8. Chèque « Suivi post-création »

Le chèque CREA « Suivi post-création » offre la possibilité de bénéficier d’un suivi personnalisé pendant les 3 premières années d’activité de votre entreprise. L’accompagnement porte sur la construction des outils pour suivre l’activité et les résultats de votre entreprise. L’objectif est d’anticiper d’éventuelles difficultés (financières, commerciales, embauche de salariés, …) et de prendre les mesures correctives nécessaires. Le suivi post-création vise à vous donner les clés pour assumer pleinement votre rôle de chef d’entreprise et jouer en faveur de la pérennité de votre entreprise.
Ce chèque peut être sollicité lorsque votre entreprise est créée. Si ce n’est pas le cas, il convient de solliciter d’abord un chèque CREA « Préparation du projet de création d’entreprise« .

Bénéficiaires

  • Toute entreprise de moins de 3 ans implantée dans le Grand Est ayant bénéficié d’un accompagnement dans le cadre des chèques CREA ;
  • Toute entreprise de moins de 3 ans implantée dans le Grand Est dont le chef d’entreprise est demandeur d’emploi ou âgé de moins de 30 ans au moment de la demande ;
  • Toute entreprise de moins de 3 ans implantée dans le Grand Est dont le chef d’entreprise a bénéficié, dans le cadre du dispositif #Parcours 2018-2020, de l’accompagnement « Préparation du projet » (sans suivi post-création).

Valeur du chèque

Le chèque CREA « Suivi post-création » se décompose en 3 chèques selon les 3 périodes de suivi post-création possibles :

  • Chèque CREA « Suivi post-création – 1ère année » : 200 €
  • Chèque CREA « Suivi post-création – 2ème année » : 200 €
  • Chèque CREA « Suivi post-création – 3ème année » : 200 €

Le montant qui figure sur le chèque CREA « Suivi post-création » correspond à la participation financière de la Région aux conseils et à l’expertise dispensés par l’opérateur au bénéfice du créateur. Le montant du chèque est versé à l’opérateur après la réalisation de l’accompagnement.

Accompagnement

Le chèque CREA « Suivi post-création » donne accès à :

  • Un accompagnement individuel en adéquation avec vos besoins
  • Des rendez-vous physiques et téléphoniques avec un opérateur Be EST Entreprendre pour faire des points de gestion réguliers (a minima 2 visites annuelles) et anticiper d’éventuelles difficultés
  • Des conseils de l’opérateur Be EST Entreprendre sur le démarrage et l’évolution de votre entreprise
  • Des outils astucieux pour suivre et organiser votre activité (tableau de bord avec alertes, plan d’actions, …).

Pour toute question sur les chèques CREA, merci d’écrire à l’adresse .

Une question ? consultez la FAQ


<< Découvrir le Chèque CREA « Microcrédit »

Revenir à la page d’accueil « Chèque CREA »

Fonds Régional d’Incitation à la Formation (FRIF) – Garde d’Enfants

Un soutien renforcé est mis en place pour les familles monoparentales et les bénéficiaires de l’ASF.
Le FRIF – Garde d’Enfant constitue un des outils mis en œuvre par la Région Grand Est pour répondre aux problématiques de mobilité des stagiaires de la formation professionnelle.

Bénéficiaires

Le FRIF – Garde d’Enfant s’adresse aux stagiaires de la formation professionnelle inscrits dans une formation financée par la Région Grand Est et remplissant l’une des conditions suivantes :

  • familles monoparentales,
  • bénéficiaires de l’Allocation de Soutien Familial (ASF),
  • familles en situation de grande précarité.

Et ayant à charge un ou plusieurs enfants âgés de 3 à 12 ans inclus.

Conditions d’éligibilité

Le stagiaire doit :

  • être domicilié en Région Grand Est,
  • être inscrit dans une formation de 40 heures minimum, financée par la Région Grand Est, et d’un rythme mensuel d’au moins 40 heures.
  • Sous conditions de ressources

Circuit du dossier

Information du stagiaire

L’information sur le FRIF – Garde d’Enfant est faite :

  • systématiquement par l’organisme de formation,
  • par le prescripteur de la formation (Mission locale, Pôle emploi, Cap emploi…),
  • par le travailleur social (Conseil Départemental, Centre médico-social…) le cas échéant.

Montage du dossier de demande d’aide

  • le stagiaire prend connaissance du dossier transmis par l’organisme de formation, puis prend un rendez-vous avec un travailleur social (ou le réfèrent-accompagnateur RSA) pour finaliser le dossier avec les pièces justificatives.

Délai de transmission à la Région Grand Est

  • 3 mois maximum à compter de l’entrée en formation du stagiaire (1 dossier par formation).

Montant de l’aide

  • 80 euros par enfant et par mois de formation,
  • 100 euros par enfant et par mois de formation pour les familles monoparentales et les bénéficiaires de l’Allocation de Soutien Familial.

Modalités de versement

Après l’instruction de la demande par les services de la Région Grand Est, et validation de la demande par la Commission Permanente, l’aide est versée directement par la Région Grand Est au stagiaire selon les modalités suivantes :

Le versement trimestriel est conditionné à un taux de présence trimestriel en formation de 75%.

 

A télécharger

La Région Grand Est facilite votre formation en vous aidant à financer la garde de vos enfants (pdf, 369 Ko)

Dépliant aides à la mobilité

Dispositif ARDAN

Le dispositif ARDAN vise à accompagner le développement de l’activité des petites et moyennes entreprises par l’intégration de nouvelles compétences :

  • Les entreprises intègrent des demandeurs d’emploi, pour des stages de six mois, et leur confient le développement et la concrétisation de projets
  • Les demandeurs d’emploi renforcent leurs compétences en préparant le titre Entrepreneur de petite entreprise du Conservatoire National des Arts et Métiers et en suivant des formations complémentaires à visée « métier »
  • Le binôme entreprise / pilote de projet est accompagné par différents professionnels pendant toute la durée du stage
  • Les entreprises bénéficiaires doivent avoir la volonté et les moyens, au terme du dispositif, d’embaucher les demandeurs d’emploi.

Bénéficiaires

Le dispositif ARDAN s’adresse

  • aux demandeurs d’emploi du Grand Est
  • aux entreprises indépendantes de moins de 50 salariés ayant un établissement en Grand Est

La Région Grand Est prend en charge la rémunération et la protection sociale des demandeurs d’emploi non indemnisés par l’Assurance chômage.

Projets éligibles

Sont éligibles les projets :

  • de création d’activité nouvelle (ex : intégration d’un nouveau savoir-faire, développement d’un nouveau marché…)
  • de structuration de l’activité d’une entreprise

En savoir plus www.ardan-grandest.fr

Conseil et Accompagnement VAE en Grand Est

Bénéficiaires

Les demandeurs d’emploi du Grand Est qui doivent présenter, lors du premier rendez-vous, un justificatif récent d’inscription à Pôle emploi. Le seul justificatif accepté est la copie de « l’attestation dite loi de finances » ou « attestation des périodes d’inscription » téléchargeable à partir de l’espace personnel du demandeur d’emploi sur le site de Pôle emploi.

Type de prestations

Un conseil individualisé sous forme d’entretien d’1h30 environ

Trois types d’entretiens conseil VAE sont proposés au demandeur d’emploi

  1. un entretien conseil VAE simple qui a pour objectif de vérifier la pertinence du projet VAE de la personne, d’apporter une ou des propositions de certifications en fonction de son expérience et de lui donner les éléments nécessaires pour entamer ou non sa démarche VAE.
  2. un entretien conseil pour aider à l’écriture du livret 1 ou livret de recevabilité dont l’objectif est de préciser le contenu de la démarche VAE, de soutenir la personne dans la rédaction du livret 1 ou livret de recevabilité, et de l’inciter à obtenir une assistance technique pour la présentation de son dossier devant le jury. Cet entretien est ouvert aux personnes n’ayant pas forcément bénéficié d’un entretien conseil simple.
  3. un entretien conseil post-jury, au cours duquel il s’agit d’examiner la pertinence en fonction de l’avis du jury VAE des propositions d’actions pour acquérir la totalité de la validation et de soutenir la personne en l’absence totale de validation pour trouver de nouvelles solutions. Cet entretien est ouvert aux personnes n’ayant pas forcément bénéficié d’un entretien conseil simple ou pour l’écriture du livret 1.

Contacts

Prestataires VAE conseil (pdf, 296 Ko)

Un accompagnement pour tout type de certification dès recevabilité du dossier de demande VAE

Pour bénéficier de cette prestation, le demandeur d’emploi doit avoir obtenu la recevabilité de son dossier (livret 1).
L’accompagnement VAE peut durer de 10 à 17h (voire 24h si besoin) et se déroule après la recevabilité du dossier de demande VAE jusqu’à la date d’évaluation par le jury.
Il est constitué d’entretiens individuels et d’ateliers collectifs. C’est un soutien qui permet au candidat de compléter son dossier de validation (ou livret 2), de comprendre le référentiel de certification, de choisir les situations professionnelles pour l’illustrer, de mettre en mots son expérience pour se présenter à l’oral dans le cadre du jury.
En cas de VAE partielle ou d’une non-validation, l’entretien post-jury aidera le candidat à :

  • identifier les organismes de formation ou les situations professionnelles permettant d’acquérir les compétences nécessaires pour l’obtention d’une VAE totale
  • identifier les financements possibles
  • analyser les motifs de refus

La Région Grand Est finance uniquement les coûts pédagogiques, c’est-à-dire la prestation d’accompagnement VAE réalisée par les prestataires retenus dans le cadre du marché.

D’autres frais peuvent être engendrés par une démarche de VAE :

  • Frais d’inscription à l’université
  • Frais de constitution de jury
  • Frais de déplacement
  • Frais d’élaboration du dossier, photocopies

Ils sont appelés les frais annexes.
Pôle emploi peut, sous réserve de présentation de preuves d’achat et facturation, régler une partie de ces frais annexes dans la limite de 640 €.
C’est au demandeur d’emploi de prendre contact avec son conseiller Pôle emploi pour bénéficier de cette aide.

Contacts

Prestataires VAE accompagnement (pdf, 196 Ko)

Dispositif d’accompagnement spécifique pour les détenus

Prestataires accompagnement détenus (pdf, 106 Ko)

Aide régionale individuelle à la formation – ARIF

Le dossier de demande n’est pas téléchargeable, il sera initié par votre conseiller et transmis à la Région

Bénéficiaires

  • Les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi domiciliés en Région Grand Est et/ou,
  • Les jeunes domiciliés en Région Grand Est suivis par les Missions Locales et sortis de formation initiale depuis plus de 12 mois (lycée, université ou d’apprentissage).

Les demandes de formation qualifiantes successives ne sont pas recevables à l’exception des suites de parcours (dès lors que le DE sort d’une action de formation de types compétences de base ou de professionnalisation pour entrer ensuite dans une action dite de qualification).

Condition

  • actions de formation certifiantes* avec ou sans alternance d’une durée minimale de 35 heures en centre et inférieure ou égale à 1600 heures au total, ou actions de formations professionnalisantes avec ou sans alternance d’une durée comprise entre 35 heures en centre et 600 heures au total.
  • Ces formations devront avoir une intensité hebdomadaire de 20 heures minimum en centre de formation.
  • Les actions de formation sans alternance n’ouvriront pas droit à la rémunération
  • Les formations ouvertes à distance (hormis le CNAM) et les formations se déroulant en discontinu devront être inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) et ne seront pas rémunérées

*Diplôme de l’Education Nationale, Titre Professionnel (inscrits au RNCP), Certificat de Qualification Professionnelle, Certificat de Spécialisation, Diplômes reconnus par une convention collective d’une branche

 

Nature et montant de l’aide

La participation de la Région aux coûts pédagogiques est plafonnée à 6 000 € maximum (sont exclus l’achat de matériel, les frais d’inscription…)

Cette participation peut être complétée par d’autres financements

Formations non prises en charge

  • Les formations collectives déjà financées par la Région, Pôle Emploi, AGEFIPH.
  • Les formations telles que CACES, FIMO, Permis secs (C, CE, D) et leur renouvellement ou recyclage quels qu’ils soient (ex : CACES, habilitations électriques, FCO…)
  • Les formations dont la durée de formation est supérieure à un an pour l’obtention du diplôme (quelle que soit l’année de formation pour laquelle la demande de prise en charge est établie ; 1ère, 2ème ou 3ème année)
  • Toutes les formations du secteur médical, paramédical et social y compris le CAP Accompagnement dans la Petite Enfance
  • BAFA, BAFD
  • Les formations dans les métiers de la beauté (coiffure, esthétique, maquillage, onglerie…),
  • Les formations généralistes à la création d’entreprise et celles liées au développement personnel (coaching, relaxation…)
  • Les formations supérieures au niveau III (supérieures à BAC+2 – niveau 5)
  • Formations préparatoires ou préalables à l’enseignement ou de perfectionnement des enseignants
  • Formations aux concours de la Fonction publique (Etat, Territoriale, Hospitalière)
  • Les BPJEPS pour les moins de 30 ans financés dans le Programme Régional de Formation

Le projet de formation doit être validé par un prescripteur habilité : Pôle emploi, Missions locales, CAP emploi, qui indiquera à la Région les démarches effectuées par le bénéficiaire pour valider son projet professionnel.

proximitéVotre région proche de vous

Recherche mobile