Sommaire

Aide-soignant


J1501

Niveau requis

Sans diplômes

Niveau acquis

(à l'issue de la formation)

Bac

Formations accessibles par

Formation initiale Formation continue VAE

Où se renseigner pour se former ? Télécharger la fiche


Le diplôme d’Etat d’Aide-Soignant (DEAS) confère désormais un niveau BAC (niv IV). Dans la Fonction Publique, ce sont désormais des emplois de catégorie B.

Etre Aide-soignant , c’est être au service des autres, les accompagner au quotidien, en milieu hospitalier, en EHPAD ou en établissement médico-social.

Ce métier offre des garanties d’emploi à très court terme car les besoins en termes de personnels soignants sont conséquents pour les prochaines années. D’une durée de 10 mois, ce diplôme d’Etat vous permettra d’accéder à un emploi au service de l’Humain en vous garantissant une véritable évolution professionnelle.

La Région Grand Est peut prendre en charge votre coût de formation sous certaines conditions.

Quelles sont ses missions?

Intégré à une équipe de soins, l’aide-soignant peut dispenser des soins de la vie quotidienne ou des soins aigus pour préserver et restaurer la continuité de la vie, le bien-être et l’autonomie.

En collaboration avec l’infirmier, dans le cadre d’une responsabilité partagée, l’aide-soignant, trois grandes missions sont dévolues à l’aide-soignant :

  • Accompagner la personne dans les activités de sa vie quotidienne et sociale dans le respect de son projet de vie ;
  • Collaborer au projet de soins personnalisé dans son champ de compétences ;
  • Contribuer à la prévention des risques et au raisonnement clinique partagé ;

Il réalise différents types de soins : des soins dits de la vie courante et des soins aigus.

Outre les soins d’hygiène, l’aide à la marche, l’aide aux transferts, le travail en équipes, etc… l’aide-soignant participe à l’observation de l’état clinique et la mesure des paramètres vitaux de la personne. Il a un rôle d’information et d’accompagnement des personnes et leur entourage mais aussi des stagiaires en formation, la transmission des informations, l’identification des risques lors de l’accompagnement de la personne et la mise en œuvre d’actions de prévention, le repérage des fragilités, etc…

Où exerce-t-il ?

Il exerce son activité en milieu hospitalier ou extra-hospitalier, en centre d’accueil pour personnes en perte d’autonomie, âgées, ou handicapées mais aussi dans le secteur médical, médico-social ou social

Quelles sont les conditions d’exercice ?

Il agit au sein d’une équipe pluridisciplinaire

Il est appelé à travailler en horaires postés : jour/nuit/week-end et jours fériés.

L’aide-soignant doit avoir une bonne résistance physique dans la mesure où il est amené à effectuer la manutention manuelle des personnes soignées comme l’aide au lever par exemple ; ce métier nécessite aussi des compétences psychiques car il peut être amené à accompagner des personnes en fin de vie.

Quelles qualités sont nécessaires pour exercer ce métier ?

Pour exercer le métier d’aide-soignant, il est nécessaire d’avoir le goût du contact et le sens de l’écoute. Travail d’équipe et capacités organisationnelles sont aussi des qualités requises pour l’exercice de ce métier.

Comment devenir AIDE-SOIGNANT ? Quelles formations et quels diplômes ?

Pour exercer le métier d’aide-soignant, Il faut valider le Diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS) en suivant une formation de 11 mois, qui alterne des périodes de formation théorique et pratique en institut et des périodes de formation clinique (en stage) en milieu professionnel.L’ensemble de la formation se compose de 44 semaines, soit 1540 heures réparties en enseignement théorique (22 semaines, soit 770 heures) et enseignement clinique (22 semaines également). C’est un diplôme de niveau IV qui nécessite, pour entrer en formation, de réussir les épreuves de sélection; ces épreuves sont ouvertes à tout public de 17 ans au moins, sans aucune condition de diplôme. Des dispenses et allègements sont possibles, notamment pour les titulaires du Bac Pro ASSP et Bac Pro SAPAT.

Quelle évolution professionnelle ? Après trois années d’exercice, l’aide-soignant peut se présenter aux épreuves de sélection pour l’entrée dans un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI). Sous couvert de suivre des formations complémentaires, l’aide-soignant peut valider le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) ou viser un diplôme du secteur social : DEAES (Diplôme d’État d’Accompagnant Educatif et Social) par exemple.

Pour aller plus loin

Le métier en vidéo sur le site de l’ONISEP

Où se renseigner pour se former ?