Chèque formation : Préparez votre réouverture

Ce chèque formation sera utilisable auprès d’un organisme de formation jusqu’en octobre prochain. Il vise notamment à préparer les personnels déjà en place ou en cours d’embauche à s’approprier les protocoles sanitaires et la gestion de la clientèle à la réouverture des établissements. Limitée dans le temps au vu de la situation exceptionnelle, cette aide est complémentaire aux dispositifs de formation existants.

Pour tout renseignement :

2. Formation à la création d’entreprise

Qui peut en bénéficier ?

Forma CREA s’adresse prioritairement aux demandeurs d’emploi : futurs créateurs ou jeunes créateurs depuis moins de 6 mois et à leurs conjoint/associés.

Il est également accessible aux licenciés économiques.

et aux artistes-auteurs et intermittents du spectacle, du cinéma et de l’audiovisuel non ayant droits auprès de leur OPCO.

Ainsi qu’aux salariés depuis moins de 6 mois en CAE (Coopérative d’Activité et d’Emploi) en SCOP (Société Coopérative et Participative) en SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) en Couveuse.

Les modalités d’inscription pour chaque type de public sont détaillées ci-après.

Contenu du parcours

Le créateur bénéficiera d’un parcours de formation individualisé d’une durée comprise entre 90 heures et 202 heures, articulé autour d’un tronc commun, adapté en fonction de ses besoins et prérequis.

Les fondamentaux de la création d’entreprise (Tronc commun) : durée 90 h

Les modules optionnels :

  • L’approche administrative et comptable de l’entreprise, (21 h)
  • Les techniques de vente (dont vente en ligne), (21h)
  • Les Opportunités du numérique, (création de site web, réseaux sociaux) (14h)
  • Les Ressources humaines adaptées aux TPE (21h)
  • Entreprendre en ESS (35h)

Comment s’inscrire ?

Si vous êtes demandeur d’emploi ?

Vous devez contacter votre conseiller Pôle Emploi.

Si vous êtes salarié de CAE OU si vous êtes artiste auteur ou intermittent du spectacle, du cinéma, de l’audio-visuel OU si vous êtes licencié économique

Déposez votre demande en ligne

 

Pour toute question :

Une question ? consultez la FAQ


<< Découvrir le chèque CREA « Préparation du projet »

Découvrir le chèque CREA « Test d’activité » >>

Revenir à la page d’accueil « Chèque CREA »

Le Parcours d’acquisition des compétences en entreprise (PACE)

Les secteurs particulièrement affectés par la crise sanitaire comme par exemple l’hôtellerie-restauration, l’évènementiel, le tourisme ou encore la culture, pourront être privilégiées dès lors que les entreprises seront en capacité de former des jeunes et de préparer leur future embauche. Placées au cœur de la politique de relance économique de la Région « Business Act« , les filières d’avenir (transition environnementale, numérique, soins et santé), sans exclure l’industrie et le bâtiment, seront également investies.

A ce stade, la Région a prévu un budget de 12 millions d’euros. L’objectif est de ne laisser aucun « reste à charge » pour l’entreprise accueillante. Ce financement comprend à la fois :

  • une aide au tutorat pour les entreprises accueillantes graduée en fonction du niveau du jeune : 350 euros/mois pour les jeunes sans qualification et 230 euros/mois pour les jeunes diplômés,
  • une aide versée mensuellement au jeune de 500 euros,
  • le financement de l’accompagnement du jeune payé à l’organisme prestataire pour la mise en relation du jeune avec une entreprise, l’élaboration de son parcours de formation et le suivi en entreprise : 2 500 € pour un jeune pour 6 mois.

Fonds Régional d’Incitation à la Formation (FRIF) – Garde d’Enfants

Un soutien renforcé est mis en place pour les familles monoparentales et les bénéficiaires de l’ASF.
Le FRIF – Garde d’Enfant constitue un des outils mis en œuvre par la Région Grand Est pour répondre aux problématiques de mobilité des stagiaires de la formation professionnelle.

Bénéficiaires

Le FRIF – Garde d’Enfant s’adresse aux stagiaires de la formation professionnelle inscrits dans une formation financée par la Région Grand Est et remplissant l’une des conditions suivantes :

  • familles monoparentales,
  • bénéficiaires de l’Allocation de Soutien Familial (ASF),
  • familles en situation de grande précarité.

Et ayant à charge un ou plusieurs enfants âgés de 3 à 12 ans inclus.

Conditions d’éligibilité

Le stagiaire doit :

  • être domicilié en Région Grand Est,
  • être inscrit dans une formation de 40 heures minimum, financée par la Région Grand Est, et d’un rythme mensuel d’au moins 40 heures.
  • Sous conditions de ressources

Circuit du dossier

Information du stagiaire

L’information sur le FRIF – Garde d’Enfant est faite :

  • systématiquement par l’organisme de formation,
  • par le prescripteur de la formation (Mission locale, Pôle emploi, Cap emploi…),
  • par le travailleur social (Conseil Départemental, Centre médico-social…) le cas échéant.

Montage du dossier de demande d’aide

  • le stagiaire prend connaissance du dossier transmis par l’organisme de formation, puis prend un rendez-vous avec un travailleur social (ou le réfèrent-accompagnateur RSA) pour finaliser le dossier avec les pièces justificatives.

Délai de transmission à la Région Grand Est

  • 3 mois maximum à compter de l’entrée en formation du stagiaire (1 dossier par formation).

Montant de l’aide

  • 80 euros par enfant et par mois de formation,
  • 100 euros par enfant et par mois de formation pour les familles monoparentales et les bénéficiaires de l’Allocation de Soutien Familial.

Modalités de versement

Après l’instruction de la demande par les services de la Région Grand Est, et validation de la demande par la Commission Permanente, l’aide est versée directement par la Région Grand Est au stagiaire selon les modalités suivantes :

Le versement trimestriel est conditionné à un taux de présence trimestriel en formation de 75%.

 

A télécharger

La Région Grand Est facilite votre formation en vous aidant à financer la garde de vos enfants (pdf, 369 Ko)

Dispositif ARDAN

Le dispositif ARDAN vise à accompagner le développement de l’activité des petites et moyennes entreprises par l’intégration de nouvelles compétences :

  • Les entreprises intègrent des demandeurs d’emploi, pour des stages de six mois, et leur confient le développement et la concrétisation de projets
  • Les demandeurs d’emploi renforcent leurs compétences en préparant le titre Entrepreneur de petite entreprise du Conservatoire National des Arts et Métiers et en suivant des formations complémentaires à visée « métier »
  • Le binôme entreprise / pilote de projet est accompagné par différents professionnels pendant toute la durée du stage
  • Les entreprises bénéficiaires doivent avoir la volonté et les moyens, au terme du dispositif, d’embaucher les demandeurs d’emploi.

Projets éligibles

Sont éligibles les projets :

  • de création d’activité nouvelle (ex : intégration d’un nouveau savoir-faire, développement d’un nouveau marché…)
  • de structuration de l’activité d’une entreprise

Soutien aux actions de promotion des métiers

Porteurs de projets

  • les membres du Service Public Régional de l’Orientation Grand Est
  • les professions du Grand Est
  • les acteurs de l’accueil, de l’information et de l’orientation tout au long de la vie du Grand Est.

Finalités

  • faciliter l’accès à l’information sur les métiers grâce à une dynamique de réseau de partenaires de l’orientation, de l’emploi, de la formation et du monde économique et professionnel mettant en commun des compétences et des outils,
  • renforcer l’offre de services relevant du 1er niveau (accueil) en développant les actions d’information pour préparer le public aux choix d’orientation,
  • concourir au développement de l’autonomie pour les jeunes et s’agissant des adultes à l’évolution et à la sécurisation de leur parcours professionnels,
  • promouvoir et accompagner la formation tout au long de la vie,
  • accompagner l’évolution professionnelle (validation des acquis de l’expérience, conseil en évolution professionnelle…),
  • encourager l’innovation dans les actions entreprises

Actions soutenues

  • des programmes d’actions concrètes : forums, salons, ateliers découvertes, opérations nouvelles collectives,… dans lesquels les acteurs locaux seront mobilisés selon leurs champs de compétences
  • des actions d’information sectorielles initiées dans le cadre notamment des Contrats d’objectifs territoriaux (COT) avec les branches professionnelles et les entreprises
  • des évènements à caractère multisectoriel et innovants qui mettent les publics en démarche d’orientation ou de réorientation en présence des acteurs socio-économiques liés à l’orientation, et la formation, la découverte de métiers, de secteurs d’activité…

Thématiques

  • la découverte des métiers (connaissances, débouchés, évolutions…)
  • l’information sur l’offre de formations initiales et continues (contenus, filières, passerelles, dispositifs, nouvelles modalités,…)
  • la valorisation des mesures favorisant l’évolution professionnelle (VAE, conseil en évolution professionnelle, création d’activités, …)

Périmètre des actions

Les actions territoriales des territoires suivants doivent s’inscrire dans le cadre de programmes territoriaux partagés dont la coordination est confiée aux Maisons de la Région :

  • Mulhouse
  • Saint-Dizier / Bar-le-Duc
  • Troyes / Chaumont
  • Thionville / Longwy
  • Charleville-Mézières / Verdun
  • Epinal

Les actions sectorielles doivent faire l’objet d’une concertation dans le cadre des travaux relatifs aux Contrats d’objectifs territoriaux (COT) pour les secteurs concernés.

Pour toute autre action n’entrant pas dans ces périmètres, il appartient au porteur de projet de se mettre en relation avec les services de la Région (cf. fiche-contacts).

Pour toute question, les porteurs de projets peuvent envoyer un message à

Conseil et Accompagnement VAE en Grand Est

Bénéficiaires

Les demandeurs d’emploi du Grand Est qui doivent présenter, lors du premier rendez-vous, un justificatif récent d’inscription à Pôle emploi. Le seul justificatif accepté est la copie de « l’attestation dite loi de finances » ou « attestation des périodes d’inscription » téléchargeable à partir de l’espace personnel du demandeur d’emploi sur le site de Pôle emploi.

Type de prestations

Un conseil individualisé sous forme d’entretien d’1h30 environ

Trois types d’entretiens conseil VAE sont proposés au demandeur d’emploi

  1. un entretien conseil VAE simple qui a pour objectif de vérifier la pertinence du projet VAE de la personne, d’apporter une ou des propositions de certifications en fonction de son expérience et de lui donner les éléments nécessaires pour entamer ou non sa démarche VAE.
  2. un entretien conseil pour aider à l’écriture du livret 1 ou livret de recevabilité dont l’objectif est de préciser le contenu de la démarche VAE, de soutenir la personne dans la rédaction du livret 1 ou livret de recevabilité, et de l’inciter à obtenir une assistance technique pour la présentation de son dossier devant le jury. Cet entretien est ouvert aux personnes n’ayant pas forcément bénéficié d’un entretien conseil simple.
  3. un entretien conseil post-jury, au cours duquel il s’agit d’examiner la pertinence en fonction de l’avis du jury VAE des propositions d’actions pour acquérir la totalité de la validation et de soutenir la personne en l’absence totale de validation pour trouver de nouvelles solutions. Cet entretien est ouvert aux personnes n’ayant pas forcément bénéficié d’un entretien conseil simple ou pour l’écriture du livret 1.

Contacts

Prestataires VAE conseil (pdf, 296 Ko)

Un accompagnement pour tout type de certification dès recevabilité du dossier de demande VAE

Pour bénéficier de cette prestation, le demandeur d’emploi doit avoir obtenu la recevabilité de son dossier (livret 1).
L’accompagnement VAE peut durer de 10 à 17h (voire 24h si besoin) et se déroule après la recevabilité du dossier de demande VAE jusqu’à la date d’évaluation par le jury.
Il est constitué d’entretiens individuels et d’ateliers collectifs. C’est un soutien qui permet au candidat de compléter son dossier de validation (ou livret 2), de comprendre le référentiel de certification, de choisir les situations professionnelles pour l’illustrer, de mettre en mots son expérience pour se présenter à l’oral dans le cadre du jury.
En cas de VAE partielle ou d’une non-validation, l’entretien post-jury aidera le candidat à :

  • identifier les organismes de formation ou les situations professionnelles permettant d’acquérir les compétences nécessaires pour l’obtention d’une VAE totale
  • identifier les financements possibles
  • analyser les motifs de refus

La Région Grand Est finance uniquement les coûts pédagogiques, c’est-à-dire la prestation d’accompagnement VAE réalisée par les prestataires retenus dans le cadre du marché.

D’autres frais peuvent être engendrés par une démarche de VAE :

  • Frais d’inscription à l’université
  • Frais de constitution de jury
  • Frais de déplacement
  • Frais d’élaboration du dossier, photocopies

Ils sont appelés les frais annexes.
Pôle emploi peut, sous réserve de présentation de preuves d’achat et facturation, régler une partie de ces frais annexes dans la limite de 640 €.
C’est au demandeur d’emploi de prendre contact avec son conseiller Pôle emploi pour bénéficier de cette aide.

Contacts

Prestataires VAE accompagnement (pdf, 196 Ko)

Dispositif d’accompagnement spécifique pour les détenus

Prestataires accompagnement détenus (pdf, 106 Ko)

Aide régionale individuelle à la formation – ARIF

Bénéficiaires

  • Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi domiciliés en Région Grand Est et/ou,
  • Les jeunes domiciliés en Région Grand Est suivis par les Missions Locales et sortis de formation initiale depuis plus de 12 mois (lycée, université ou d’apprentissage).

Les demandes de formation qualifiantes successives ne sont pas recevables à l’exception des suites de parcours (dès lors que le DE sort d’une action de formation de types compétences de base ou de professionnalisation pour entrer ensuite dans une action dite de qualification).

 

Condition

  • actions de formation certifiantes* avec ou sans alternance d’une durée minimale de 35 heures en centre et inférieure ou égale à 1600 heures au total, ou actions de formations professionnalisantes avec ou sans alternance d’une durée comprise entre 35 heures en centre et 600 heures au total.
  • Ces formations devront avoir une intensité hebdomadaire de 20 heures minimum en centre de formation.
  • Les actions de formation sans alternance n’ouvriront pas droit à la rémunération
  • Les formations ouvertes à distance (hormis le CNAM) et les formations se déroulant en discontinu devront être inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et ne seront pas rémunérées

*Diplôme de l’Education Nationale, Titre Professionnel (inscrits au RNCP), Certificat de Qualification Professionnelle, Certificat de Spécialisation, Diplômes reconnus par une convention collective d’une branche

 

Nature et montant de l’aide

La participation de la Région aux coûts pédagogiques est plafonnée à 6 000 € maximum (sont exclus l’achat de matériel, les frais d’inscription…)

Cette participation peut être complétée par d’autres financements

Formations non prises en charge

  • Les formations collectives déjà financées par la Région, Pôle Emploi, AGEFIPH.
  • Les formations telles que CACES, FIMO, Permis secs (C, CE, D) et leur renouvellement ou recyclage quels qu’ils soient (ex : CACES, habilitations électriques, FCO…)
  • Les formations dont la durée de formation est supérieure à un an pour l’obtention du diplôme (quelle que soit l’année de formation pour laquelle la demande de prise en charge est établie ; 1ère, 2ème ou 3ème année)
  • Toutes les formations du secteur médical, paramédical et social y compris le CAP Accompagnement dans la Petite Enfance
  • BAFA, BAFD
  • Les formations dans les métiers de la beauté (coiffure, esthétique, maquillage, onglerie…),
  • Les formations généralistes à la création d’entreprise et celles liées au développement personnel (coaching, relaxation…)
  • Les formations supérieures au niveau III (supérieures à BAC+2 – niveau 5)
  • Formations préparatoires ou préalables à l’enseignement ou de perfectionnement des enseignants
  • Formations aux concours de la Fonction publique (Etat, Territoriale, Hospitalière)
  • Les BPJEPS pour les moins de 30 ans financés dans le Programme Régional de Formation

Le projet de formation doit être validé par un prescripteur habilité : Pôle emploi, Missions locales, CAP emploi, qui indiquera à la Région les démarches effectuées par le bénéficiaire pour valider son projet professionnel.

Réussir sans frontière : bourse pour apprentis transfrontaliers dans le Rhin Supérieur

Bénéficiaires

Cette bourse est destinée aux apprentis frontaliers du Bas-Rhin (67) et Haut-Rhin (68) qui souhaitent effectuer leur période de formation en entreprise de l’autre côté de la frontière, dans le Rhin Supérieur allemand.

Les apprentis doivent réaliser la partie théorique de leur formation dans un centre de formation par alternance en Alsace. Ils doivent effectuer leur formation pratique dans une entreprise située dans l’espace géographique suivant :

  • Bade-Wurtemberg : partie ouest du Land du Bade-Wurtemberg, avec les Landkreise ou Stadtkreise Lörrach, Waldshut, Breisgau-Hochschwarzwald, Freiburg, Emmendingen, Ortenau, Rastatt, Baden-Baden et Karlsruhe.
  • Rhénanie-Palatinat : partie sud de la Rhénanie-Palatinat avec les Landkreise Germersheim et südliche Weinstraße, la kreisfreie Stadt Landau et les deux Verbandsgemeinde Dahner et Hauenstein, qui font partie du Landkreis Südwestpfalz.

La limite d’âge est fixée à 30 ans révolus au début du programme.

L’apprenti a une obligation d’assiduité : une absence maladie prolongée de plus de 3 semaines ou une absence non-justifiée engendre automatiquement une suspension de la bourse.

Nature et montant de l’aide

L’apprenti peut obtenir une bourse forfaitaire de 70€ par mois pendant 10 mois sur l’année scolaire de formation pour l’aider à financer ses déplacements. Le cumul de la bourse Réussir sans frontière avec d’autres aides ou bourses de mobilité est possible.

Modalités

Le formulaire de demande peut être téléchargé sur le site de l’OFAJ www.ofaj.org

Il doit être signé par l’apprenti. Il doit faire viser le formulaire par son établissement de formation (nom et signature de son tuteur / responsable & cachet de l’établissement) et envoyer le dossier à l’OFAJ avant le démarrage de l’année de formation (au plus tard un mois après le début de l’année de formation).

Les formations déjà réalisées, et pour lesquelles aucune demande préalable n’a été déposée, ne peuvent être subventionnées.

Seules les demandes dûment remplies, signées et accompagnées d’un dossier complet seront traitées. Tout dossier incomplet sera retourné.

Le dossier de demande de subvention doit inclure les documents suivants :

  • Formulaire dûment rempli et signé
  • Curriculum vitae (CV) de l’apprenti (l’adresse complète doit être mentionnée / adresse électronique souhaitée)
  • Copie du contrat d’apprentissage
  • Relevé d’identité bancaire de l’apprenti

La subvention sera versée directement à l’apprenti dans un délai d’un mois maximum après réception des justificatifs de présence, qui devront être transmis à la fin de chaque mois. En fin d’année de formation, l’apprenti rédige un compte-rendu sur la base de la trame remise et demande une attestation de formation signée par le CFA.

Prise en charge des frais de formation secteur sanitaire et social

Bénéficiaires

Les formations ouvrant droit à une prise en charge des frais de formation par la Région Grand Est sont :

  • les formations suivies en parcours complet classique après réussite au concours d’entrée, ainsi que les cursus spécifiques menant au DEAS ou au DEAP réservés aux élèves titulaires du Baccalauréat Professionnel ASSP ou SAPAT. Sont donc exclues les formations partielles, en alternance, par la voie de la passerelle et les formations s’ajoutant aux quotas (telles que les places réservées pour des étudiants diplômés hors Union Européenne) ;
  • les formations dispensées par les instituts de formations agréés par la Région qui se situent sur les territoires alsacien, champardennais ou lorrain, quelle que soit l’origine géographique de l’apprenant ;
  • les formations initiales menant à un Diplôme d’État relevant des secteurs :

Sont donc exclues les formations de spécialisation paramédicale : infirmier anesthésiste (IADE), infirmier en bloc opératoire (IBODE) et cadre de santé (CS).

Bourse du secteur sanitaire et social

Bénéficiaires   

Tout étudiant (français, ressortissant de l’Union européenne ou étant en situation régulière en France depuis le 1er janvier de l’année du début du cycle de formation) sans condition d’âge, ni de condition de lieu de résidence.

  • Formations sanitaires agréées par la Région Grand Est: DE Auxiliaire de puériculture, DE Aide-soignant, DE Infirmier Puériculteur, DE Infirmier, DE Masseur-kinésithérapeute, DE Sage-femme, DE ambulancier, DE Ergothérapeute, DE Psychomotricien, DE Manipulateur en électroradiologie médicale.
  • Formations sociales agréées par la Région Grand Est: DE Assistant de service social, DE Éducateur spécialisé, DE Éducateur de jeunes enfants, DE Conseiller en économie sociale et familiale, DE Éducateur technique spécialisé, DE Moniteur éducateur, DE Technicien de l’intervention sociale et familiale.

Montant

Le montant de la bourse varie selon plusieurs échelons. L’échelon est calculé en fonction de points de charge familiaux et de plafonds de ressources de l’étudiant ou de sa famille ; ces ressources sont indiquées sur l’avis d’imposition 2019 sur les revenus 2018.

  • Cette bourse est cumulable avec des aides à caractère social (CAF – CCAS,…) dès lors que la réglementation de ces aides l’autorise
  • Cette bourse n’est pas cumulable avec toute allocation pour perte d’emploi, ni avec un contrat d’apprentissage, un emploi d’avenir, un contrat de professionnalisation, un CIF ou une rémunération liée au statut de stagiaire de la formation professionnelle.

 

Procédure

  • L’étudiant se connecte à l’extranet https://boursesanitaireetsociale.grandest.fr/
  • L’étudiant fait une simulation
  • Si la simulation est positive, l’étudiant dépose une demande grâce à un identifiant et un mot de passe qui lui sont propres. Pour déposer sa demande il doit se munir du code d’accès transmis par son Institut de formation et d’une copie scannée des pièces justificatives
  • Il complète sa demande en joignant les pièces justificatives scannées et la valide
  • L’étudiant peut à tout moment suivre l’évolution de sa demande en se connectant avec son identifiant et mot de passe

Si vous souhaitez obtenir des informations complémentaires, contactez directement les instituts de formations.

Pour toute question concernant les bourses des formations sanitaires et sociales, composez le numéro :

03 87 54 32 01

Ou par mail :

Vous souhaitez demander une bourse d’études au Luxembourg ?

Une notification officielle de la part de la Région Grand Est vous sera demandée pour constituer votre dossier auprès du Luxembourg (CEDIES). Pour obtenir cette notification, il faut impérativement saisir une demande sur le portail des bourses aux formations sanitaires et sociales.

La Région vous fera parvenir une notification par courriel dès que le traitement de votre dossier sera effectué.

Les Formations Sanitaires et Sociales en Grand Est

Formation Sanitaire et Sociale : aide à la mobilité internationale

Par ce dispositif la Région Grand Est décide de soutenir et de favoriser la mobilité internationale des élèves (infra bac) et des étudiants (post bac) en formation dans les instituts de formations sanitaire et sociale de la région Grand Est. Ce dispositif peut s’appliquer en complément d’une aide à la mobilité ERASMUS +.
S’adressant à tous les étudiants et élèves, sans conditions de ressources, les aides attribuées au titre de ce dispositif seront bonifiées sous conditions pour les boursiers ou les personnes effectuant leur mobilité dans un pays frontalier de la région Grand Est.

Bénéficiaires       

Le dispositif est ouvert sur la région Grand Est aux élèves et aux étudiants inscrits dans un institut de formations sanitaires ou sociales agréé par la Région Grand Est (hors IBODE, IADE et Cadre de santé). Sont éligibles les étudiants non salariés (hors promotion professionnelle CIF, apprentis).

Projet(s) éligible(s)

  • Effectuer une période d’études ou de stage d’une durée minimale de 5 semaines dans un même organisme à l’étranger.

Elle doit faire l’objet :

  • d’une attestation de l’institut de formation d’origine autorisant l’élève ou l’étudiant à effectuer des études ou un stage au titre de sa formation pour une durée déterminée au sein d’un organisme identifié,
  • d’une attestation de présence par l’organisme d’accueil,
  • d’une convention de stage.

Destinations éligibles

Toutes les destinations sont éligibles, à l’exception de la France (DOM TOM inclus).

Montant de l’aide

  • Montant forfaitaire de 400 € quelle que soit la durée du stage ou des études
  • Bonification de 200 € pour les étudiants boursiers
  • Bonification de 100 € pour les élèves ou étudiants effectuant leur stage ou leurs études dans un pays frontalier (Allemagne, Belgique, Luxembourg ou Suisse)

Ce dispositif peut s’appliquer en complément d’une aide à la mobilité ERASMUS+

Modalités

Transmission du dossier de demande à la Région à accompagné des pièces suivantes

    • Attestation de l’Institut de formation d’origine autorisant l’élève, l’étudiant à effectuer une période de formation déterminée dans un organisme identifié à l’étranger
    • 1 RIB
    • Copie de la notification de la bourse (pour les étudiants boursiers)
    • Convention de stage tripartite signée par toutes les parties

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile