Un campus flambant neuf à Charleville-Mézières

La communauté d’agglomération Ardenne Métropole, la Région Grand Est et le Département des Ardennes aux côtés de la CCI des Ardennes et de l’Université de Reims Champagne-Ardenne sont mobilisés, depuis de nombreuses années, pour élargir l’offre du territoire en matière d’enseignement supérieur et de recherche. Après 24 mois de travaux, un nouveau campus vient de voir le jour à Charleville-Mézières, afin de proposer à plus de 2000 étudiants un enseignement de qualité.

Campus Sup Ardenne, un projet développement durable

Le projet Campus Sud Ardenne s’est inscrit dans une démarche de développement durable. Sur les 20 lots d’entreprises, 13 étaient ardennaises.
Avec près de 4 000 m² de constructions nouvelles, l’ancien site du Moulin Le Blanc a été métamorphosé avec des bâtiments voués aux études ou à la recherche, dont deux nouvelles constructions : le pôle de formation de la CCI (1431 m²) et l’extension de l’IUT RCC (2375 m²). Nouveauté également, la Maison du Campus et sa cafétéria (846 m²), destinés à devenir le lieu de vie et de rencontre de tous les étudiants du territoire.

L’aménagement d’un parc de 4 hectares constitue le coeur du Campus Sup Ardenne. Cet espace ouvert organise et relie les différents équipements entre eux. Il fédère les déplacements, les usages et distribue les accès aux différents bâtiments. Une attention particulière a été portée pour ancrer les usages du parc dans une dimension durable : valorisation des modes doux, mise en oeuvre de matériaux naturels pour les sols et le mobilier (pierre, bois…), hausse de la fréquence des bus desservant le campus. De même, la performance thermique des bâtiments a également été une priorité avec l’intégration de toitures végétalisées, de cuves de récupération des eaux de pluies pour chaque bâtiment.

 

 

 

Très haut débit en Grand Est : réunions d’information pour les habitants

Afin d’informer les habitants et les professionnels sur les modalités de raccordement de leurs logements ou de leurs entreprises à la fibre optique et de présenter les offres des différents fournisseurs d’accès internet des réunions publiques d’information se tiendront :

En Alsace

  • A Kembs à l’Espace Rhénan, le mercredi 11 septembre en deux sessions 18h30 et 20h, pour les habitants de Kembs Schaefferhof, Loechlé, Richardhaeuser et de Bartenheim (uniquement Bartenheim-la-Chaussée).
  • A Surbourg à la salle des fêtes, le jeudi 12 septembre à 19h, pour les habitants de Dieffenbach-les-Woerth, Surbourg.
  • A Waldhighoffen à la salle polyvalente Nathan Katz, le lundi 16 septembre à 19h, pour les habitants de Bettendorf, Illtall et Waldighoffen (partiel).
  • A Hinsbourg à la salle polyvalente, le mercredi 18 septembre à 19h, pour les habitants de Adamswiller, Frohmuhl, Hinsbourg, Puberg, Tieffenbach et Struth.
  • A Monswiller à la salle «Le Zornhoff », le lundi 23 septembre à 19h, pour les habitants de Eckartswiller, Monswiller, Saint-Jean-Saverne et uniquement les habitants de la rue de la Rondelle de Steinbourg.
  • A Preuschdorf à la salle des fêtes, le mardi 24 septembre à 19h, pour les habitants de Lampertsloch, Merckwiller-Pechelbronn (y compris le hameau de Hoelschloch) et Preuschdorf.
  • A Hoerdt au centre culturel, salle Gaston Goetz, le jeudi 26 septembre à 19h, pour les habitants de Hoerdt (partiel).

En Champagne-Ardenne

  • A Pouru Saint-Rémy, le jeudi 12 septembre à 18h30 à la salle des fêtes, pour les habitants des communes de Escombres-et-le-Chesnois, Francheval, Pouru-aux-Bois et Pouru-Saint-Rémy.
  • A Grandpré, le lundi 16 septembre à 18h30 à la salle polyvalente, pour les habitants des communes de Apremont, Beffu-et-le-Morthomme, Champigneulles, Châtel-Chéhéry, Chevières, Cornay, Exermont, Fléville, Grandpré, Marcq, Saint-Juvin et Sommerance.
  • A Brienne-le-Château, le mardi 17 septembre à 18h30 au foyer rural, pour les habitants des communes de Brienne-la-Vieille, Dienville, Hampigny, Maizières-lès-Brienne et Vallentigny.

