Formation de demandeurs d’emploi, préalable au recrutement pour les métiers en tension (FIFE)

La Région Grand Est souhaitant favoriser la compétitivité des entreprises et en particuliers des PME par l’adaptation des compétences de leurs futurs salariés face aux mutations organisationnelles et techniques et aux exigences du marché. A ce titre, elle s’est donné comme objectif :

  • de contribuer à élever le niveau de compétences des actifs les plus fragiles pour garantir et favoriser leur employabilité,
  • d’apporter un appui au développement et au maintien de l’activité des entreprises en région Grand Est.

Le Fonds d’Intervention pour la Formation et l’Emploi (FIFE) est un des outils mobilisables pour répondre à ces objectifs.

Le contexte post crise COVID avec une reprise économique rapide voit émerger de fortes tensions sur le marché du travail sur les secteurs habituellement en difficulté de recrutement : des demandes d’entreprises non satisfaites d’une part et des demandeurs d’emploi en difficulté pour accéder à l’emploi et à la formation, principalement pour des problématiques de mobilité.

Forte de ce constat, la Région adapte son action au contexte en proposant un ambitieux Plan Emploi Compétences pour apporter des réponses de proximité aux entreprises et aux demandeurs d’emploi. Dans ce cadre, il est proposé d’adapter les dispositions du Fonds d’Intervention pour la Formation et l’Emploi (FIFE) pour ces métiers identifies en tension.

Conditions d’intervention

Métiers concernés :
Métiers en difficulté de recrutement identifiés dans le Plan Emploi Compétences régional :

Structures concernées

Les structures (entreprises, associations ..), quel que soit leur statut, qui ont un projet de recrutement collectif formalisé et qui ne trouvent pas les compétences recherchées sur le marché du travail.

Les entreprises doivent, pour être éligibles au dispositif, formaliser leurs promesses d’embauche en s’engageant à travers un courrier de promesse d’embauche et / ou en déposant les offres correspondantes auprès de Pôle emploi.

Les contrats de travail proposés à l’issue de l’action doivent avoir une durée minimale de 6 mois et d’intensité hebdomadaire la durée minimale du temps de travail applicable à l’employeur concerné : contrat à durée déterminée, contrats en alternance, contrat à durée indéterminée, contrats aidés. La promesse d’embauche devra être effective à l’issue de l’action de formation.

Le financement régional est strictement subordonné au nombre de promesses d’emploi émises. L’organisme de formation s’engage néanmoins à trouver une solution emploi ou formation aux candidats ayant suivi toute la formation, mais qui n’auraient pas été recrutés à l’issue de la formation.

Formations visées

Le FIFE n’est mobilisable que si le besoin exprimé par les employeurs ne trouve pas une réponse satisfaisante à travers l’offre structurelle collective de formation de la Région ou les dispositifs de formation de la Branche.
Toutes les formations nécessaires pour intégrer la structure employeuse, peuvent être soutenues : actions professionnalisantes, pré-qualifiantes ou qualifiantes.

Ces formations doivent :

  • bénéficier à un collectif de personnes (toutes financées via le FIFE), qu’elles soient embauchées par une seule et même entreprise ou plusieurs,
  • être dispensées par un organisme de formation agréé,
  • avoir une durée comprise entre 35 heures et 1 600 heures, exception faite des formations du secteur du sport et de l’animation, construites initialement pour des contrats en alternance où la durée de formation peut aller jusqu’à 2 400 h.

Financement régional

Le financement régional porte sur le coût pédagogique de l’action de formation et le cas échéant sur la rémunération et/ou de la protection sociale des stagiaires sur la base de la 6ème partie du Livre III Titre IV du Code du travail (cf. L6341-1 à L6341-12 du Code du Travail).
Le taux d’intervention de la Région sera de 80 % des coûts pédagogiques.

Ainsi, l’intervention de la Région sera minorée en cas de cofinancement supérieur à 20%.

Dans le cadre d’une formation avec co financement, l’embauche devra être effective à l’issue du parcours global de formation, quel que soit l’ordre des co-financements.

Pass mobilité formation

Convaincu que le binôme Formation/Mobilité est un gage d’employabilité, la Région Grand Est propose un PASS Mobilité Formation.

Bénéficiaires

Les demandeurs d’emploi, jeunes et adultes.

Formation visée

Formations financées par la Région Grand Est, collective ou individuelle, qualifiante ou professionnalisante permettant un accès direct aux métiers en difficulté de recrutement, listés ci-dessous. Cette liste pourra évoluer en fonction de la conjoncture économique.
Une liste précise des formations éligibles à cette prime sera éditée et régulièrement mise à jour en fonction des achats de formation de la Région Grand Est.

Date d’effet :
Entrées en formation à partir du 1er janvier 2022.

Le Pass Mobilité Formation permettra de financer au choix (non cumulable) :

  • L’achat d’une voiture disposant du certificat Crit’air 2 ou Critair 1,
  • L’achat d’un véhicule deux-roues motorisé (scooter, moto…) disposant du certificat Crit’air 2 ou Critair 1
  • L’achat d’un abonnement TER + l’achat d’un vélo/d’un vélo électrique,
  • La préparation du permis de conduire – partie Conduite.

Montant de l’aide régionale

L’aide régionale est déterminée sur la base d’un montant maximum par stagiaire et sur présentation de justificatif.
L’aide régionale est de 80% de la dépense justifiée dans la limite de 1 000 € maximum et versée en 1 fois

Fonds Régional d’Incitation à la Formation (FRIF) – Garde d’Enfants

Un soutien renforcé est mis en place pour les familles monoparentales et les bénéficiaires de l’ASF.
Le FRIF – Garde d’Enfant constitue un des outils mis en œuvre par la Région Grand Est pour répondre aux problématiques de mobilité des stagiaires de la formation professionnelle.

Bénéficiaires

Le FRIF – Garde d’Enfant s’adresse aux stagiaires de la formation professionnelle inscrits dans une formation financée par la Région Grand Est et remplissant l’une des conditions suivantes :

  • familles monoparentales,
  • bénéficiaires de l’Allocation de Soutien Familial (ASF),
  • familles en situation de grande précarité.

Et ayant à charge un ou plusieurs enfants âgés de 3 à 12 ans inclus.

Conditions d’éligibilité

Le stagiaire doit :

  • être domicilié en Région Grand Est,
  • être inscrit dans une formation de 40 heures minimum, financée par la Région Grand Est, et d’un rythme mensuel d’au moins 40 heures.
  • Sous conditions de ressources

Circuit du dossier

Information du stagiaire

L’information sur le FRIF – Garde d’Enfant est faite :

  • systématiquement par l’organisme de formation,
  • par le prescripteur de la formation (Mission locale, Pôle emploi, Cap emploi…),
  • par le travailleur social (Conseil Départemental, Centre médico-social…) le cas échéant.

Montage du dossier de demande d’aide

  • le stagiaire prend connaissance du dossier transmis par l’organisme de formation, puis prend un rendez-vous avec un travailleur social (ou le réfèrent-accompagnateur RSA) pour finaliser le dossier avec les pièces justificatives.

Délai de transmission à la Région Grand Est

  • 3 mois maximum à compter de l’entrée en formation du stagiaire (1 dossier par formation).

Montant de l’aide

  • 80 euros par enfant et par mois de formation,
  • 100 euros par enfant et par mois de formation pour les familles monoparentales et les bénéficiaires de l’Allocation de Soutien Familial.

Modalités de versement

Après l’instruction de la demande par les services de la Région Grand Est, et validation de la demande par la Commission Permanente, l’aide est versée directement par la Région Grand Est au stagiaire selon les modalités suivantes :

Le versement trimestriel est conditionné à un taux de présence trimestriel en formation de 75%.

 

A télécharger

La Région Grand Est facilite votre formation en vous aidant à financer la garde de vos enfants (pdf, 369 Ko)

Soutien aux actions de promotion des métiers

Porteurs de projets

  • les membres du Service Public Régional de l’Orientation Grand Est
  • les professions du Grand Est
  • les acteurs de l’accueil, de l’information et de l’orientation tout au long de la vie du Grand Est.

Finalités

  • faciliter l’accès à l’information sur les métiers grâce à une dynamique de réseau de partenaires de l’orientation, de l’emploi, de la formation et du monde économique et professionnel mettant en commun des compétences et des outils,
  • renforcer l’offre de services relevant du 1er niveau (accueil) en développant les actions d’information pour préparer le public aux choix d’orientation,
  • concourir au développement de l’autonomie pour les jeunes et s’agissant des adultes à l’évolution et à la sécurisation de leur parcours professionnels,
  • promouvoir et accompagner la formation tout au long de la vie,
  • accompagner l’évolution professionnelle (validation des acquis de l’expérience, conseil en évolution professionnelle…),
  • encourager l’innovation dans les actions entreprises

Actions soutenues

  • des programmes d’actions concrètes : forums, salons, ateliers découvertes, opérations nouvelles collectives,… dans lesquels les acteurs locaux seront mobilisés selon leurs champs de compétences
  • des actions d’information sectorielles initiées dans le cadre notamment des Contrats d’objectifs territoriaux (COT) avec les branches professionnelles et les entreprises
  • des évènements à caractère multisectoriel et innovants qui mettent les publics en démarche d’orientation ou de réorientation en présence des acteurs socio-économiques liés à l’orientation, et la formation, la découverte de métiers, de secteurs d’activité…

Thématiques

  • la découverte des métiers (connaissances, débouchés, évolutions…)
  • l’information sur l’offre de formations initiales et continues (contenus, filières, passerelles, dispositifs, nouvelles modalités,…)
  • la valorisation des mesures favorisant l’évolution professionnelle (VAE, conseil en évolution professionnelle, création d’activités, …)

Périmètre des actions

Les actions territoriales des territoires suivants doivent s’inscrire dans le cadre de programmes territoriaux partagés dont la coordination est confiée aux Maisons de la Région :

  • Mulhouse
  • Saint-Dizier / Bar-le-Duc
  • Troyes / Chaumont
  • Thionville / Longwy
  • Charleville-Mézières / Verdun
  • Epinal

Les actions sectorielles doivent faire l’objet d’une concertation dans le cadre des travaux relatifs aux Contrats d’objectifs territoriaux (COT) pour les secteurs concernés.

Pour toute autre action n’entrant pas dans ces périmètres, il appartient au porteur de projet de se mettre en relation avec les services de la Région (cf. fiche-contacts).

Pour toute question, les porteurs de projets peuvent envoyer un message à

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile