Des mesures pour les agriculteurs et les viticulteurs



La fermeture des cafés-hôtels-restaurants, l’annulation des salons professionnels, les difficultés rencontrées sur les marchés à export ont fortement fragilisé la filière viticole. Pour l’aider à affronter les répercussions économiques et sociales de cette crise sanitaire, la Région propose un Plan stratégique de relance des vignobles du Grand Est.

Articulées autour de 5 priorités (rebond économique et commercial, reconquête des marchés export, accélération de la transition environnementale des vignobles, relance de l’oenotourisme et transformation digitale), ce plan renforce les enjeux du contrat de filière viticulture adopté en mars 2019 : compétitivité et durabilité des exploitations viticoles, promotion des vins du Grand Est notamment à l’export et oenotourisme.

Le Plan de relance des vignobles prévoit notamment :

  • une aide exceptionnelle de 800 000 euros au plan Rebond du vignoble alsacien pour relancer les ventes et soutenir les efforts financiers consentis pour s’adapter aux conséquences graves de la crise sanitaire,
  • 450 000 euros à 300 entreprises viticoles pour améliorer leur gestion comptable et avoir une meilleure maîtrise de leurs coûts, par le biais de chèques conseils d’une valeur maximale de 1 500 euros par exploitation,
  • 100 000 euros par an pendant 3 ans pour le salon « Wine Paris & Vinexpo Paris« , soit 1 000 € dédiés chaque année à 100 entreprises en lien avec les interprofessions,
  • un renforcement du dispositif  « Salons et prospection internationale » grâce à un financement à hauteur de 80 % pour le secteur viticole jusqu’à fin 2022. Il permettra de repositionner les entreprises sur des grands salons professionnels ou des missions de prospection/rencontres d’affaires à l’étranger.
  • Un soutien massif à hauteur de 2 M€ aux investissements des exploitations viticoles afin d’accélérer la transition agro-environnementale dans l’objectif de tendre vers 0% herbicide dans les vignobles du Grand Est à l’horizon 2025.

Un grand plan de digitalisation

Fortement fragilisés par la crise économique, les viticulteurs et agriculteurs bénéficient d’une accélération de leur digitalisation dans le cadre du dispositif  « Grand Est transformation digitale ».

Consultez le Dispositif Grand Est transformation digitale – Parcours Individuel

1 000 stations météo pour aider les agriculteurs

La Région met à disposition des agriculteurs les outils nécessaires pour un développement durable de leur exploitation. A ce titre, elle engage 300 000 euros pour le déploiement d’Agri Météo Grand Est : 1 000 stations météo connectées, via une application mobile. Ce réseau aidera les agriculteurs à mieux gérer leurs interventions culturales en temps et en heure. Les données météorologiques mutualisées permettront en effet une meilleure anticipation des épisodes de gel ou de sécheresse, une adaptation du travail en fonction de la météo pour obtenir un gain de temps considérable.

Avec ses 45 000 exploitations, l’agriculture est très présente en Grand Est. Dans ce domaine, la prise en compte des enjeux environnementaux est primordiale. Les exploitants doivent pouvoir concilier amélioration des performances économiques, innovation et compétitivité, tout en améliorant leurs pratiques agro-environnementales.

Le téléservice ouvert à partir du 26 avril pour le dépôt des demandes


proximitéVotre région proche de vous