Conseiller en économie sociale et familiale

Conseiller en économie sociale et familiale

Niveau requis

Bac

Niveau acquis (à l'issue de la formation)

Bac +3 et 4

Formations accessibles par

Formation initiale
Formation continue
VAE

K1201

Quelles sont ses missions ?

Le conseiller en économie sociale et familiale est un travailleur social qualifié dont le coeur de métier est fondé sur une expertise dans les domaines de la vie quotidienne : consommation, habitat, insertion sociale et professionnelle, alimentation-santé. Son intervention a une visée éducative (acquisition de compétences diverses) et sociale. Son objectif est en effet d’éviter l’exclusion sociale des familles. Dans le cadre de sa mission, le conseiller en économie sociale et familiale poursuit un objectif principal : lutter contre l’exclusion sociale en favorisant l’autonomie et la socialisation des personnes ou des familles en difficulté. C’est un acteur du développement social en milieu urbain ou rural. Il intervient auprès de personnes en situation de précarité : bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active), personnes handicapées, gens du voyage, femmes isolées… Il est amené à dispenser des actions de conseil, d’information, d’animation, de formation dans tous les domaines de la vie quotidienne ; il peut, par exemple être amené à accompagner les familles de personnes hospitalisées, s’occuper du service social de grandes entreprises, gérer le budget et les
ressources de personnes mises sous tutelle ; il peut aussi être amené à suivre des familles dans le cadre des allocations qui leur sont attribuées. Son intervention s’inscrit en complémentarité dans un large réseau de partenaires et dans des dynamiques de développement social local lorsqu’il participe à l’élaboration de diagnostics partagés et de projets sociaux de territoires Le conseiller en économie sociale et familiale est aussi amené à initier des projets collectifs : mettre en place, par exemple, un système d’aide aux devoirs ou organiser des rencontres à thème pour encourager
les contacts entre des personnes isolées du même quartier. Il organise des stages d’alphabétisation ou d’insertion professionnelle, en lien avec d’autres intervenants de l’insertion.

 

Où exerce-t-il ?

Il exerce pour les services sociaux des collectivités locales (communes et départements), pour les caisses de sécurité sociale, pour les caisses d’allocations familiales, pour les hôpitaux ainsi que  pour les associations d’aide à domicile — 60% travaillent pour le secteur privé contre 40% dans le secteur public. Ces professionnels trouvent aussi leur place dans des secteurs plus spécialisés tels que les offices HLM, les associations d’aide à domicile, les associations d’accueil aux migrants, les établissements et services accueillant des personnes handicapées ou inadaptées ou encore dans les associations de consommateurs et les services de tutelle. Pour intégrer la Fonction Publique Hospitalière ou la Fonction Publique Territoriale, il est nécessaire d’être lauréat du concours :« conseiller en économie sociale et familiale » ou « assistant socio- éducatif ».

 

Quelles sont les conditions d’exercice ?

Le conseiller en économie sociale familiale travaille en collaboration avec d’autres travailleurs sociaux et partenaires. Il peut avoir des horaires irréguliers et être amené à effectuer des déplacements notamment au domicile des personnes suivies ; de même, il doit parfois être disponible en soirée et le week-end pour pouvoir rencontrer les familles.

 

Quelles qualités sont nécessaires pour exercer ce métier ?

Le conseiller en économie sociale et familiale a le sens du contact et des relations humaines. Le sens pratique, le sens des responsabilités ainsi que l’esprit d’analyse et de recherche sont également des qualités requises pour exercer ce métier. Grâce à son sens de l’écoute et du contact, le conseiller en économie sociale et familiale est à même de désamorcer toute situation complexe ; c’est un diplomate qui sait trouver les bons mots pour se faire comprendre. Enfin, s’il est autonome et particulièrement disponible, le conseiller en économie sociale et familiale est habitué à travailler en équipe.

 

Comment devenir CONSEILLER EN ÉCONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE ?
Quelles formations et quels diplômes ?

Le métier est accessible après obtention du Diplôme d’État de Conseiller en Économie Sociale et Familiale, validé après 1 an de formation ; cette formation est accessible après l’obtention du :
• BTS ESF – Economie Sociale Familiale,
• DUT CS – Carrières Sociales,
• DEES – Diplôme d’État d’Éducateur Spécialisé,
• DEEJE – Diplôme d’État d’Éducateur de Jeunes Enfants,
• DEASS – Diplôme d’État d’Assistant de Service Social,
• DEETS – Diplôme d’État d’Éducateur Technique Spécialisé).

La formation théorique a une durée de 540 heures et est articulée en 4 domaines de compétences :

  • Conseil et expertise à visée socio-éducative dans les domaines de la vie quotidienne (140 heures)
  • Intervention sociale (250 heures)
  • Communication professionnelle + Projet (60 heures)
  • Implication dans les dynamiques partenariales, institutionnelles et interinstitutionnelles (90 heures)

Elle est complétée par une formation pratique d’une durée de 560 heures.

 

Quelle évolution professionnelle ?

Après plusieurs années d’expérience et un complément de formation, le conseiller en économie sociale familiale peut accéder à différents postes d’encadrement ou à responsabilités, notamment ceux liés au cadre d’emploi de conseiller socio-éducatif de la Fonction Publique Territoriale (responsable de circonscription, conseiller technique) ou de cadre socio-éducatif de la Fonction Publique Hospitalière.
Le conseiller en économie sociale et familiale peut également poursuivre une formation supérieure pour l’obtention du :

  • Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale, DEIS,
  • Diplôme d’État de Médiateur Familial, DEMF,
  • Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Directeur d’établissement ou de service d’intervention Sociale, CAFDES,
  • Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Encadrement et de Responsable d’Unité d’Intervention Sociale, CAFERUIS.

Pour aller plus loin

Le métier en vidéo sur le site de l’ONISEP

Portrait statistique 

Insertion professionnelle 

Où se renseigner pour se former ?

La liste des établissements qui proposent des formations sera disponible prochainement.

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h