 1 000 km de rivières et de canaux navigables, le Grand Est est une terre de prédilection dans ce domaine.

Connectées aux véloroutes et aux voies vertes du territoire, les voies navigables irriguent les sites remarquables et patrimoniaux du Grand Est. Pour renforcer leur attractivité en France et à l’échelle européenne, la Région s’appuiera sur le développement des infrastructures, l’optimisation de l’offre et son rayonnement européen.

Retrouvez toutes les aides pour le tourisme

Faire du Grand Est une destination SMART Tourisme

  • Valoriser la destination Grand Est

A travers la marque et la plateforme Explore Grand Est, la Région, via son Agence Régionale du Tourisme, entend faire rayonner le Grand Est en démultipliant sa visibilité en France et à l’international. Conquérir de nouvelles clientèles et les fidéliser, tels sont les enjeux des outils de promotion qui valorisent la destination et les offres référencées sur explore-grandest.com

  • Accompagner la promotion des territoires

La politique de développement touristique de la Région Grand Est s’appuie sur six filières « signature » (œnotourisme et gastronomie / nature / itinérance / mémoire / patrimoine, culture et savoir-faire / thermalisme et bien-être) et cinq destinations. A ce titre, la Région a mis en œuvre des Pactes de destination pour renforcer l’attractivité du Grand Est. Cette démarche collaborative, qui permet aux acteurs institutionnels et privés de mutualiser leurs moyens au service de la promotion touristique, se poursuivra en 2021 en amplifiant les actions en faveur de la digitalisation.

Dans un premier temps, il s’agira de créer de nouvelles offres expérientielles smart – durables et connectées – autour de ces six filières tout en privilégiant la complémentarité entre les destinations. A titre d’exemple : créer des visites guidées innovantes avec l’appui de nouvelles technologies ou bien mettre en place un événementiel durable, voire proposer une offre d’itinérance à pied ou à vélo avec un transport de bagages et un hébergement insolite à chaque étape. La Région y participera à hauteur de près d’1,3 million d’euros.

La SEM Tourisme et Culture, un outil au service de la relance économique

La Région a impulsé, en partenariat avec la Banque des Territoires, une Société d’Economie Mixte Locale (SEM) visant à soutenir durablement les opérateurs touristiques et culturels du Grand Est. Les enjeux : poursuivre la montée en gamme de l’offre d’hébergement, développer des projets structurants et contribuer au maintien des salles de spectacles indépendantes. Avec un budget initial de 7,5 millions d’euros sur trois ans, l’objectif de cette SEM qui a vocation, par définition, à être abondée par des participations publiques et privées, sera de mobiliser plus de 30 millions d’euros complémentaires pour le financement du foncier touristique.


proximitéVotre région proche de vous