La Région Grand Est à la Foire de Châlons

Comme chaque année, la Région Grand Est sera présente à la Foire de Châlons-en-Champagne du 1er au 11 septembre prochains et renouvellera, à cette occasion, son soutien aux agriculteurs et aux viticulteurs, notamment face aux épisodes climatiques et à la crise économique.

En parallèle de son stand institutionnel qui présentera les produits « Made in Grand Est » (sur le parvis, face à l’entrée principale) et forte du succès de la Semaine de la Bioéconomie proposées les deux dernières années, la Région a souhaité aller plus loin en mettant à l’honneur cet enjeu d’avenir du 1er au 30 septembre.

La 1ère édition du Mois de la Bioéconomie sera lancée pendant la Foire et proposera une centaine de séquences dans tout le Grand Est à destination d’un public diversifié : conférences et tables rondes, portes ouvertes, animations et jeux, job-dating, expositions de produits biosourcés et innovants, etc. La formation, l’agriculture numérique, les fibres végétales, les biocarburants, etc. sont autant de thématiques qui seront évoquées.

La Région met l’accent sur la bioéconomie

Pour faire du Grand Est un leader européen de la bioéconomie, la Région joue un rôle moteur en mobilisant 35 millions d’euros par an pour soutenir le développement des matériaux biosourcés, des bioénergies et des produits agroalimentaires.

La Région accompagne la croissance et la valorisation des ressources régionales issues de la production ou de la transformation de la biomasse agricole, sylvicole, aquacole ou issue des biodéchets ménagers. En effet, avec un territoire occupé à 53 % par des terres agricoles et couvert par 1,9 million d’hectares de forêts (soit 1/3 du Grand Est), la Région dispose d’un riche potentiel de valorisation de la biomasse. Le Mois de la Bioéconomie ouvre des perspectives d’avenir et permet de débattre des opportunités futures.

En savoir plus sur la stratégie bioéconomie en Grand Est

Oui à une agriculture bas carbone et responsable !

Face aux enjeux économiques et climatiques, la Région accompagne le monde agricole pour prendre le virage d’une agriculture bas carbone. A l’occasion de la Commission permanente du 8 avril 2022, elle vient d’adopter une série de mesures.

Valoriser les pratiques d’élevage durables

Région à énergie positive et bas carbone d’ici 2050, la collectivité s’est engagée à soutenir les éleveurs laitiers à réduire leur empreinte CO2 grâce au programme Ferme Laitière Bas Carbone 2021-2025. Des outils et des méthodes sont proposés à l’ensemble de la filière régionale pour l’aider à comprendre les enjeux climatiques, diminuer les émissions de gaz à effet de serre et préserver le carbone stocké dans les sols. Le but est d’accompagner 40 % des éleveurs du territoire (1 500 d’ici 4 ans).

Une convention entre la Région et l’Institut de l’élevage met en place les actions de sensibilisation et le suivi auprès des agriculteurs pour l’année 2022. L’Institut percevra 322 932 euros pour accompagner 299 éleveurs.

Ambition « Agriculture 2030 »

Faciliter les transitions, c’est possible avec une démarche de transition de 3e voie en agriculture. Objectif : parvenir à transformer les modèles agricoles et viticoles, de 50 % des exploitations du territoire, pour concilier l’amélioration de la qualité de l’alimentation, le gain de compétitivité et la décarbonation !

Pour servir cette ambition, la Région – en collaboration avec la Chambre régionale d’Agriculture Grand Est – va mener une étude stratégique sur l’agriculture à l’horizon 2030. Elle pourra ainsi identifier les grands enjeux à venir et adapter les priorités de la politique agricole régionale en vue d’accélérer les transitions. Près de 147 000 euros financeront cette étude en trois étapes, portée par le Grand Est :

  1. Réalisation d’un état des lieux
  2. Définition d’orientations stratégiques
  3. Construction d’une feuille de route

Cette démarche s’appuiera également sur un partenariat entre la Région, l’État et la Chambre régionale d’Agriculture Grand Est au sein de la convention VIRAGE (Valoriser Innover Réunir pour l’Agriculture en Grand Est) signée à l’occasion de la Foire de Châlons 2021.

Coup de pouce pour les filières spécialisées

La Région propose des dispositifs sur mesure pour que chaque producteur puisse gagner en compétitivité et atteindre la triple performance : sociale, environnementale et économique.
Un peu plus de 1,3 million d’euros sont attribués aux filières spécialisées (fruits et légumes, houblon, horticole ou encore viticole) :

  • Près de 340 000 euros alloués à la filière fruits et légumes pour des investissements en construction et modernisation de serres de production.
  • Un peu plus de 160 000 euros aideront la filière houblon à maintenir son potentiel de production. Elle pourra ainsi investir dans des équipements de culture et de conditionnement de la matière première ou encore dans du matériel d’installation de nouvelles houblonnières.
  • 108 000 euros soutiendront huit exploitations, dont le lycée horticole de Wintzenheim (68), pour l’achat
    d’équipements favorisant la compétitivité de la filière horticole.
  • Près de 54 000 euros en faveur de la filière viticole et pépiniériste viticole pour l’acquisition de matériels
    spécifiques à la production (machine à couper les greffons, effeuilleuse, etc.).
  • 410 000 euros permettront à 26 exploitants de sécuriser la ressource en eau sur leurs productions.
  • 237 000 euros attribués pour accompagner la plantation de vergers. 64 hectares sont concernés dont un
    peu plus de la moitié en agriculture biologique ou en conversion.

Retrouvez toutes les aides en faveur de l’agriculture

11ème Forum International Bois Construction

Le 11ème Forum International Bois Construction ouvrira ses portes le 6 avril 2022 au Campus Bois à Épinal pour les sessions inaugurales, puis du 7 au 8 avril 2022 au Centre Prouvé à Nancy pour le congrès et les expositions.

Pendant trois jours, ce rendez-vous incontournable des professionnels de la construction bois, bio-sourcée et géosourcée, apportera des solutions concrètes et opérationnelles autour de l’usage du bois et des matériaux bio-sourcés. Par le choix de ses conférences, ateliers et expositions, ce Forum accompagne la filière bois et la construction bio-sourcée vers l’objectif de la neutralité carbone.

Cet événement rassemblera 2000 professionnels de la filière et de nombreux acteurs et institutions partenaires à un niveau régional, européen voire international.

Avec un tiers de notre région  boisée, les forêts fournissent un matériau renouvelable générant l’économie de toute une filière. Et avec près de 55 000 emplois dans le Grand Est, la filière forêt-bois représente un enjeu capital pour le territoire. Aussi, la Région s’attache à développer et à pérenniser cette ressource, en lien avec les acteurs concernés.

Télécharger le programme

En savoir plus sur la filière forêt-bois en Grand Est

Filière brassicole : en route vers l’excellence !

Un nouveau contrat de filière pour les années 2022-2027 en faveur de la filière brassicole a été voté à l’occasion de la Commission permanente du 18 mars 2022. Objectif : renforcer la performance et la transition environnementale de l’une des filières agricole d’excellence du Grand Est.

Première région de France productrice d’orge, de malt et de houblon (représentant respectivement 26%, 70% et 96% de la production nationale), le Grand Est compte de grands groupes brassicoles tels que Kronenbourg, Heineken, Brasseries de Champigneulles, Meteor et Licorne. Le Grand Est produit plus de la moitié de la bière française*.

Ce contrat s’articule autour de trois enjeux majeurs :

  • Coordonner, organiser et animer la filière en travaillant notamment à la mise en place d’une structure
    interprofessionnelle régionale en parallèle d’une structuration nationale
  • Développer, transformer et accompagner la production houblonnière et brassicole pour maintenir leurs performances économique, sociale et environnementale
  • Améliorer la compétitivité et la rentabilité des exploitations par l’innovation et les actions de recherche et de développement, pour favoriser la résilience agronomique et l’adaptation au changement climatique (exemple de la démarche LA2030 qui entend faire des exploitations des lycées agricoles publics du Grand Est, des fers de lance de l’innovation régionale dans le domaine agricole).

Le précédent contrat de filière houblon a déjà permis de soutenir 63 exploitations grâce à une aide d’1,8 millions
d’euros. Pour les cinq années à venir, l’engagement régional pourrait atteindre 2,6 millions d’euros.

 

*L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Trouver ma maison de région

Les Maisons de Région proches de chez vous

Réparties sur tout le territoire, les douze Maisons de Région sont les vôtres. Elles vous accompagnent au quotidien : transports scolaires et interurbains, lycées, développement économique, fonds européens, etc