Aide-soignant

Aide-soignant

Niveau requis

Sans diplômes

Niveau acquis (à l'issue de la formation)

Bac

Formations accessibles par

Formation initiale
Formation continue
VAE

J1501

Où se renseigner pour se former ?    Télécharger la fiche


NOUVEAUTES!

Le diplôme d’Etat d’Aide-Soignant (DEAS) confère désormais un niveau BAC (niv IV)

Dans la Fonction Publique, ce sont désormais des emplois de catégorie B

Etre Aide-soignant , c’est être au service des autres, les accompagner au quotidien, en milieu hospitalier, en EHPAD ou en établissement médico-social.

 Ce métier offre des garanties d’emploi à très court terme car les besoins en termes de personnels soignants sont conséquents pour les prochaines années. D’une durée de 10 mois, ce diplôme d’Etat vous permettra d’accéder à un emploi au service de l’Humain en vous garantissant une véritable évolution professionnelle.

La Région Grand Est peut prendre en charge votre coût de formation sous certaines conditions.

Quelles sont ses missions?

Intégré à une équipe de soins, l’aide-soignant contribue au bien-être des malades en les accompagnant dans tous les gestes de la vie quotidienne et en aidant au maintien de leur autonomie. En collaboration avec l’infirmier et sous sa responsabilité, il assure auprès des patients des soins d’hygiène et de confort : toilette, repas, réfection des lits, accueil, installation et transfert des patients…

Il transmet ses observations par écrit et par oral pour assurer la continuité des soins et travaille au sein d’une équipe pluri-disciplinaire.

Où exerce-t-il ?

Il exerce son activité en milieu hospitalier ou extra hospitalier, en centre d’accueil pour personnes en perte d’autonomie, âgées, ou en situation de handicap mais aussi dans le secteur médical, médico-social ou social.

Quelles sont les conditions d’exercice ?

Il agit au sein d’une équipe pluridisciplinaire sous la responsabilité d’un infirmier. Il est appelé à travailler en horaires postés : jour/nuit/week-end et jours fériés. L’aide-soignant doit avoir une bonne résistance physique dans la mesure où il est amené à effectuer la manutention manuelle des personnes soignées comme l’aide au lever par exemple.

Ce métier nécessite aussi une prise de recul dans sa pratique professionnelle car il peut être amené à accompagner des personnes en fin de vie.

Quelles qualités sont nécessaires pour exercer ce métier ?

Pour exercer le métier d’aide-soignant, il est nécessaire d’avoir le goût du contact et le sens de l’écoute. Travail d’équipe et capacités organisationnelles sont aussi des qualités requises pour l’exercice de ce métier.

Comment devenir AIDE-SOIGNANT ? Quelles formations et quels diplômes ?

Pour exercer le métier d’aide-soignant, Il faut valider le Diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS)

! Un nouveau référentiel de formation pour la rentrée 2021

De nouvelles modalités de sélection suite à l’arrêté du 12 avril 2021 portant diverses modifications relatives aux conditions d’accès aux formations conduisant aux diplômes d’Etat d’aide-soignant:

  • Gratuité des frais de sélection.
  • Suppression de l’entretien de sélection au profit de l’examen du seul dossier écrit.

Quelle évolution professionnelle ?

Après trois ans d’expérience professionnelle, l’aide-soignant peut accéder à la formation préparant le diplôme d’État d’infirmier (selon les modalités d’accès en vigueur).

Sous couvert de suivre des formations complémentaires, l’aide-soignant peut valider le Diplôme d’État d’Auxiliaire de Puériculture (DEAP) ou viser un diplôme du secteur social : DEAES (Diplôme d’État d’Accompagnant Educatif et Social) par exemple.

Une fois diplômé, l’aide-soignant peut se diriger vers le métier d’assistant de soins en gérontologie.

Pour ce faire, il doit suivre une formation d’une durée de 140 heures. Cette formation a été mise en place dans le cadre de la mesure 20 du plan Alzheimer (identification et professionnalisation d’une fonction d’assistant de soins en gérontologie) pour répondre à la charge de travail concernant la prise en soins des malades Alzheimer. L’objectif de cette formation est d’amener des professionnels de niveau V, déjà diplômés et en emploi, à se spécialiser dans l’accompagnement des personnes âgées, et particulièrement auprès de celles présentant une maladie d’Alzheimer.

Il s’agit donc de revoir les fondamentaux déjà acquis au cours de leur formation initiale (connaissance de la personne, l’accompagnement dans les actes de la vie quotidienne…) mais surtout de transmettre des connaissances nouvelles leur permettant de mettre en réflexion leur pratique, en vue de les enrichir.



Pour aller plus loin

Le métier en vidéo sur le site de l’ONISEP

Où se renseigner pour se former ?

proximitéVotre région proche de vous