Lycées en Transition : accélérateur de développement durable dans les lycées du Grand Est



Avec la démarche « Lycée en Transition », la Région Grand Est accompagne ses lycées volontaires dans une trajectoire de transition écologique ! Alimentation durable, gestion écologique des bâtiments et des espaces extérieurs, réduction et valorisation des déchets, gestion rigoureuse de la consommation d’eau et d’énergie, mobilité douce : tous les services de vie d’un lycée sont concernés pour devenir plus sobres et durables.Pour amorcer la transition écologique de ses lycées, la Région propose depuis la rentrée 2017 un accompagnement méthodologique, technique et financier transversal qui vise à atteindre les objectifs suivants :

  • optimiser l’usage des ressources régionales en réduisant l’impact environnemental de chaque décision,
  • contribuer à la qualité de vie et à la santé des usagers du lycée en accompagnant les lycées dans la mise en œuvre d’actions concrètes au sein de leur établissement,
  • accompagner les jeunes vers la citoyenneté grâce aux actions éducatives et à l’engagement de leur lycée dans une démarche de développement durable,
  • développer les liens entre les lycées et leur territoire.

Equipe de Direction, lycéens, agents techniques, enseignants, personnels administratifs : tous les publics fréquentant l’établissement seront impliqués autour de projets durables qui permettront de réduire l’empreinte écologique du lycée.

Amorcer une transition écologique, pour quels enjeux ?

 

  • Réduire la consommation d’énergie d’origine fossile et les émissions de CO2
  • Préserver la ressource en eau et la qualité de l’air
  • Préserver la biodiversité et les continuités écologiques
  • Renforcer la résilience de nos territoires par une relocalisation de l’économie
  • Renforcer les liens, les solidarités et la coopération entre l’ensemble des acteurs du territoire

Plus précisément, la démarche s’articule autour de 6 thématiques :

Alimentation saine et durable

Projet : Gaspillons moins, mangeons mieux

Lutter contre le gaspillage alimentaire, c’est fondamental, et ça l’est d’autant plus que cela permet de générer des économies qui peuvent ensuite être réinvesties dans plus de diversité et une montée en gamme comprenant plus de produits de qualité, locaux dont bio. La lutte contre le gaspillage alimentaire constitue en effet un enjeu majeur de Développement Durable et un vrai levier pour financer une politique d’achat de denrées revisitée.

La Région se donne pour objectifs, outre le tri et la valorisation des déchets de restauration, la lutte contre le gaspillage alimentaire, qui constitue un enjeu majeur, notamment financier : on estime qu’une restauration peut tendre vers une réduction de 10 % du budget consacré à l’achat des denrées s’il travaille sur la lutte contre le gaspillage alimentaire.

La Région se donne pour objectifs la lutte contre le gaspillage alimentaire, l’augmentation significative de la part de produits locaux dont bio, l’augmentation de la part des protéines végétales, l’information et la sensibilisation de la communauté éducative à la lutte contre le gaspillage alimentaire et aux caractéristiques des produits utilisés, et la participation à une dynamique d’amélioration de la qualité des mets contribuant ainsi à la santé des convives.

Projet : Plaisir à la Cantine

En valorisant la place du repas au sein d’un projet partagé d’établissement, l’action se propose d’accompagner la restauration scolaire grâce à la mise en place d’une formation globale et innovante à l’attention de l’ensemble des acteurs (proviseur, gestionnaires, CPE, cuisiniers et équipes de cuisine, parents d’élèves, infirmiers scolaires, enseignants, lycéens) autour de l’équilibre alimentaire, le goût, la sensorialité, les adolescents, la communication, l’approvisionnement, etc. La Région Grand Est par sa Direction Santé est partenaire de la DRAAF pour ce dispositif.

Espaces extérieurs plus verts

Projet : Mon lycée se met au vert

Pour la santé des agents et des usagers et la protection des ressources en eau, la Région a mis en place une démarche « Zéro Pesticide » dans ses établissements scolaires. L’utilisation de techniques alternatives aux pesticides et la gestion différenciée des espaces extérieurs (permettant de réguler le travail des agents espaces verts et d’aménager des espaces accueillants pour la faune et la flore) sont ainsi recommandées.

Pour aller plus loin dans la démarche, la Région accompagne les établissements à l’utilisation des espaces naturels à des fins pédagogiques, à la renaturation d’espaces extérieurs minéraux des lycées qui en sont privés et à la possibilité de dédier des espaces naturels au ressourcement des usagers du lycée

C’est ainsi que fleurissent de nombreux projets pédagogiques autour de la gestion écologique des espaces extérieurs, permettant ainsi une sensibilisation forte aux enjeux liés à la protection de la biodiversité, et du vivant en général !

Réduction des déchets

Projet : en cours d’élaboration

Déchets de restauration, déchets dangereux, déchets verts, autres déchets : la variété de déchets d’un établissement scolaire est importante. Réduire, réutiliser, recycler, valoriser : des solutions doivent être mises en place pour réduire au minimum les déchets de l’Etablissement et pour les valoriser au mieux ou les éliminer dans des filières existantes.

Dans un premier temps, une réflexion sera menée sur la réduction des déchets : le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas ! Des solutions telles que la réduction des emballages, les contenants consignés, mais aussi le recensement des déchets dangereux afin de les valoriser régulièrement, sont déjà proposées.

Les lycées seront encouragés et soutenus à trier et valoriser l’ensemble de leurs déchets localement, que ce soient des biodéchets, du papier, du carton, des déchets issus de l’informatique, de l’éclairage… La démarche participera de fait à la dynamique d’économie circulaire sur le territoire régional.

Qualité de l’air dans les bâtiments

Projet : « Respirons mieux au lycée »

La gestion écologique des bâtiments, dans son volet amélioration de la qualité de l’air intérieur (QAI), constitue un objectif régional qui « parle » de plus en plus aux citoyens et donc aux usagers des lycées. C’est pourquoi la Région a conçu le projet « Respirons mieux au lycée ». Il s’agit d’inviter les lycées volontaires, à partir de la mesure de cinq polluants, à travailler collectivement pour améliorer ou conserver une bonne QAI dans les locaux. Il s’agit aussi de sensibiliser à l’importance qu’une bonne QAI en lien avec des pratiques vertueuses : protocoles d’aération, produits d’entretien des locaux éco labellisés…

Ce projet fait aussi écho à des instructions pédagogiques et peut donc trouver toute sa place, articulé avec les enseignements dispensés au lycée.

Economies d’eau et d’énergie

Alors que le Décret tertiaire fixe des objectifs ambitieux de sobriété énergétique pour les bâtiments tertiaires (voir encadré), la Région travaille sur plusieurs volets pour que les lycées deviennent plus performants sur le plan énergétique : travaux d’optimisation énergétique des bâtiments, stratégie d’achat de l’énergie, acquisition d’équipements moins énergivores et sensibilisation des usagers. Ce dernier volet se traduit actuellement par la mise à disposition d’un outil de suivi des fluides pour l’ensemble des lycées et les dispositifs « Challenge CUBE.S » et « Débranche ton lycée ».

Challenge CUBE.S

Pour sensibiliser les élèves aux économies d’énergie, la Région Grand Est propose aux lycées de participer au challenge CUBE.S, porté par l’Institut Français pour la Performance du Bâtiment (IFPEB) et le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (Cerema).
Ce challenge national met en lice les collèges et les lycées sur des économies d’énergie et d’émissions de gaz à effet de serre, mesurées pendant un an, par rapport aux trois dernières années de consommation.
Pour améliorer la performance énergétique de leurs bâtiments, les lycées reçoivent des kits pédagogiques (instruments de mesure, guides, affiches, etc.) et sont accompagnés collectivement par le Cerema.
Plus d’informations sur le site du challenge

Défi « Débranche ton lycée »

Chaque année, la Région Grand Est, le Rectorat, Engie Solutions et Alter Alsace Energies lancent un défi aux 15 lycées alsaciens engagés dans le Contrat de Performance Energétique : réaliser 8 % d’économies d’énergie primaire sur une période de 6 semaines comprise entre janvier et février.
Pour relever le défi, les établissements participants sont amenés à imaginer des moyens concrets pour sensibiliser l’ensemble de la communauté éducative à la réduction des consommations d’électricité et de chauffage.
Plus d’informations sur le site du CPE

Mobilité douce

Projet : en cours d’élaboration

Le suivi des modes de transport des usagers du lycée conduira à favoriser les transports doux : accès au lycée, parking vélo, intervention vélo/sécurité, en lien avec la politique transport des agglomérations où sont localisés les lycées volontaires pour travailler sur ce projet.

Découvrir la cartographie des Lycées en transition

Contacts

Démarche globale Lycée en Transition
Projet Gaspillons moins, mangeons mieux
Projet Mon lycée se met au vert
Faustine THOMAS : 03 88 15 65 30

Projet Gaspillons moins, mangeons mieux
Projet Respirons mieux au lycée
Annick FAIDIDE : 03 87 61 65 39

Economie d’eau et d’énergie
Lynda BRAHMIA : 03 88 15 66 98

Dispositif Plaisir à la Cantine
Marie-Hélène FAIVRE : 03 87 33 61 80


proximitéVotre région proche de vous