Lancement d’un appel à projets pour des activités de pleine nature

La Région Grand Est lance l’appel à projets Natur’Est. Cet appel à projets fait suite aux préconisations du Schéma régional de développement du sport (SRDS) Grand Est et à la labellisation « Terre de jeux 2024 ».

Ce dispositif, inspiré des journées du patrimoine, s’adresse au mouvement sportif et aux collectivités locales. Il s’agit de créer un événement emblématique autour des activités de pleine nature du 19 au 24 juin 2020 en lien avec la Journée Olympique du 23 juin initiée par le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques Paris 2024.

Les organisateurs de manifestations, compétitions, animations et initiations sportives qui candidateront au label NATUR’EST, pourront bénéficier d’une campagne de communication spécifique et d’une visibilité régionale voire nationale et transfrontalière. La Région, en partenariat avec le CROS Grand Est et les services de l’Etat, procèdera à une sélection des animations candidates, une labellisation officielle et la diffusion du programme complet NATUR’EST 2020.

Des lycéens écoresponsables

La Commission permanente de ce vendredi 17 janvier a attribué plus de 100 000 euros de subventions dans le cadre de l’opération « Lycées en transition », une démarche initiée en 2017 visant à former les élèves à l’écocitoyenneté. Les établissements volontaires s’engagent ainsi dans un projet d’une durée de 1 à 2 ans, qu’ils personnalisent et pilotent en lien avec un comité pluridisciplinaire. Depuis sa création, le dispositif a déjà permis à 85 lycées du Grand Est de s’investir dans les 4 premiers projets proposés par la Région : « Gaspillons moins, mangeons mieux ! », « Plaisir à la cantine », « Mon lycée se met au vert » et « Respirons mieux au lycée ».

Aujourd’hui, de nouveaux projets soutenus par la Région voient le jour :

  • 5 établissements engagés dans le dispositif « Lycées en transition » pour l’acquisition d’équipements nécessaires à la mise en œuvre de leur plan d’action. Ils bénéficient d’aides d’un montant global de 54 140 euros
  • 9 lycées ont souhaité prendre part au challenge national CUBE.S , qui incite les établissements à réduire leur consommation énergétique de 40% à l’horizon 2030. En temps réel, les lycées peuvent mesurer leur progression dans le classement national via un site Internet dédié. Plus de 14 000 euros leur ont été accordés
  • le lycée La Haie Griselle de Gérardmer (88) est accompagné à hauteur de 6 000 euros pour le financement d’un audit de fonctionnement du service de restauration afin de réduire le gaspillage alimentaire.

Durant le premier semestre 2020, les progrès réalisés par les lycées ayant participé à cette première vague de projets seront mesurés et évalués. Une deuxième vague de lycées pourra alors s’engager dès la rentrée. Enfin, deux projets viendront compléter la démarche « Lycée en Transition » en proposant de travailler sur la réduction des déchets et la mobilité douce.

Se former à l’intelligence artificielle en Grand Est grâce aux écoles Microsoft

Dans le cadre de son Plan régional en faveur de l’Intelligence Artificielle, la Région a décidé de soutenir la création de trois écoles « Intelligence artificielle » dans le Grand Est. La participation de la Région s’élève à 300 000 euros pour l’implantation de chaque école.

Microsoft a en effet lancé en 2018 l’École IA Microsoft en partenariat avec Simplon. Cette école s’adresse aux personnes éloignées de l’emploi ayant des connaissances en langage algorithmique et leur propose de bénéficier d’une spécialisation en Intelligence Artificielle, pour devenir des « Développeurs Data IA », capables de collaborer avec des Data Scientists pour créer, de manière concrète, des Intelligences Artificielles.

Une première école a déjà ouvert le 13 janvier 2020 à Nancy. Deux autres ouvriront à Strasbourg et Reims, respectivement en avril et octobre 2020. Ces écoles compteront 72 demandeurs d’emploi, soit 24 stagiaires par site. Une attention particulière est donnée aux candidats issus de formations labellisées Grande École du Numérique, ainsi qu’aux décrocheurs scolaires ou personnes en reconversion.

Les apprenants suivent une formation d’une durée de 19 mois (7 mois de cours intensif en centre de formation, suivis de 12 mois en contrat de professionnalisation). La Région Grand Est participe aux coûts pédagogiques de la période de formation en centre ainsi qu’à la rémunération des stagiaires.

La 2ème édition du Prix du Livre lancée lors des vœux aux acteurs culturels

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est et Pascal Mangin, Président de la Commission Culture de la Région Grand Est, Président de l’Agence culturelle Grand Est ont présenté leurs vœux aux acteurs culturels du Grand Est, le 14 janvier 2020, à l’Opéra National de Lorraine à Nancy.

A cette occasion, la 2ème édition du Prix du Livre Grand Est a été lancée en présence d’Olivier Guez, Président du Jury du Prix du Livre Grand Est. Composé de trois catégories (BD et roman graphique, album jeunesse et livres d’artistes, livres d’art et livres objets), ce prix littéraire inédit récompense les auteurs, illustrateurs et éditeurs régionaux. Ces derniers ont jusqu’au 30 avril 2020 pour répondre à l’appel à candidatures. Les lauréats seront dévoilés à la fin de l’année et recevront un prix de 3 000 €.

Ce moment des vœux a permis de revenir sur les faits marquants  de l’année 2019 :

  • La Région a contribué financièrement à la présence des artistes et des opérateurs culturels (éditeurs, maisons de production, etc.) sur une quarantaine d’événements  de visibilité nationale ou internationale dont Avignon, la Tanzmesse de Dusseldorf ou encore le Marché des Musiques Actuelles (MaMa).
  • Elle a accordé des aides à hauteur de 7 millions d’euros pour 145 projets de création et de production audiovisuelle et cinématographique (écriture, développement, production cinéma et audiovisuel – nouveaux médias et création numérique).
  • Dans le domaine du spectacle vivant, la Région présente des créations d’une grande richesse et une large diversité de lieux scéniques et de compétences pour accueillir les équipes artistiques et leurs projets.
  • La Péniche Grand Est a accueilli près de 15 000 visiteurs sur 14 étapes. Cette opération sera reconduite en 2020 avec 12 étapes du mois de juin à la fin du mois d’août, des Ardennes au Haut-Rhin.
  • La Région a apporté son soutien à la connaissance, la restauration, la conservation et la valorisation de tous les patrimoines, protégés ou non, matériels ou immatériels y compris le patrimoine muséal.
  • La filière du livre a été mise à l’honneur avec notamment le Salon du Livre de Paris, la Quinzaine des librairies indépendantes, le magazine littéraire de la Région, Livr’est, ou encore le Prix du Livre Grand Est.

Pour l’année 2020, l’ambition est de poursuivre les projets initiés pour faire de la culture dans le Grand Est un creuset de créativité, d’innovation et de développement. Cette année verra le développement de centres ressources et de programmation artistique, patrimoniale (Inventaire et Comité d’Histoire Régionale) et culturelle de la Région.

 

Suivez la commission permanente du Conseil régional en direct le 17 janvier 2020

A suivre en direct, la commission permanente du Conseil régional au Siège du Conseil régional à Strasbourg, à partir de 10h15, le 17 janvier 2020 et sur twitter avec #CPJan20.

La Commission Permanente assure la continuité des délibérations de l’Assemblée régionale qui lui délègue la prise de nombreuses décisions concernant le règlement des affaires courantes : elle gère ainsi le quotidien.

« Agir avec les territoires » : expérimenter une nouvelle façon de développer les territoires ruraux

Dans le cadre du Pacte pour la Ruralité du Grand Est et des démarches « Agir avec les territoires », la Région Grand Est a présenté, le 8 janvier 2020 à la Maison de la Région d’Epinal, une restitution de projets initiés avec différents territoires, en présence de Franck Leroy, Vice-Président en charge de la Cohésion territoriale, de la Contractualisation, de l’Equilibre des territoires et de la Ruralité.

Les projets présentés s’articulent autour des thématiques suivantes : l’agriculture et la recherche de valeur ajoutée, l’investissement dans le numérique, la mobilité, le tourisme, l’offre culturelle et de loisirs.

L’objectif de cette démarche est de donner des outils aux acteurs du territoire leur permettant de construire l’avenir de la ruralité sur de nouveaux modèles et encourager les coopérations pour dynamiser l’économie locale.

Après un premier cycle comptant 6 territoires en 2018, un deuxième s’est achevé en 2019 comprenant 5 territoires ruraux :

  • la communauté de communes de l’Ouest Vosgien (88) et de Meuse Rognon (52),
  • la communauté de communes du Pays Rethélois (08),
  • la communauté de communes Cœur du Pays Haut (54),
  • la communauté de communes du Saulnois (57),
  • le PETR du Sundgau (68).

Élus, chefs d’entreprises ou responsables associatifs ont ainsi contribué à l’élaboration des projets dont les travaux ont été restitués. Les premières actions vont démarrer en 2020. Les acteurs impliqués estiment que cette expérimentation leur apporte une nouvelle vision de leur territoire et mobilise de nouvelles forces vives. La démarche questionne sur l’évolution du rôle des collectivités dans le développement de projets et peut conduire à réorienter les programmes de subventions. Elle oblige également à travailler davantage en réseau.

11 entreprises du Grand Est au CES Las Vegas 2020

Pour la troisième année consécutive, la Région Grand Est, représentée par Lilla Mérabet, accompagne 11 entreprises du territoire au salon CES (Consumer Electronics Show) à Las Vegas.  Ce salon est le plus grand salon mondial des nouvelles technologies. Pour les start-ups accompagnées, il s’agit d’une formidable vitrine et l’occasion de présenter leur savoir-faire.

Ces entreprises ont été sélectionnées par la Région Grand Est et CCI International Grand Est en collaboration avec Enterprise Europe Network et les acteurs régionaux de la filière numérique.

Parmi ces 11 entreprises, 9 d’entre elles présenteront leurs innovations sur un espace régional Grand Est positionné au cœur du Pavillon France, sous la bannière French Tech, au sein d’Eureka Park, l’espace réservé aux start-ups sélectionnées par les organisateurs du salon. La présence de cette délégation d’entreprises innovantes du Grand Est vient consolider l’offre France en matière d’innovations digitales et contribue, outre-Atlantique, au rayonnement du Grand Est.

Par ailleurs, 3 entreprises supplémentaires du Grand Est font partie de la sélection nationale des 19 start-ups retenues par Business France pour exposer sur un espace distinct. Il s’agit de Divacore (57), Vivoka (57), et Myfood (67). Cette dernière exposera, avec le soutien de la Région, son modèle de serre connectée, solution conçue à partir d’intelligence artificielle pour optimiser la production durable sur de petits espaces.

Très haut débit en Grand Est : réunions d’information pour les habitants

Afin d’informer les habitants et les professionnels sur les modalités de raccordement de leurs logements ou de leurs entreprises à la fibre optique et de présenter les offres des différents fournisseurs d’accès internet des réunions publiques d’information se tiendront :

En Lorraine

  • Blainville-sur-l’eau (54) Lundi 6 janvier à 18h30 Maison des Fêtes et de la Culture (MFC 2 rue de l’Etang) ; en partenariat avec le Conseil Départemental de la Meurthe-et-Moselle, la
    Communauté de communes Meurthe, Mortagne, Moselle et la Communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat, pour les habitants de Mont-sur-Meurthe, Rehainviller et Vitrimont.
    Cette réunion sera présidée par Jean-François Guillaume, Conseiller régional du Grand Est
  • Thiébauménil (54) Mardi 7 janvier à 18h30 Salle polyvalente (route départementale 400) ; en partenariat avec le Conseil Départemental de la Meurthe-et-Moselle et la Communauté de communes du Territoire de Lunéville à Baccarat pour les habitants de Bénaménil, Manonviller, Marainviller et Thiébauménil.
    Cette réunion sera présidée par Jean-François Guillaume, Conseiller régional du Grand Est
  • Thierville-sur-Meuse (55) Mercredi 15 janvier à 18h30 Salle des Fêtes (35 avenue Pierre Goubet), en partenariat avec le Conseil Départemental de la Meuse, le GIP Objectif Meuse et la Communauté d’Agglomération du Grand Verdun, pour les habitants de Thierville-sur-Meuse.
    Cette réunion sera présidée par Jocelyne Antoine, Conseillère régionale du Grand Est
  • Sainte-Hélène (88) Jeudi 16 janvier à 18h30 Salle polyvalente (rue du Moulin), en partenariat avec le Conseil Départemental des Vosges, la Communauté de communes de Bruyères-Vallons des Vosges et la Communauté de communes de la Région de Rambervillers pour les habitants de Fremifontaine, Pierrepont-sur-l’Arentèle et Sainte-Hélène.
    Cette réunion sera présidée par Sylvie D’Alguerre, Conseillère régionale du Grand Est
  • Liverdun (54) Mercredi 22 janvier à 18h30 Espace loisirs La Champagne (salle exposition 2 rue de Quimper) ; en partenariat avec le Conseil Départemental de la Meurthe-et-Moselle, la Communauté de communes du Bassin de Pompey pour les habitants de Liverdun.
    Cette réunion sera présidée par Elisabeth Poirson et Mireille Gazin, conseillères régionales du Grand Est
  • Bussang (88) Jeudi 30 janvier à 18h30 Salle des fêtes (2 place de la Mairie) en partenariat avec le Conseil Départemental des Vosges, la Communauté de communes des Ballons des Hautes-Vosges pour les habitants de Bussang et Ferdrupt.
    Cette réunion sera présidée par Sylvie D’Alguerre, Conseillère régionale du Grand Est

En Champagne-Ardenne

  • Condé-sur-Marne (51) Mardi 7 janvier à 19h00 Salle des fêtes (rue Albert Barré) ; en partenariat avec le Conseil Départemental de la Marne et la Communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne pour les habitants de Condé-sur-Marne et Isse.
    Cette réunion sera présidée par Martine Lizola, Présidente de la Commission Aménagement du territoire de la Région Grand Est
  • Serqueux (52) Mardi 21 janvier à 18h30 Salle Raymond Huard (rue des Bordes) ; en partenariat avec le Conseil Départemental de la Haute-Marne et le GIP Haute-Marne pour les habitants d’Aigremont, Coiffy-le-Bas, Coiffy-le-Haut, Laneuvelle, Larivière-Arnoncourt, Serqueux, ainsi que Fresnoy-en-Bassigny et Grignoncourt (commune de Parnoy-en-Bassigny).
    Cette réunion sera présidée par Christine Guillemy, Vice-présidente de la Région Grand Est en charge de la Formation initiale, des Lycées et de l’Apprentissage, et Pascale Krebs, Conseillère régionale du Grand Est
  • Vouziers (08) Mardi 28 janvier à 18h30 Salle des fêtes (16C rue du chemin salé), en partenariat avec le Conseil Départemental des Ardennes, la Communauté de communes de l’Argonne Ardennaise pour les habitants de Bairon et ses Environs, Bourcq, Contreuve, Falaise, Liry, Mars-sous-Bourcq, Mont-Saint-Martin, Pauvres, Savigny-sur-Aisne, Saint-Morel, Sainte-Marie, Sugny, Vouziers.
    Cette réunion sera présidée par Jean-Luc Warsmann, Conseiller régional du Grand Est

En Alsace

  • Sierentz (68) mardi 21 janvier à 19h (salle Agora – 14 rue des Romains), pour les habitants de la commune, en présence de Christèle Willer,
  • Ingwiller (67) jeudi 23 janvier à 19h (salle Socio-Culturelle – rue de la Gare), pour les habitants de Ingwiller, Menchhoffen, Niedersoultzbach et Obersoultzbach, en présence de Laurent Burckel,
  • Chalampé (68) lundi 27 janvier à 19h (salle les Galets – 8 avenue de la Gare), pour les habitants de Chalampé et Ottmarsheim, en présence de Martine Laemlin,
  • Guebwiller (68) mardi 28 janvier à 19h (salle SG 1860 – 25 rue de Reims), pour une partie des habitants de la commune, en présence de Francis Kleitz,
  • Bouxwiller (67) mercredi 29 janvier à 19h (salle Socio-Culturelle – 5 place du Château), pour les habitants de la commune centre ainsi que la commune associée de Riedheim, en présence de Huguette Zeller et de Laurent Burckel,
  • Wasselonne (67) jeudi 30 janvier à 19h (espace Municipal Saint-Laurent – 1A rue de Cosswiller), pour les habitants de Wasselone et Crastatt, en présence de Patrick Bastian.

Déploiement du Très Haut Débit

En Alsace

A ce jour, le réseau Rosace permet l’accès aux offres de 14 FAI (Fournisseur d’accès à Internet) grand public et de 37 FAI destinés aux professionnels. Organisées conjointement par l’entreprise Rosace et chaque maire , elles associeront les représentants de la Région Grand Est, de chaque Département et de l’EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale), s’il cofinance le projet. D’autres réunions seront organisées au fur et à mesure de l’achèvement des travaux de connexion des villages alsaciens.

Au 1er décembre 2019, près de 175 000 prises auront été ouvertes à la commercialisation dans 445 communes alsaciennes, soit près de 64% des communes à déployer.

Dans les autres territoires du Grand Est

La Région Grand Est a lancé, en août 2017, une délégation de service public afin de déployer le très haut débit par la fibre optique dans les départements des Ardennes, l’Aube, la Marne, la Haute-Déploiement Fibre optique Très haut débitMarne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et des Vosges. Cette délégation a été confiée à l’entreprise LOSANGE qui va déployer environ 830 000 prises dans près de 3 600 communes*, pour un investissement total estimé à 1,4 milliard d’euros d’ici février 2023.
En Moselle, le Syndicat Mixte Moselle Fibre, avec le soutien de la Région Grand Est, met également en oeuvre son réseau d’initiative publique pour raccorder 140 000 prises en cinq ans dans les 14 EPCI.

*en-dehors des communes où les opérateurs privés investissent sur leurs fonds propres

Le Très Haut Débit (THD) : pilier du développement des territoires

La Région s’est engagée à ce que tous les territoires du Grand Est, aussi bien ruraux qu’urbains, bénéficient de la même qualité de services. Il s’agit également de permettre aux entreprises artisanales, industrielles ou agricoles d’avoir accès aux mêmes outils que les grands groupes, notamment pour celles qui souhaitent s’internationaliser.
La Région offre en outre la possibilité aux jeunes de se voir dotés d’outils numériques pour leurs études, dans le cadre du passage intégral au manuel numérique pour tous les lycées du Grand Est à l’échéance 2021. Enfin, c’est la garantie, pour les habitants du Grand Est, de disposer de services publics accessibles pour effectuer leurs démarches administratives dans des conditions optimales.

 

Transfrontalier : combattre les difficultés du quotidien

Les obstacles rencontrés quotidiennement par les frontaliers de la région métropolitaine trinationale du Rhin Supérieur, étaient au cœur des échanges de la Séance plénière du Conseil Rhénan qui s’est tenue le vendredi 20 décembre 2020. Aussi, cette Séance a permis l’adoption de plusieurs résolutions dans les domaines suivants :

  • Participation du Conseil Rhénan au Comité de coopération transfrontalière prévu par le Traité d’Aix-la-Chapelle, signé par l’Allemagne et la France en janvier 2019
    Le Conseil Rhénan attire l’attention sur la dimension trinationale de la coopération transfrontalière dans ce territoire, avec la nécessaire prise en compte des intérêts suisses. Il souligne également sa volonté de participer aux travaux menés par le Comité de coopération transfrontalière.
  • Mobilité transfrontalière des travailleurs dans la région du Rhin supérieur
    Le Conseil Rhénan dénonce la forme actuelle de mise en œuvre du règlement de certification A1 générant des formalités lourdes et chronophages pour les travailleurs frontaliers et constituant, de fait, une entrave à la coopération transfrontalière. Il se déclare favorable à des solutions pratiques afin de résoudre cette problématique.
  • Agriculture et changement climatique
    Le changement climatique entraîne de graves conséquences pour l’agriculture dans le Rhin supérieur. Le Conseil Rhénan encourage les bonnes pratiques agricoles pour la réduction des gaz à effet de serre et se déclare favorable au soutien de la recherche et au partage des connaissances sur le changement climatique.
  • Reconnaissance mutuelle des éco-vignettes dans l’espace frontalier
    A la lumière d’une expertise mandatée par l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau, le Conseil Rhénan réitère sa volonté d’une reconnaissance mutuelle des éco-vignettes dans la région frontalière, afin d’éviter aux automobilistes l’achat supplémentaire d’une vignette du pays voisin et ainsi faciliter la mobilité transfrontalière.

Santé : l’accès aux soins pour tous en Grand Est

Alors que la loi ne confère aux Régions que très peu de compétences en la matière, la Région Grand Est fait la différence et s’engage en faveur de la santé publique en y consacrant plus de 110 millions d’euros chaque année. La santé est inscrite dans les priorités du budget primitif 2020 voté en Séance plénière, le 13 décembre 2019.

Faire de la santé et de la désertification médicale en milieu rural l’une des grandes priorités régionales

Afin de permettre à tous les habitants du Grand Est d’accéder à la santé, la Région a décidé de lutter contre la désertification médicale mais aussi de rendre nos territoires attractifs pour les professionnels de santé.
L’action de la Région se déploie ainsi autour de trois axes prioritaires :Infographie santé

  • former les personnels de santé,
  • favoriser l’accès aux soins (soutien aux contrats locaux de santé, aux Maisons de Santé, création de Maisons des Internes, attribution de bourses aux étudiants en médecine générale, etc.),
  • inventer la médecine du futur, notamment en accompagnant des solutions en e-santé.

Pour y parvenir, la Région a décidé de s’engager avec les collectivités locales, l’Etat (à travers l’ARS), les opérateurs territoriaux, les professionnels et les associations d’usagers. La Région souhaite également créer une filière « Silver économie » en faveur du « bien-vieillir » dans le Grand Est et lever les obstacles existants en matière de « santé transfrontalière ».

 

 

Lisez Nous !

Pour le second numéro du magazine d’information « Nous », la Région Grand Est met en lumière ses actions en matière de mobilité ; que vous soyez collégien, lycéen, frontalier, habitant d’une zone rurale, citadin ou touriste…, la Région a pour ambition d’offrir, à tous les usagers des transports, un service performant, pratique et à un coût raisonnable.
Les fêtes de Noël et de fin d’année sont également à l’honneur pour le plus grand bonheur des petits et des grands.
Des femmes et des hommes qui font rayonner le territoire, rencontre avec Carol Duval-Leroy, le champagne au féminin.

Véritable support de proximité, ce magazine va à la rencontre des habitants du Grand Est afin de mieux faire connaître les compétences et l’action régionale. A travers celles et ceux qui font avancer notre région, en donnant à voir les talents locaux et en valorisant les citoyens et leurs initiatives, « Nous » décrypte les grandes ambitions régionales. Illustré et pédagogique, il permet de mieux comprendre la Région via des exemples du quotidien, sur l’ensemble des territoires, qu’ils soient urbains ou ruraux.

Au sommaire de ce second premier numéro :

  • Se déplacer aujourd’hui, être mobile demain
  • Rencontre avec les orfèvres de la magie de Noël
  • Ça se passe près de chez nous
  • Femmes et hommes de l ‘Est

Le magazine en ligne

Adoption du SRADDET : « Grand Est Territoires »

Les élus du Conseil régional du Grand Est, réunis le 22 novembre 2019 en séance plénière sous la présidence de Jean Rottner, ont adopté « Grand Est Territoires », le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET) de la Région.

« Grand Est Territoires » est un schéma transversal et prescriptif qui incarne une vision partagée de l’avenir à long terme des territoires composant le Grand Est. Il met en cohérence l’équilibre et équité des territoires, l’intermodalité et développement des transports, l’habitat et la gestion économe de l’espace, la maîtrise de l’énergie et la lutte contre le changement climatique, la pollution de l’air et la préservation de la biodiversité, la prévention et la gestion des déchets.

« Grand Est Territoires » devient ainsi le modèle d’une société plus durable, pour avancer sur un chemin qui fera du Grand Est la région des transitions réussies.

Le SRADDET, c’est une vision du Grand Est en 30 objectifs pour répondre à 2 enjeux prioritaires :

Pour répondre à l’urgence climatique

  • Choisir un modèle énergétique durable en devenant, à l’horizon 2050, une région à énergie positive et bas carbone.
  • Préserver et valoriser nos richesses naturelles et les intégrer dans notre développement, notamment en économisant le foncier naturel, agricole et forestier.
  • Vivre nos territoires autrement dans des villes et villages attractifs et résilients, où se développent l’intermodalité et les mobilités douces, et où nos modes de consommation sont responsables.

Découvrez les témoignages d’acteurs du territoire

Pour répondre aux inégalités territoriales

  • Connecter les territoires au-delà des frontières en s’ouvrant à 360° et en amenant la fibre optique à tous d’ici 2023.
  • Solidariser et mobiliser les territoires, par un maillage équilibré de villes et villages qui coopèrent et qui sont reliés par des réseaux de transport modernisés.
  • Construire une région attractive dans sa diversité en recherchant l’accès pour tous à l’offre de services, de santé, sportive et culturelle, ainsi qu’en favorisant l’économie locale et touristique.

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile