Forum Mondial de la Démocratie 2019

Organisé conjointement par le Conseil de l’Europe, la Région Grand Est, la ville de Strasbourg et l’Etat, le Forum Mondial de la Démocratie (FMD) a pour objectif de promouvoir la protection des Droits de l’Homme et de défendre la Démocratie.

La démocratie comprend la participation de chacun à l’édification d’une société de progrès. C’est l’engagement d’hommes et de femmes qui fait vivre la démocratie.
Le choix de citoyens ordinaires de s’engager, en dépit des risques, contre la persécution et pour la démocratie, est une source d’inspiration qui nous rappelle qu’il est du pouvoir de chacun de faire évoluer le monde dans lequel nous vivons.

Dans le cadre du septième Forum Mondial de la Démocratie, la Région Grand Est souhaite mettre en lumière des personnalités qui, en luttant quotidiennement pour sortir de la répression, font le choix de la démocratie et des droits de l’Homme.

Information et démocratie

L’édition 2019 « INFORMATION ET DEMOCRATIE » se déroule du 06 au 08 novembre 2019. Le programme officiel comprend des conférences, des tables rondes et des « labs », ateliers organisés par les différents organismes participants au Forum. La Région Grand Est parraine également le LAB 2 sur le sujet suivant : « Transparence : rétablir la confiance des citoyens dans les institutions ».
Durant trois jours, de nombreuses réflexions sur cette thématique seront abordées, en se concentrant en particulier sur l’évolution de l’information, son traitement, ses filtres, son impact et surtout sa fiabilité.

La Région Grand Est accorde une place importante à la transparence, à la communication et à l’échange, pour maintenir un lien de confiance vis-à-vis de ses concitoyens, et une lisibilité de ses actions.

Retrouvez toutes les informations sur le site du Forum Mondial de la Démocratie et le Programme 2019

La Région Grand Est reconduit deux actions phares du programme du Forum

La première action de la Région consiste à parrainer des personnalités politiques ou issues de la société civile subissant des pressions ou des persécutions contraires aux Droits de l’Homme du fait de leur engagement démocratique. La Région s’engage ainsi à alerter les médias et les autorités compétentes sur ces situations inacceptables.

En 2019, la Région a décidé de parrainer 3 personnalités :

  • Nasrin SOTOUDEH, éminente avocate iranienne spécialisée dans la défense des droits humains et des droits des femmes, a été condamnée à un total de 38 ans de prison et 148 coups de fouet à l’issue de deux procès manifestement iniques. Elle est notamment inculpée, en représailles de son travail pacifique en faveur des droits humains, d’« incitation à la corruption et à la prostitution », d’avoir commis ouvertement « un acte immoral… en apparaissant en public sans porter le hijab (voile) » et de « troubles à l’ordre public ». En tant qu’avocate, elle a notamment défendu des femmes protestant contre les lois relatives au port obligatoire du voile en Iran. Il est révoltant que les autorités iraniennes la punissent pour son travail pacifique en faveur des droits humains. Ce jugement ternit davantage la réputation de l’Iran, un pays déjà tristement connu pour oppresser les droits des femmes.

 

  • Loujain AL HATHLOUL est une figure emblématique, en Arabie Saoudite, de la lutte contre l’interdiction faite aux femmes de conduire. Elle est qualifiée de « traître » dans son pays. Victime d’une persécution de longue date, elle a été détenue pendant 73 jours après avoir bravé l’interdiction en tentant d’entrer au volant de sa voiture en Arabie saoudite. Elle s’est présentée à une élection en novembre 2015, la première fois que les femmes avaient à la fois le droit de voter et d’être candidates à l’élection du Conseil consultatif. Mais alors qu’elle avait été reconnue officiellement candidate, son nom n’a pas été reporté sur les bulletins. Elle a de nouveau été arrêtée en juin 2017 et n’a pas pu consulter d’avocat ni communiquer avec sa famille.

 

  • Yasaman ARYANI est iranienne. À l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2019, accompagnée de sa mère, elle a courageusement retiré son voile pour traverser un wagon réservé aux femmes en distribuant des fleurs blanches. Elle a confié son rêve d’un avenir où toutes les femmes auraient la liberté de choisir ce qu’elles portent et où elles pourraient marcher ensemble « moi sans foulard et toi avec ». Des instants filmés, dont la diffusion est devenue virale en mars 2019. Arrêtée quelques jours après la diffusion de cette vidéo, elle a été condamnée à 16 ans de prison en août 2019. Le 5 octobre dernier, Yasaman était transférée dans une cellule de la prison d’Evin sous contrôle des gardiens de la Révolution. Depuis, son avocat et sa famille n’ont plus de contact avec elle. Yasaman Aryani est détenue au secret et risque d’être soumise à des actes de torture et d’autres mauvais traitements.

De surcroît, son partenariat avec Amnesty International renforce les actions menées conjointement par la Région Grand Est et Amnesty International. Ce partenariat sera officialisé le 8 novembre par la signature d’une convention entre le Président Jean Rottner et la Présidente d’Amnesty International France, Cécile Coudriou.

Exposition « BRAVE »

Cette exposition a été réalisée à l’issue du Sommet des Défenseurs des Droits Humains (DDH) qui a eu lieu en octobre 2018 à Paris.
Il ne s’agit pas de Martin Luther King, mais de Loan, Renzo, Noira… D’illustres inconnus, qui pourtant militent chaque jour pour défendre les droits humains parfois au péril de leur vie.
Les portraits des défenseurs des droits humains sélectionnés permettent de montrer la diversité de leur combat : DDH Femmes; DDH criminalisation de la solidarité; DDH LGBTI; DDH environnement.
L’exposition est ouverte au public au siège du Conseil Régional à Strasbourg à partir du 08 novembre jusqu’au 20 décembre 2019.

 

La Région Grand Est s’engage en faveur de la libération de Sophie Pétronin

Dernière otage française retenue dans le monde, Sophie Pétronin, âgée aujourd’hui de 73 ans, a passé près de 20 ans au Mali. Spécialiste des questions de malnutrition, fondatrice de l’ONG « Association d’Aide à Gao », Sophie Pétronin s’était engagée en faveur des orphelins qui ne peuvent être recueillis par des membres de leur famille ainsi que des démunis et des enfants souffrant de malnutrition dans le Nord du Mali.

Les proches de Sophie Pétronin ont créé un comité de soutien afin d’organiser la mobilisation en faveur de sa libération et de sensibiliser l’opinion publique à sa situation. Cela fait plus de 1000 jours que Sophie Pétronin est détenue par ses ravisseurs et que l’état français ne répond pas à sa famille quant aux actions entreprises pour sa libération.

Rejoindre le comité de soutien à Sophie Pétronin
Contact :

Prix de l’engagement démocratique

La seconde action de la Région Grand Est illustre les valeurs fortes de la démocratie, à travers la remise du « Prix de l’engagement démocratique ». La Région a souhaité mettre à l’honneur des personnalités du monde entier qui, en luttant quotidiennement pour sortir de la répression, font le choix de la démocratie et des Droits de l’Homme : respect de la dignité humaine, lutte contre le racisme et l’antisémitisme ou attachement au débat démocratique font partie des combats de ces personnes, qui agissent en prenant souvent des risques mais qui témoignent aussi de la capacité de chacun à rendre le monde meilleur.

En 2019, le Prix Régional de l’Engagement Démocratique sera remis à Jean PLANTU. Dessinateur satirique français, son premier dessin est paru dans Le Monde en 1972. Après des collaborations avec Le Monde diplomatique, Phospore, des apparitions à « Droit de réponse » de Michel Polac, ses dessins deviennent quotidiens dans Le Monde à partir de 1985. Il entre également à L’Express en 1991. Prix du document rare au festival du scoop d’Angers en 1991, prix international de la caricature Gat Perish en Espagne en 1996, La Poste édite un timbre illustré par Plantu en 1998 et en 2005. L’UNESCO publie en 1998 plusieurs dizaines de portfolios de dessins de Plantu en langues étrangères, en l’honneur du cinquantenaire de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Plantu a fêté en 2002 ses 15 000 dessins publiés et les 30 ans de sa collaboration avec Le Monde.

À la suite de la polémique des caricatures de Mahomet en 2005, Kofi Annan, alors secrétaire général des Nations unies, et Plantu, journaliste caricaturiste au journal Le Monde, ont réuni, le 16 octobre 2006 au siège des Nations unies à New York, douze dessinateurs de presse internationaux de renom autour d’un colloque intitulé « Désapprendre l’intolérance ». De ce colloque est née l’initiative Cartooning for Peace (Dessins pour la paix), afin de promouvoir une meilleure compréhension et un respect mutuel entre des populations de différentes croyances ou cultures, en utilisant le dessin de presse comme moyen d’expression d’un langage universel. Depuis son lancement en 2006, de nombreuses expositions et rencontres ont été organisées et une association française Cartooning for Peace a été créée le 26 mai 2008, dont Plantu est le Président.
Partie d’une dizaine de dessinateurs, l’association est aujourd’hui un réseau de plus de 203 dessinateurs de presse, venant de divers horizons géographiques, religieux ou politiques dans 67 pays.

Lors des précédentes éditions, le Prix a été attribué en :

  • 2015 à Mana NEYESTANI, dessinateur iranien, emprisonné 3 mois pour un de ses dessins.
  • 2016 à Raphaël PITTI, médecin urgentiste, spécialiste de la médecine de guerre et de catastrophe.
  • 2017 à Gérard CARDONNE, écrivain français engagé dans l’humanitaire et les droits de la femme.
  • 2018 à Rebecca AMSELLEM, Docteure en économie de la culture et auteure engagée, fondatrice de la newsletter Les Glorieuses.

La Région Grand Est met à l’honneur les dessins de presse

Inauguration de l’exposition « Le dessin de presse dans tous ses états » en partenariat avec l’association Cartooning for Peace, en présence de son Président Jean Plantu. L’exposition est installée dans le hall du siège du Conseil Régional et bien sûr son accès est gratuit et ouvert au public jusqu’au 20 décembre 2019.

Une Région engagée pour l’égalité Femmes – Hommes

Lors de la séance plénière des 17 et 18 octobre 2019, les élus du Conseil régional du Grand Est ont présenté le rapport annuel de la Région sur la situation en matière d’égalité Femmes-Hommes. Ce rapport dresse un bilan des actions concrètes menées par la collectivité depuis 2016 et constitue un point de référence pour identifier, d’une part, les inégalités persistantes, d’autre part, les progrès accomplis et proposer ainsi des politiques adaptées.

En interne, la collectivité a réalisé des efforts afin d’augmenter le pourcentage de femmes occupant des postes d’encadrement. La progression la plus importante est celle des postes de directeurs / directrices : en effet, désormais 42,5 % des directeurs sont des directrices contre 24 % en 2017.

Prenant appui sur la Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, la région élabore un plan d’actions pluriannuel reposant sur la participation :

  • des actrices et des acteurs de l’Egalité en Grand Est, consultés régulièrement pour l’élaboration de ce plan,
  • des 15-29 ans, à travers une enquête menée en 2018 : près de 7 500 jeunes ont pu exprimer leur ressenti et leur vécu vis-à-vis de l’égalité Femmes-Hommes, du sexisme, des violences sexistes et des discriminations,
  • du personnel de la Région, avec des temps de sensibilisation au sein de la collectivité pour bâtir une culture commune de l’égalité.

5 axes de travail sont choisis :

  • promouvoir l’égalité dans la gestion et le pilotage des ressources humaines au sein de la collectivité, par la mise en place d’une démarche d’exemplarité,
  • sensibiliser la jeunesse à travers des actions de lutte contre les stéréotypes et  la diffusion de la culture de l’égalité. Le Prix Régional pour l’Égalité et la Mixité contribue à cette sensibilisation et est remis chaque année à 100 jeunes en cours de formation, ainsi qu’à 12 porteurs de projets issus du Grand Est,
  • développer les politiques régionales en matière d’égalité, avec 2 thématiques identifiées comme prioritaires : le développement économique, l’emploi et la formation, ainsi que le sport
  • promouvoir la Charte et les politiques « Egalité »,
  • soutenir les acteurs et les initiatives : être chef de file pour le développement de réseaux et de partenariats et valoriser l’égalité en Grand Est.

 

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile