Agent de service hospitalier

Agent de service hospitalier

Niveau requis

Sans diplômes

Niveau acquis (à l'issue de la formation)

CAP ou BEP

Formations accessibles par

Formation initiale
Formation continue
VAE

J1301

Quelles sont ses missions ?

L’agent de service hospitalier participe au bien-être et au confort de l’usager ou du patient.
Au quotidien, l’agent de service hospitalier doit s’adapter aux différentes missions qui lui sont confiées, en sachant que celles-ci s’articulent principalement autour de trois fonctions :

  • il doit assurer le nettoyage des parties communes, l’entretien de l’environnement de vie des patients ou des résidents en conformité avec les protocoles en
    vigueur ;
  • il doit participer à l’activité hôtelière et aider au service des repas ;
  • enfin il doit établir et entretenir une relation adaptée aux usagers, aux familles, aux accompagnants, aux équipes éducatives et soignantes en partageant et en communiquant des observations recueillies lors de la réalisation de ses activités.

Où exerce-t-il ?

L’agent de service dit « hospitalier » travaille dans des hôpitaux, des cliniques, centres de cure ou de convalescence. On parle d’« agent de service intérieur » dans un établissement d’accueil et d’hébergement de personnes en situation de handicap. Dans les Établissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), l’appellation usuelle est «agent de service logistique ».

Quelles sont les conditions d’exercice ?

L’agent de service hospitalier agit au sein d’équipes pluridisciplinaires. L’activité de ce métier s’exerce au sein d’hôpitaux, dans les maisons de retraite ou au sein de structures spécialisées pour personnes handicapées. L’agent de service hospitalier travaille en relation avec les différents services (soins, cuisine, lingerie, entretien, …), sous la responsabilité de l’équipe soignante.
Ce métier s’exerce en horaires décalés par roulement ainsi que certains week-ends et les jours fériés.

Quelles qualités sont nécessaires pour exercer ce métier ?

Ce métier exige une capacité à travailler au sein d’une équipe en respectant des consignes. Cela nécessite aussi un sens de l’organisation, notamment dans la hiérarchisation des tâches à effectuer.
L’agent de service hospitalier doit posséder une bonne résistance physique et supporter une station debout prolongée. Il doit être doté d’un sens du contact car ce métier implique un contact quotidien avec les patients ainsi que leurs familles.

Si le métier est accessible sans formation, il est indispensable de savoir lire les fiches techniques et les protocoles, afin de pouvoir appliquer des règles d’hygiène strictes et de communiquer avec les équipes soignantes et éducatives, ainsi qu’avec le patient. Dans ce cas, il préférable d’avoir une expérience dans ce domaine. Une formation dans le secteur sanitaire et social reste néanmoins fortement recommandée. Les diplômes donnant accès à ce métier sont :

  • Le CAP « Assistant (e) Technique en Milieu Familial et Collectif » (ATMFC) : 1 749 heures de formation et 16 semaines en formation en milieu professionnel sur 2 années. Ce diplôme est aussi accessible par la voie de l’apprentissage et par la validation des acquis par l’expérience (VAE).
  • Le CAP « Agent de propreté et d’hygiène » est une formation dispensée sur 2 ans par voie scolaire. Ce diplôme est aussi accessible par la voie de l’apprentissage et par la validation des acquis par l’expérience (VAE).
  • Le Titre professionnel « agent de propreté et d’hygiène » : environ 4 mois, soit 525 heures avec une alternance entre cours théoriques en centre de formation et période d’application en entreprise ; ce diplôme est un Titre Professionnel délivré par le Ministère du Travail.

Les personnes titulaires d’un diplôme ou certification de l’intervention à domicile qui souhaitent travailler en établissement peuvent aussi avoir accès à ce métier (pour plus de précision sur ces formations, voir la fiche métier « assistant de vie »).

  • Le CAPA « Service aux personnes et vente en espace rural » est une formation dispensée sur 2 ans
    par voie scolaire dans un établissement d’enseignement agricole (1 624 heures de formation, 14 à 16
    semaines de formation en milieu professionnel).

Quelle évolution professionnelle ?

Après le CAP agent de propreté et d’hygiène, il est possible de poursuivre vers un Bac pro hygiène, propreté, stérilisation. Après le bac pro, la poursuite peut se faire vers le BTS métiers des services
à l’environnement puis le titre de responsable développement hygiène propreté et services (TCN2) ou une licence professionnelle dans les domaines de la dépollution, de la maîtrise des
risques industriels, de la santé et de la sécurité des biens, et de la qualité et de la sécurité des filières agroalimentaires (1 an après un bac + 2). De plus, en fonction des diplômes, des passerelles peuvent exister vers des métiers de même niveau, comme par exemple le métier d’accompagnant médico-social.

Pour aller plus loin

Le métier en vidéo sur le site de l’ONISEP

 

Où se renseigner pour se former ?

La liste des établissements qui proposent des formations sera disponible prochainement.

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h