Du 3 au 9 septembre, la bioéconomie s’invite pendant une semaine à la Foire de Châlons

Présente à la 76ème édition de la Foire de Chalons, la Région Grand Est mettra à l’honneur pendant une semaine, un enjeu d’avenir : la bioéconomie. Cette semaine dédiée à la bioéconomie aura lieu du 3 au 9 septembre 2022 et propose un programme riche en événements : animations, conférences, tables rondes, etc.

Formation, agriculture numérique, fibres végétales, biocarburants, biointrants ou encore biodiversité sont autant de thématiques qui seront évoquées lors de cette semaine.

Le programme de la semaine de la Bioéconomie

 

Les rendez-vous de la Région Grand Est

La Région Grand Est donne rendez-vous aux visiteurs de la Foire lors de temps forts qui présentent les actions régionales en lien avec la bioéconomie.

  • Samedi 3 septembre

    De 11h à 12h – stand de la Région Grand Est
    Lancement de la semaine de la bioéconomie par Jean Rottner, Président de la Région, lors de l’inauguration du stand de la Région Grand Est

  • Lundi 5 septembre

    De 9h30 à 12h30 – espace Millésime
    Biodiversité et agriculture, les actions concrètes du programme LIFE Biodiv’Est.
    Lancé officiellement en février 2022 et pour une durée de 10 ans, le projet LIFE Biodiv’Est constitue un formidable levier pour démultiplier et accélérer les projets liés à la restauration et la préservation de la biodiversité en Grand Est.

  • Mardi 6 septembre

    De 10h à 12h30 – espace Millésime
    Conférence organisée par le pôle Bioeconomy For Change dédiée à la filière des biointrants

    De 12h30 à 13h30 – stand de la Région Grand Est
    Signature du contrat de filière biointrants 2023-2027
    Objectif : faire qu’en 2027, 80 % des agriculteurs aient expérimenté au moins un biointrant sur leur exploitation !

  • Mercredi 7 septembre

    De 10h à 17h – espace conférence
    Le grand rendez-vous des achats publics durables autour de la plateforme APOGE

    De 9h30 à 11h30 – espace Millésime
    Village des transitions numériques en Agriculture
    Accordez-vous un temps pour découvrir des solutions et technologies numériques au service de votre activité ! Venez (re)découvrir et échanger avec des offreurs de solutions numériques en agriculture. Des animations de type rendez-vous coaching et prises de parole courtes autour des solutions, de grands témoins, d’agriculteurs seront proposées. 

    De 15h30 à 16h30 – Village des métiers
    Enregistrement d’une émission de radio consacrée aux « formations et métiers de la bioéconomie  » en partenariat avec le Campus des métiers et des qualifications (CQM), l’Observatoire Régional Emploi Formation (OREF), Cristal Union et Givaudan oriention.

  • Jeudi 8 septembre

    De 10h à 12h – espace Millésime
    Région Grand Est the place to forEst – potentiel de développement d’une bioéconomie forestière territoriale .
    Grande région forestière avec un tiers de son territoire couvert de forêts diversifiées, la région Grand Est est un territoire propice au développement d’une économie de la forêt, durable, génératrice d’emplois, d’attractivité et de rayonnement

    Toute la journée – stand de l’Université de Reims Champagne-Ardenne
    Journée 100 % bioéconomie avec l’organisation de plusieurs ateliers « du végétal aux produits du quotidien », « créé ta bioraffinerie », « fresque de la bioéconomie », etc.
    1ère olympiades de la Bioéconomie

    De 12h30 à 13h30 – espace conférence
    Signature du contrat de filières pour le développement durable des fibres végétales en Grand Est 2023-2027
    Objectif : doubler la part de marché des fibres végétales dans la consommation nationale de produits à usage Textile, Matériaux, Bâtiments et Transports à horizon 10 ans !

  • Vendredi 9 septembre

    De 9h à 17h – espace Millésime
    Les États Généraux de la bioéconomie et clôture de la semaine de la bioéconomie
    Quel bilan tirer de la période 2019-2022 ? Vers une nouvelle stratégie à horizon 2030 !

  • Tous les jours sur le stand Bioeconomy For Change

    Espace d’exposition de produits biosourcés

Tout savoir sur la Bioéconomie en Grand Est

​Partenaires de la Semaine de la Bioéconomie en Grand Est 2022 :

Académie de Reims
Accustica
ADEME Grand Est, Agence de la transition écologique
Bioeconomy for change
Centre Européen de Biotechnologie et de Bioéconomie (CEBB)
Châlons Agglo
Chambre régionale d’Agriculture
Chambre agricole de la Marne
Chambre de Commerce et d’Industrie Marne
Communauté Urbaine du Grand Reims
Crédit Agricole
CRT-CRITTCMQ Bioeco Academy (URCA)
Des Hommes et des Arbres
Fibois Grand Est
Fondation Paris-Reims
Gaz réseau Distribution France
Grand Enov+, l’agence d’innovation et de prospection internationale du Grand Est
Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement
Pôle AEBB : Environnement, Biotechnologies et Bioéconomie (URCA)
Union Commerciale Industrielle et Artisanale de Châlons
Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA)

Oui à une agriculture bas carbone et responsable !

Face aux enjeux économiques et climatiques, la Région accompagne le monde agricole pour prendre le virage d’une agriculture bas carbone. A l’occasion de la Commission permanente du 8 avril 2022, elle vient d’adopter une série de mesures.

Valoriser les pratiques d’élevage durables

Région à énergie positive et bas carbone d’ici 2050, la collectivité s’est engagée à soutenir les éleveurs laitiers à réduire leur empreinte CO2 grâce au programme Ferme Laitière Bas Carbone 2021-2025. Des outils et des méthodes sont proposés à l’ensemble de la filière régionale pour l’aider à comprendre les enjeux climatiques, diminuer les émissions de gaz à effet de serre et préserver le carbone stocké dans les sols. Le but est d’accompagner 40 % des éleveurs du territoire (1 500 d’ici 4 ans).

Une convention entre la Région et l’Institut de l’élevage met en place les actions de sensibilisation et le suivi auprès des agriculteurs pour l’année 2022. L’Institut percevra 322 932 euros pour accompagner 299 éleveurs.

Ambition « Agriculture 2030 »

Faciliter les transitions, c’est possible avec une démarche de transition de 3e voie en agriculture. Objectif : parvenir à transformer les modèles agricoles et viticoles, de 50 % des exploitations du territoire, pour concilier l’amélioration de la qualité de l’alimentation, le gain de compétitivité et la décarbonation !

Pour servir cette ambition, la Région – en collaboration avec la Chambre régionale d’Agriculture Grand Est – va mener une étude stratégique sur l’agriculture à l’horizon 2030. Elle pourra ainsi identifier les grands enjeux à venir et adapter les priorités de la politique agricole régionale en vue d’accélérer les transitions. Près de 147 000 euros financeront cette étude en trois étapes, portée par le Grand Est :

  1. Réalisation d’un état des lieux
  2. Définition d’orientations stratégiques
  3. Construction d’une feuille de route

Cette démarche s’appuiera également sur un partenariat entre la Région, l’État et la Chambre régionale d’Agriculture Grand Est au sein de la convention VIRAGE (Valoriser Innover Réunir pour l’Agriculture en Grand Est) signée à l’occasion de la Foire de Châlons 2021.

Coup de pouce pour les filières spécialisées

La Région propose des dispositifs sur mesure pour que chaque producteur puisse gagner en compétitivité et atteindre la triple performance : sociale, environnementale et économique.
Un peu plus de 1,3 million d’euros sont attribués aux filières spécialisées (fruits et légumes, houblon, horticole ou encore viticole) :

  • Près de 340 000 euros alloués à la filière fruits et légumes pour des investissements en construction et modernisation de serres de production.
  • Un peu plus de 160 000 euros aideront la filière houblon à maintenir son potentiel de production. Elle pourra ainsi investir dans des équipements de culture et de conditionnement de la matière première ou encore dans du matériel d’installation de nouvelles houblonnières.
  • 108 000 euros soutiendront huit exploitations, dont le lycée horticole de Wintzenheim (68), pour l’achat
    d’équipements favorisant la compétitivité de la filière horticole.
  • Près de 54 000 euros en faveur de la filière viticole et pépiniériste viticole pour l’acquisition de matériels
    spécifiques à la production (machine à couper les greffons, effeuilleuse, etc.).
  • 410 000 euros permettront à 26 exploitants de sécuriser la ressource en eau sur leurs productions.
  • 237 000 euros attribués pour accompagner la plantation de vergers. 64 hectares sont concernés dont un
    peu plus de la moitié en agriculture biologique ou en conversion.

Retrouvez toutes les aides en faveur de l’agriculture

11ème Forum International Bois Construction

Le 11ème Forum International Bois Construction ouvrira ses portes le 6 avril 2022 au Campus Bois à Épinal pour les sessions inaugurales, puis du 7 au 8 avril 2022 au Centre Prouvé à Nancy pour le congrès et les expositions.

Pendant trois jours, ce rendez-vous incontournable des professionnels de la construction bois, bio-sourcée et géosourcée, apportera des solutions concrètes et opérationnelles autour de l’usage du bois et des matériaux bio-sourcés. Par le choix de ses conférences, ateliers et expositions, ce Forum accompagne la filière bois et la construction bio-sourcée vers l’objectif de la neutralité carbone.

Cet événement rassemblera 2000 professionnels de la filière et de nombreux acteurs et institutions partenaires à un niveau régional, européen voire international.

Avec un tiers de notre région  boisée, les forêts fournissent un matériau renouvelable générant l’économie de toute une filière. Et avec près de 55 000 emplois dans le Grand Est, la filière forêt-bois représente un enjeu capital pour le territoire. Aussi, la Région s’attache à développer et à pérenniser cette ressource, en lien avec les acteurs concernés.

Télécharger le programme

En savoir plus sur la filière forêt-bois en Grand Est

Filière brassicole : en route vers l’excellence !

Un nouveau contrat de filière pour les années 2022-2027 en faveur de la filière brassicole a été voté à l’occasion de la Commission permanente du 18 mars 2022. Objectif : renforcer la performance et la transition environnementale de l’une des filières agricole d’excellence du Grand Est.

Première région de France productrice d’orge, de malt et de houblon (représentant respectivement 26%, 70% et 96% de la production nationale), le Grand Est compte de grands groupes brassicoles tels que Kronenbourg, Heineken, Brasseries de Champigneulles, Meteor et Licorne. Le Grand Est produit plus de la moitié de la bière française*.

Ce contrat s’articule autour de trois enjeux majeurs :

  • Coordonner, organiser et animer la filière en travaillant notamment à la mise en place d’une structure
    interprofessionnelle régionale en parallèle d’une structuration nationale
  • Développer, transformer et accompagner la production houblonnière et brassicole pour maintenir leurs performances économique, sociale et environnementale
  • Améliorer la compétitivité et la rentabilité des exploitations par l’innovation et les actions de recherche et de développement, pour favoriser la résilience agronomique et l’adaptation au changement climatique (exemple de la démarche LA2030 qui entend faire des exploitations des lycées agricoles publics du Grand Est, des fers de lance de l’innovation régionale dans le domaine agricole).

Le précédent contrat de filière houblon a déjà permis de soutenir 63 exploitations grâce à une aide d’1,8 millions
d’euros. Pour les cinq années à venir, l’engagement régional pourrait atteindre 2,6 millions d’euros.

 

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Le Grand Est au Salon international de l’agriculture

Du 26 février au 6 mars, producteurs et agriculteurs du Grand Est vous donnent rendez-vous à Paris Expo Porte de Versailles, à l’occasion du Salon international de l’agriculture. Au programme, de nombreuses animations placées sous le signe des retrouvailles.

Hall 1, vous pourrez vous tester à l’agroécologie grâce à Roots of Tomorow ; un jeu adapté aux caractéristiques des territoires, pour apprendre à gérer une exploitation sur 10 ans. Par le biais de ce jeu de stratégie et de simulation, Gamabilis met en scène le territoire du Grand Est dans un tout nouveau scénario, axé autour des bovins notamment. Il s’agit de faire découvrir les réalités du monde agricole, en favorisant le changement des modèles pour tendre vers une agriculture éco-efficiente. L’objectif est également de former les lycéens et étudiants agricoles aux enjeux de l’agroécologie.

Rendez-vous également avec les éleveurs de la race vosgienne.

Hall 3, retrouvez notamment les produits emblématiques et les circuits courts mis à l’honneur avec :

  • un pôle gastronomique aménagé pour accueillir des ateliers culinaires
  • un espace d’animations pour les familles, avec la promotion de l’accueil et des produits de la ferme (Bienvenue à la ferme)
  • un parcours de découverte des lauréats et des produits récompensés au Concours Général Agricole

Télécharger le dossier de presse

En savoir plus sur l’événement

Lycées Agricoles 2030, l’agriculture de demain

Avec la deuxième année de mise en œuvre du programme Lycée Agricole 2030, la Région Grand Est poursuit son engagement auprès des lycées agricoles publics du territoire.

Ce sont en effet près de 5 millions d’euros qui ont été engagés pour accompagner les projets de trois établissements, lors de la Commission permanente du 4 février 2022. Cette session#2 se concentre sur :

  • La concrétisation du projet de pôle de machinisme agricole à Courcelles-Chaussy
  • Le développement des conditions de bien-être animal et de production d’énergie à Mirecourt
  • Un projet expérimental d’inspiration agro-écologique au service de la production du houblon à Obernai

Ce dispositif répond à l’ambition d’offrir aux jeunes un cadre pédagogique performant et innovant, de susciter des vocations vers les métiers de l’agriculture. Unités de production et laboratoires d’expérimentations à ciel ouvert, c’est dans les lycées agricoles du Grand Est, lieux de transmission et d’innovation, que s’apprivoisent les nouveaux outils et technologies qui permettront aux agriculteurs de rester compétitifs.

Panser et relever la forêt

Sécheresse, crise des scolytes, pandémie… face aux difficultés, la Région Grand Est apporte son soutien à la filière forêt-bois. A l’occasion de la Commission permanente du 19 novembre 2021, elle a voté l’accompagnement de plusieurs projets inscrits dans une démarche de transition agroécologique, technologique et numérique.

Des aires de stockage pour mieux conserver les grumes

Les conditions météorologiques de 2018 et 2019 ont provoqué une explosion de scolytes dans l’épicéa, entraînant le dépérissement de plusieurs centaines de milliers d’arbres. La Région Grand Est encourage et soutient les projets de création d’aires de stockage pour entreposer le bois avant qu’il ne soit infecté, puis conserver les grumes jusqu’à cinq ans avant de les valoriser. Sept aires de stockage pour une capacité totale de 123 800 m3 bénéficient d’une aide régionale de près de 2,5 millions d’euros.

Moderniser les exploitations forestières

Une aide régionale de près de 558 000 euros a été attribuée pour accompagner quatre projets de desserte forestière et quatorze de modernisation d’entreprises de travaux forestiers et sylvicoles. Objectif : optimiser la mobilisation du bois en forêt dans une démarche de gestion durable (limitation des déplacements des engins dans les parcelles, réduction des distances de débardage, mise en place de chantiers concertés, etc.), mais aussi l’accessibilité aux parcelles dans un cadre de reconstitution ou d’amélioration des peuplements boisés.

Afin de moderniser les entreprises de travaux forestiers, la Région apporte une aide aux investissements de récolte et de sylviculture. Elle permet ainsi d’améliorer la performance technique et environnementale des outils et d’augmenter les capacités de mobilisation du bois et de réalisation de travaux sylvicoles.

Accompagner la recherche et l’innovation

La Région a également alloué plus de 310 000 euros pour accompagner neuf projets de filière portant notamment sur des problématiques liées au changement climatique avec mise en place ou adaptation d’outils et de pratiques. Pour exemple :

  • la réalisation d’un recueil de prescriptions concernant la conservation des bois après tempête, une référence pour le stockage de bois actuel et à venir ;
  • la mise au point d’une expérimentation de traitements par autoclave du sapin pour aider les professionnels de la filière à mieux le valoriser en extérieur ;

Dans le cadre du Plan peuplier :

  •  la réalisation de tests de conservation de plants au froid et de tutoriels techniques adaptés au Grand Est, avec pour but, l’amélioration de la qualité du bois de peuplier et la transmission d’informations techniques aux pépiniéristes, aux entreprises de travaux forestiers et sylvicoles ;
  • la réalisation d’un document technique concernant le choix des essences à implanter à l’échelle du massif vosgien.

Merci le peuplier

La politique régionale en faveur de la filière forêt-bois s’articule autour du contrat et du programme de ladite filière dans lesquels s’inscrit le soutien régional au Plan peuplier. Dans ce cadre, le Grand Est finance à hauteur de 11 300 euros, onze projets de replantation de peupliers via la charte Merci le peuplier  (la Région apporte un complément de 2,50 euros par plant).

Le Plan peuplier 2021-2026 vise à structurer une filière performante, innovante et créatrice d’emplois. Il prévoit notamment le reboisement et l’élagage afin d’améliorer leur qualité et leur valorisation locale.

Soutenir l’investissement dans les entreprises de première transformation du bois

Quatre entreprises de première transformation du bois, ont par ailleurs bénéficié d’une aide de plus de 176 000 euros pour divers investissements d’avenir.

Loc’Halles Grand Est, le plus court chemin vers vos produits locaux

Envie de confectionner des plats « Made In Grand Est » ? Loc’Halles Grand Est, vous aide à trouver des producteurs au plus près de chez vous. L’occasion pour les professionnels, comme pour les particuliers, de s’approvisionner localement et de réduire trajets et intermédiaires.

Lancée l’an dernier par la Région Grand Est, cette application web vise à faciliter la mise en relation entre les producteurs, les transformateurs agricoles et les acheteurs. De quoi trouver de nouveaux clients, de nouveaux fournisseurs, de nouveaux débouchés et ouvrir de nouvelles perspectives…

Découvrir Loc’Halles Grand Est

Quand agriculture rime avec numérique

Soutenu par la Région, qui accompagne la transition écologique et numérique de l’agriculture en Grand Est, l’événement Les Culturales se tiendra du 15 au 17 juin 2021, à Betheny sur le site de Terralab géré par Terrasolis, aux portes de Reims.

Ce salon professionnel national de plein champ organisé par ARVALIS-Institut du végétal rassemble 28 partenaires de la recherche, du développement et de la distribution et héberge plus de 300 exposants. L’occasion pour les agriculteurs d’identifier des innovations et solutions pratiques pour la performance des exploitations et des filières.

Six pôles techniques pour réussir les transitions

Sur 20 hectares, 45 ateliers techniques en plein champ présenteront la variété d’innovations en phase avec les centres d’intérêt des producteurs :

  1. Je produis pour la méthanisation
  2. J’utilise l’agriculture de précision et les outils numériques
  3. J’adapte mon itinéraire technique pour valoriser ma production
  4. J’améliore la fertilité de mon sol
  5. Je protège mes cultures avec moins de produits phytopharmaceutiques conventionnels
  6. Je produis en agriculture biologique

Une présence de la Région Grand Est

Sur place durant toute la manifestation, la Région via un stand de 25 m2, présentera ses solutions pour accompagner la transition écologique et numérique de l’agriculture du Grand Est, pour les pros et les jeunes en formation. L’occasion d’en savoir plus sur ces dispositifs :

  • Ferme du futur (diagnostic de performance, accompagnement sur mesure).
  • Transformation digitale (bilan de l’activité digitale, suivi personnalisé)
  • PCAE (soutien au déploiement numérique, aide à l’investissement agroécologique)
  • Les solutions labellisées Solar Impulse
  • Lycées agricoles 2030 (moderniser les aménagements, encourager les vocations et l’installation de nouveau agriculteurs, positionner les établissements en pôle d’excellence de l’innovation)
  • Agri Météo Grand Est (données mutualisées, alertes en temps réel, meilleure gestion des interventions culturales). La Région et la Chambre d’agriculture Grand Est accompagnent en effet le déploiement de 1 000 stations météo connectées via une application mobile et plus de 5 000 points virtuels pour aider les agriculteurs à mieux gérer leurs interventions culturales. A cette occasion, participez au jeu-concours et gagnez une station météo avec un an d’abonnement gratuit ! Le tirage au sort sera effectué sur le stand ACSE le 17 juin prochain.

Sur un autre espace la Région, la Chambre d’agriculture du Grand Est et l’Ademe présenteront le programme Air Climat Sol Energie.

Pour jouer, découvrez les offres sur agrimeteo.fr et remplissez le formulaire d’inscription.

 

En savoir plus sur l’événement

Soigner nos abeilles, soutenir la filière apiculture

Pour une économie vertueuse encourageant les transitions agro-écologiques et énergétiques, la Région Grand Est accompagne les acteurs qui œuvrent pour adapter leurs modes de production et qui s’inscrivent dans une démarche de développement durable.

Une aide de plus de 376 000 euros a ainsi été votée à l’occasion de la Commission permanente du 21 pour soutenir la filière apiculture en Grand Est, à travers trois objectifs essentiels :

  • réduire la mortalité des abeilles en les protégeant des maladies (varroa) et des espèces invasives (frelon asiatique),
  • développer la production et la qualité du miel en Grand Est
  • maintenir la biodiversité en augmentant les populations de pollinisateurs autour des ruches.

Par ailleurs, l’association Symbiose bénéficie d’un soutien régional de 42 500 euros. Ses 3000 agriculteurs portent, au sein d’un programme d’actions pour la biodiversité, le projet Apiluz : ils s’engagent à créer 1 700 km de bandes de luzerne non fauchées, dont les fleurs combleront la réserve alimentaire trop maigre pour les abeilles et les pollinisateurs pendant la saison de récolte.

1000 stations météo pour les agriculteurs du Grand Est

Pour accompagner les agriculteurs dans la gestion durable de leur exploitation, la Région met à disposition les outils nécessaires. A ce titre, elle vient d’engager 300 000 euros pour le déploiement sur l’ensemble du territoire d’Agri Météo Grand Est : 1 000 stations météo connectées, via une application mobile. Objectif : aider les agriculteurs à mieux gérer leurs interventions culturales en temps et en heure.

Des données météorologiques mutualisées leur permettront en effet une meilleure anticipation des épisodes de gel ou de sécheresse, pour une adaptation du travail en fonction de la météo. A la clé, un gain de temps considérable.

Avec ses 45 000 exploitations, l’agriculture est très présente en Grand Est. Dans ce domaine, la prise en compte des enjeux environnementaux est primordiale. Les exploitants doivent pouvoir concilier amélioration des performances économiques, innovation et compétitivité, tout en améliorant leurs pratiques agro-environnementales.

Découvrir l’outil

Une agriculture connectée

Utilisation de stations météo pour une agriculture de précision en Grand Est par Passion Céréales. Ce dispositif est une initiative de la Chambre d’agriculture du Grand Est et de la Région Grand Est.

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile