Accompagner le développement des villes moyennes

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est et Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, ont signé un protocole d’accord sur trois ans (2018-2021), en présence de Jean-Luc Marx, Préfet de la Région Grand Est.

 

Un protocole d’accord sur 3 ans (2018 – 2021) a été signé, le 7 juin 2018, à Strasbourg, entre la Région Grand Est et la Caisse des Dépôts, en présence de Jean-Luc Marx, Préfet de la Région Grand Est.

4 axes prioritaires pour développer les villes moyennes

A travers ce protocole, la Caisse des Dépôts mobilise l’ensemble de son offre (financement d’études d’ingénierie, prêts, investissements en fonds propres et apport d’expertise par les filiales du Groupe) en faveur de l’attractivité de la Région. Cet accord s’articule autour de 4 priorités :

  • le développement territorial
    • accompagner 37 villes moyennes
    • développer les Pactes Offensives Croissance Emploi
    • réhabiliter thermiquement les bâtiments régionaux
    • développer le tourisme et le thermalisme
    • soutenir les projets transfrontaliers

 

  • la transition écologique et énergétique
    • améliorer la performance du parc immobilier,
    • optimiser le mix énergétique en développant les énergies renouvelables,
    • accompagner le traitement et la requalification des friches,
    • soutenir les grands projets structurants du territoire

 

  • le numérique
    • déployer massivement la fibre optique d’ici fin 2022,
    • accompagner la démarche Smart Région qui consiste à mettre en oeuvre un plan d’actions opérationnelles pour développer les usages numériques sur le territoire (lycées 4.0…),
    • mettre en place un baromètre des usages numériques

 

  • la mobilité
    • assurer le développement industriel,
    • économique et multimodal des ports et aéroports,
    • innover pour le maintien du réseau ferré capillaire et de nouvelles solutions de mobilité

 

Accélérateur PME : pour booster la croissance des entreprises

La Région Grand Est, en partenariat avec Bpifrance vient de lancer la 1ère promotion de l’Accélérateur PME Grand Est, un programme régional permettant aux PME de changer d’échelle et d’être plus compétitives. A terme, ces PME prometteuses deviendront des entreprises de taille intermédiaire (ETI) jouant tout leur rôle dans la création de richesses, d’innovation, de compétitivité et d’emploi sur le territoire.

Complémentaire des actions et dispositifs régionaux existants, ce nouvel outil visant une sélection de 18 PME à fort potentiel de croissance, s’inscrit dans les priorités du Schéma Régional de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII) et plus largement dans un programme global de coopération avec Bpifrance.

Les entreprises ciblées bénéficieront ainsi d’un programme sur-mesure pendant 2 ans, conjuguant une offre individuelle de conseil (notamment un diagnostic à 360°), des formations, la mise en réseau des membres des promotions Accélérateurs déployées dans toute la France et un suivi personnalisé.

La Région réaffirme ainsi sa volonté d’accompagner au plus près les entreprises régionales vers une croissance génératrice d’emplois.

Le Grand Est acteur majeur de la bioéconomie

Les Etats Généraux de la Bioéconomie ont eu lieu le 7 juin 2018 à Châlons-en-Champagne, en présence de nombreux élus et experts de la bioéconomie.

Qu’est-ce que la bioéconomie

La bioéconomie englobe l’ensemble des activités de production et de transformation de la biomasse, qu’elle soit forestière, agricole et aquacole, à des fins de production alimentaire, d’alimentation animale, de matériaux biosourcés, d’énergie. Pour les exploitations, elle ouvre des perspectives nouvelles de débouchés et accroît la compétitivité de l’industrie en apportant des solutions durables et innovantes aux défis environnementaux et sociétaux.

La Région Grand Est, leader européen de la bioéconomie

Lors de son discours d’introduction devant plus de 120 acteurs de la bioéconomie, Jean Rottner, Président de la Région Grand Est a rappelé l’ambition de la collectivité de faire du Grand Est le leader européen de la bioéconomie et de l’industrie du futur.

3 tables rondes ont permis de ré-préciser le  périmètre de la bioéconomie et de mettre en avant les atouts du territoire.

  • Première région française pour les superficies et la production des céréales et des oléo-protéagineux, 2ème pour la production de blé tendre, de maïs, de betteraves et de pommes de terre, la région dispose d’un potentiel de ressources à valoriser et offre aux producteurs l’opportunité de renforcer leurs marchés et de diversifier leurs sources de revenus.
  • Sur le territoire, des start-ups, des PME et industries sont actives dans ce domaine allant de la production agricole à la mise sur le marché de produits biosourcés. Des centres de recherche et technologiques, des universités, des grandes écoles et des centres de formation assurent également de manière coordonnée la formation des personnes aux compétences et métiers de la bioéconomie.
  • Enfin pour l’industrie, la bioéconomie est un levier de compétitivité, elle favorise l’innovation et la création d’emplois. Le pôle de compétitivité IAR (Industries & Agro-Ressources) oeuvre à la valorisation des ressources biologiques pour des applications dans les domaines de l’alimentation, de l’industrie et de l’énergie.

Des formations qui répondent aux besoins des entreprises

Faciliter l’accès à l’emploi, tel est l’objectif du Plan d’Investissement des Compétences (PIC) 2018 signé ce lundi 4 juin à la Maison de la Région à Strasbourg par Jean Rottner, Président de la Région Grand Est et Jean-Luc Marx, Préfet de Région en présence de Muriel Pénicaud, Ministre du travail.

Avec ce Grand Plan d’Investissement lancé par l’Etat pour la période 2018-2020, le Grand Est va bénéficier d’une enveloppe de 57 millions d’euros afin de financer 12 676 places de formations supplémentaires dans les secteurs porteurs ; soit un nombre total de 42 781 places de formation à destination des demandeurs d’emploi.

Des actions de formation en adéquation avec le marché de l’emploi local, vont ainsi venir s’ajouter au Programme régional de formation. Ce projet est en effet le fruit d’un travail piloté par la Région, en étroite collaboration avec les partenaires régionaux (branches professionnelles, Organismes Paritaires Collecteurs Agréés, acteurs économiques et institutionnels) mené au plus près des territoires, en s’appuyant sur le réseau des délégués territoriaux des agences régionales.

Construit avec Pôle emploi, le PIC 2018 en Grand Est repose sur 4 axes :

  • des formations de remise à niveau
  • des formations préparant à l’alternance
  • des formations visant des secteurs porteurs d’emploi
  • des formations à destination de l’emploi transfrontalier

 

En savoir plus sur la formation en Grand Est : https://www.grandest.fr/politiques-publiques/performance-grandest

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile