Démarche « Eau et Biodiversité » : La distinction Commune Nature



L’eau, une ressource précieuse et un bien commun, préservons-la

Pourquoi cette démarche ?

La réduction voire la suppression de l’usage des pesticides pour l’entretien des espaces verts et des voiries constitue un enjeu important pour la préservation de la ressource en eau, de la biodiversité et pour la santé. La lutte contre les pollutions est un enjeu majeur pour assurer l’accès à l’eau potable aux générations futures. En effet, les désherbants utilisés sur des surfaces imperméables ou peu perméables se retrouvent dans les eaux de surface ou souterraines et entraînent, du fait d’une faible infiltration, une pollution des eaux liée au ruissellement.

Issue de la loi Labbé, cette interdiction concerne les collectivités et autres gestionnaires d’espaces qui n’ont plus le droit, depuis le 1er janvier 2017, d’utiliser les pesticides chimiques sur les espaces verts, les forêts, les voiries ou les promenades accessibles ou ouverts au public ainsi que les jardiniers amateurs à compter du 1er janvier 2019.

Concernant la biodiversité, la principale cause de sa perte est l’accroissement de la consommation des ressources naturelles : surexploitation des sols, régression des surfaces naturelles, pollution massive, invasion biologique, urbanisation croissante et réchauffement climatique, ce qui entraîne une modification de l’alimentation, une fragilisation de l’écosystème et une dégradation de la qualité de vie.

Or, le rôle de cette biodiversité est central en matière de services rendus, notamment sous forme d’infrastructures naturelles qui servent durablement l’intérêt général et qui constituent des solutions « fondées sur la nature » face au changement climatique.

 

L’ambition Commune Nature

Dès 2011, la démarche « zéro pesticide » a été lancée en Région Grand Est, en partenariat avec l’Agence de l’eau Rhin-Meuse.

Leur objectif est plus complet et plus ambitieux que celui visé par la réglementation, puisqu’il vise à amplifier la réduction, voire à terme la suppression, de tous traitements chimiques en zones non agricoles et notamment dans les communes et structures gestionnaires d’espaces publics : lycées, établissements de santé, hôpitaux…, afin de sensibiliser tous les lieux susceptibles d’accueillir du public sensible.

Pour réussir, les collectivités et autres gestionnaires s’impliquent dans un parcours global de sauvegarde de la biodiversité, de protection et de restauration des ressources en eau et dans un jardinage au naturel.

C’est pourquoi, la Région Grand Est a mis en place une distinction pour récompenser et mettre en lumière celles et ceux qui s’engagent

Consultez la plaquette d’information Ma commune sans pesticide

La distinction COMMUNE NATURE revient en 2021!

Vous souhaitez rejoindre les communes nature ?

 

 


proximitéVotre région proche de vous