En Lorraine

  • A Damblain, le mercredi 19 septembre à 18h30 à la salle des fêtes, pour les habitants des communes de Blevaincourt, Damblain, Robécourt, Romain-aux-Bois, Rozières-sur-Mouzon et Tollaincourt.
  • A Ancerville, le lundi 23 septembre à 18h30 à la salle multisports « Le Brûly », pour les habitants des communes de Ancerville, Baudonvillers et Sommelonne.
  • A Ramonchamp, le jeudi 26 septembre à 18h30 à la salle des sports, pour les habitants des communes de Fresse-sur-Moselle et de Ramonchamp.

Déploiement du Très Haut Débit

En Alsace

A ce jour, le réseau Rosace permet l’accès aux offres de 11 FAI (Fournisseur d’accès à Internet) grand public et de 15 FAI destinés aux professionnels. Organisées conjointement par l’entreprise Rosace et chaque maire , elles associeront les représentants de la Région Grand Est, de chaque Département et de l’EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale), s’il cofinance le projet. D’autres réunions seront organisées au fur et à mesure de l’achèvement des travaux de connexion des villages alsaciens.

Dans les autres territoires du Grand Est

La Région Grand Est a lancé, en août 2017, une délégation de service public afin de déployer le très haut débit par la fibre optique dans les départements des Ardennes, l’Aube, la Marne, la Haute-Déploiement Fibre optique Très haut débitMarne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et des Vosges. Cette délégation a été confiée à l’entreprise LOSANGE qui va déployer environ 830 000 prises dans près de 3 600 communes*, pour un investissement total estimé à 1,4 milliard d’euros d’ici février 2023.
En Moselle, le Syndicat Mixte Moselle Fibre, avec le soutien de la Région Grand Est, met également en oeuvre son réseau d’initiative publique pour raccorder 140 000 prises en cinq ans dans les 14 EPCI.

*en-dehors des communes où les opérateurs privés investissent sur leurs fonds propres

Le Très Haut Débit (THD) : pilier du développement des territoires

La Région s’est engagée à ce que tous les territoires du Grand Est, aussi bien ruraux qu’urbains, bénéficient de la même qualité de services. Il s’agit également de permettre aux entreprises artisanales, industrielles ou agricoles d’avoir accès aux mêmes outils que les grands groupes, notamment pour celles qui souhaitent s’internationaliser.
La Région offre en outre la possibilité aux jeunes de se voir dotés d’outils numériques pour leurs études, dans le cadre du passage intégral au manuel numérique pour tous les lycées du Grand Est à l’échéance 2021. Enfin, c’est la garantie, pour les habitants du Grand Est, de disposer de services publics accessibles pour effectuer leurs démarches administratives dans des conditions optimales.

 

Signature de deux Pactes Offensive Croissance Emploi en Lorraine

Jean Rottner s’est rendu en Lorraine, le 28 août 2019, pour signer deux Pactes Offensive Croissance Emploi (POCE).

Le POCE se base sur les besoins du territoire en fonction de ses spécificités, de ses atouts et de ses potentiels. Il permet d’identifier les actions structurantes en matière de développement économique et d’innovation, décisives pour l’avenir des territoires et la création d’emplois.

Signature du Pacte Offensive Croissance Emploi avec le Pays Terres de Lorraine

Cette signature s’est déroulée au sein de l’entreprise Caloriver à Toul, entre la Région Grand Est, le Pays Terres de Lorraine et les acteurs locaux.

Le POCE du Pays Terres de Lorraine concerne notamment les actions suivantes :

  • cultiver la mise en réseau et les synergies inter-entreprises pour mieux accompagner et promouvoir les entreprises et les compétences locales,
  • accompagner la transition par le développement d’une économie plus circulaire et solidaire,
  • redynamiser les centres villes et les centres bourgs,
  • promouvoir et commercialiser l’offre d’accueil d’entreprises et l’offre touristique locale,
  • créer de nouveaux espaces collaboratifs, de coworking thématiques et de travail à distance,
  • coopérer avec la Métropole du Grand Nancy sur l’essor de l’écosystème d’innovation « Technopole Henri Poincaré » (Brabois),
  • faire rayonner l’offre logistique de la Zone Internationale D’activités de Gondreville-Fontenoy,
  • développer le fret par la voie d’eau sur les infrastructures portuaires de la Moselle,
  • développer une offre de mobilité favorisant la desserte des zones d’activité en périphérie de l’axe Nancy-Toul.

Signature du Pacte Offensive Croissance Emploi avec le Pôle d’Equilibre Territorial et Rural du Val de Lorraine

Cette signature s’est déroulée au sein de l’entreprise MS Techniques à Pompey, entre la Région Grand Est, le Pays Terres de Lorraine et les acteurs locaux.

Les actions retenues dans le POCE Val de Lorraine porteront notamment sur :

  • l’innovation en entreprises et dans les territoires,
  • le maintien des entreprises implantées et le soutien à leur développement,
  • l’offre d’outils d’accompagnement aux repreneurs et créateurs d’entreprises à travers une offre lisible et structurée,
  • la proposition d’un foncier d’activité et des locaux en adéquation avec les besoins des entreprises, l’animation des parcs d’activités,
  • l’attractivité territoriale, la promotion touristique et économique du territoire,
  • l’accompagnement des mutations.

 

 

La Région Grand Est à la Foire de Châlons

Fidèle au rendez-vous incontournable de la rentrée, la Région Grand Est vous accueille du 30 août au 9 septembre à la Foire de Châlons. 2ème région agricole de France, la Région est fière de ses agriculteurs et de leurs productions qui font la renommée du Grand Est.
Au programme, de nombreuses animations et un bar à eaux pour se ressourcer… à découvrir sans modération !

Animations proposées sur le stand

Tous les jours

  • Venez-vous rafraîchir au bar à eaux et découvrez les 6 eaux du Grand Est (Vittel, Carola, Hépar, Wattwiler, Contrex et Cristaline),
  • Prenez la pose sur le stand de la Région ! Choisissez un paysage du Grand Est, et repartez avec une photo souvenir,
  • Rechargez votre portable en pédalant avec le « vélos chargeurs de téléphones »,
  • Découvrez le film tourisme à 360 « 24 heures dans le Grand Est et 5 lieux emblématiques ». Prenez en plein les yeux, vous êtes en Grand Est.

Des rendez-vous à ne pas manquer sur le stand de la Région !

Vendredi 30 août – Toute la journée

Tout comprendre sur l’accompagnement de projets citoyens d’énergies renouvelables avec l’Agence locale de l’énergie des Ardennes.

Mardi 3 septembre – Après-midi

La tomate à l’honneur. Venez déguster différentes variétés de tomates avec Planète Légumes.

Mercredi 4 septembre de 15h à 17h

Séances de dédicaces des joueurs du Stade de Reims et de l’équipe du CCRB basket.

Vendredi 6 septembre – Toute la journée

Animation simulateur de conduite.
Prenez le départ au volant d’une F1 via le simulateur de pilotage Ellip6 et rendez-vous sur la ligne d’arrivée ! Ça y est, vous êtes prêts à vous mesurer à Sébastien Loeb, nonuple champion du Monde des Rallyes, ambassadeur emblématique du Grand Est ?

TER Grand Est : un service gratuit d’assistance pour les personnes à mobilité réduite

La Région Grand Est, avec la SNCF, a mis en place le service « Accès » TER, un service gratuit d’assistance pour les personnes en situation de handicap, sur réservation. Ce service est proposé pour les voyages en TER dans la région.

À qui s’adresse ce service ?

Ce service s’adresse à toute personne :

  •  titulaire d’une carte d’invalidité civile, de priorité ou de stationnement,
  •  titulaire d’une carte mobilité inclusion,
  •  titulaire d’une carte « réformé/pensionné de guerre »,
  • utilisant un fauteuil roulant au quotidien.

Comment réserver le service ?

La réservation doit s’effectuer au plus tard 48 heures avant le déplacement :

  • par téléphone au 0 805 415 415 (appel et service gratuits) : du lundi au vendredi de 8h à 18h, le samedi de 9h à 14h.
  • en  ligne via un formulaire de réservation

Tarifs pour l’accompagnateur

Une réduction de 50% sur le prix du billet est accordée à l’accompagnateur si la carte d’invalidité (taux supérieur ou égal à 80 %) est sans mention ou comporte l’une des mentions suivantes :

  • station debout pénible ;
  • canne blanche.

L’accompagnateur voyage gratuitement si la carte d’invalidité (taux supérieur ou égal à 80 %) comporte l’une des mentions suivantes :

  •  besoin d’accompagnement ou besoin d’accompagnement cécité ;
  • tierce personne, cécité et/ou étoile verte.

Gares proposant le service « Accès » TER

Plus de 50 gares en Grand Est proposent le service « Accès » TER :

Ardennes : Charleville-Mézières, Sedan, Rethel, Revin, Givet

Aube : Troyes, Romilly-sur-Seine

Marne : Châlons-en-Champagne, Champagne Ardenne TGV, Reims, Vitry-le-François, Fismes

Haute-Marne : Joinville, Saint-Dizier, Chaumont, Culmont-Chalindrey

Meurthe et Moselle : Conflans-Jarny, Dieulouard, Longuyon, Longwy, Lunéville, Nancy, Pagny-sur-Moselle, Pont-à-Mousson, Toul

Meuse : Bar-le-Duc, Commercy, Verdun

Moselle : Ars-sur-Moselle, Béning, Forbach, Hagondange, Maizières-lès-Metz, Metz Ville, Saint-Avold, Sarrebourg, Sarreguemines, Thionville

Bas-Rhin : Haguenau, Saverne, Molsheim, Sélestat, Strasbourg

Haut-Rhin : Altkirch, Saint-Louis, Colmar, Mulhouse, Bâle (côté français)

Vosges : Charmes, Epinal, Neufchâteau, Remiremont, Saint-Dié-des-Vosges, Vittel

Inauguration des travaux d’accessibilité de la gare de Chaumont

Débutés en février 2018, les travaux en gare de Chaumont se sont terminés fin janvier 2019. La Région Grand Est a consacré une enveloppe de plus d’1,5 M d’Euros en faveur de la mise en accessibilité et des aménagements intérieurs de la gare. Ces travaux, inaugurés par Jean Rottner et les élus locaux le 17 juillet 2019, doivent permettre à tous les usagers d’accéder au transport collectif, quels que soient leurs situations et leurs besoins.

Mise en accessibilité de la gare de Chaumont

Suite à la loi handicap du 11 février 2005, les propriétaires ou gestionnaires des gares de voyageurs et les opérateurs du système de transport ferroviaire ont dû rendre accessible la chaîne du transport. Cette loi a été complétée par la mise en place d’Agendas d’Accessibilité Programmée, 4 concernent la Région Grand Est :
le schéma national et les schémas Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne. Ces schémas retiennent 65 gares prioritaires à rendre accessibles pour les Personnes à Mobilité Réduite d’ici 2024. Ceci nécessite d’intervenir, selon le cas, sur les quais, les passages souterrains ou passerelles, dans les bâtiments voyageurs et au niveau des guichets.

Les travaux en gare de Chaumont se sont terminés fin janvier 2019, ils avaient pour objectifs :

  • la création de 3 ascenseurs, pour accéder aux quais,
  • le rehaussement des 3 quais et l’adaptation des voies,
  • la rénovation du souterrain et des escaliers.

L’accessibilité concerne tous les voyageurs, les personnes en situation de handicap comme les autres : personnes âgées, femmes enceintes, familles avec poussettes et enfants en bas âge, voyageurs chargés de bagages, etc. Chacun doit pouvoir prendre le train sans rencontrer d’obstacle sur son chemin, de la voirie jusqu’au quai puis tout au long de son voyage. Grâce aux travaux, chacun profitera d’une gare plus facile à vivre au quotidien.

Mettre les gares du Grand Est en qualité et en conformité

La Région Grand Est et SNCF Gares & Connexions ont entrepris de mettre les gares en qualité et en conformité.
Ces services se traduisent, par des investissements concrets correspondants par exemple :

  • aux équipements d’information voyageur (écran d’information dynamique, affichage léger, mobilier connecté),
  •  aux équipements de confort d’attente et de sécurité (salle d’attente, abri de quai, vidéo surveillance, etc.),
  • aux services de type Wifi, toilettes, objets trouvés, services du quotidien, commerces.

 

 

 

Voyage au cœur du Grand Est avec les visites écotouristiques

La Région Grand Est ambitionne de rendre le territoire toujours plus attractif en matière de tourisme. A ce titre les élus de la Commission permanente, du 5 juillet 2019, ont approuvé le soutien à 54 projets de visites écotouristiques.

54 expériences écotouristiquesbrochure-ecotourisme2019

Jusqu’en novembre 2019, la Région propose, en partenariat avec les Parcs Naturels Régionaux et les Offices de Tourisme du Grand Est, plus de 50 expériences écotouristiques à vivre dans tout le territoire, pour permettre à chacun de (re)découvrir la richesse de son patrimoine naturel, culturel et viticole. En 2019, la Région consacre, aux visites écotouristiques, un budget de 50 000€.

Véritables « expériences à vivre » destinées aussi bien à un public familial local que touristique, ces activités sont à la fois ludiques, innovantes et respectueuses de l’environnement.

Téléchargez la brochure expérience écotouristiques

Préparez votre sortie sur
experiences-ecotourisme.com

Amélioration de l’accès à l’aéroport de Strasbourg

Lors de la Commission permanente du 14 juin 2019, les élus ont accordé 1,25 million d’euros pour améliorer l’accès à l’aéroport de Strasbourg dans le cadre du contrat « Strasbourg Capitale Européenne ».

Offrir aux usagers une meilleure accessibilité à l’aéroport

Cette opération consiste à relier l’aéroport international de Strasbourg à l’A355, soit une liaison routière d’environ 3 km à 2×1 voie (entre les départementales 111 et 221). Cette infrastructure traversera les bans des communes d’Entzheim et de Hangenbieten, faisant toutes deux partie de l’Eurométropole de Strasbourg, ainsi que de Duppigheim. Les travaux devraient débuter en octobre 2021, à l’issue des études préalables, pour une durée prévisionnelle de 11 mois.

Ce projet offrira aux usagers une meilleure accessibilité à l’aéroport et à la gare SNCF d’Entzheim. En réduisant le trafic routier en faveur du TER, il présente de forts enjeux en matière de transition énergétique. L’opération contribuera en outre à renforcer l’attractivité de la ville de Strasbourg, de l’aéroport, de sa plateforme économique et du pôle d’échanges multimodal d’Entzheim.
Le calendrier de réalisation de la nouvelle liaison routière d’accès à l’aéroport international de Strasbourg vise à accompagner :

  • la mise en service du Contournement Ouest de Strasbourg,
  • le renforcement de la ligne TER Molsheim-Strasbourg à l’horizon 2022, en lien avec le futur Réseau Express Métropolitain,
  • l’expérimentation de l’ouverture à la concurrence dans le secteur Bruche-Piémont-Vosges.

Ce projet, dont l’enveloppe globale s’élève à 5 millions d’euros, s’inscrit dans le cadre du Contrat Triennal 2018-2020 « Strasbourg Capitale Européenne » qui réunit l’Etat, la Région Grand Est, l’Eurométropole de Strasbourg et le Département du Bas-Rhin. C’est ainsi l’une des nombreuses composantes de la démarche expérimentale du Grenelle des Mobilités, qui vise à penser un nouveau modèle de mobilité à l’échelle métropolitaine et transfrontalière. La forte mobilisation des partenaires autour de cette démarche innovante a conduit la Région à proposer l’engagement d’un Grenelle des Mobilités sur le territoire lorrain.

Avec la Péniche, le Grand Est vient à votre rencontre tout l’été

La Région Grand Est souhaite être proche de ses citoyens et de ses territoires. Cette année encore, elle s’appuie sur son réseau de voies navigables (le 2ème de France) et fait sillonner une péniche sur les canaux du Grand Est, du 8 juin au 1er septembre 2019, afin de proposer à son bord une série de spectacles et d’animations.

C’est aussi l’occasion :

  • de valoriser les territoires et les talents,
  • d’aller à la rencontre des territoires ruraux,
  • de faire connaître les politiques publiques de la collectivité.

Et si vous assistiez à un spectacle à bord de la péniche ? La Région vous donne rendez-vous !

14 étapes sont programmées dans le Grand Est

Etapes de Mouzon et Dieue-sur-Meuse
En raison d’un manque d’eau, la péniche Grand Est ne pourra se rendre sur ces étapes, la programmation prévue sur le quai est maintenue, celle prévue à bord est délocalisée dans la commune.
Les évènements prévus à Mouzon sur la péniche sont délocalisés à la salle des fêtes (avenue Moulin Lavigne) en face du quai.
La péniche reprendra ensuite son circuit normalement pour arriver directement à Foug.

Au programme : concerts, spectacles, expositions, cinéma, rencontres ateliers, métiers d’art (du jeudi au dimanche) – Gratuit

Entrée libre dans la limite des places disponibles. Renseignements au 06 21 24 69 55

 

Trait d’Union, une solution pour améliorer le retour à l’emploi

Afin de permettre aux personnes formées par la Région Grand Est de trouver un emploi au-delà d’un an de recherche, une solution a été est mise en place par le biais du dispositif « Beta.Gouv » pour mettre en relation des demandeurs d’emploi et des entreprises de la région Grand Est.

Avec « Trait d’union », trouvez une formation et un emploi en même temps

Pour réduire le nombre de demandeurs d’emploi qui sortent de formation qualifiante, financée par la Région Grand Est, le site « Trait d’union » a donc pour vocation de faire le lien entre les personnes formées et les entreprises qui recrutent.

En 5 étapes, voici ce que la solution « Trait d’union » vous propose :

  1. Choisissez un emploi à côté de chez vous.
  2. Passez quelques jours en immersion dans l’entreprise.
  3. Ça match entre vous ? L’entreprise s’engage à vous embaucher en fin de formation.
  4. Partez en formation financée par la Région Grand Est.
  5. Réalisez votre stage dans l’entreprise.

Commencez votre CDI ou CDD de plus de 6 mois à la fin de votre formation.

Dans une approche évolutive et pour mesurer plus rapidement l’impact de cette solution, une phase de test est réalisée jusque fin juin 2019 auprès des demandeurs d’emploi sur le secteur de Metz.

Une Start-up de territoire pour accompagner la Région Grand Est

Ce projet a pu être  mis en œuvre grâce au dispositif d’incubation « Beta.Gouv ». La Région a bénéficié ainsi d’un soutien humain et financier, d’une équipe pluridisciplinaire (coach, développeurs informatiques) détachée par l’État.
Le dispositif initié depuis le 1er janvier 2019, d’une durée de 6 mois, permet à un agent de la collectivité d’être détaché au sein de l’incubateur pour développer une solution et la mettre en oeuvre.

 

 

 

La Région Grand Est renforce l’offre sportive de proximité

Lors  de la Commission permanente du 17 mai 2019, les élus ont accordé près de 1,7 million d’euros en faveur de 8 projets sportifs et de travaux de rénovation des Centres Régionaux de l’Education Populaire et du Sport (CREPS) de Strasbourg et Reims.

Soutien aux projets d’investissements sportifs

Avec plus de  14 000 clubs et près de 1,3 millions de licenciés, le Grand Est se situe parmi les régions les plus sportives de France. A ce titre, la Région a souhaité conforter le sport comme facteur d’attractivité, d’excellence et d’identité régionale. Un engagement qui s’articule autour de 2 grandes priorités : participer à la structuration du sport de haut niveau et permettre à chacun la pratique d’une activité sportive.

  • réfection de 2 courts de tennis à Niederschaeffolsheim (67), pour un montant de 9 750 euros,
  • création de 2 courts de tennis à Westhoffen (67), pour un montant de 12 237 euros,
  •  requalification du stade municipal Rémy Huckel à Brumath (67), au niveau de la piste d’athlétisme et du terrain synthétique, pour un montant de 400 000 euros,
  • rénovation, l’extension et la mise aux normes du bâtiment vestiaires du Stade Delaune à Villerupt (54), pour un montant de 160 030 euros,
  • réfection du sol de handball du gymnase du Centre Marcel Martin à Folschviller (57), pour un montant de 35 977 euros,
  • rénovation des terrains de tennis et des vestiaires du Tennis Club de Troyes (08), pour un montant de 40 000 euros,
  • construction d’un complexe sportif comprenant une piste de BMX et un terrain de football synthétique à Fagnières (51), pour un montant de 346 310 euros,
  • aménagement d’un gymnase innovant et spécifique à la pratique du sport adapté à Châlons-en-Champagne (51), pour un montant de 117 585 euros.

Rénovation des Centres Régionaux de l’Education Populaire et du Sport (CREPS)

La Région Grand Est a attribué une aide totale de 630 000 euros aux CREPS de Strasbourg et de Reims pour divers travaux de rénovation. Les CREPS représentent un important outil de développement de la politique sportive régionale ; cet investissement répond à l’évolution des pratiques et renforce l’accueil et le suivi des sportifs intégrés dans ses filières d’accession à la haute performance.

  • CREPS à Strasbourg – Réaménagement du gymnase des agrès
  • CREPS de Reims – Remplacement poste transformateur électrique

L’Europe s’invente avec les jeunes du Grand Est

Le lancement du mois de l’Europe a eu lieu le lundi 6 mai 2019 avec la thématique « L’Europe s’invente avec les jeunes du Grand Est ». Cet événement s’est déroulé en simultané dans les deux Hôtels de Région à Châlons-en-Champagne et à Metz et au Siège du Conseil régional du Grand Est à Strasbourg. Près de 400 jeunes étaient réunis pour cet événement.

« L’Europe s’invente avec les jeunes du Grand Est »

Le Mois de l’Europe a été construit autour des propositions des volontaires en Service civique à la Région et des membres du Conseil régional des Jeunes. Il s’agit d’une rencontre organisée « par les jeunes, pour les jeunes » où sont mêlés témoignages, échanges, animations ludiques sur les thèmes de la mobilité et de l’engagement européens.

« L’Europe s’invente avec les jeunes du Grand Est » vise à valoriser les dispositifs de la Région en faveur de la mobilité des jeunes. En effet, la situation géographique du Grand Est, région frontalière située au cœur de l’Europe, constitue un véritable atout pour élargir leurs horizons et favoriser leur épanouissement. La mobilité à l’international est une expérience privilégiée dans leur parcours. Elle favorise l’autonomie, accélère l’intégration professionnelle et ouvre à d’autres cultures.

Dans le cadre de sa politique jeunesse, la Région Grand Est favorise ainsi la mobilité transfrontalière européenne et internationale, notamment par le biais de dispositifs destinés aux étudiants, aux lycéens, etc. Quelque 6 000 étudiants du Grand Est ont bénéficié d’un soutien au cours de l’année 2017-2018, qu’ils soient en stage dans une entreprise ou en formation à l’université ou dans une école étrangère.

En soutenant les jeunes dans leur projet de mobilité, la Région renforce leur employabilité au terme de leurs études et favorise également l’attractivité des établissements et des formations d’enseignement supérieur du territoire Grand Est.

Pour plus d’informations sur les aides régionales à la mobilité

 

 

 

Votre région proche de vous

Siège du Conseil Régional
Strasbourg

1 place Adrien Zeller
BP 91006
67070 Strasbourg cedex


Tél. +33 (0)3 88 15 68 67

Hôtel de Région
Metz

1 Place Gabriel Hocquard
CS 81004
57036 Metz Cedex 01

Tél. +33 (0)3 87 33 60 00

Hôtel de Région
Châlons-en-Champagne

5 rue de Jéricho
CS70441
51037 Châlons-en-Champagne Cedex

Tél. +33 (0)3 26 70 31 31

Maisons de la Région
12 Maisons de Région

Horaires d'ouverture au public
lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h

Recherche mobile