Structures de tourisme pour tous

Bénéficiez d’une subvention régionale pouvant aller :

  • jusqu’à 500 000 €  (taux d’aide de 20% sur les investissements éligibles – voire conditions particulières dans le règlement)

Pouvez-vous bénéficier de l’aide régionale ?

Vous êtes :

  • Représentant d’association, SCIC, commune ou autre collectivité territoriale propriétaire des murs, EPCI, privé, société de portage dont l’hébergement est géré par une association.

Et votre projet concerne :

  • un projet de création d’équipements, d’extension ou de rénovation fondamentale destiné à une offre d’hébergement de groupe.

Vous vous engagez à obtenir au plus tard à l’issue du projet :

  • une labellisation environnementale après travaux (Clef Verte, Ecolabel européen, etc.)
  • réaliser un audit d’efficacité énergétique sur le bâtiment objet de la demande et le mettre en œuvre dans son programme de travaux. Quel que soit le projet envisagé (rénovation, extension, création dans l’ancien ou création ex nihilo), les travaux devront être réalisés dans le respect des performances énergétiques conformément à la règlementation en vigueur et aux exigences minimales demandées par le programme Climaxion de la Région.

Vous vous engagez également à :

  • adhérer à un réseau de tourisme associatif, de tourisme social et solidaire, ou tout autre réseau lui permettant de structurer et de commercialiser son offre.
  • implanter au moins une borne de rechargement pour véhicules hydrides ou électriques si des travaux de rénovation/installation de parking/places de stationnement sont prévus dans le programme d’investissement.
  • vous inscrire dans un parcours de digitalisation et de formation aux outils numériques vous permettant de proposer votre offre sur internet.
  • apporter un autofinancement égal, au minimum, à 20 % du montant global de l’opération.

Si vous répondez à ces critères, l’attribution de l’aide n’est pas pour autant automatique. Votre dossier sera étudié au regard des priorités régionales.

Comment estimer votre montant d’aide ?

Montant de l’aide régionale

Taux maximum :                                                             20 %

Minimum d’investissements éligibles :                  30 000 €

Plafond de l’aide :                                                          500 000 €

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Travaux réalisés par des entreprises spécialisées qui apportent une plus-value qualitative à l’offre d’hébergement de groupe et dont la dépense éligible est supérieure à 50 000 € HT avec honoraires d’architecte;
  • Implantation d’au moins une borne de rechargement pour véhicules hydrides ou électriques ;
  • Audit d’efficacité énergétique ;
  • Procédure de labellisation, de certification ou d’affichage environnemental (classement niveau B min.) auprès de l’organisme habilité.

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • les travaux de mises aux normes seuls ;
  • les travaux de rénovation de type entretien courant ou rafraichissement ;
  • l’achat de matériaux et d’éléments non fixes de décoration, de mobilier et de literie ;
  • les acquisitions immobilières et foncières.

Aides complémentaires

Une aide complémentaire peut être sollicitée auprès des fonds européens au titre du Programme opérationnel FEDER.

La Région Grand Est propose un accompagnement adapté aux besoins en matière de transition numérique des différents typologies d’entreprises régionales (TPE, PME/PMI, …) : https://www.grandest.fr/vos-aides-regionales/transformation-digitale-parcours-individuel/

Comment demander l’aide régionale ?

Avant de déposer votre dossier de demande d’aide, envoyez à la Région une lettre d’intention avant tout démarrage du projet (modèle-type à télécharger ci-dessous).

Si votre projet est susceptible d’être éligible au dispositif de soutien à l’hôtellerie, vous recevrez un accusé de réception vous invitant à retourner un dossier complet (dossier type à télécharger ci-dessous).

Attention : tout projet démarré avant le dépôt de la lettre d’intention ne pourra pas être soutenu par la Région Grand Est.

Nous contacter

Contactez la Direction du Tourisme

+33 87 33 67 21

Meublés de tourisme

Bénéficiez d’une subvention régionale pouvant aller :

  • jusqu’à 80 000 €  pour les meublés de tourisme (taux d’aide de 20% sur les investissements éligibles – voire conditions particulières dans le règlement).
  • jusqu’à 150 000 € pour les meublés de tourisme de grande capacité (taux d’aide de 20% sur les investissements éligibles – voire conditions particulières dans le règlement).

Pouvez-vous bénéficier de l’aide régionale ?

Vous êtes :

Dirigeant d’une PME au sens de l’union européenne, d’une SCI, exploitant en nom propre, association, particulier, porteur de projets publics pour les hébergements situés dans des communes de 10 000 habitants maximum.

Et votre projet concerne :

  • un projet de  création, de rénovation fondamentale ou d’extension d’équipements (chambres et/ou équipement complémentaire de type SPA, piscine, etc.)..

 Vous vous engagez à obtenir au plus tard à l’issue du projet :

Pour les meublés de tourisme (gîtes) d’une capacité d’accueil de 4 à 15 personnes :

  • Un classement 4* minimum après travaux ;
  • Une labellisation Gîtes de France, Clévacances, ou autres labels nationaux ou thématiques de niveau 4 minimum (4 épis, 4 clés, ou équivalent, etc.) après travaux ;
  • Une démarche durable attestée par un label environnemental (Ecolabel européen, Clé verte, Gîte Panda, Ecogite, …) ou une certification, ou un affichage environnemental (cat. B. min.) ou par l’adhésion à une charte environnementale.

Pour les meublés de tourisme (gîtes) de grande capacité (16 personnes au moins)

  • Une labellisation Gîtes de France, Clévacances, ou autres labels nationaux ou thématiques de niveau 3 minimum (3 épis, 3 clés, ou équivalent, etc.) après travaux ;
  • Une démarche durable attestée par un label environnemental (Ecolabel européen, Clé verte, Gîte Panda, Ecogite, …) ou une certification, ou un affichage environnemental (classement niveau B min.) ou par l’adhésion à une charte environnementale.

Vous vous engagez également à :

  • maintenir votre activité pendant 5 ans auprès du label Gîtes de France, Clévacances ou autres labels nationaux ;
  • proposer une activité touristique pérenne à proximité de votre hébergement ;
  • effectuer au moins une formation accueil tourisme ;
  • adhérer obligatoirement à l’Office de Tourisme de votre secteur géographique ;
  • intégrer un parcours de digitalisation et de formation aux outils numériques ;
  • implanter au moins une borne de rechargement pour véhicules à assistance électrique si votre projet d’investissement prévoit l’installation de places de stationnement ou la réfection d’un parking ;
  • réaliser un diagnostic d’efficacité énergétique et le mettre en œuvre dans votre programme de travaux.
  • réaliser les travaux dans le respect des performances énergétiques conformément à la règlementation en vigueur et aux exigences minimales demandées par le programme Climaxion de la Région ;
  • autofinancer votre projet à 20% minimum du coût global.

Si vous répondez à ces critères, l’attribution de l’aide n’est pas pour autant automatique. Votre dossier sera étudié au regard des priorités régionales.

Comment estimer votre montant d’aide ?

Montant de l’aide

Pour les meublés de tourisme (gîtes) d’une capacité d’accueil de 4 à 15 personnes :

Taux maxi : 20 %

Minimum d’investissements éligibles : 20 000 €

Plafond : 80 000 €

Pour les meublés de tourisme (gîtes) de grande capacité (16 personnes au moins)

Taux maxi : 20 %

Minimum d’investissements éligibles :  30 000 €

Plafond : 150 000 €

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Travaux réalisés par des entreprises spécialisées qui apportent une plus-value qualitative à l’offre d’hébergement ;
  • Honoraires d’architectes s’il y a lieu ;
  • Audit d’efficacité énergétique ;
  • Procédure de labellisation, de certification ou d’affichage environnemental (classement niveau B min.) auprès de l’organisme habilité.

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Le mobilier, les éléments de décoration, la literie
  • L’achat de matériel ou matériaux
  • Les travaux de rénovation de type entretien courant ou rafraichissement et de mise aux normes
  • Les acquisitions immobilières et foncières
  • Les travaux portant uniquement sur des aménagements ou espaces extérieurs au logement.

Aides complémentaires

Une aide complémentaire peut être sollicitée auprès des fonds européens au titre du Programme opérationnel FEDER.

La Région Grand Est propose un accompagnement adapté aux besoins en matière de transition numérique des différents typologies d’entreprises régionales (TPE, PME/PMI, …) : En savoir plus

Comment demander l’aide régionale ?

Avant de déposer votre dossier de demande d’aide, envoyez à la Région une lettre d’intention avant tout démarrage du projet (modèle-type à télécharger ci-dessous).

Si votre projet est susceptible d’être éligible au dispositif de soutien aux meublés de tourisme, vous recevrez un accusé de réception vous invitant à retourner le dossier de demande d’aide (à télécharger ci-dessous )  complété.

 Attention : tout projet démarré avant le dépôt de la lettre d’intention ne pourra pas être soutenu par la Région Grand Est.

Nous contacter

Contactez la Direction du Tourisme

+33 (0)3 87 33 67 21

Hôtellerie de plein air

Bénéficiez de l’aide régionale pouvant aller :

  • jusqu’à 100 000 €  pour les travaux généraux des camping 3*
  • jusqu’à 200 000 € pour les travaux généraux des campings 4* ou plus
  • jusqu’à 100 000 € pour l’implantation complémentaire d’habitations légères de loisirs ou d’hébergements insolites

Pouvez-vous bénéficier de l’aide régionale ?

Vous êtes :

  • une PME au sens de l’union européenne,
  • une collectivité territoriale ou un établissement public,
  • une association,

Et votre projet concerne :

  • un programme de création, d’extension ou de modernisation de camping (comprenant l’installation d’au moins une borne de recharge pour véhicules électriques si le projet inclut des travaux relatifs au parking),
  • et/ou un programme d’implantation d’HLL (Habitations Légères de Loisirs) et/ou d’hébergements insolites au sein d’un camping (minimum exigé de 2 unités implantés),

 Vous vous engagez à commercialiser votre offre sur internet et à obtenir au plus tard à l’issue du projet :

  • un classement minimum 3* en catégorie Tourisme,
  • un label qualité : « Camping Qualité », « Qualité Tourisme », ou autre,
  • un label environnemental : « Eco label Européen », « Clef Verte », « Green Globe 21 » ou autre.

Si vous répondez à ces critères, l’attribution de l’aide n’est pas pour autant automatique. Votre dossier sera étudié au regard des priorités régionales.

Comment estimer votre montant d’aide ?

Montant de l’aide

Travaux généraux :

Taux maxi : 20 % des dépenses éligibles
Plafond : 100 000 € (camping 3*) / 200 000 € (camping 4* ou 5*)

Implantation d’Habitations légères de loisirs / Insolites :

Taux maxi : 20 %
Plafond : 100 000 € (pour un maximum de 10 unités, soit 10 000 € par unité).

Remarque : Obligation d’implanter 2 unités au minimum.

Procédure de labellisation environnementale auprès de l’organisme certificateur :

Taux maxi : 90% du coût de la procédure de labellisation.

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • L’ensemble des travaux et investissements relatifs au projet, sous réserve que ceux-ci soient réalisés par des entreprises,
  • Les honoraires d’architecte,
  • Les frais de labellisation environnementale.

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Les travaux de mise aux normes, d’entretien courant, les achats de terrains et bâtiments ;
  • L’achat de matériel ou matériaux par le maître d’ouvrage ;
  • Les résidences mobiles de loisirs types mobil-home ;
  • Les hébergements insolites démontables tels que les tipis, yourtes, bulles, etc.

Aides complémentaires

Une aide complémentaire peut être sollicitée auprès des fonds européens au titre du Programme opérationnel FEDER.

La Région Grand Est propose un accompagnement adapté aux besoins en matière de transition numérique des différents typologies d’entreprises régionales (TPE, PME/PMI, …) : En savoir plus

Nous contacter

Contactez la Direction du Tourisme

+33 (0)3 87 33 67 21

Accompagner la structuration et la mise en tourisme des Véloroutes et Voies Vertes

Bénéficiez d’une subvention régionale pouvant aller :

  •  jusqu’à 200 000 € (taux d’aide maximum de 20% des dépenses éligibles du projet)

Pouvez-vous bénéficier de l’aide régionale ?

Vous êtes :

  • Une collectivité, un établissement public, une association, une entreprise.

Et votre projet concerne :

  • L’aménagement ou la mise en tourisme d’un itinéraire cyclable en Grand Est inscrit au Schéma National des Véloroutes et Voies Vertes (EuroVelo 5, EuroVelo 6, EuroVelo 15, EuroVelo 19, V30, V33, V34, V50, V52, V53, V56) ainsi que les axes transfrontaliers bénéficiant de financements INTERREG

Vous vous engagez à:

  • Mentionner le soutien financier de la Région dans tout support de communication, sous peine de remboursement de l’aide.

Si vous répondez à ces critères, l’attribution de l’aide n’est pas pour autant automatique. Votre dossier sera étudié au regard des priorités régionales.

Comment estimer votre montant d’aide ?

Pour les investissements : Taux maximum : 20 % Plafond de l’aide : 200 000 €

Pour le fonctionnement : Taux maximum : 20 % Plafond de l’aide : /

Pour les investissements :

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Terrassements, bande de roulement, voirie et aires de repos, signalisation, mobilier de sécurité, réseaux, signalétique touristique de l’itinéraire.

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Installation de chantier, travaux préparatoires, démolitions préalables, passerelles, assistance à maîtrise d’ouvrage, sécurité et Protection de la Santé, autres honoraires divers, dépenses liées au marché (publicité, éditions…), révisions de prix liées aux marchés publics, travaux d’entretien d’itinéraires cyclables déjà existants.

Pour le fonctionnement :

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • les dépenses liées à la mise en tourisme de l’offre « Vélo » à l’échelle d’un itinéraire cyclable inscrit au schéma national des Véloroutes et Voies Vertes ou bénéficiant de financements INTERREG.

Aides complémentaires

Une aide complémentaire peut être sollicitée auprès des fonds européens.

Comment demander l’aide régionale ?

Avant tout démarrage du projet, envoyez à la Région une lettre d’intention (modèle-type à télécharger ci-dessous).

Si votre projet est susceptible d’être éligible au dispositif Véloroutes et voies vertes, vous recevrez un accusé de réception vous invitant à retourner un dossier de demande d’aide complet.

Attention : tout projet démarré avant le dépôt de la lettre d’intention ne pourra pas être soutenu par la Région Grand Est.

Nous contacter

Contactez la Direction du Tourisme

+33 87 33 67 21

Projets structurants, grands projets d’investissement touristique

Bénéficiez d’une subvention régionale pouvant aller :

  • jusqu’à 20% du montant des investissements éligibles et 10% pour le tourisme fluvial et fluvestre – voire conditions particulières dans le règlement)

Pouvez-vous bénéficier de l’aide régionale ?

Vous êtes :

  • Dirigeant d’une PME au sens de l’union européenne, exploitant en nom propre, collectivité territoriale, association.

Les modalités détaillées de l’instruction ainsi que les engagements du bénéficiaire figurent dans le dossier de demande de subvention à compléter obligatoirement selon la forme requise. Le bénéficiaire s’engage obligatoirement à mentionner le soutien financier de la Région dans tout support de communication, sous peine de remboursement de l’aide.

Comment estimer votre montant d’aide ?

Montant de l’aide régionale

Taux maximum : 20 % de manière générale et 10 % pour le tourisme fluvial et fluvestre

Plafond de l’aide : aide non plafonnée (100 000 € pour le tourisme fluvial et fluvestre)

Pour les grands sites / grands projets :

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Investissements lourds en équipements ou aménagements touristiques structurants d’envergure régionale, nationale ou internationale s’inscrivant dans un programme pluriannuel de développement prévoyant des créations d’emplois. Les investissements innovants visent à renforcer et/ou à diversifier l’offre des équipements touristiques

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • les travaux de voirie,
  • la signalétique extérieure,
  • l’acquisition de foncier ou de terrain ,
  • la location financière.

Pour les établissements thermaux

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Travaux de création, d’extension et de rénovation des établissements thermaux,
  • Travaux de création, d’extension et de modernisation d’espaces de bien être permettant de diversifier l’activité des cures thermales.

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • les travaux de voirie,
  • la signalétique extérieure,
  • l’acquisition de foncier ou de terrain.

Pour les stations de pleine nature et les grands lacs régionaux

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Investissements lourds en équipement touristique dans le cadre de pôles touristiques d’envergure régionale concentrant offre et services favorisant les pratiques sportives de pleine nature.

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • les travaux de voirie,
  • la signalétique extérieure,
  • l’acquisition de foncier ou de terrain.

Pour les sites de mémoire

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Travaux de sauvegarde et de valorisation des éléments les plus emblématiques de l’Histoire de la Région Grand Est.

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Les monuments aux morts et les nécropoles nationales
  • les travaux de voirie,
  • la signalétique extérieure,
  • l’acquisition de foncier ou de terrain,
  • la location financière.

Pour le patrimoine

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Mise en tourisme de sites patrimoniaux et musées, déjà accessibles au public, en cours de création ou d’ouverture, bénéficiant d’un intérêt touristique de dimension régionale. Le projet doit être en adéquation avec l’identité et l’histoire du monument ou du site valorisé et est subordonné à la mise en place d’une politique d’entretien du site. Le porteur de projet doit veiller à la présence obligatoire d’un lieu d’information et d’accueil avec commodités à proximité du site et éventuellement d’espaces de vente

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • les travaux de voirie,
  • la signalétique extérieure,
  • l’acquisition de foncier ou de terrain.

Pour le tourisme fluvial et fluvestre

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

Les projets d’investissement réalisés sur les canaux et voies d’eau ou à proximité immédiate de ces derniers, dans un rayon maximal de 5 kms et visant à :

  • La création, l’aménagement, la modernisation ou la mise aux normes de relais, bases et haltes nautiques (aménagements fluviaux et à terre directement liés à l’accueil des plaisanciers) ;
  • La création d’aménagements liés à la randonnée nautique (pontons, aire de bivouac, parcs vélos, installation de bornes de recharge pour VAE, …) ;
  • Le soutien aux entreprises prestataires de service pour le tourisme fluvial et nautique : restauration, locations, petites réparations et services divers ;
  • Achat ou renouvellement de flotte de bateaux à propulsion électrique : bateaux habitables dédiés à la location, péniches-hôtels, bateaux-promenade

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Les études d’avant-projet, de faisabilité ou d’opportunité ;
  • Les investissements et aménagements d’infrastructures fluviales et fluvestres hormis ceux mentionnés parmi les projets éligibles ;
  • L’aménagement et l’équipement de maisons éclusières ;
  • Les aires de camping-cars ;
  • les travaux de voirie ;
  • la signalétique extérieure ;
  • l’acquisition de foncier ou de terrain ;
  • la location financière.

Pour le tourisme de découverte économique

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • la création, l’aménagement et la mise en sécurité d’un circuit de visite,
  • la signalétique interne,
  • l’équipement commun d’accueil et d’animation,
  • les supports de médiation (scénographie, outils multimédia, contenus d’audioguides).

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • La création ou la restauration de bâtiments et leur mise aux normes,
  • La création de parkings et d’accès au site,
  • Les magasins de vente,
  • les travaux de voirie,
  • la signalétique extérieure,
  • l’acquisition de foncier ou de terrain,
  • la location financière.

Aides complémentaires : une aide complémentaire peut être sollicitée auprès des fonds européens au titre du Programme opérationnel FEDER.

Comment demander l’aide régionale ?

Avant tout démarrage du projet, envoyez à la Région une lettre d’intention (modèle-type à télécharger ci-dessous).

Si votre projet est susceptible d’être éligible au dispositif de soutien à l’hôtellerie, vous recevrez un accusé de réception vous invitant à retourner un dossier de demande d’aide complet.

Attention : tout projet démarré avant le dépôt de la lettre d’intention ne pourra pas être soutenu par la Région Grand Est.

Nous contacter

Contactez la Direction du Tourisme

+33 (0)3 87 33 67 21

Développer et diversifier l’offre des stations de montagne

Bénéficiez d’une subvention régionale pouvant aller :

  • jusqu’à 300 000 € (taux maximum d’aide de 20% sur les investissements éligibles – hors régimes cadres exemptés).

Pouvez-vous bénéficier de l’aide régionale ?

Vous êtes :

  • Une collectivité, une structure privée contribuant au développement d’une activité et d’une offre touristique quatre saisons sur le massif des Vosges.

Et votre projet concerne un investissement privé ou public:

  • destiné à renforcer et diversifier l’offre touristique dans les stations de ski sur une période transitoire, liée aux changements climatiques ;
  • visant l’amélioration des services aux visiteurs ;
  • contribuant au développement d’une activité et d’une offre touristique quatre saisons dans le massif des Vosges

Comment estimer votre montant d’aide ?

 Montant de l’aide régionale

 Taux maximum : 20 % (hors régimes cadres exemptés)

Plafond de l’aide : 300 000 €

Les dépenses suivantes sont prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • les investissements d’équipements touristiques structurants d’envergure régionale, nationale ou internationale, visant l’excellence dans les services proposés aux visiteurs et s’inscrivant dans un programme pluriannuel de développement prévoyant des créations d’emplois ;
  • les investissements liés aux enneigeurs seront étudiés pour le renouvellement du matériel existant par du matériel plus économe en eau et en énergie.

Les dépenses suivantes ne sont pas prises en compte dans le calcul de l’aide :

  • Achat de terrain et de bâtiment.
  • Aménagement de voirie et de parking.
  • Signalétique.

Aides complémentaires

Une aide complémentaire peut être sollicitée auprès des fonds européens au titre du Programme opérationnel FEDER Massif des Vosges.

Comment demander l’aide régionale ?

Avant tout démarrage du projet, envoyez à la Région une lettre d’intention (modèle-type à télécharger ci-dessous).

Si votre projet est susceptible d’être éligible au dispositif de soutien aux stations de montagne, vous recevrez un accusé de réception vous invitant à retourner un dossier de demande d’aide complet.

 Attention : tout projet démarré avant le dépôt de la lettre d’intention ne pourra pas être soutenu par la Région Grand Est.

Nous contacter

Contactez la Direction du Tourisme

+33 (0)3 87 33 67 21

 

Hébergements insolites

Par ce dispositif, la Région Grand Est décide de soutenir une offre innovante et différenciante autour de l’hébergement insolite.

Il s’agit de soutenir les projets de création d’hébergements insolites de qualité (structures pérennes, exclusion des tipis, yourtes et bulles démontables, etc.).

Les objectifs du dispositif sont plus particulièrement de soutenir les projets au regard des priorités stratégiques suivantes :

  • renforcement d’une image régionale de qualité, de modernité et porteuse d’innovation et de différenciation ;
  • développement d’investissements et de pratiques de développement durable.

Projets éligibles

Sont éligibles les programmes de création/implantation d’hébergements insolites (création ex-nihilo ou programme d’extension de site existant).

Dépenses éligibles

L’ensemble des dépenses permettant de mener à bien le programme.

Ne seront éligibles que les travaux réalisés par des entreprises.

Sont exclues:

  • les dépenses liées à des achats de terrains, de bâtiments, de mobilier, d’éléments de décoration.
  • l’achat de matériel ou matériaux

 

Montant de l’aide

Taux maxi : 20 %

Plafond : 100 000 € (pour un maximum de 10 unités, soit 10 000 € par unité)

Remarque : Obligation d’implanter 2 unités au minimum en cas de création ex-nihilo (pour des programmes d’extension de site existant, le nombre d’unités minimum créées pourra être étudié selon la qualité du projet, la notoriété du site, etc.).

Une période de franchise de 3 ans est appliquée avant toute nouvelle demande de subvention.

Le dossier complet de demande de subvention doit être déposé avant le 31 décembre 2022

Les pièces justificatives des travaux réalisés devront être transmises au plus tard 24 mois après la date de notification de la subvention sauf mention contraire prévue dans la convention de financement.

Accompagner les événements touristiques

Bénéficiez de l’aide régionale correspondant à :

  • Des dépenses remboursées jusqu’à 20% du montant HT / TTC de votre projet.
  • 90 % (aide maximum de 5 000 €) des dépenses de labellisation ou de certification environnementale du projet

 Pouvez-vous bénéficier de l’aide régionale ?

Vous êtes :

  • Une association
  • Une commune
  • Un établissement public de coopération intercommunale EPCI
  • Une société

Votre projet concerne un événement ou une manifestation culturelle et touristique :

  • situé en Région Grand Est

Les projets éligibles sont :

  • les événementiels d’envergure régionale, nationale ou internationale, valorisant un site touristique d’envergure régionale en particulier, et s’inscrivant dans un objectif de développement durable, d’innovation touristique et d’utilisation avérée d’outils numériques pour leur promotion et/ou leur commercialisation.
    L’engagement, le cas échéant, vers une certification ou une labellisation environnementale de l’événement à l’horizon 2025 sera soutenu et mis en avant par la Région.

Ne sont pas éligibles :

  • Les manifestations sportives
  • Les congrès, les séminaires, les foires et salons
  • Les animations de loisirs à vocation locale (fêtes de village, carnavals, etc.)
  • Les manifestations à caractère politique ou revendicative
  • Les animations de type commercial (brocantes, marché artisanal, vide-greniers, etc.)
  • Les événements ayant trait aux fêtes de fin d’année (traités dans le cadre d’un appel à projets).

Si vous répondez à ces critères, l’attribution de l’aide n’est pas pour autant automatique. Votre dossier sera étudié au regard des priorités régionales.

Comment estimer votre montant d’aide ?

Montant de l’aide

Taux maximum : 20 %.

Le montant des subventions pouvant être accordées par le Conseil régional Grand Est est modulé en fonction de l’intérêt du projet, son caractère durable et innovant et du plan prévisionnel de l’opération.

La Région Grand Est prendra en charge, à hauteur de 90 % (aide maximum de 5 000 €), les dépenses engagées pour l’entrée dans une démarche de labellisation ou de certification environnementale.

Aides complémentaires

Le financement de votre projet pourra être complété par la mobilisation de crédits FEDER ou FEADER. Seuls les dossiers répondant aux conditions et obligations du Programme Opérationnel ou du PDR du territoire concerné, et plus généralement aux règlements communautaires encadrant la gestion des fonds structurels seront instruits au titre des fonds FEDER ou FEADER.

Comment demander l’aide régionale ?

Avant de déposer votre dossier en ligne, vous pouvez contacter votre interlocuteur régional (cf. rubrique « nous contacter »).

Attention : tout projet démarré avant dépôt de votre demande en ligne ne pourra pas être soutenu par la Région Grand Est.

Nous contacter

Contactez la Direction du Tourisme

+33 87 33 67 21
Pour des questions spécifiques en Lorraine et Champagne-Ardenne contactez Sandrine BAUCHAT

+33 87 33 60 61
Pour des questions spécifiques en Alsace contactez Anne LEAUTIER

+33 88 15 69 14

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile