Inauguration de l’extension de l’Institut de Science et d’Ingénierie Supramoléculaires de Strasbourg

Jeudi 10 octobre 2019, Jean Rottner, président de la Région Grand Est, Jean-Luc Marx, préfet de la région Grand Est et préfet du Bas-Rhin, Robert Herrmann, président de l’Eurométropole de Strasbourg, Jacques Maddaluno, directeur de l’Institut de chimie du CNRS, représentant Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, Michel Deneken, président de l’Université de Strasbourg, et Jean-Marie Lehn, Prix Nobel 1987, ont inauguré l’extension de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires (Isis) de Strasbourg : Isis-2.

Cette infrastructure financée, par l’État dans le cadre de l’opération Campus* avec la Région Grand Est (à hauteur de 1 000 000 euros) et l’Eurométropole de Strasbourg, est destinée à accueillir de nouveaux laboratoires de chimie. Avec ce projet, l’Université de Strasbourg et le CNRS se dotent des moyens de développer l’activité de recherche autour de la chimie supramoléculaire au plus haut niveau international. L’objectif de l’extension de l’Institut de science et d’ingénierie supramoléculaires est d’améliorer les conditions de recherche avec la création de nouveaux de laboratoires de chimie associés à des espaces de travail. Le bâtiment hébergera également deux fondations et un datacenter.

 

 

La politique régionale pour l’innovation, la recherche et l’enseignement supérieur :

La Région Grand Est s’est dotée d’une politique ambitieuse en matière de recherche, pour la compétitivité, l’attractivité et le rayonnement du Grand Est. Elle a ainsi fait le choix de s’investir de manière volontariste pour permettre à l’ensemble des acteurs de la recherche de tendre vers l’excellence, où qu’ils se trouvent sur le territoire et quelle que soit leur discipline.

Elle soutient ainsi :

  • les projets collaboratifs associant un laboratoire et une entreprise du territoire,
  • l’accueil de jeunes talents scientifiques et de chercheurs internationaux de haut niveau,
  • l’organisation de manifestations scientifiques,
  • le développement de l’emploi scientifique par le financement de doctorants,
  • de nouveaux programmes collaboratifs de recherche favorisant le développement de projets et d’équipements de pointe pour le territoire

L’extension de l’Isis regroupant l’ensemble de ces items, c’est tout naturellement que la Région a tenu à s’impliquer dans ce projet.

Un campus flambant neuf à Charleville-Mézières

La communauté d’agglomération Ardenne Métropole, la Région Grand Est et le Département des Ardennes aux côtés de la CCI des Ardennes et de l’Université de Reims Champagne-Ardenne sont mobilisés, depuis de nombreuses années, pour élargir l’offre du territoire en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Après 24 mois de travaux, un nouveau campus vient de voir le jour à Charleville-Mézières, afin de proposer à plus de 2000 étudiants un enseignement de qualité.

Campus Sup Ardenne, un projet développement durable

Le projet Campus Sud Ardenne s’est inscrit dans une démarche de développement durable. Sur les 20 lots d’entreprises, 13 étaient ardennaises.
Avec près de 4 000 m² de constructions nouvelles, l’ancien site du Moulin Le Blanc a été métamorphosé avec des bâtiments voués aux études ou à la recherche, dont deux nouvelles constructions : le pôle de formation de la CCI (1431 m²) et l’extension de l’IUT RCC (2375 m²). Nouveauté également, la Maison du Campus et sa cafétéria (846 m²), destinés à devenir le lieu de vie et de rencontre de tous les étudiants du territoire.

L’aménagement d’un parc de 4 hectares constitue le coeur du Campus Sup Ardenne. Cet espace ouvert organise et relie les différents équipements entre eux. Il fédère les déplacements, les usages et distribue les accès aux différents bâtiments. Une attention particulière a été portée pour ancrer les usages du parc dans une dimension durable : valorisation des modes doux, mise en oeuvre de matériaux naturels pour les sols et le mobilier (pierre, bois…), hausse de la fréquence des bus desservant le campus. De même, la performance thermique des bâtiments a également été une priorité avec l’intégration de toitures végétalisées, de cuves de récupération des eaux de pluies pour chaque bâtiment.

 

 

 

Pose de la 1ère pierre à l’IRCAD 3 de Strasbourg

La Région Grand Est fait de l’innovation, de la recherche et de l’enseignement supérieur l’une de ses priorités. C’est dans ce contexte qu’elle contribue à hauteur de 3,5 millions d’euros au développement du projet IRCAD 3.

La Région a mis en œuvre une politique ambitieuse en matière de recherche, déterminante pour la compétitivité, l’attractivité et le rayonnement du Grand Est. Elle a ainsi fait le choix de s’investir de manière volontariste pour permettre à l’ensemble des acteurs de la recherche de tendre vers l’excellence, où qu’ils se trouvent sur le territoire et quelle que soit leur discipline.

Cette politique se traduit par la mise en place de dispositifs permettant de soutenir :

  • les projets collaboratifs s’inscrivant dans un marché à fort potentiel de croissance identifié dans le cadre du SRDEII, associant un laboratoire et une entreprise du territoire,
  • l’accueil de jeunes talents scientifiques et de chercheurs internationaux de haut niveau,
  • l’organisation de nombreuses manifestations à caractère scientifique,
  • le développement de l’emploi scientifique en attribuant des financements doctoraux qui permettent aux unités de recherche de mener des recherches en lien avec des domaines considérés comme prioritaires par la Région,
  • de nouveaux programmes collaboratifs de recherche structurants, favorisant le développement de projets et d’équipements de pointe pour le territoire,

 

La Stratégie régionale 2020-2025 pour l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation (SRESRI)

A l’aune des nouvelles stratégies européennes et nationales 2020-2025, la Région a fait le choix de définir sa nouvelle SRESRI. Co-construite avec l’ensemble des acteurs de l’ESRI en région (partenaires académiques, acteurs de l’écosystème, collectivités territoriales, etc.), elle sera en cohérence avec les politiques nationales et les autres politiques régionales (développement économique, aménagement et égalité des territoires, orientation et formation professionnelle). Les travaux ont débuté par un état des lieux du potentiel régional à travers des tables rondes abordant différentes thématiques (transfrontalier, vie étudiante, culture scientifique, etc.) organisées sur l’ensemble du territoire.

 

Les chiffres clés de la recherche et de l’enseignement supérieur dans le Grand Est :

  • 10 000 chercheurs,
  • plus de 200 000 étudiants accueillis dans 5 universités, préparant des diplômes de niveau Bac +3 à Bac +5,
  • près de 50 grandes écoles d’ingénieurs, 15 IUT et 56 établissements de formations sanitaires et sociales, 154 lycées pour des sections de BTS, plusieurs écoles administratives et juridiques, dont 2 campus de Sciences Po,
  • 5ème rang des régions françaises dans le domaine de l’enseignement supérieur, avec 7,7% des effectifs métropolitains,
  • 3,6 millions d’euros attribués chaque année par la Région en faveur de la mobilité internationale des étudiants du Grand Est.

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile