Recruter votre premier docteur

Bénéficiaires

  • De l’aide

Les entreprises du territoire : PME, ETI.

  • De l’action

Titulaire d’un doctorat depuis 3 ans maximum (l’année de soutenance est l’année de référence) et ne
bénéficiant d’aucune expérience professionnelle en entreprise.

Projets éligibles

Le projet dans lequel s’inscrit l’embauche du docteur est en cohérence avec les trois enjeux de transition écologique et environnementale, numérique et industrielle.
Le projet de l’entreprise s’inscrit aussi dans les domaines identifiés de la stratégie de spécialisation
intelligente (S3) dont les perspectives de transfert et d’innovation sont avérées (technologies et équipements pour la transition industrielle ; recyclage et fonctionnalisation des matériaux ; biotechnologies médicales ; outils numériques pour la santé ; dispositifs médicaux ; molécules et matériaux biosourcés ; outils et systèmes pour la gestion durable et intelligente des ressources
naturelles ; systèmes énergétiques et leur performance).
L’entreprise justifiera de la plus-value de l’embauche d’un docteur en termes de compétences,
d’expertises, de savoir-faire, … pouvant être en lien avec les domaines de recherche maitrisés du
candidat.
La durée du contrat de travail est d’un an minimum.
L’entreprise ne pourra bénéficier de cette aide régionale qu’une seule fois.

Nature et montant de l’aide

  • Nature de l’aide : subvention
  • Section : investissement / fonctionnement
  • Taux maxi : 50% du salaire brut
  • Plafond : 50 000 € sur la durée totale du contrat
  • Plafond annuel : 25 000 €

Coup de pouce Relance : Dispositif de sortie de crise à destination des restaurateurs et cafetiers

La Région Grand Est propose un accompagnement sous forme d’aide directe à l’investissement pour relancer l’activité des restaurants et débits de boissons en privilégiant l’accueil de clientèle en extérieur.

Sont ciblées les entreprises dont l’établissement concerné se situe sur le territoire du Grand Est, dont l’effectif salarié est inférieur à 20 ETP, n’ayant pas accueilli de clients au sein de leur établissement depuis janvier 2021. Les cafetiers sont également éligibles et les franchises en sont exclues.

Bénéficiaires

  • Les établissements de débits de boissons, dont l’effectif salarié est inférieur à 20 ETP, assurant des activités de préparation et de service de boissons destinées à la consommation sur place avec places assises ;
  • Les établissements de restauration, dont l’effectif salarié est inférieur à 20 ETP ; assurant des activités consistant à fournir des repas complets ou des boissons pour consommation sur place avec places assises ;
  •  qui ont débuté leur activité avant le 1er juin 2020 ;
  • immatriculées en Région Grand Est ;
  • indépendantes dans la mesure où elles n’ont pas de lien capitalistique direct avec une ou d’autre(s) société(s), sauf si l’effectif total cumulé des différentes structures concernées ne dépasse pas 20 ETP salariés ;
  • disposant d’un numéro SIRET au moment du dépôt de la demande ;
  • disposant d’un compte bancaire professionnel conforme aux éléments figurant sur le KBIS ou l’avis INSEE ;

Sont exclus du bénéfice de ce dispositif les établissement dont l’activité principale au sens du code APE/NAF est la suivante :

  • La vente de boissons / repas itinérants ;
  • la revente de boissons emballées/préparées ;
  • la vente au détail de boissons par le biais de distributeurs automatiques ;
  • la production de repas qui ne sont pas destinés à être consommés immédiatement sur place ou de denrées alimentaires préparées qui ne sont pas considérées comme constituant un repas ;
  • la vente de denrées alimentaires non produites par l’unité et qui ne sont pas considérées comme constituant un repas ou la vente de repas qui ne sont pas destinés à être consommés immédiatement sur place ;

Sont exclues également :

  • les entreprises contrôlées par une société commerciale au sens de l’article L. 233-3 du code de commerce.
  • les franchises,
  • les entreprises dont l’effectif salarié est supérieur à 20 ETP (tout type de contrat prévu au code du travail) ;
  • les associations ;
  • les entreprises ayant accueilli des clients au sein de leur établissement depuis janvier 2021

Dépenses éligibles

Travaux de création ou d’extension de terrasses, acquisition et pose d’équipements de séparation (verre ou plexi) réalisés par des entreprises spécialisées et matériel de désinfection (robots UV ou filtres à air UV), solutions de paiement par flashcode et tout autre investissement/équipement lié à la mise en œuvre du protocole sanitaire de réouverture des établissements.

Après notification du montant d’aide attribué, le bénéficiaire dispose d’un délai de 3 mois pour réaliser son investissement et justifié auprès de la Région du règlement des factures.

Montant de l’aide

Le forfait « coup de pouce » prend la forme d’une subvention d’investissement de 1 000 € pour une enveloppe éligible supérieure ou égale à 2 000 € HT, et sera réservé aux 3 000 premiers restaurateurs ou cafetiers éligibles.

Cette aide est réservée aux 3 000 premiers restaurateurs ou cafetiers éligibles.

Attirer les compétences de recherche et accompagner les politiques d’accueil

Ce dispositif vise à renforcer la position du Grand Est au niveau national et international en attirant et maintenant sur le territoire des compétences de haut niveau, nécessaires à adosser à des infrastructures de recherche de pointe pour mener les projets de recherche associés. Elle se décline en 2 volets :

  • le 1er volet destiné à accompagner les talents (doctorants, jeunes chercheurs et chercheurs de haut niveau) dans le cadre de programmes portés par des partenaires ou d’opérations structurantes pour les établissements et répondant aux priorités régionales;
  • le 2ème volet sous forme d’appel à projets, qui propose d’accompagner les talents (doctorants et jeunes chercheurs) au travers de projets de recherche alimentant les thématiques régionales et les politiques des établissements de recherche, ainsi que les politiques de site.  Pour 2021, la date de clôture de cet appel projets a été fixée au 31 mars. Pour ce volet, des modalités d’organisation ont été définies avec les établissements de recherche publique – veuillez contacter l’établissement d’accueil pour toute demande

Pour toute question :

Pacte de relocalisation des approvisionnements

Face à ce constat, la Région Grand Est et la Banque des Territoires se mobilisent et créent le “Pacte de relocalisation” à destination des industriels du territoire. La Région Grand Est et la Banque des Territoires s’appuient sur le cabinet d’experts PwC pour vous accompagner dans la sécurisation de vos approvisionnements au travers d’un dispositif unique.

Cette offre d’accompagnement permet aux entreprises

  • de cartographier leurs dépenses et d’identifier les enjeux de leur politique d’achat/approvisionnement : identifier les approvisionnements critiques, les fournisseurs stratégiques,
  • d’analyser les risques sur l’ensemble de leur panel fournisseurs : dépendance, santé financière, risque pays, sanitaire, RSE, tensions marché,
  • d’obtenir des propositions de sourcing alternatifs répondant à leurs exigences et identifier les opportunités de relocalisation (profils de fournisseurs/sous-traitants alternatifs nationaux et régionaux).
  • de définir des plans d’actions court et moyen terme pour sécuriser votre chaîne d’approvisionnement.

La démarche peut être lancée très rapidement à partir uniquement d’une extraction des comptes fournisseurs, et l’accompagnement peut être réalisée sur une durée d’environ 3 semaines.

Sous réserve de la validation du profil et du projet de l’entreprise, cet accompagnement est financé selon les modalités suivantes :

  • Pour les PME et entreprises de taille intermédiaire du Grand Est, le coût global de cet accompagnement est d’environ 10 000 € HT, dont 8 000 € pris en charge par la Région Grand Est et la Banque des Territoires.
  • Pour les grands groupes et filiales de grands groupes, , le coût global de cet accompagnement est d’environ 13 000 € HT, dont 6 500 € pris en charge par la Région Grand Est et la Banque des Territoires.

En vue d’un accord concernant la mise en œuvre de cet accompagnement, merci de déposer votre demande auprès de la Région Grand Est via le formulaire ci-dessous :

Soutien à l’engagement d’un volontaire international en entreprise (VIE)

Ce programme vise à

  • faciliter l’engagement d’un VIE pour les entreprises du Grand Est qui s’inscrivent dans un programme de développement à l’international nécessitant le renforcement de leurs ressources humaines et de leur équipe export, et les aider ainsi à se structurer,
  • permettre à de jeunes diplômés de s’engager dans la vie active et de réussir une première expérience professionnelle à l’international ou à de jeunes professionnels d’acquérir une expérience à l’international,
  • encourager l’emploi des jeunes diplômés et jeunes professionnels,
  • accélérer le projet de développement à l’international de l’entreprise qui a recours au VIE, en disposant de compétences sur la zone de prospection ciblée,
  • promouvoir ce dispositif de renforcement des équipes export basées à l’étranger par l’engagement de jeunes.

 

Bénéficiaires

Les bénéficiaires sont les entreprises, PME et ETI du Grand Est, répondant aux critères de taille et d’activité mentionnés dans le règlement joint en annexe, et dont la demande de recours au VIE a été validée par Business France.

Montant de l’aide

5 000 € par entreprise pour un VIE par an
Remarque : Le montant de l’aide ne pourra pas excéder celui des fonds propres de l’entreprise.

Webinaire Le VIE pour la relance – Région Grand Est du 16 février 2021 (en replay) : Présentation du dispositif VIE et des aides nationales et régionales associées

Téléchargez le document de présentation (Powerpoint)


Soutien aux chaires industrielles

Le dispositif vise à :

  • rapprocher le secteur de la R&D privée du potentiel académique de recherche régional pour augmenter l’investissement en R&D et favoriser la participation des organismes de recherche et de transfert de technologie au développement de produits et procédés innovants ;
  • orienter le soutien régional vers la recherche à fort potentiel d’innovation et attirer le recrutement de chercheurs de haut niveau ;
  • accroître l’employabilité de personnels hautement qualifiés formés à une double culture de laboratoire et entreprise.

Bénéficiaires

Les organismes de recherche et les établissements d’enseignement supérieur suivants : Universités, Grandes Ecoles, EPST.

Projets éligibles

Les projets doivent répondre aux exigences suivantes :

  • S’inscrire en cohérence avec les trois enjeux de transition écologique, numérique et industrielle et dans les thématiques d’excellence déjà identifiées (santé, chimie, matériaux, …) fédératrices couvrant l’ensemble des domaines de la recherche, susceptibles de générer des innovations et pouvant alimenter les connaissances dans les domaines identifiés de la stratégie de spécialisation intelligente (S3) (technologies et équipements pour la transition industrielle ; recyclage et fonctionnalisation des matériaux ; biotechnologies médicales ; outils numériques pour la santé ; dispositifs médicaux ; molécules et matériaux biosourcés ; outils et systèmes pour la gestion durable et intelligente des ressources naturelles ; systèmes énergétiques et leur performance) ;
  • Impliquer financièrement (en numéraire) à minima une ou plusieurs entreprises du Grand Est (TPE, PE, PME, ETI, GE). La/les entreprises partenaires doivent contribuer à hauteur de 25% minimum des dépenses éligibles.
  • Impliquer financièrement (en numéraire) un autre cofinancement public (hors apport de l’établissement d’accueil).
  • Etre portée par un titulaire, chercheur ou enseignant chercheur de notoriété internationale ou nationale, en mobilité ou non avec une expérience avérée et réussie de partenariat avec le monde économique. Celui-ci doit occuper au moins 50 % de son temps de recherche aux travaux propres de la chaire. Il doit mener par ailleurs, des actions de formation par la recherche selon une vision à long terme dans les laboratoires de recherche fortement en lien monde économique.

Montant de l’aide

Taux maxi : à parité de l’investissement privé dans la limite de 30 % de l’assiette éligible
Plafond de l’aide régionale : 120 K€ maximum par an dans la limite de 5 ans

7. Chèque CREA « Microcrédit »

Le chèque CREA « Microcrédit » est fait pour vous si :

  • Vous avez besoin d’argent pour votre projet d’entreprise, maximum : 10 000 €,
  • Il est peu probable que les banques financent votre projet,
  • Vous êtes travailleur indépendant depuis moins de 12 mois et vous souhaitez développer votre entreprise.

Si vous êtes dans cette situation, vous pouvez déposer votre demande de chèque CREA « Microcrédit » en ligne.

Bénéficiaires

  • Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi souhaitant créer une entreprise sur le territoire de la région Grand Est
  • Les jeunes de moins de 30 ans souhaitant créer une entreprise sur le territoire de la région Grand Est
  • Toute entreprise immatriculée depuis moins de 12 mois dans le Grand Est  avec un besoin en financement de 10 000 € maximum pour le démarrage de son activité

Valeur du chèque

Valeur du chèque CREA « Microcrédit » : 900 €

Le montant qui figure sur le chèque CREA « Microcrédit » correspond à la participation financière de la Région aux conseils et à l’expertise dispensés par l’opérateur au bénéfice du créateur. Le montant du chèque est versé à l’opérateur après la réalisation de l’accompagnement.

Accompagnement

Le chèque CREA « Microcrédit » donne accès à :

  • Un contact privilégié avec un opérateur Be EST Entreprendre pour la mobilisation potentielle d’un microcrédit
  • Une analyse de la viabilité de votre projet
  • Une décision de financement du microcrédit dans un délai de 10 jours. Si l’octroi du microcrédit est validé, l’argent est débloqué dans les 48h
  • Des conseils et un appui de chefs d’entreprises locaux et de professionnels de l’entreprise (comptables, banquiers, …)
  • Un suivi des remboursements du microcrédit accordé dans le but d’anticiper d’éventuelles difficultés.

Pour toute question sur les chèques CREA, merci d’écrire à l’adresse .

Une question ? consultez la FAQ


<< Découvrir le Chèque CREA « Garantie de prêt bancaire »

Découvrir le Chèque CREA « Suivi post-création » >>

Revenir à la page d’accueil « Chèque CREA »

6. Chèque CREA « Garantie de prêt bancaire »

Le chèque « Garantie de prêt bancaire » permet de bénéficier d’une expertise visant à valider la faisabilité économique de votre projet de création ou de reprise d’entreprise et de mobiliser potentiellement une garantie pour couvrir l’emprunt bancaire que vous sollicitez. Cette garantie sécurise votre banque et vous évite de prendre une caution personnelle.

Ce chèque peut être sollicité lorsque vous disposez d’un plan d’affaires préalablement établi et que les besoins en financement confirment la nécessité de mobiliser un outil financier de type prêt d’honneur. Si vous n’avez pas de plan d’affaires, il convient de solliciter d’abord un chèque « Préparation du projet de création d’entreprise« .

Bénéficiaires

  • Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi souhaitant créer ou reprendre une entreprise sur le territoire de la région Grand Est
  • Les jeunes de moins de 30 ans souhaitant créer ou reprendre une entreprise sur le territoire de la région Grand Est
  • Toute entreprise, nouvellement créée ou reprise (immatriculée depuis moins de 12 mois) dans le Grand Est par un demandeur d’emploi ou un jeune de moins de 30 ans au moment de la demande, avec un besoin en financement pour le démarrage de son activité

Valeur du chèque

Valeur du chèque CREA « Garantie de prêt bancaire » : 1 000 €

Le montant qui figure sur le chèque CREA « Garantie de prêt bancaire » correspond à la participation financière de la Région aux conseils et à l’expertise dispensés par l’opérateur au bénéfice du créateur. Le montant du chèque est versé à l’opérateur après la réalisation de l’accompagnement.

Accompagnement

Le chèque CREA « Garantie de prêt bancaire » donne accès à :

  • Un contact privilégié avec un opérateur Be EST Entreprendre pour la mobilisation potentielle d’une garantie d’emprunt bancaire
  • Une analyse des besoins et des ressources de financement nécessaires au projet
  • Un appui personnalisé auprès des banques pour la sollicitation d’un prêt bancaire
  • Une mise en place de la garantie après présentation de votre projet en comité d’engagement si acceptation du dossier en comité
  • Un suivi post financement pendant la durée de remboursement du prêt bancaire dans le but d’anticiper les éventuelles difficultés.

Pour toute question sur les chèques CREA, merci d’écrire à l’adresse .

Une question ? consultez la FAQ


 

<< Découvrir le Chèque CREA « Prêt d’honneur »

Découvrir le Chèque CREA « Microcrédit » >>

Revenir à la page d’accueil « Chèque CREA »

5. Chèque CREA « Prêt d’honneur »

Il donne la possibilité d’accéder à un prêt d’honneur sans intérêt ni garantie personnelle, d’un montant compris entre 1 000 € et 30 000 € pour le financement de votre projet de création ou de reprise d’entreprise.

Le prêt d’honneur a pour objectif de renforcer vos fonds propres car même il vous est directement octroyé (il s’agit d’un prêt à la personne), et non à l’entreprise.

Ce chèque peut être sollicité lorsque vous disposez d’un plan d’affaires préalablement établi et que les besoins en financement confirment la nécessité de mobiliser un outil financier de type prêt d’honneur. Si vous n’avez pas de plan d’affaires, il convient de solliciter d’abord un chèque « Préparation du projet de création d’entreprise ».

Bénéficiaires

  • Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi souhaitant créer ou reprendre une entreprise sur le territoire de la région Grand Est
  • Les jeunes de moins de 30 ans souhaitant créer ou reprendre une entreprise sur le territoire de la région Grand Est
  • Toute entreprise, nouvellement créée ou reprise (immatriculée depuis moins de 12 mois) dans le Grand Est par un demandeur d’emploi ou un jeune de moins de 30 ans au moment de la demande, avec un besoin en financement pour le démarrage de son activité

Valeur du chèque

Valeur du chèque CREA « Prêt d’honneur » : 1 000 €

Le montant qui figure sur le chèque CREA « Prêt d’honneur » correspond à la participation financière de la Région aux conseils et à l’expertise dispensés par l’opérateur au bénéfice du créateur. Le montant du chèque est versé à l’opérateur après la réalisation de l’accompagnement.

Accompagnement

Le chèque CREA « Prêt d’honneur » donne accès à :

  • Un contact privilégié avec un opérateur Be EST Entreprendre pour la mobilisation potentielle d’un prêt d’honneur quel que soit le secteur d’activité de votre entreprise
  • Une préparation individuelle pour le passage devant un comité de décision qui statuera sur l’octroi ou non du prêt d’honneur
  • Un passage en comité de décision pour avoir une vision fine et professionnelle sur la faisabilité de votre projet
  • Une décision d’octroi ou non du prêt d’honneur dans un délai moyen de 30 jours entre la complétude du dossier et la décision du comité
  • Des conseils et un appui de chefs d’entreprises locaux et de professionnels de l’entreprise (comptables, banquiers, …)
  • Un suivi du remboursement de la jeune entreprise sur une période de 5 ans après la création ou la reprise si un prêt d’honneur a été attribué.

Pour toute question sur les chèques CREA, merci d’écrire à l’adresse .

Une question ? consultez la FAQ


 

<< Découvrir le Chèque CREA « Entrepreneur salarié associé »

Découvrir le Chèque CREA « Garantie de prêt bancaire » >>

Revenir à la page d’accueil « Chèque CREA »

4. Chèque CREA « Entrepreneur salarié associé »

En tant qu’entrepreneur salarié associé, vous participez au capital de la CAE et aux décisions, selon le principe un homme = une voix.
Ce chèque peut être sollicité à l’issu de votre parcours d’entrepreneur salarié de 2 ans dans une CAE.

Bénéficiaires

Les entrepreneurs salariés d’une CAE souhaitant devenir associé dans la CAE

Valeur du chèque

Valeur du chèque « Entrepreneur salarié associé » : 500 €

Le montant qui figure sur le chèque CREA « Entrepreneur salarié associé » correspond à la participation financière de la Région aux conseils et à l’expertise dispensés par l’opérateur au bénéfice du créateur. Le montant du chèque est versé à l’opérateur après la réalisation de l’accompagnement.

Accompagnement

Le chèque « Entrepreneur salarié associé » donne accès à :

  • un Contrat d’Entrepreneur Salarié Associé (CESA) équivalent à un contrat de travail à durée indéterminée
  • un accompagnement personnalisé et de formations collectives proposées par la CAE
  • aux principales décisions de gestion de la CAE, votre voix compte parmi celles des autres sociétaires
  • une période illimitée d’hébergement juridique dans la CAE

Pour toute question sur les chèques CREA, merci d’écrire à l’adresse .

Une question ? consultez la FAQ


<<  Découvrir le chèque CREA « Test d’activité »

Découvrir le Chèque CREA « Prêt d’honneur » >>

Revenir à la page d’accueil « Chèque CREA »

3. Chèque CREA « Test d’activité »

Ce chèque vous aide à prendre la décision de créer ou pas votre entreprise. Ce test d’activité peut se dérouler pendant une période de 2 ans maximum.

Bénéficiaires

  • Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi souhaitant tester leur activité avant la création de leur entreprise sur le territoire de la région Grand Est
  • Les jeunes de moins de 30 ans souhaitant tester leur activité avant la création de leur entreprise sur le territoire de la région Grand Est

Valeur du chèque CREA « Test d’activité »

Le chèque CREA « Test d’activité » se décompose en 4 chèques selon les 4 périodes de test d’activité possibles :

  • Chèque CREA « Test d’activité – de 0 à 6 mois » : 350 €
  • Chèque CREA « Test d’activité – de 7 à 12 mois » : 350 €
  • Chèque CREA « Test d’activité – de 13 à 18 mois » : 150 €
  • Chèque CREA « Test d’activité – de 19 à 24 mois » : 150 €

Le montant qui figure sur le chèque CREA « Test d’activité » correspond à la participation financière de la Région aux conseils et à l’expertise dispensés par l’opérateur au bénéfice du créateur. Le montant du chèque est versé à l’opérateur après la réalisation de l’accompagnement.

Accompagnement

Le chèque « Test d’activité » donne accès à :

  • Un environnement légal sécurisé pour préparer le projet de création d’entreprise dans les conditions suivantes :
    • un hébergement juridique (facturation de vos prestations avec le numéro de SIRET de l’organisme hébergeur)
    • un maintien de votre statut antérieur et de vos revenus sociaux
    • une couverture sociale et une protection en cas d’accident du travail ou de maladie professionnelle
  • Un accompagnement individualisé pour valider la viabilité de votre projet
  • Une phase de test en situation réelle pour améliorer la qualité et la pertinence de votre projet
  • Un encadrement pédagogique adapté à la préparation et au démarrage de l’activité
  • Un programme d’ateliers et de formations individuelles et collectives pour approfondir vos compétences

Pour toute question sur les chèques CREA, merci d’écrire à l’adresse .

Une question ? consultez la FAQ


<< Découvrir le dispositif « Formation à la création d’entreprise« 

Découvrir le Chèque CREA « Entrepreneur salarié associé » >>

Revenir à la page d’accueil « Chèque CREA »

2. Formation à la création d’entreprise

Qui peut en bénéficier ?

Forma CREA s’adresse prioritairement aux demandeurs d’emploi : futurs créateurs ou jeunes créateurs depuis moins de 6 mois et à leurs conjoint/associés.

Il est également accessible aux licenciés économiques.

et aux artistes-auteurs et intermittents du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel non ayant droits auprès de leur OPCO.

Ainsi qu’aux salariés depuis moins de 6 mois en CAE (Coopérative d’Activité et d’Emploi) en SCOP (Société Coopérative et Participative) en SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) en Couveuse.

Les modalités d’inscription pour chaque type de public sont détaillées ci-après.

Contenu du parcours

Le créateur bénéficiera d’un parcours de formation individualisé d’une durée comprise entre 90 heures et 202 heures, articulé autour d’un tronc commun, adapté en fonction de ses besoins et prérequis.

Les fondamentaux de la création d’entreprise (Tronc commun) : durée 90 h

Les modules optionnels :

  • L’approche administrative et comptable de l’entreprise, (21 h)
  • Les techniques de vente (dont vente en ligne), (21h)
  • Les Opportunités du numérique, (création de site web, réseaux sociaux) (14h)
  • Les Ressources humaines adaptées aux TPE (21h)
  • Entreprendre en ESS (35h)

Comment s’inscrire ?

Si vous êtes demandeur d’emploi ?

Vous devez contacter votre conseiller Pôle Emploi.

Si vous êtes salarié de CAE OU si vous êtes artiste auteur ou intermittent du spectacle, du cinéma, de l’audio-visuel OU si vous êtes licencié économique

Déposez votre demande en ligne

 

Pour toute question :

Une question ? consultez la FAQ


<< Découvrir le chèque CREA « Préparation du projet »

Découvrir le chèque CREA « Test d’activité » >>

Revenir à la page d’accueil « Chèque CREA »

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile