Coup de pouce étudiants rentrée 2020

La situation exceptionnelle que notre Région a traversée a démontré la force et l’engagement des jeunes du Grand Est. Elle s’est concrétisée, pour les jeunes en formation dans les métiers de la santé, du sanitaire et social, par une forte mobilisation dans la réserve sanitaire ou dans la réserve sociale.
La Région souhaite remercier les étudiants mobilisés et aussi les soutenir pour la rentrée 2020-2021.

Par cette action, la Région Grand Est souhaite également soutenir les acteurs économiques de son territoire, qu’ils soient culturels, touristiques et de loisirs.

Bénéficiaires

Les étudiants dans les professions de la santé et du sanitaire et en travail social qui ont intégré la réserve sanitaire ou la réserve sociale et réalisé une mission bénévole de 20h minimum ou réalisé leur stage de formation en structure sanitaire, médico-sociale ou sociale pendant la crise du Covid, avec un minimum de 35 heures.
Le dispositif s’adresse aux étudiants ayant leur résidence principale en Grand Est ou les étudiants réalisant leurs études dans le Grand Est.

La période à prendre en compte pour la réalisation des missions pendant la crise sanitaire est du 9 mars au 2 juin 2020.

Sont exclus :

  • Les étudiants ayant bénéficié de l’opération de la Région Grand Est, 10 000 chéquiers vacances pour les « héros » du Grand Est
  • Les étudiants ayant bénéficié de l’aide exceptionnelle pour les étudiants infirmiers et élèves aide-soignant

Procédure d’enregistrement

L’enregistrement de la demande de chèques vacances doit impérativement être réalisé en ligne entre le 15 juillet et le 15 octobre 2020 minuit (date limite de dépôt).
Aucun dossier papier ou mail ne sera accepté.

Pour remplir votre dossier en ligne, vous aurez à vous munir de :

  • votre numéro de dossier Jeun’Est (si vous n’êtes pas encore inscrit, vous pouvez le faire en 1 minute sur Jeun’Est) sauf si vous avez plus de 30 ans
  • attestation de l’Institut de formation ou de l’université concernant la période de stages ou justificatif de la structure d’accueil concernant la période de bénévolat.
    • Pour un stage : La convention précisant le nombre d’heures réalisées.
    • Pour du bénévolat : Tout justificatif du nombre d’heures de bénévolat réalisées.

Si vous ne disposez pas de justificatif, utilisez le modèle d’attestation à faire remplir par la structure d’accueil

  • attestation du statut d’étudiant pour l’année scolaire/universitaire 2019/2020
  • autorisation parentale pour les mineurs

L’instruction des dossiers commencera le 27 août 2020. Avant cette date, aucun dossier ne sera validé.

L’envoi des Chèques-Vacances Connect se fera de manière dématérialisée à partir du mois de septembre pour les demandes recevables.

Les données personnelles et pièces justificatives nécessaires au dépôt de la demande sont collectées pour vérifier les conditions d’éligibilité à l’obtention du chéquier. Ces pièces seront conservées par la Région Grand Est le temps de l’instruction de l’aide et selon les durées légales de conservation.
A l’issue du délai de conservation, ces données seront supprimées ou susceptibles d’être archivées selon la réglementation en vigueur.

En savoir plus sur le traitement des données personnelles

Grand Est Initiatives territoriales

Accompagner la structuration et l’essaimage de démarches collectives novatrices et/ou inhabituelles qui se développent sur les territoires, dont la mutualisation de moyens, la coopération ou le partenariat de service.

Cet accompagnement se décline sur deux volets distincts :

Bénéficiaires

Personnes morales de droit public ou privé (collectivités territoriales et leurs groupements, associations, entreprises, SCIC, groupements d’économie solidaire, ensembliers associatifs, pôles territoriaux de coopération économique, GEIE…), porteuses d’un projet collectif associant tous types d’acteurs (collectifs de citoyens, associations…).

Volet 1 : initiatives territoriales (IT)

Projets éligibles

  • Les projets collectifs en phase de structuration dont l’organisation économique, politique et financière nécessite une étape de consolidation visant la pérennité organisationnelle et/ou économique du projet,
  • Les projets collectifs déjà structurés et créateurs d’une nouvelle activité ou entité dans le cadre d’un changement d’échelle, d’une diversification d’activités ou d’un essaimage par le développement d’une nouvelle filière ou sur un nouveau territoire).

Méthode de sélection

Les projets éligibles feront l’objet, par les porteurs de projet, d’une présentation orale devant un jury ad’hoc nommé par le Président de la Région, composé d’une dizaine de personnes d’horizons diversifiés. A l’issue des entretiens, le jury établira un classement des projets retenus.
Les décisions d’attribution des aides régionales seront prises par la Commission permanente du Conseil régional au regard de la qualité des dossiers retenus et de l’enveloppe budgétaire disponible.

Dépenses éligibles

  • Prestations de conseil pour :
    • réaliser une étude technique, juridique, fiscale du projet, élaborer le plan marketing et de communication… (étude complémentaire et non déterminante de la faisabilité globale du projet),
    • accompagner le pilotage stratégique du projet (management de transition, mobilisation de partenaires, levée de fonds, mesure d’impact du projet…)
  • Frais de transport liés à la visite sur site de projets similaires (échanges de bonnes pratiques) et prestations d’accompagnement dans le cadre d’un transfert de savoir-faire apporté par un professionnel expérimenté, dans la limite de 2.000 € par an,
  • Frais salariaux du chef de projet, si le temps dédié au développement du projet représente au moins 0,5 ETP.
    • pour les projets en phase d’essaimage, pourra également être pris en charge le temps de travail du salarié de la structure « mère » dédié au transfert et à l’accompagnement du nouveau projet, dans la limite d’un tiers temps (facturation obligatoire).
  • Prestations de communication nécessaires à la promotion du projet (site internet, kakemonos, bannières, affiches, flyers…).
  • Aide à l’investissement (équipement matériel et/ou de production, travaux d’aménagement de locaux) nécessaire au développement du projet. Plan d’investissement obligatoirement supérieur à 2 500 € HT.

Nature et montant de l’aide

Subvention d’investissement et de fonctionnement
Taux maximum : 50 %
Plafond : 50 000 € / an
Plancher : 5 000 € / an

1) Projet en phase de structuration : aide maximum globale de 150 000 € soit 50 000 € par an, dans la limite de 3 ans de financement.

L’engagement financier de la Région concernant cette phase est conditionné à la présentation d’un programme d’actions et d’une stratégie crédible de développement reposant sur :

  • une structuration du collectif clarifiant la gouvernance et le pilotage local du projet, le rôle et l’apport de chaque partie prenante dans le collectif ;
  • un argumentaire détaillé permettant de justifier la mobilisation de fonds publics sur le projet. Il conviendra donc d’expliciter clairement les retombées attendues du projet au regard de la problématique territoriale à résoudre ;
  • un plan d’actions budgétisé à trois ans minimum détaillant la stratégie de développement, ainsi que les voies et moyens nécessaires à sa mise en œuvre selon des modalités et un phasage cohérent ;
  • la mise en place d’un comité de pilotage local regroupant les parties prenantes ainsi que les partenaires techniques et financiers du projet. La Région y sera obligatoirement associée afin de pouvoir mesurer les avancées du projet, y apporter son expertise et ses réseaux.

Le renouvellement du financement en années 2 et 3 sera conditionné au dépôt d’un dossier d’évaluation (sur la base du premier dossier déposé) et d’un bilan circonstancié permettant de mesurer les avancées concrètes du projet, les écarts constatés par rapport au processus de développement prévu et, le cas échéant, de réajuster le plan de financement.

En tout état de cause, le processus de structuration et de développement de la démarche collective ou de création d’une nouvelle activité porté par un collectif déjà structuré devra, au fur et à mesure de son avancement, mettre en lumière l’efficience du projet, c’est-à-dire l’effet levier de celui-ci par rapport à la ressource publique globalement sollicitée.

Il doit être démontré que l’objectif visé et la pérennité du projet à termes, ne peut se faire sans une prise de risque préalable justifiant en partie l’intervention publique.

2) Création d’une nouvelle activité/entité dans le cadre d’un changement d’échelle, d’une diversification d’activités ou d’un essaimage : 50 000 € maximum pour couvrir les 2 premières années de démarrage d’activité, engagés en une seule fois.

L’engagement financier de la Région concernant cette phase est conditionné à la présentation d’un programme d’actions et d’une stratégie crédible de développement de la nouvelle activité/entité reposant sur :

  • un argumentaire détaillé permettant de justifier la mobilisation de fonds publics sur le projet : risques financiers, besoins en termes de ressources humaines, contraintes à dépasser (techniques, juridiques, fiscales…)… ;
  • un plan d’actions budgétisé à trois ans minimum détaillant les voies et moyens nécessaires à la mise en œuvre de la nouvelle activité/entité selon des modalités et un calendrier cohérent ;
  • les retombées attendues du projet pour le territoire et pour la structure créatrice de la nouvelle activité/entité.

Remarques :
Le taux de financement pourra varier de 20% à 50%. Il sera fixé au cas par cas, notamment, selon la nature des dépenses (fonctionnement ou investissement) et selon la règlementation applicable en matière d’aides d’Etat. Des cofinancements sont obligatoires.

Concernant le soutien en fonctionnement du projet, le taux maximum de 50% sera uniquement applicable la première année de financement. Il pourra substantiellement diminuer en années 2 et 3, étant entendu que la pérennité du projet doit être adossée au développement progressif de l’activité et des partenariats.

Volet 2 : initiatives innovantes d’insertion territoriales (3IT)

Projets éligibles

Les projets collectifs dont le but principal est l’insertion vers l’emploi des publics en difficulté, ayant un caractère innovant, que ce soit en matière de gouvernance, méthode de construction, de déploiement, d’organisation, d’implication des parties prenantes, de mobilisation des publics et acteurs du territoire.

Pour être éligible, les projets sont développés sur le territoire de la région Grand Est et doivent tout-à-la fois :

  • reposer sur un collectif d’acteurs,
  • répondre à des problématiques territoriales non ou mal résolues,
  • proposer, à court terme, un potentiel d’activité/service(s) nouveau(x) et structurant(s),
  • développer des partenariats locaux dans une logique collaborative, proposer une gouvernance locale,
  • présenter un caractère réaliste tant dans le montage technique que financier (cofinancements publics et/ou privés obligatoires).

Dépenses éligibles

  • Prestations de conseil pour accompagner le pilotage stratégique du projet (management de transition, mobilisation de partenaires, levée de fonds, mesure d’impact du projet…)
  • Frais salariaux directement liés aux fonctions de pilotage du projet, si le temps dédié au développement du projet représente au moins 0,5 ETP
  • Prestations de communication nécessaires à la promotion du projet (site internet, kakemonos, bannières, affiches, flyers…)
  • Investissements (équipement matériel) nécessaires au développement du projet,
  • Dépenses spécifiques directement liées et nécessaires au développement du projet.

Nature et montant de l’aide

Subvention d’investissement et ou de fonctionnement
Taux maximum : 70 %
Plafond : 50 000 € maximum pour couvrir 2 années. Non renouvelable.
Plancher : 5 000 € / an

L’engagement financier de la Région concernant cette phase est conditionné à la présentation d’un programme d’actions et d’une stratégie crédible de développement reposant sur :

  • une structuration du collectif clarifiant la gouvernance et le pilotage local du projet, le rôle et l’apport de chaque partie prenante dans le collectif ;
  • un argumentaire détaillé permettant de justifier la mobilisation de fonds publics sur le projet. Il conviendra donc d’expliciter clairement les retombées attendues du projet au regard de la problématique territoriale à résoudre ;
  • un plan d’actions budgétisé à trois ans minimum détaillant la stratégie de développement, ainsi que les voies et moyens nécessaires à sa mise en œuvre selon des modalités et un phasage cohérent ;
  • la mise en place d’un comité de pilotage local regroupant les parties prenantes ainsi que les partenaires techniques et financiers du projet. La Région y sera obligatoirement associée afin de pouvoir mesurer les avancées du projet, y apporter son expertise et ses réseaux.

La demande d’aide

Dépôt des candidatures : au fil de l’eau

Toute demande fait l’objet d’une déclaration d’intention (formulaire délivré par les services de la Région), puis du dépôt d’un dossier de candidature. Les dépenses engagées préalablement à la date de réception du formulaire d’intention par la Région ne seront en aucun cas prise en compte.

Seuls les dossiers complets et répondant aux exigences de l’AMI seront soumis à l’examen de la Commission Permanente du Conseil régional.

Les structures candidates devront avoir leur siège ou un établissement et domiciliation bancaire en région Grand Est, présenter une situation financière saine et être à jour de leurs obligations sociales et fiscales.

Aides incitatives à la pratique en zones fragilisées des internes en médecine : soutien aux manifestations de sensibilisation et d’information

La loi du 23 février 2005 relative au développement des territoires ruraux ouvre aux collectivités territoriales la possibilité d’attribuer des aides destinées à favoriser l’installation ou le maintien de professionnels de santé. Par ce dispositif, la Région Grand Est décide de promouvoir l’exercice en zones déficitaires sur le plan de la démographie médicale, en incitant les internes en médecine à effectuer leurs stages sur ces territoires :

Soutien aux manifestations de sensibilisation et d’information :

Bénéficiaires

Sont éligibles au dispositif, les associations représentant les étudiants et internes en médecine.

Projets éligibles

Sont éligibles les évènements de sensibilisation et d’information régionaux et nationaux à destination des étudiants et internes en médecine.

Dans ce cadre, toute sollicitation de l’aide régionale doit être antérieure à la date de démarrage de la manifestation, et faire l’objet d’une lettre d’intention.
La demande d’aide contient au moins les informations suivantes :

  • le nom du porteur de projet,
  • une description complète du projet, y compris ses dates de début et de fin, le public ciblé,
  • la localisation du projet,
  • le plan de financement prévisionnel du projet,
  • le montant de l’aide régionale sollicitée et les postes de dépenses sur lesquels elle porte.

Nature et montant de l’aide

  • Nature : subvention
  • Section : fonctionnement
  • Taux maxi : 50 %
  • Plancher : 1000 €

 

Aides incitatives à la pratique en zones fragilisées des internes en médecine : bourses incitatives

La loi du 23 février 2005 relative au développement des territoires ruraux ouvre aux collectivités territoriales la possibilité d’attribuer des aides destinées à favoriser l’installation ou le maintien de professionnels de santé. Par ce dispositif, la Région Grand Est décide de promouvoir l’exercice en zones déficitaires sur le plan de la démographie médicale, en incitant les internes en médecine à effectuer leurs stages sur ces territoires :

Bourses incitatives en faveur des internes en médecine

Bénéficiaires

Sont éligibles les internes en IIIème cycle de médecine générale.

Projets éligibles

Sont éligibles à une aide incitative, les stages pratiques de médecine générale et les Stages Autonomes en Soins Primaires Ambulatoire Supervisé (SASPAS).
Les dossiers déposés sont examinés par la Région, après dépôt d’un dossier de demande de subvention à envoyer au service instructeur (avant le 1er décembre pour un stage sur le premier semestre ou avant le 1er juin pour un stage sur le deuxième semestre.)

Toute demande de bourse doit faire l’objet d’une lettre d’intention.
La demande de bourse doit être accompagnée des pièces suivantes :

  • le formulaire de demande de bourse,
  • la décision d’affectation émise par l’Agence Régionale de Santé,
  • Le RIB du demandeur.
  • l’attestation de stage, signée par le médecin maître de stage sera sollicitée à l’issue du stage.

La demande de bourse doit être adressée au Conseil Régional dès que les lieux de stage ont été définis.

Nature et montant de l’aide

Le montant de la bourse est déterminé en fonction de la distance kilométrique entre la faculté de médecine de référence et le(s) lieu(x) de stage de l’interne.
Les paliers fixant le montant de l’aide incitative sont les suivants :

  • De 25 à 49 km : 800€
  • De 50 à 74 km : 1 500€
  • De 75 à 99 km : 2 000€
  • 100 km et plus : 3 000€

La Région Grand Est adaptera le montant de l’aide incitative octroyée si une autre collectivité propose également une indemnité incitative à la réalisation de stage en zone déficitaire De même, le montant de l’aide sera proratisé en fonction du nombre de semaines/jours de stage réalisés dans les zones éligibles à l’aide régionale.

Programme attractivité de la recherche : Primer les parcours – Accompagner les doctorants et jeunes chercheurs

Afin de valoriser les carrières des doctorants et jeunes chercheurs du Grand Est, cette mesure permettra à la Région de soutenir des actions dans l’objectif entre autres :

  • de favoriser les interactions (rencontres scientifiques, journée d’accueil…),
  • d’améliorer la visibilité collective des docteurs,
  • de soutenir leur insertion professionnelle.

Bénéficiaires

Sont éligibles tout établissement publics et privés (notamment établissements, associations, écoles doctorales) développant ce type d’action.

Nature et Montant de l’aide

Subvention de fonctionnement. Taux maximum 50%. Plafond : 10 000 €.

Modalités

Les modalités de versement de l’aide sont précisées dans le courrier de notification de l’aide. Les modalités de reversement sont précisées dans le courrier de notification de l’aide.

Programme attractivité de la recherche : Primer les parcours – Primer les doctorants

Bénéficiaires et méthode de sélection

La sélection sera opérée parmi les doctorants soutenus par la Région au titre du dispositif de soutien aux doctorants. Tous profils et toutes disciplines seront examinés.

Nature et Montant de l’aide

Subvention de fonctionnement. Montant maximum de 5 000 € par doctorant. Les prix seront octroyés au laboratoire mais pour l’usage exclusif du doctorant sélectionné. La subvention sera versée à la structure gestionnaire du laboratoire.

Modalités

Les modalités de versement de l’aide sont précisées dans le courrier de notification de l’aide. Les modalités de reversement sont précisées dans le courrier de notification de l’aide.

 

Soutien à l’animation de la vie étudiante

L’aide de la Région s’articule autour de 2 axes :

  1. Valorisation des Engagements et Mouvements Etudiants
    Soutien aux manifestations étudiantes qui participent au rayonnement et à l’attractivité du Grand Est et de ses territoires.
    Les manifestations, initiées par les associations étudiantes ou multi partenariales, peuvent être soutenues dès lors qu’elles présentent une dimension régionale, nationale ou internationale et se déroulent sur le territoire du Grand Est.
  2. Soutien aux actions d’intégration et d’accompagnement dans la vie étudiante
    Soutien aux initiatives étudiantes destinées à accueillir les étudiants primo-entrants d’un territoire afin de favoriser leur intégration et le bien–vivre dans ce territoire.
    Les manifestations doivent participer d’une logique thématique explicite – ex : sportive, artistique, patrimoniale – et faciliter la découverte et l’appropriation de leur environnement par les nouveaux arrivants, elles permettent aux nouveaux étudiants d’échanger avec d’autres étudiants plus anciens ou avec la population locale en vue de faciliter leur intégration au sein de la cité.

Bénéficiaires

de l’aide

Les établissements d’enseignement supérieur, les associations et les associations étudiantes.

de l’action

Les étudiants, le grand public.

Projets éligibles

Axe 1 : Valorisation des Engagements et Mouvements Etudiants

  • Les manifestations dont les étudiants sont les organisateurs,
  • Les manifestations multi partenariales d’ampleur régionale ou à visibilité nationale ou internationale.

Axe 2 : Soutien aux actions d’intégration et d’accompagnement dans la vie étudiante

  • Les manifestations destinées aux étudiants primo-entrants,
  • Les manifestations se déroulant dans le mois précédent la rentrée ou dans un délai de trois mois après la rentrée universitaire,
  • Les manifestations justifiant d’une déclinaison thématique avérée ou d’un intérêt local marqué.

Les manifestations strictement festives ou d’intégration, les soirées étudiantes, ainsi que les salons étudiants ou manifestations à caractère professionnel, ne sont pas éligibles.

Dépenses éligibles

Les dépenses éligibles sont :

  • les rémunérations hors salaires de fonctionnaires,
  • les prestations externes,
  • les frais de déplacement, d’hébergement, de restauration,
  • les frais de location,
  • les frais de communication,
  • les achats liés à l’événement soutenu.

Nature et montant de l’aide

L’aide revêt la forme d’une subvention de fonctionnement.

  • Taux maxi : 50 %
  • Plafond : 10 000 €

La demande d’aide

Un appel à projet est lancé.

Toute demande doit faire l’objet d’une lettre d’intention adressée au Président de la Région démontrant que l’aide allouée a un effet incitatif.

La demande d’aide doit contenir les informations suivantes :

  • le nom du porteur de projet,
  • une description du projet, y compris ses dates de début et de fin,
  • la localisation du projet,
  • un budget prévisionnel équilibré en dépenses et recettes,
  • le montant de l’aide sollicitée.

Délais de transmission de la demande

Pour l’Axe 1 : Valorisation des Engagements et Mouvements Etudiants

Les dates de réception sont fixées au 30 juin pour les actions du premier semestre de l’année universitaire à venir et au 31 décembre pour les manifestations du second semestre de l’année universitaire en cours.

Pour l’Axe 2 : Soutien aux actions d’intégration et d’accompagnement dans la vie étudiante

La date de réception par la Région de la réponse à l’appel à projet est fixée au 30 septembre 2017 pour l’année universitaire 2017-2018 et au plus tard au 30 avril précédent l’année universitaire de déroulement de la manifestation pour les années suivantes.

Réussir sans frontière : bourse pour apprentis transfrontaliers dans le Rhin Supérieur

Bénéficiaires

Cette bourse est destinée aux apprentis frontaliers du Bas-Rhin (67) et Haut-Rhin (68) qui souhaitent effectuer leur période de formation en entreprise de l’autre côté de la frontière, dans le Rhin Supérieur allemand.

Les apprentis doivent réaliser la partie théorique de leur formation dans un centre de formation par alternance en Alsace. Ils doivent effectuer leur formation pratique dans une entreprise située dans l’espace géographique suivant :

  • Bade-Wurtemberg : partie ouest du Land du Bade-Wurtemberg, avec les Landkreise ou Stadtkreise Lörrach, Waldshut, Breisgau-Hochschwarzwald, Freiburg, Emmendingen, Ortenau, Rastatt, Baden-Baden et Karlsruhe.
  • Rhénanie-Palatinat : partie sud de la Rhénanie-Palatinat avec les Landkreise Germersheim et südliche Weinstraße, la kreisfreie Stadt Landau et les deux Verbandsgemeinde Dahner et Hauenstein, qui font partie du Landkreis Südwestpfalz.

La limite d’âge est fixée à 30 ans révolus au début du programme.

L’apprenti a une obligation d’assiduité : une absence maladie prolongée de plus de 3 semaines ou une absence non-justifiée engendre automatiquement une suspension de la bourse.

Nature et montant de l’aide

L’apprenti peut obtenir une bourse forfaitaire de 70€ par mois pendant 10 mois sur l’année scolaire de formation pour l’aider à financer ses déplacements. Le cumul de la bourse Réussir sans frontière avec d’autres aides ou bourses de mobilité est possible.

Modalités

Le formulaire de demande peut être téléchargé sur le site de l’OFAJ www.ofaj.org

Il doit être signé par l’apprenti. Il doit faire viser le formulaire par son établissement de formation (nom et signature de son tuteur / responsable & cachet de l’établissement) et envoyer le dossier à l’OFAJ avant le démarrage de l’année de formation (au plus tard un mois après le début de l’année de formation).

Les formations déjà réalisées, et pour lesquelles aucune demande préalable n’a été déposée, ne peuvent être subventionnées.

Seules les demandes dûment remplies, signées et accompagnées d’un dossier complet seront traitées. Tout dossier incomplet sera retourné.

Le dossier de demande de subvention doit inclure les documents suivants :

  • Formulaire dûment rempli et signé
  • Curriculum vitae (CV) de l’apprenti (l’adresse complète doit être mentionnée / adresse électronique souhaitée)
  • Copie du contrat d’apprentissage
  • Relevé d’identité bancaire de l’apprenti

La subvention sera versée directement à l’apprenti dans un délai d’un mois maximum après réception des justificatifs de présence, qui devront être transmis à la fin de chaque mois. En fin d’année de formation, l’apprenti rédige un compte-rendu sur la base de la trame remise et demande une attestation de formation signée par le CFA.

Prise en charge des frais de formation secteur sanitaire et social

Bénéficiaires

Les formations ouvrant droit à une prise en charge des frais de formation par la Région Grand Est sont :

  • les formations suivies en parcours complet classique après réussite au concours d’entrée, ainsi que les cursus spécifiques menant au DEAS ou au DEAP réservés aux élèves titulaires du Baccalauréat Professionnel ASSP ou SAPAT. Sont donc exclues les formations partielles, en alternance, par la voie de la passerelle et les formations s’ajoutant aux quotas (telles que les places réservées pour des étudiants diplômés hors Union Européenne) ;
  • les formations dispensées par les instituts de formations agréés par la Région qui se situent sur les territoires alsacien, champardennais ou lorrain, quelle que soit l’origine géographique de l’apprenant ;
  • les formations initiales menant à un Diplôme d’État relevant des secteurs :

Sont donc exclues les formations de spécialisation paramédicale : infirmier anesthésiste (IADE), infirmier en bloc opératoire (IBODE) et cadre de santé (CS).

Bourse du secteur sanitaire et social

Bénéficiaires   

Tout étudiant (français, ressortissant de l’Union européenne ou étant en situation régulière en France depuis le 1er janvier de l’année du début du cycle de formation) sans condition d’âge, ni de condition de lieu de résidence.

  • Formations sanitaires agréées par la Région Grand Est: DE Auxiliaire de puériculture, DE Aide-soignant, DE Infirmier Puériculteur, DE Infirmier, DE Masseur-kinésithérapeute, DE Sage-femme, DE ambulancier, DE Ergothérapeute, DE Psychomotricien, DE Manipulateur en électroradiologie médicale.
  • Formations sociales agréées par la Région Grand Est: DE Assistant de service social, DE Éducateur spécialisé, DE Éducateur de jeunes enfants, DE Conseiller en économie sociale et familiale, DE Éducateur technique spécialisé, DE Moniteur éducateur, DE Technicien de l’intervention sociale et familiale.

Montant

Le montant de la bourse varie selon plusieurs échelons. L’échelon est calculé en fonction de points de charge familiaux et de plafonds de ressources de l’étudiant ou de sa famille ; ces ressources sont indiquées sur l’avis d’imposition 2019 sur les revenus 2018.

  • Cette bourse est cumulable avec des aides à caractère social (CAF – CCAS,…) dès lors que la réglementation de ces aides l’autorise
  • Cette bourse n’est pas cumulable avec toute allocation pour perte d’emploi, ni avec un contrat d’apprentissage, un emploi d’avenir, un contrat de professionnalisation, un CIF ou une rémunération liée au statut de stagiaire de la formation professionnelle.

 

Procédure

  • L’étudiant se connecte à l’extranet https://boursesanitaireetsociale.grandest.fr/
  • L’étudiant fait une simulation
  • Si la simulation est positive, l’étudiant dépose une demande grâce à un identifiant et un mot de passe qui lui sont propres. Pour déposer sa demande il doit se munir du code d’accès transmis par son Institut de formation et d’une copie scannée des pièces justificatives
  • Il complète sa demande en joignant les pièces justificatives scannées et la valide
  • L’étudiant peut à tout moment suivre l’évolution de sa demande en se connectant avec son identifiant et mot de passe

Si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires, contactez directement les instituts de formations.

Pour toute question relative aux bourses des formations sanitaires et sociales, composez le :

03 87 54 32 01

Pour toutes questions concernant les bourses des formations sanitaires et sociales, composer le numéro 03.87.54.32.01
A compter du 31 août 2020, une permanence est assurée du lundi au vendredi.
Pour toutes questions notamment en dehors des jours précités,
la messagerie électronique est également à disposition : 

 

Les Formations Sanitaires et Sociales en Grand Est

Formation Sanitaire et Sociale : aide à la mobilité internationale

Par ce dispositif la Région Grand Est décide de soutenir et de favoriser la mobilité internationale des élèves (infra bac) et des étudiants (post bac) en formation dans les instituts de formations sanitaire et sociale de la région Grand Est. Ce dispositif peut s’appliquer en complément d’une aide à la mobilité ERASMUS +.
S’adressant à tous les étudiants et élèves, sans conditions de ressources, les aides attribuées au titre de ce dispositif seront bonifiées sous conditions pour les boursiers ou les personnes effectuant leur mobilité dans un pays frontalier de la région Grand Est.

Bénéficiaires       

Le dispositif est ouvert sur la région Grand Est aux élèves et aux étudiants inscrits dans un institut de formations sanitaires ou sociales agréé par la Région Grand Est (hors IBODE, IADE et Cadre de santé). Sont éligibles les étudiants non salariés (hors promotion professionnelle CIF, apprentis).

Projet(s) éligible(s)

  • Effectuer une période d’études ou de stage d’une durée minimale de 5 semaines dans un même organisme à l’étranger.

Elle doit faire l’objet :

  • d’une attestation de l’institut de formation d’origine autorisant l’élève ou l’étudiant à effectuer des études ou un stage au titre de sa formation pour une durée déterminée au sein d’un organisme identifié,
  • d’une attestation de présence par l’organisme d’accueil,
  • d’une convention de stage.

Destinations éligibles

Toutes les destinations sont éligibles, à l’exception de la France (DOM TOM inclus).

Montant de l’aide

  • Montant forfaitaire de 400 € quelle que soit la durée du stage ou des études
  • Bonification de 200 € pour les étudiants boursiers
  • Bonification de 100 € pour les élèves ou étudiants effectuant leur stage ou leurs études dans un pays frontalier (Allemagne, Belgique, Luxembourg ou Suisse)

Ce dispositif peut s’appliquer en complément d’une aide à la mobilité ERASMUS+

Modalités

Transmission du dossier de demande à la Région à accompagné des pièces suivantes

    • Attestation de l’Institut de formation d’origine autorisant l’élève, l’étudiant à effectuer une période de formation déterminée dans un organisme identifié à l’étranger
    • 1 RIB
    • Copie de la notification de la bourse (pour les étudiants boursiers)
    • Convention de stage tripartite signée par toutes les parties

Expériences de Jeunesse

La Région souhaite ainsi accompagner les jeunes du Grand Est dans la construction de leur parcours d’engagement et d’insertion professionnelle.

« Expériences de Jeunesse » vise donc à soutenir les jeunes de 15 à 29 ans :

  • porteurs de projets favorisant l’engagement citoyen (seul ou en groupe),
  • porteurs individuels de projets professionnalisant, faisant apparaître un projet professionnel clair, nécessitant un soutien et permettant au porteur de se tester.

Pour candidater à cette aide, les porteurs de projet devront renseigner le dossier de candidature (en ligne). Les lauréats retenus par une commission, pourront obtenir une aide pouvant atteindre un maximum de 2 000 €.

Le dispositif est ouvert à partir du 1er janvier 2017 aux jeunes âgés de 15 à 29 ans résidant sur le territoire du Grand Est.

Candidatures à envoyer impérativement :

Tout au long de l’année (instruction mensuelle des projets présentés)

Avant de commencer à remplir votre demande de soutien, merci de bien vouloir vous munir de ces pièces indispensables au dépôt de votre dossier :

  • Curriculum Vitae
  • Relevé d’identité bancaire du porteur
  • Autorisation parentale à participer au dispositif pour les porteurs mineurs
  • Tout document vous semblant pertinent

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public : lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile